Patrimoine de France

De la polychromie à Orsay

Expositions
De la polychromie à Orsay

Pour une première initiation à ce que fut le courant inspiré par la Polychromie française des années 1850 à 1910, c'est l'exposition qu'il faut aller voir. Le musée d'Orsay détient une belle collection parmi laquelle l'on retrouve les grandes signatures de l'époque. Dans un espace confidentiel, adapté à la thématique, la polychromie attire les regards et l'on s'attarde au milieu d’œuvres d'artistes que l'on découvre sous un autre regard... Du 12 juin au 9 septembre 2018

Close the overlay

De la polychromie à Orsay

mercredi 13 juin 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Anonyme (France, XIXe siècle) Buste de la République, 1848-1851 Terre cuite peinte Paris, Sénat, A91-98148 © Sénat-G. Butet
En couleurs : La sculpture polychrome en France 1850-1910


Sur une période finalement assez courte les artistes se sont pliés à la technique pluridisciplinaires que fut le polychrome, évolution d'un courant artistique proche de l'architecture inspirée de l'art antique. Le sujet a fait couler beaucoup d'encre et provoquer en son temps des échanges courroucés entre les pour ( entrainer dans la perspective de diversifier leur technique) et les adversaires de principe à la perspective de "colorer" les Anciens !

Une surprise qui suscite de vifs débats


Scandale pour la Petite danseuse de quatorze ans de Degas. qui utilise la couleur sur sa sculpture Edgar Degas (Paris, France, 1834-1917) Paris, musée d’Orsay, RF 2137 Photo © Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais/Patrice Schmidt
La découverte de la couleur appliquée en architecture et sur les sculptures antiques,  révolutionne l'approche que le public et les artistes ont des œuvres d'art.


Très souvent limitée au blanc du marbre et aux patines monochromes des bronzes, la statuaire prend des couleurs au XIXe siècle. Un nouveau terrain d’expérimentation s'ouvre alors pour de nombreux artistes, de Cordier à Cros, Gauguin ou encore Degas, commencent à appliquer la couleur et jouent avec la variété des matériaux.

Dès les années 1850, des sculpteurs pionniers, tel Charles Cordier, en firent leur spécialité. la couleur finit par gagner la partie et s’affirme à partir du Second Empire grâce à son caractère décoratif pour triompher à partir des années 1880 sous l’influence du Symbolisme et de l’Art nouveau.

"C'est un sujet qui nous intéressait depuis longtemps, il y a une vingtaine d'année une exposition en Hollande avait traité la Polychromie, nous explique Édouard Papet, commissaire de l'exposition. Ce n'est pas faute d'avoir la matière !
"Nous nous sommes concentrés sur la France - et cette période est bien couverte par le musée - la moitié des collections appartiennent au musée, une partie de collections privées et essentiellement publiques."
Jean Carriès (Lyon, 1855 – Paris, 1894) Crapaud et grenouille, dit aussi Grenouille faisant le gros dos, 1889 - 1892 Grès émaillé, 34 × 36 × 41,7 cm Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, PPS403 © Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
"A partir de la Renaissance, le monochrome dominait. La blancheur du marbre prônait un idéal intemporel au 19ème siècle
", poursuit notre expert.
Des fouilles archéologiques démontrèrent que les sculptures n'étaient pas toutes d'un blanc immaculé, alors que faire ? En 1880 le débat fait rage, plusieurs critiques s'opposent à la couleur mais de plus en plus d'artistes, de renom, se lancent dans des réalisations utilisant la polychromie.
L'ivoire, le marbre, puis la céramique, les matériaux se plient à l'inventivité des artistes.
Enfin la possibilité de multiplier les œuvres et de les rendre accessible au plus grand nombre attire le public.Des tirages de statues en série, vendues dans des showrooms, accroissent leur succès. Mais dans les années 1910, la polychromie passera de mode et la Première Guerre Mondiale signera son déclin," conclut  Monsieur...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article