Patrimoine de France

Théâtre : Art

Rubrique
Théâtre : Art

Art, La pièce de Yasmina Reza mondialement connue et reconnue revient à Paris, au théâtre Antoine dans la mise en scène originelle de Patrice Kerbrat. Par Marie-Laure Atinault

Close the overlay

Théâtre : Art

dimanche 25 mars 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Créée en 1994 à la Comédie des Champs Élysées avec le regretté Pierre Vaneck, Fabrice Lucchini et Pierre Arditi, la pièce remporte un succès immédiat. Un succès, qui ne se démentira pas au cours des représentations et des changements de distribution, Jean-Louis Trintignant, Michel Blanc ou Jean Rochefort (inénarrable Yvan) se succéderont.

« Art » est un classique contemporain, que l’on retrouve avec gourmandise.

Théâtre la pièce Art © photo Pascal Victor/ArtcomPress
Dans un grand salon immaculé, très design, un homme s’adresse à nous. Marc (Charles Berling) se désole parce que son ami Serge (Alain Fromager) vient d’acheter une toile blanche, presque totalement blanche avec de légers liserés blancs. Serge est très fier de pouvoir présenter sa petite folie de 60 000 euros. L’œuvre du célèbre Antrios est une bonne affaire, Serge peut revendre son tableau dès le lendemain. Marc aime que ses amis soient de son avis, qui est forcément le bon. Il est le prescripteur, on doit lire Sénèque, aimer ce qu’il aime. Mais là, Serge, avec assurance, présente son petit trésor. Marc est goguenard, méprisant, il est persuadé que c’est une blague.

Le troisième larron de ce trio d’amis d’une cinquantaine années se fait attendre. Yvan (Jean-Pierre Daroussin) arrive en retard et se lance dans un monologue hilarant. Les malheurs d’Yvan est un morceau de roi ! Ses deux amis savent se liguer contre lui. En l’occurrence Marc et Serge attendent qu’il relie  leur camp ! Ils se connaissent depuis si longtemps. Marc est ingénieur, il est marié et vit dans un appartement où trône un tableau qui représente une vue de Carcassonne, qui a des allures de tableau flamand. Serge est un dermatologue qui gagne très bien sa vie, il est un dandy  parisien qui est là où il faut être. Yvan est un looser sympathique. Il est représentant en papeterie et  va bientôt se marier. Il est stressé par la gestion de sa famille et de sa belle famille. Il pense trouver un réconfort auprès de ses amis. Le malheureux  est un peu leur souffre-douleur, leur faire-valoir. Comme il déteste toutes sortes de conflits, il veut toujours temporiser. Yvan est assez séduit par la toile blanche. Marc est furieux mais que peut comprendre à l’art un type qui a une croûte  champêtre chez lui. Le ton monte, le verbe devient acerbe, les répliques sont autant de flèches empoissonnées tirées à vue.
Les trois amis dépassent les limites, les non-dits sont dits pour faire mal.

Art  n’est pas tant une pièce sur l’Art moderne et contemporain que sur l’amitié. Sa genèse est d’ailleurs celle d’une belle amitié entre Yasmina Reza et Pierre Vaneck. Le grand comédien   désirait qu’elle écrive pour lui. Même désir pour Pierre Arditi. Elle écrivit la pièce assez rapidement en prenant soin de faire trois rôles bien équilibrés.
Le texte est brillant, élégant, les répliques efficaces.
Chaque personnage a son langage, sa personnalité. Un vrai bonheur pour les comédiens. Nous retrouvons la mise en scène originelle de Patrice Kerbrat. Une direction d’acteur impeccable, une occupation de l’espace intelligente qui connaît le poids des silences. Édouard Laug a réalisé un décor blanc, avec des panneaux coulissants pour positionner chaque personnage dans son cadre. Tout va vite, sans précipitation. Les lumières de Laurent Béal sculptent les personnalités avec délicatesse. 

La pièce n’a pas pris une ride, il est vrai que le thème est
universel, et c’est certainement pour cela qu’elle est traduite dans plus de quarante langues et qu’elle remporte partout un succès unanime.  

Théâtre la pièce Art © photo Pascal Victor/ArtcomPress
D’ores et déjà la pièce a rencontré un nouveau public. Ceux qui l’avait déjà vu sont très heureux de réécouter cette petite musique de chambre pour trois solistes et une toile blanche. Charles Berling est Marc, l’intransigeant mi goguenard, mi psycho rigide, sa désinvolture est une armure.  Jean-Pierre Darroussin est le pauvre Yvan malmené par la vie, touchant avec son air d’ours en peluche mouillé. Alain Fromager est un comédien bien connu par les amateurs de théâtre.  Dans le rôle de Serge, il est tout simplement magnifique, il se taille la part du lion, avec élégance et un humour tout en retenu.

Art est désormais un classique. Chaque comédien doit avoir l’impression que Yasmina Reza a écrit son rôle pour lui. Nous avons l’impression qu’elle a écrit pour nous cette pièce qui sait si bien nous faire réfléchir et nous faire rire. Un moment de rare bonheur !

Marie Laure Atinault


Informations pratiques

Art

De Yasmina Reza

Mise en scène Patrice Kerbrat

Avec Charles Berling, Alain Fromager, Jean-Pierre Darroussin

- Théâtre Antoine

14 boulevard de Strasbourg
75 010 Paris
01.42.08.77.71

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article