Patrimoine de France

Les Toiles de Mayenne "revisitées"

Archives / Histoires de Familles
Les Toiles de Mayenne "revisitées"

Janvier, le mois du blanc rime avec renouveau dans la modernité et tradition dans la qualité. Une image associée aux Toiles de Mayenne qui souhaite être apprécié des jeunes générations tout en garantissant son immuable savoir-faire, bien connu de leurs aînés. "Les Toiles de Mayenne", la marque centenaire illustre formidablement le parcours d'une famille créative inspirée par son environnement préservé. A découvrir en Mayenne

Close the overlay

Les Toiles de Mayenne "revisitées"

dimanche 12 janvier 2014
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Passage obligé par le show-room © photo PdF 2013
À la fois tisseur et éditeur, manufacture, la marque, Toiles de Mayenne peut se définir autour de quatre métiers : la création, la fabrication de tissus pour la maison, la confection à façon, le conseil en décoration personnalisé.

Face aux nouvelles attentes de bien-être et de confort, les équipes des Toiles de Mayenne se veulent utiles au-delà de la décoration.

Labellisée Entreprise du Patrimoine vivant, les Toiles de Mayenne édite des tissus d'intérieur depuis 1806.

Les "Toiles de Mayenne" ont suivi des générations en laissant dans les intérieurs l'empreinte de la qualité au fil du Temps.

Aujourd'hui, tout en restant fidèle à sa tradition, la marque souhaite se faire mieux connaître de la jeune génération. Chaque année, d'autres motifs, des collections dans l'air du temps viennent enrichir son catalogue d'imprimés dynamiques et colorés. Il y a sans cesse de nouvelles inspirations, des coloris pour toutes les humeurs du moment.

Une histoire de famille



Une ancienne abbaye, siège des Toiles de Mayenne © photo PdF 2013
Il est des histoires que l'on a plaisir à raconter, celle de la famille Denis est exemplaire à plus d'un titre. Un modèle pour les entrepreneurs en herbe qui peuvent s'inspirer de ce parcours qui semble classique au premier abord, pour mieux préserver une véritable originalité.

Nichée au creux de la Mayenne, la fabrique est ancrée dans le paysage depuis plusieurs générations et ce sont aujourd'hui deux frères Grégoire et Raphaël Denis et leur oncle qui tiennent le cap. Ils peuvent se targuer d'être indépendants financièrement et de détenir la majorité des parts de l'entreprise ce qui laisse la satisfaction de prendre ses décisions en toute indépendance.

Un vrai luxe de nos jours !

Et si les lieux se prêtent à l'imaginaire, la réalité confirme le succès et la solidité de la marque qui atteint des chiffres d'affaires plus qu'honorables.

L'histoire commence en juillet 1806, par l'association de deux amis, Jean-Pierre Horem, négociant parisien et Sophie Leuville, manufacturière, qui achètent l'enclos de l'abbaye de Fontaine-Daniel et y installent leur filature.

Six ans plus tard, ce sont près de 900 ouvriers qui travaillent et logent à Fontaine-Daniel, les femmes y sont employées en majorité.

Transmission de génération en génération

L'épouse du fondateur prendra sa suite et dirigera l'entreprise pendant cinquante ans. Son neveu, Martin Denis apporte ses compétences d'ingénieur et de nouveaux métiers à filer ainsi que le premier tissage mécanique prend place dans l'abbaye.

À partir de ce moment ce sont six générations qui se succèdent.

Des hommes marquent l'Histoire

1835 marque une étape importante puisque les dirigeants de l'entreprise fondent la première école pour les enfants des ouvriers, bien avant les lois de Jules Ferry.

Le tournant décisif qui permettra à l'usine un nouvel essor sera son rachat par Gustave Denis qui va rechercher des fonds et investir dans une usine modernisée.

Homme politique, précurseur en matière sociale, très investi au sujet de la question du travail des enfants, il s'engage dans la défense de leurs droits, nous sommes en...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

Un lieu mystérieux, plein de charme © photo PdF 2013
La manufacture les Toiles de Mayenne est installée dans une ancienne abbaye cistercienne © photo PdF 2013
La manufacture est blottie à proximité du centre de Fontaine Daniel © photo PdF 2013
Le coeur du village, les anciens logements des ouvriers de l'usine © photo PdF 2013
D'immenses bâtisses constituent le domaine © photo PdF 2013
Une ancienne abbaye cistercienne abrite l'entreprise familliale © photo PdF 2013
Un étang, une église, le village au loin, Fontaine Daniel, cité de caractère © photo PdF 2013
Des corps de bâtiments entiers à disposition de l'entreprise © photo PdF 2013
Les coupons de tissus sont entreposés à l'abri de la lumière © photo PdF 2013
On aperçoit les anciens jardins médicinaux, les carrés du potager © photo PdF 2013
Autres bâtiments, autres activités. De la simple bobine de fil...© photo PdF 2013
...au tissage. Les machines ne s'arrêtent jamais © photo PdF 2013
Les imprimés se déclinent à l'envie © photo PdF 2013
Détour par l'atelier de confection, du travail soigné, fait main © photo PdF 2013
Dernière confection, nouvelle association de coloris, de matières © photo PdF 2013
A l'orée du bois en sortie de village, vous trouverez le show-room © photo PdF 2013
Un paysage irréel, empreint de poésie © photo PdF 2013
Une ancienne abbaye, siège des Toiles de Mayenne © photo PdF 2013
Passage obligé par le show-room © photo PdF 2013

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article