Patrimoine de France

Le label « Maisons des Illustres » décerné à la Maison de Julie Victoire Daubié

La vie de nos monuments
Le label « Maisons des Illustres » décerné à la Maison de Julie Victoire Daubié

La Manufacture royale de Bains-les Bains reçoit le label « Maisons des Illustres » pour la Maison de Julie Victoire Daubié, la première bachelière de France. Cette distinction honorifique souligne un peu plus l'exceptionnel aventure de ce monument incroyable. Dans les Vosges Le samedi 2 juin 2018

Close the overlay

Le label « Maisons des Illustres » décerné à la Maison de Julie Victoire Daubié

mardi 22 mai 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium

la Maison de Julie Victoire Daubié, née à la Manufacture Royale de Bains les Bains dans les Vosges, reçoit le label « Maisons des Illustres »

La chapelle de la Manufacture Royale date de 1735, les vitraux y ont été restaurés© photo PdF 2018
L’auteur Julie Victoire Daubié a offert son ouvrage « La femme pauvre au XIX° siècle » à la bibliothèque d’Épinal en 1866. Des extraits de ses ouvrages, avec l’aide de la BMI d’Épinal,  seront imprimés sur papiers ARCHES® et présentés avec les ouvrages actuels et leurs auteurs Jean Louis Debré, Gilles Laporte, les éditeurs (MA, Eska, Fayard, Mettis)  en présence de conférencières et d’artistes femmes, dans la Maison  de Julie Victoire Daubié, labellisée  par le Ministère de la Culture « Maisons des Illustres ».

Dans la chapelle, un vitrail financé par les donateurs avec la Fondation du Patrimoine consacré à Julie Victoire Daubié. sera présenté aux enfants de l’école élémentaire de la Voge les Bains, qui travaillent sur le personnage de leur commune, depuis le début de l’année.

Qui est Julie Victoire Daubié ?

Dans la Halle au charbon la Manufacture présente une exposition sur l'Histoire industrielle du site © photo PdF 2018
Julie Victoire Daubié, première bachelière de France, est née à la Manufacture Royale de Bains les Bains dans les Vosges, le 26 mars 1824 dans une modeste famille de huit enfants où son père était caissier à la manufacture de fer blanc.

À cette époque, la Manufacture Royale propriété de Joseph Falatieu est à son apogée, mais son avenir est déjà menacé. Pendant les premières années de la vie de Julie Victoire, les bouleversements industriels vont progressivement détruire ce qui fut le plus ancien site industriel paternaliste de Lorraine. Julie Victoire Daubié sera le témoin de cette dégradation rapide de la condition ouvrière et surtout de la place de la femme dans ce système.

Touchée de près, elle témoigne en écrivant. Elle est remarquée par l’homme le plus puissant des Vosges, Joseph Falatieu, Seigneur « en partie de Bains », Seigneurie acquise aux chanoinesses de Remiremont. qui joue en amont un rôle, dans l’accession de Julie Victoire Daubié.aux études supérieures.

Un ensemble patrimonial sauvé

La Manufacture Royale porte encore de nombreuses traces de son passé © photo PdF 2018
C'est une histoire comme on les aime, une histoire de passionnés, de sauveurs de Patrimoine à qui l'on ne dit pas suffisamment merci. Merci pour leur patience, leur travail, égoïstement merci pour nous puisque grâce à eux nous pouvons bénéficier d'une visite d'un lieu qui raconte notre histoire.

Et un aboutissement aussi puisque cette récompense bien méritée souligne des années d'effort et d'obstination. Car il y a parfois des moments de découragement, de solitude devant l'ampleur de la "mission".

Martine et François Cornevaux se sont investit dans un projet ambitieux. Le domaine se découvre au cœur des Vosges, dans un cadre fantastique de verdure, de forêt...et là sur des hectares se déploie la Manufacture. On y sent l'empreinte de vies laborieuses, remplies d'un travail à accomplir, respectueux de l'environnement.

Le voeux des propriétaires est de partager les grands moments de l’histoire de la Manufacture, de ses jardins, de son parc aux essences remarquables, dont un hêtre Tortillard classé à l’UNESCO.

L’Association «  Les Amis de la Manufacture Royale de Bains » travaille au présent, en lançant des rénovations et à son avenir avec le projet de la nouvelle Etamerie lieu d’exposition.

Une Histoire ouvrière


Le site de la Manufacture Royale dans les Vosges © photo PdF 2018
La Manufacture Royale (IMH) est l'un des sites industriels français les mieux préservés avec chapelle, château, maisons d’ouvriers, maison du caissier dite des contremaitres et bâtiments industriels de l'usine fondée en 1733 par Georges Puton.

Plus importante ferblanterie du Royaume au XVIII° siècle, la Manufacture Royale de Bains les Bains , industrie née du bois et de l’eau, que le Baron Falatieu porta à son apogée, est l'un des sites industriels français les mieux préservés.

Elle a été édifiée à Bains les Bains au bord de l’eau pour produire du fer blanc avec le bois des Vosges. Le Baron Falatieu qui porta la ferblanterie à son apogée en 1810 marqua les premières années de la vie de Julie Victoire Daubié.

Des machines exposées témoignent de l'importance industrielle du site © photo PdF 2018
Le plus beau site industriel de Lorraine du XVIII° siècle

La majorité des bâtiments furent construits entre 1733 et 1737 : le château, la Chapelle, les logements d’ouvriers puis durant la seconde moitié du XVIIIe et en 1779 comme la halle au charbon. En 1764, 600 ouvriers travaillent et logent à la Manufacture Royale.
En 1777 Claude Thomas Falatieu rachète l’usine et ajoute le canal, la fonderie, les ateliers de fabrication, la nouvelle étamerie.
En 1792, Joseph Falatieu donnera un essor important à la Manufacture de fer blanc. Au cours du XIXe siècle, le fer blanc est abandonné au profit des clous à chevaux.

Informations pratiques

Le label « Maisons des Illustres » décerné à la Maison de Julie Victoire Daubié

Samedi 2 juin 2018 à partir de 11H

A suivre également :

- Les Dimanches de Julie Victoire

Du 19 mars au 22 octobre
Chaque dimanche précédent la visite guidée de la Manufacture Royale, à 11 heures, « Les dimanches de Julie Victoire » sont proposés dans la Chapelle. : les 19 mars, 9 et 23 avril, 7 et 21 mai, 4 et 18 juin, 9 et 23 juillet, 6 et 20 août, 3 et 17  sept, 8 et 22 octobre. Suivies d’un rafraichissement offert par le propriétaire. Visites consacrées à Julie Victoire Daubié, première bachelière de France, dans le contexte de sa naissance en 1824 à la Manufacture Royale de Bains les Bains . (parking gratuit Durée : 1H Participation 3 €.)

Le site propose des chambres d'hôte

Possibilité de visites guidées par le propriétaire, intarissable sur l'histoire du lieu
Tarif: 6€

Forfait groupes – parking bus -accueil personnalisé. 

Au profit de l’Association les Amis de la Manufacture Royale de Bains pour la restauration de la Chapelle & de l’Etamerie


- Réservations auprès de l'Office de tourisme de Bains les Bains
3 Avenue André Demazure
88 240 Bains les Bains
Les 2°s et 4°s vendredis du mois à 14H30 
03 29 36 31 75

- Manufacture Royale de Bains les Bains
03 29 31 32 87

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article