Patrimoine de France

Centenaire de l

Archives / Visite de nos jardins
Centenaire de l'abbaye Saint-André

A Villeneuve-lez-Avignon, l'abbaye Saint-André se modernise et fait un pas de géant, et servira d'exemple pour d'autres lieux de notre patrimoine Le but est d'offrir à tous la découverte de ses jardins remarquables et le rez-de-jardin de son palais abbatial du XVIIIe siècle grâce à une palette d'outils adaptés aux handicapés visuels et auditifs. Dès cet été

Close the overlay

Centenaire de l'abbaye Saint-André

vendredi 29 juillet 2016
Contenu réservé aux abonnés
Premium


« 1916-2016 : l'Aventure Saint-André »

L'abbaye s'est dotée de supports dédiés au handicap visuel
Lieu au plus culminant de sa beauté aux beaux jours célèbre son histoire. Une exposition temporaire anime l'été et à cela s'ajoute à son parcours de visite des outils pour handicapés.

Renaissance de l'Abbaye et de ses jardins

Photos, ouvrages, peintures, dédicaces et objets personnels retrace ce centenaire
au travers de trois figures emblématiques des lieux, qui ont marqués l'abbaye par leurs actions et leurs extraordinaires sensibilités : l'artiste et mécène Gustave Fayet, la poétesse Elsa Koeberlé et la petite-fille de Gustave Fayet, Roseline Bacou.

Des supports adaptés aux handicapés visuels et a
uditifs

L'équipe de l'abbaye, formée est prête à recevoir un public sourd et malentendant.

L'abbaye Saint-André possède maintenant 5 boucles à induction magnétique portatives ou colliers permettant aux personnes malentendantes de mieux entendre les commentaires des visites guidées émis dans un micro sans fil.


Une maquette tactile permet de se repérer mentalement avant de commencer la visite de l'abbaye et de ses jardins.

La conception de la maquette tactile confiée à la compagnie Sculptéo, qui a relevé le défi après un long travail de modélisation © Sculptéo
Grâce à ses 10 nouveaux carnets de visite thermo-gonflés en braille et 10 en gros caractères, l'abbaye Saint-André peut également recevoir des personnes non voyantes et mal voyantes.

La conception de ce projet a été coordonnée par Manon Sarthou, de l'Iliade du Patrimoine, association spécialisée dans l'accès au patrimoine pour tous.

Un projet soutenu par de nombreux partenaires: le Conseil régional Languedoc-Roussillon Midi- Pyrénées, le Conseil général du Gard, le Crédit Mutuel, la Fondation SFR et l'abbaye Saint-André ont participé au financement de cette belle aventure d'accessibilité.

Un peu d'Histoire

Un havre de paix © Abbaye St André
L'artiste, mécène et ami de Gauguin, Gustave Fayet fait l'acquisition de l'abbaye Saint-André en 1916 pour sauver ce patrimoine. Il confie ce lieu d'une grande beauté à son amie poétesse Elsa Koeberlé, artiste alsacienne qui va opérer les premières grandes mutations dans un style remarquable, la rénovation du rez-de jardin de l'abbaye et une création très personnelle des parterres à l'italienne, bassins, roseraie, pergola ...
A la mort d'Elsa Koeberlé, en 1950, c'est la petite-fille de Gustave Fayet, Roseline Bacou, conservatrice au Louvre, qui prendra la suite des travaux avec enthousiasme.

-
1916-2016, le centenaire de l'Abbaye StAndré
Les rendez-vous de l'Abbaye


Visite de nuit des jardins de l'Abbaye, à la lueur des lanternes en août, le mercredi soir

8e édition de l'Abbyac  de l'art contemporain dans ses jardins
Du 25 août au 4 septembre...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:
florian_adonis - 2016-08-18 03:31:16
Bel article !

Partagez cet article