Patrimoine de France

En direct du Temple

Archives / Ventes aux Enchères
En direct du Temple

C’est une vente d’un intérêt historique majeur qui est proposée chez Piasa les 18 et 19 octobre. La pièce phare en est, en effet, le “Manuscrit personnel de Cléry, valet de chambre de Louis XVI, journal de ce qui s’est passé à la Tour du Temple pendant la captivité de Louis XVI “. Exposition du vendredi 14 au mardi 18 octobre 2016

Close the overlay

En direct du Temple

jeudi 13 octobre 2016
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Manuscrit de Jean-Baptiste Hanet dit Cléry "Journal de ce qui s’est passé à la Tour du Temple Pendant la captivité de Louis XVI, Roi de France. Par M. Cléry, Valet de chambre du Roi." © Piasa
Jean-Baptiste Cléry (1759-1809) de son  vrai nom J-B Hanet, était le valet de chambre personnel du Roi, le seul à avoir été autorisé à le suivre jusqu’à la fin à la prison du Temple. Lui même ne fut libéré que 18 mois après l’exécution du roi, après les événements du 10 thermidor, en juillet 1794.

Cléry rejoint ensuite à Vienne Madame Royale, échangée elle même par le Directoire en décembre 1795. C’est avec elle qu’il rédige les notes prises au Temple, met au point son manuscrit, et cherche à le faire publier. Mais il se heurte au véto de l’Empereur François II, (neveu de Marie-Antoinette), soucieux de ne pas mécontenter le Directoire.

 

Le texte sera finalement publié à Londres en 1798, en anglais et en français.

L’ouvrage connaît un vif succès mais mécontente fortement le pouvoir en place, qui en publie illico une contre-édition modifiée !

Le Manuscrit de Jean-Baptiste Hanet dit Cléry servit à l'impression de l'édition originale et provient directement des descendants de Cléry. Il est cité depuis 1896, date à laquelle il sortit de la famille© Piasa
Cléry meurt à Vienne en 1809, à 50 ans. Conservé dans sa descendance jusqu’à la fin du XIXe siècle, son manuscrit passe en vente à Rouen en 1896. André Tissot-Dupont l’acquiert quant à lui en 1972.

L’ouvrage,  (144 pages en 6 cahiers de 27,0 x 20,6 cm.) est agrémenté de nombreuses notes et commentaires qui racontent son histoire, dont le refus de la chancellerie de Vienne en 1797, et un vers de Virgile de la main de Louis XVIII, : Animus meminisse horret (mon âme frémit d’horreur à ce souvenir). Un peu hypocrite quand même quand on connaît l’attitude équivoque du Comte de Provence pendant les années révolutionnaires !

 

On attend 30 000 à...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article