Patrimoine de France

"De Terre et d

Lieux de Mémoire
"De Terre et d'acier"

Ce week-end se tiennent les 8ème Journées Nationales de l’Archéologie, le plus grand musée d’Europe 14-18 se consacre au public en restant ouvert gratuitement.. Les 16, 17 et 18 juin 2017 Zoom sur tout un pan de notre Histoire à travers le travail accompli d'équipes d’archéologues heureux de faire partager leur quotidien. Témoins privilégiés, ils nous ouvre les portes de l'aventure humaine Jusqu’au 18 septembre 2017 Par François Rousseau

Close the overlay

"De Terre et d'acier"

vendredi 16 juin 2017
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Archéologie de la Grande Guerre


Fouille de la sépulture de 6 soldats allemands à Cernay-en-Dormois (Marne) en 2010 © photo Yves Desfossés
La découverte d’objets méconnus, d’armes et de sépultures, entraine une nouvelle approche de la Grande Guerre. Avant, on regardait la photo d’un soldat partant fièrement au combat coiffé d’un casque rutilant, maintenant on méditera devant un casque rouillé, troué de part en part d’une balle de mitrailleuse et retrouvé lors d’une fouille après avoir passé près d’un siècle au fond d’une tranchée.

Alors que les traces des combats avaient été soigneusement effacées par la remise en culture, l’archéologie permet de renouveler le regard sur cet épisode historique récent en apportant des informations sur la vie quotidienne et les pratiques funéraires en première ligne.

Pièces de char britannique MK, avec au centre, un obus encore dans sa douille © photo François Rousseau
Cette exposition de près de 300 objets issus de fouilles, présentés dans une ambiance de tranchée, est également importante car elle permet de faire découvrir une science récente, née à l’occasion des grands travaux d’aménagement de la fin des années 80 comme ceux du TGV Nord en 1989.

Cette discipline se construit pas à pas pour acquérir une vraie légitimité, tournée davantage vers le grand public friant d’histoire que vers les collègues archéologues spécialistes des périodes plus lointaines.

La photo en introduction de l’exposition rappelle la sépulture collective des soldats britanniques du «Linconshire Regiment», morts en avril 1917 lors de la bataille d’Arras.

Dans les fouilles, on retrouve des armes «non réglementaires», comme une catapulte ou un mortier de terre allemand, qui montrent que les soldats n’étaient pas équipés pour la guerre de tranchée qui nécessite des armes à tir courbe. Les tranchées qui avaient été aplanies, sont redécouvertes avec des vestiges d’outils, comme un glaive ou des pièces de char.

Boite de thé Gold standard, Arras © photo François Rousseau
Des vitrines sont consacrées aux objets de la vie quotidienne et à l’alimentation, différente chez les Anglais et les Allemands. Les Anglais importent tout, on retrouve ainsi des boites de corned beaf ou de thé, alors que les Allemands récupèrent la vaisselle dans les territoires qu’ils occupent.

On retrouve donc de la vaisselle civile dans leurs cantonnements et beaucoup de bouteilles de bière. Les restes trouvés renseignent aussi sur les activités de loisir: fragments de pellicules pour les projections de cinéma ou chutes et outils pour un atelier d’artisanat de tranchée.

L’archéologie renseigne sur la violence des combats et sur le rituel de la mort institué par les camarades. Pour un archéologue, être  confronté à des sépultures contemporaines procure une charge émotionnelle supplémentaire par rapport à celle d’un guerrier gaulois. En effet, l’identification est possible. La mort de masse est encore bien visible dans chaque réseau de tranchée fouillé.

Cependant toutes les découvertes sont fortuites, car les opérations de recherche de corps sont interdites depuis 1935.

François Rousseau

Le plus grand musée d’Europe 14-18 sera entièrement gratuit pour les 8ème Journées Nationales de l’Archéologie


Programme des animations:

Samedi 17 juin

à 15h L’archéologie de la Grande Guerre

Visite-conférence par Yves Desfossés, conservateur régional adjoint de l’archéologie (site de Châlons en Champagne)

Découvrez l’exposition temporaire en suivant un des archéologues qui a inventé la discipline pour la période 14-18.Venez à la rencontre de Passé et Présent, deux personnages hauts en couleurs qui vous feront découvrir l’univers de l’archéologie et de la Grande Guerre.

à 14h30 et 16h30 Quand Passé et Présent explorent l’archéologie

Visite contée – durée 45 min – dès 5 ans

Dimanche 18 juin

à 14h30 De Terre et d’Acier: l’archéologie de la Grande Guerre

Visite guidée – durée 1h

Suivez les pas des archéologues à la recherche des vestiges enfouis de la Première Guerre mondiale...

à 14h30 et 16h30 L’apprenti-archéologue

Visite-atelier en famille – durée 1h30 - dès 8 ans

Partez à la découverte des secrets de la Grande Guerre! Munis d’une truelle et d’un pinceau, participez à une fouille et retrouvez des objets de 14-18.


Informations pratiques

"De Terre et d'acier"

Jusqu’au 18 septembre 2017

Ouvert du mercredi au lundi de 9h30 à 18h

Plein tarif: 10€, réduit: 7€  Exposition seule, plein tarif: 5€, réduit: 3€  Entrée libre tous les premiers dimanches du mois

- Publication:

Archéologie de la Grande Guerre, illustrations couleur, broché, édition Ouest-France

- Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux  rue Lazare Ponticelli 

77 100 Meaux  Tel: 01 60 32 14 18


Diaporama

Glaive d’artilleur bavarois trouvé à Monchy-le-Preux (Pas-de-Calais) © photo François Rousseau - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1497619763_p1230114--281-29.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Lunette de tireur d’élite, Allemagne, trouvée à Monchy-le-Preux (Pas-de-Calais) © photo François Rousseau - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1497619892_p1230116--281-29.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Pièces de char britannique MK, avec au centre, un obus encore dans sa douille © photo François Rousseau - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1497619947_p1230115--281-29.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Boite de thé Gold standard, Arras © photo François Rousseau - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1497619983_p1230119--282-29---copie.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Fouille de la sépulture de 6 soldats allemands à Cernay-en-Dormois (Marne) en 2010 © photo Yves Desfossés - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1497620036_fouille-de-la-sepulture-de-6-soldats-allemands-a-cernay-en-dormois_marne-2C-photo-yves-desfosses--281-29.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article