Patrimoine de France

La Villa Domergue à Cannes : hors du temps

Visite de nos jardins
La Villa Domergue à Cannes : hors du temps

Suite de notre série des jardins et lieux remarquables de la Côte d’Azur, dans le cadre du Festival Off des Jardins, avec un site magique et mythique : la Villa Domergue. Véritable Eden, située dans les hauteurs de Cannes au cœur d’une végétation luxuriante, elle a été conçue par Jean-Gabriel et Odette Domergue, deux artistes atypiques. Par Caroline Paux

Close the overlay

La Villa Domergue à Cannes : hors du temps

jeudi 08 juin 2017
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Demeure d'artistes

Première affiche du Festival de Cannes réalisée par Jean-Gabriel Domergue en 1939 © photo Caroline Paux/PdF 2017
« Je suis l’inventeur de la pin-up » se plaisait à dire Jean-Gabriel Domergue. Peintre prolifique de la Parisienne, de la mondaine et de l’aristocratie, homme élégant et raffiné, l’artiste était aussi un affichiste célèbre. On lui doit la première affiche du Festival de Cannes, en 1939. Il était aussi organisateur de fêtes et de bals mémorables à Paris ou sur la Côte d’Azur, une région dont il était amoureux.

Avec son épouse, Odette, ils ont conçu la villa et le jardin qu’ils rêvaient sur un terrain acheté en 1926 au cœur d’une pinède donnant sur la baie de Cannes. C’était la belle époque.

Le couple appréciait le style des villas de la renaissance italienne et les jardins de Toscane. Il s’en est inspiré pour dessiner les plans. Les travaux ont démarré en 1934.

 

Une Villa art Déco

L’atelier de Jean-Gabriel Domergue © photo Caroline Paux/ PdF 2017
Dans la maison, de style Art Déco, Domergue a créé son atelier de peinture, très lumineux. On l’imagine devant ses toiles et ses modèles dont il a immortalisé la beauté… Il a réalisé plus de 3 000 portraits dont ceux de Joséphine Baker, Colette, Nina Raya, avec une vision « pin-up » de la femme.

Il est loin de la lignée des peintres de l’époque, dont Picasso qui, lors d’une rencontre avec Domergue, lui dit : « Je t’ai volé ton modèle ! » Et Domergue de répliquer : « Moi, je ne te volerai jamais les tiens… »

Dans le séjour, un piano, des fauteuils de style, des luminaires Art Déco. Tout est étudié dans les moindres détails pour faire de ce lieu un petit Paradis.

Surprise lors d’une restauration de la villa, longtemps après la disparition des deux artistes. En enlevant la tapisserie des murs d’une des pièces du bas, les artisans ont trouvé des fresques… que l’on peut admirer aujourd’hui.

 

Un jardin en cascades

La Villa Domergue est entourée d’un magnifique jardin aménagé entre 1926 et 1936. © photo Caroline Paux/ PdF 2017
Odette Maugendre, l’épouse de Domergue, était sculpteur de talent. Elle est tombée amoureuse de l’œuvre de Domergue avant même de connaître l’homme. Après leur mariage, elle a cessé de montrer ses sculptures, mais elle a continué à produire. Notamment pour le jardin de la villa dont elle a pris en main la création. Elle a conçu le jardin “à l’italienne” en terrasses avec des bassins et des cascades. Des lieux peuplés de bustes et d’objets d’arts qu’elle a sculptés elle-même. Plus de 110 cyprès florentins ont été plantés.

Face à la villa une perspective joliment réalisée pour l’œil grimpe dans la colline, avec des marches et une fontaine ornée d’angelots.

 

Un mausolée au fond du jardin

Le couple Domergue repose sous le mausolée © photo Caroline Paux/ PdF 2017
Au bout d’un chemin situé face à la maison, on découvre le “sarcophage des époux”. Étonnant.

Odette et Jean-Gabriel Domergue y reposent depuis 2000. Tous deux le souhaitaient. Odette avait même sculpté le tombeau de style Étrusque ainsi que leurs portraits, bien avant leur mort. 1962 pour Jean-Gabriel et 1974 pour elle. Sans autorisation, il a fallu attendre 38 ans pour que les dépouilles des artistes soient enfin transférées dans le tombeau.

 

Un lieu d’art et de culture

Jean-Gabriel et Odette Domergue, un couple uni dans l’art et leur œuvre commune, cette Villa exceptionnelle © photo Caroline Paux/ PdF 2017
N’ayant pas d’enfant, Odette a légué la villa, véritable œuvre d’art commune, à la ville de Cannes. La seule condition était que le public puisse la visiter et y découvrir des toiles de son mari. Elle souhaitait également que le site reste un lieu d’art et de culture.

C’est pourquoi la villa accueille des événements mondains ou des manifestations artistiques. C’est ici que se retrouve chaque année le jury du festival de Cannes pour y décerner les prestigieuses palmes.

La Villa Domergue est inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1990 et a reçu le label Patrimoine du XXe siècle en 2001.

 

Actualités de la Villa Domergue

 • Man Ray, un regard clandestin chez les Domergue. Du 30 juin au 24 septembre. Cette exposition confronte deux mondes opposés, celui du surréalisme issu de la révolution Dada, pour les œuvres novatrices de Man Ray, et celui d’un art décoratif plus classique, autour des œuvres de Jean-Gabriel Domergue et d’Odette Maugendre

 

• Jazz à Domergue. Du 3 au 6 août 2017. Le Festival propose quatre soirées exceptionnelles avec Fred Bardin et Jon Bouteillier 4TET, Malia Quartet, Dmitry Baevsky Trio, Éric Séva Quartet. Ce rendez-vous est très apprécié du public cannois qui vient applaudir les musiciens mythiques et les jeunes prodiges de l’improvisation de la culture jazz.

Informations pratiques

 La Villa Domergue à Cannes : hors du temps

Villa Domergue et ses jardins, 15 avenue Fiesole

06 400 Cannes.

Tél. : 04 97 06 44 90


Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article