Patrimoine de France

Hubert Robert et la fabrique des jardins

Archives / Expositions
Hubert Robert et la fabrique des jardins

Profiter d'une sortie nature agrémentée d'une exposition florissante en tableaux, dessins et aquarelles, voilà une suggestion qui ne manque pas de charme dans le cadre champêtre de la Roche-Guyon. Dans le Val d'Oise Du 9 septembre au 26 novembre 2017

Close the overlay

Hubert Robert et la fabrique des jardins

samedi 23 septembre 2017
Contenu réservé aux abonnés
Premium


A la frontière de la Normandie, le paysage vexin se déploie ici avec élégance. Les falaises de craie dominent la Seine. Et l'exposition dédiée au travail d'Hubert Robert, côté jardin, s'installe confortablement entre les murs du château de la Roche-Guyon pour nous rappeler qu'il est ici comme chez lui.

La Première exposition consacrée à Hubert Robert et les jardins


Dessins, esquisses, peintures, alimentent la première exposition dédiée à Hubert Robert et les jardins © photo PdF 2017
Hubert Robert (1733-1808), homme des Lumières et artiste visionnaire, est aussi "l’inventeur" des ruines, monuments et mémorials.
Celle-ci  rassemble environ 70 œuvres, dont beaucoup n’ont jamais été exposées, issues de collections publiques et privées.
Cette facette du peintre jamais explorée, se présente pour la première fois sous forme de dessins, esquisses, peintures, des recueils de gravures publiés au
début du XIXème siècle ou bien encore des maquettes que le commissaire d’exposition Gabriel Wick, spécialiste de l’histoire des jardins, est heureux de nous faire connaître.
Vue de la Tour de Guy, dessin à la sanguine d'Hubert Robert © Vicomte de Rohan
Ravi de mettre en lumière un aspect méconnu de l'activité d'Hubert Robert dans l'ordonnancement des jardins et particulièrement à la Roche-Guyon, fief de la famille La Rochefoucauld, de leur fille et de son époux, le duc et la duchesse de Chabot, principaux mécènes du peintre.
Pour les amoureux des jardins, sachez que pour accompagner l'exposition il sera possible de randonner à travers le jardin du château jusqu'au donjon.

N.B.

Hubert Robert en ses jardins


 
Le donjon de la Roche-Guyon offre une vue impressionnante sur la Seine © photo PdF 2017
Le « Jardin anglais » de La Roche-Guyon

Hubert Robert a fait bénéficier la duchesse d’Enville et les Chabot de ses précieux conseils pour embellir les alentours du Château. Il transforme le donjon du XIIème
siècle qui domine – à quelque 70 mètres – la demeure des La Rochefoucauld, en ruine pittoresque. Ce jardin paysager, dit le Jardin Anglais, est composé du donjon, d’une cascade artificielle de 22 mètres de hauteur et de nombreuses grottes incrustées de coquillages.


Informations pratiques

Du 9 septembre au 26 novembre 2017

Une visite guidée du « Jardin anglais » est proposée à l’occasion de cette exposition
Tous les dimanches, de septembre à mi-novembre, ainsi qu’un cycle de visites...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article