Patrimoine de France

Esclavage : nouveau pôle mémoriel national du Grand Est

Lieux de Mémoire
Esclavage : nouveau pôle mémoriel national du Grand Est

Sous l’égide de l’association de la Route des Abolitions de l’Esclavage, 25 sites et lieux de mémoire liés à l’abolition de l’esclavage, ont décidé de se regrouper et de fonder « Le pôle mémoriel national du Grand Est » Cette démarche donne lieu à la 13ème journée commémorative de l'abolition de l'esclavage. Le Jeudi 10 mai 2018

Close the overlay

Esclavage : nouveau pôle mémoriel national du Grand Est

jeudi 03 mai 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Maison de la Négritude, Champagney © photo CRT Bourgogne-Franche-Comté/Maison de la Négritude
  Le devoir de mémoire, que veut entretenir durablement la région Bourgogne-Franche-Comté fait parti d'un aspect primordial de la volonté de transmission pour éviter que l’histoire ne se répète.


Depuis 2006, le 10 mai est la Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en métropole : l'occasion pour la France métropolitaine, et notamment en Bourgogne-Franche-Comté, d'honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l'abolition de l'esclavage.

Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme © photo M.Coquard et E.Detrez/CRT Bourgogne-Franche-Comté
Berceau de la lutte contre l’esclavage, la Bourgogne-Franche-Comté regorge de lieux symboliques, notamment avec le Fort de Joux, précurseur d’un combat visant à faire reconnaître l’esclavage comme crime contre l’humanité.


Le pôle mémoriel national du Grand Est regroupe 25 hauts-lieux symboliques


Château de Joux © photo Sandrine Baverel //CRT Bourgogne-Franche-Comté
Les deux principaux sont : le Fort de Joux (Doubs) où fut enfermé Toussaint Louverture, chef de l’insurrection de Saint-Domingue et la Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme de Champagney (Haute-Saône) où les habitants de ce village condamnèrent dès 1789, l’esclavage des Noirs dans l’article 29 de leur cahier de doléances.

Faire reconnaître l’esclavage comme crime contre l’humanité

Toussaint louverture © photo CRT Bourgogne-Franche-Comté
D’autres sites s’inscrivent dans ce réseau qui a vu passer des personnages importants de ce mouvement libertaire comme les forêts mémoire Anne-Marie Javouhey de Chamblanc (Côte d’Or), le Château de Cormatin (Saône et Loire), les cahiers de doléances de Toulon-sur-Arroux et de Charolles (Saône-et-Loire), la mémoire Pierre Moreau à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire).

Le musée et le château de Lamartine à Mâcon et à Saint-Point (Saône-et-Loire), la mémoire du Capucin Epiphane à Moirans-en-Montagne (Jura) et la maison de Victor Hugo à Besonçon (Doubs).
 

Informations pratiques


13ème journée commémorative de l'abolition de l'esclavage

La route des abolitions de l’esclavage compte plusieurs sites répartis à découvrir en Bourgogne-Franche-Comté

Journée nationale le 10 mai 2018


Plus d’informations sur : www.abolitions.org

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article