Patrimoine de France

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles

Du côté des Musées
Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles

Le cours des choses tient parfois à la volonté d’un homme. Maison Rouge, musée des vallées cévenoles de Saint-Jean-du-Gard en est un bel exemple. Sans la collection d’objets, de témoignages sur la vie cévenole accumulés pendant cinq décennies par Daniel Travier, la filature Maison Rouge ne serait pas le témoin aussi riche de l’histoire et des traditions des Cévennes. Par Guy Hébert

Close the overlay

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles

mardi 01 mai 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium


A Saint-Jean-du-Gard, les Cévennes s’enrichissent d’un musée incontournable


Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ©photo G.Hébert/PdF 2018
Inauguré lors des journées du patrimoine en septembre 2017, le musée entame sa première saison. Et de quelle manière.
Une architecture classée subtilement réhabilitée et étendue, une muséographie complète avec 10 000 objets efficacement présentés. Complétées par  une exposition temporaire d’une grande beauté, d’une belle créativité et d’une pertinence indiscutable.
Avec les premières animations également, l’ensemble laisse prévoir que ce lieu va devenir incontournable pour celles et ceux qui se passionnent pour une région, oh combien inscrite dans l’histoire française et européenne.
Sa visite s’impose.
A pied ou accompagné d’un âne, par le train à vapeur au départ d’Anduze ou par les superbes routes sillonnant une région à la beauté patrimoniale et paysagère incomparable…


Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ici Daniel Travier à l'origine du projet ©photo G.Hébert/PdF 2018
D’emblée, il est nécessaire de revenir sur Daniel Travier et rappeler son rôle primordial dans l’aventure muséale. A 17 ans, ayant pris l’habitude de collectionner des objets anciens, il réalisait sa première exposition, avec quelques amis.

Une passionnée de la fréquentation d’un grand-père côtoyé entre 6 et 12 ans. « Avec lui et le pasteur Cadix, j’ai pris conscience d’un rapport privilégié avec les anciens », avoue-t-il dans  Passeur de vies, passeur d’histoires,  avant de se dire « Il faut collecter et rassembler pour qu’il n’y ait pas rupture dans la chaine de transmission ». Son aïeul avait de quoi émerveiller le jeune cévenol. Un de ses ancêtres n’avait-il pas été grognard de l’Empire !

Preuve à l’appui lorsqu’il sortait  la croix de la Légion d’Honneur que l’empereur avait accroché à celui qui avait transporté le bois nécessaire à la réalisation du radeau de Tilsitt ! « J’étais fasciné par cette décoration et sa médaille de Sainte Hélène » rappelle Daniel.

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ©photo G.Hébert/PdF 2018
Instruit également par lui de la lutte des camisards à travers l’histoire de sa famille, il allait collecter 30 000 objets et documents dont le tiers est aujourd’hui présenté dans cette Maison Rouge. Aboutissement d’un parcours exemplaire.

Après une exposition en 1964 et une autre plus importante à Chamborigaud, il créa  cinq ans plus tard le musée de Saint Jean du Gard dans des locaux privés. Avant de voir la municipalité offrir, en 1982, au Musée des Vallées Cévenoles le cadre d’un ancien relai d’affenage du XVIIe siècle. Se révélant trop exigu malgré ses qualités architecturales, un nouveau projet devait naître avec l’achat, en 2002, du site d’une filature emblématique de l’histoire de la soie dans les Cévennes.

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ©photo G.Hébert/PdF 2018
Aujourd’hui, le résultat est à la hauteur de l’ambition de ses promoteurs, de son comité scientifique et de son comité de pilotage, réunissant l’adhésion de tous les partenaires, de l’Europe à la commune de Saint Jean.

Au bâtiment de la filature, se sont adjointes de nouvelles constructions harmonieusement intégrées dans le site. Une réussite du Cabinet lyonnais d’architecture Vurpas qui précise avec justesse « A la luxuriance décorative de la Grande Rouge, répond une extension sobre et austère, à l’image de l’architecture cévenole […] laissant découvrir la façade et la galerie d’origine de la filature ».

Remarquable également le choix des matériaux de la partie neuve « constituée de trois volumes étirés, juxtaposés entre de longs murs habillés de pierre de schiste. Les façades nord et sud, constituées d’une ossature bois et métal, avec des éléments pleins ou vitrés, sont habillés de fascines de bois de châtaignier qui forment une paroi à claire-voie ».

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ©photo G.Hébert/PdF 2018
Quant au patrimoine industriel, construit en 1838 et inscrit aux monuments historiques, il est représentatif des grandes filatures des arrondissements d’Alès et du Vigan. Offrant en plus un escalier monumental en fer à cheval et conservant des parties de la fin du XIXe siècle, comme la cheminée cylindrique de 25 m ayant remplacée une à section carrée.

Mais aussi, dans le parc dominant le Gardon de Saint Jean, une  éolienne originale et un salon de thé.

La première pour actionner une pompe et le second, étonnant dans un tel lieu, « apparenté au style colonial, et conçu en 1850, pour la détente ou pour recevoir les hôtes dans un cadre exotique évoquant l’Extrême-Orient et les origines de la soie ». Une muséographie extérieure et un ethno-jardin complètent l’ensemble . 

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ©photo G.Hébert/PdF 2018
Au-delà de l’architecture, Maison Rouge recouvre parfaitement l’histoire de la soie dans les Cévennes. La filature a été à la fois la première à utiliser le procédé Gensoul en chauffant ses 106 bassines  avec de la vapeur. Et en  étant la dernière à fermer ses portes, en 1965.

Quant à l’intérieur, associant bois de châtaignier et béton ciré, il offre un parcours muséographique à la hauteur de l’écrin : un  résumé vivant de ce qui a façonné les Cévennes. Permettant de s’immerger dans la vie des anciens de cette région, tout en abordant au long de l’histoire, des problématiques plus larges, à la fois économiques, intellectuelles, religieuses et sociétales.

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ©photo G.Hébert/PdF 2018
Dieu étant dans les détails, on ne se lassera pas de cheminer dans la belle scénographie voulue par Marion Lyonnais pour qui « les objets parlent dans le langage silencieux d’une connaissance révélée par leur regroupement » et où « l’écrit, l’image et la voix participent à leurs témoignages ». Tout en mettant « en valeur l’œuvre d’une vie de recherche et de collecte, l’érudition d’un homme passeur de vies ». 

Une volonté justifiée par le rôle irremplaçable de Daniel Travier. Sans qui Maison Rouge ne serait pas !

Guy Hébert

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles ©photo G.Hébert/PdF 2018
En lançant la première saison de Maison Rouge, les responsables ont fait le choix judicieux d’inviter Marie Leclère, tisseuse d’art et éleveuse de chèvres, néo-cévenole et parfaite exemple de l’histoire contemporaine de la région. On jubilera devant ses tissages de soie intégrant des matières ordinaires, ses œuvres de cou, entre tissage et sculpture.

On pourra s’intéresser à son histoire, faite de patience et de rencontres, de Michel Guérassine, un ancien moine cistercien à Christian Lacroix. Et, au-delà, on pourra s’attarder sur l’aventure d’une famille de 1973 à 2018.

Informations pratiques

Maison Rouge, le Musée des vallées cévenoles

Exposition "Rêves de Soie" de Marie Leclère

Jusqu'au 2 septembre 2018

Ouverture 7j/7 de 10h à 19h (Haute saison : juillet au 3ième week-end de septembre)

Ouverture 7j/7 de 11h à 18h (Pâques à fin juin et du 3ème w-e de septembre à la Toussaint)

Ouverture du mercredi au dimanche, de 14h à 17h (Toussaint à Pâques)

Visite interactive par application numérique, à télécharger sur son smartphone, en français, allemand, anglais / Tablettes et visioguides à disposition

Visites guidées d’une heure en Haute saison : Mercredi 11h et samedi 15h / en anglais, mercredi 15h / en allemand, jeudi 15h


- Maison Rouge-Musée des vallées cévenoles
35 Grand Rue
30 270 Saint-Jean-du-Gard

 04 67 85 10 48

maisonrouge@alesagglo.fr

www.maisonrouge-musée.fr

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article