28232e87509dedeadc0cd2b6a94ea3f5_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

La réouverture du musée pour une nouvelle saison offre la possibilité d'aller y effectuer une visite gratuite dimanche prochain et un concert* ponctura la journée. Dans la matinée une visite guidée de l’exposition temporaire BRONZORAMA-Regard sur l’âge du Bronze*. Parallèlement une seconde exposition d'art contemporain se poursuit. Le musée départemental propose un parcours riche en ornementations, statues, et différents supports médias. Fréquenté régulièrement par de scolaires, l'équipe accueille tous les publics. Le dimanche 3 février A 11h, visite guidée par Alice Arnault, directrice du musée. Durée 1h Concert gratuit par la compagnie D'Aviau à 15h (durée 1h30) BRONZORAMA-Regard sur l’âge du Bronze* exposition jusqu'au 22 avril 2019 Renseignements au 02.43.58.13.20

31 Jan 2019
ef8bd3de49a270d49d40baf602fbfad5_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

Pour échanger le temps d'une soirée exceptionnelle le rendez-vous annuel se tient dans la prestigieuse salle Labrouste de la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, l’INHA propose d’ouvrir le débat sur le thème « Face au présent : figuration / restitution des objets d’art non-occidentaux dans le monde ». conférence, théâtre, performance, projections, concert… Célébrer la circulation des idées entre les pays et les cultures, les disciplines et les générations : une invitation à découvrir l’actualité des savoirs, à écouter celles et ceux qui font avancer les idées dans tous les domaines, autour des grands enjeux de notre temps. La pensée traverse les frontières Une manifestation gratuite et ouverte à tous Pour s'inscrire, dans la limite des places disponibles rsvp @ inha.fr Jeudi 31 janvier 2019 De 19h à 23h45Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, salle Labrouste58, rue de Richelieu75002 Paris

665e3353c5a0a1298b58f0408e39e998_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

Les boutons, une page d'Histoire de la Mode Amélie Cartier, aristocrate de la seconde moitié du XIXe, fut une collectionneuse inspirée par les boutons, de toutes sortes : en nacre, argent, or, métal, sculpté ou peint. Le bouton émerveille par sa délicatesse. Bouton « Hibou » en corne gravé et galalithe, années 20. Diam. : 5,5 cm. Ensemble d'Henri Ham 20 000 pièces exceptionnelles Son arrière petite-fille aujourd'hui met en vente ce trésor issu de quatre générations d'amoureux des boutons. Malheureusement un musée qui aurait pu être destiné à ce précieux accessoire, n'a pu voir le jour c'est ainsi Stéphanie de Villefranche a confié à la Maison Coutau-Bégarie & Associés le soin d'éparpiller cet indispensable objet de séduction. Des petites pièces qui font toute la différence sur une tenue Boutons de mode, de livrée et de vénerie Il fait son apparition au XIIIe et sera à son apogée en France à la fin du XIXe. Des techniques pointues permettent sa réalisation et les matières exploitées forment un petit objet délicat. Ces œuvres miniatures apportent une touche luxueuse au vetement et signent la classe sociale, et peuvent devenir des messagers d'opinion. Le bouton traverse la société et les classes sociales. Plaque d’apparat de carrosse en métal repoussé argenté début XIXe, aux armes d’alliances des familles Montmorency / Harchies ; Dim. : 15x15 cm. Le bouton de livrée était conçu à l'occasion de mariage et l'alliance de familles. Il ornait les tenues des domestiques et les harnais des chevaux. L'Héraldique se rapproche de ce qui orne certains boutons. A titre d'exemple, un ensemble de boutons et de plaques retracent de façon exemplaire 150 ans de l‘histoire de la famille de Montmorency. L’univers de la chasse est représenté par les boutons de vènerie. Encore aujourd'hui, l’effigie de chaque équipage est illustrée sur les…

30 Jan 2019
a07bb170c4a36161aa1f8f4859c19794_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

La santé dans les mines du Nord Pas de Calais Le Centre Historique Minier de Lewarde réouvre à partir du 1er février avec une exposition vedette consacrée à la santé dans les mines du Nord-Pas-de-Calais. De nombreuses visites thématiques sont mise en place et des activités accompagnent la découverte de cet univers. Animation SOS Mineur au Centre Historique Minier de Lewarde Le mineur, tout au long de sa carrière, est confronté a la pénibilité de son travail qui engendre nombre de maladies. Il est ici question d'hygiène, d'éducation et surtout d'histoire. Augustin, Joseph, Stanislas… Tout au long de la visite on accompagne la famille Brisaque en plongeant dans l'univers de la mine, l'accès aux galeries de fonds pour ressentir la vie au quotidien de tous ces hommes qui ont extrait du charbon toute leur vie. Des visites thématiques sont mise en place, Un Dimanche au musée, le 10 février vous emmènera à percer le Mystère de la maladie jaune. De nouveaux ateliers vont ravir les petits (de 6 à 13 ans) les 13 et 20 février. Immersion dans le monde minier avec Explora Mine, une activité proposée pour les familles. Plus de 170 objets, films et documents accompagnent cette traversée de la santé minière durant trois siècles d'exploitation du charbon Jusqu'au 19 mai 2019 Centre Historique Minier La Fosse Delloye Lewarde 03.27.95.82.82

30 Jan 2019
aee44fc32e47f07b5fe3050745ad94ac_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

Maylis de Kerangal, invité d'honneur, Bertrand Belin, Jean Rolin, Véronique Ovaldé, Mona Ozouf, Michelle Perrot, Frédéric Paulin et Catherine Poulain tiendront le haut de l'affiche de la seconde édition de Champs Libres, un Festival dédié à la littérature d'aujourd'hui. Rencontres, lecture et promenade littéraire à Rennes tout le Week-end Du 1er au 3 février 2019 Bibliothèque Espace des Sciences Musée de Bretagne

3409e45349ec9f6b3397bfe10e87a1d0_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

Vichy, Reine des Villes d'Eaux C'est officiel depuis le 22 janvier. Parmi les onze villes européennes ayant porté leur candidature à l'UNESCO, Vichy représentera la France. La station thermale souhaite faire reconnaitre au travers de sa candidature sa "valeur universelle exceptionnelle". Forte de ses nombreux atouts elle ambitionne aujourd'hui de rayonner au sein du Patrimoine mondial. Source de Vichy © Luc Olivier/CdT Allier Sous la bienveillance du Second Empire Réputée depuis le 19ème siècle, la ville recèle des trésors d'architecture; Son développement, suite à l'arrivée du chemin de fer voulue par Napoléon III et l'attachement d'Eugénie à ce nouveau lieu de détente et de soin, connaîtra une apogée jusqu'au 20ème. La bienveillance du couple va bénéficier largement à Vichy et fera ses heures de gloire. Des épisodes qui revivent à la période estivale à l'occasion des Fêtes Napoléoniennes. La ville va acquérir, au cours de cette période fastueuse, tous les attraits pour une villégiature agréable. Elle se verra doter d'un théâtre, d'un casino, tous les attributs permettant de recevoir les Grands de ce Monde. Sa réputation sera accentuée par sa dynamisme dans l'accueil de nombreux artistes et célébrités, des divas, écrivains, danseurs. Vichy son architecture Second Empire © photo Emmanuel Lattes/CdT Allier Vichy a su préserver et entretenir son Patrimoine et sa mise en valeur de ses trésors est remarquable : Palais des Congrès, Opéra, thermes, reconversion des Bains Lardy en pôle universitaire, parcs et berges d'Allier. Ses nombreuses sources ainsi que ses eaux minérales commercialisées dans le monde véhiculent une image de santé et de bien-être. Pour suivre la candidature de la ville et la soutenir une page est dédiée www.ville-vichy.fr/unesco

25 Jan 2019
7e58113966c67085953dd45e2ed189c9_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

Lancement de la Seconde opération "Montreuil est notre jardin". Une manifestation originale à l'adresse des montreuillois qui leur permet d'adopter un espace, une parcelle de verdure. Ainsi les habitants contribuent à ce que deviendra leur environnement urbain de demain, parsemé de lieux fleuris, enrichi d'arbres fruitiers pour une meilleure qualité de vie. Le 31 janvier Saison 2 Un appel à projet dans le but de végétaliser des parcelles délaissées et qui feront, sans aucun doute d'heureux jardiniers en herbe : pieds d'arbres, bas d'immeuble, toitures, tous les endroits sont à imaginer. Rue Pierre-Jean de Beranger à Montreuil L'espace naturel en partage Les habitants (réunis en association ou à titre individuel) pourront déposer leur dossier : adoption de parcelles de moins de 10 m² ou bien aménagement de potagers urbains collectifs (pour les parcelles de plus de m²) toutes les pistes seront étudiées. Jusqu'au 24 février Montreuil a toujours eu une histoire horticole riche, réputée pour ses mûrs à Pêches, et encore aujourd'hui son lycée horticole participe à la formation de jeunes qui se consacrent à ces différents métiers. La commune compte 32 jardins partagés.

935dbd09c0a7727e2143877810820513_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

Histoire et Mémoire Le Conseil d'Etat associé aux Archives Nationales vient de faire paraître un guide qui concentre deux siècle d'histoire de la justice administrative française. Instructif sur l'évolution de la société, ce fascicule traitera en trois parties de l'histoire de nos institutions actuelles de leurs origines à aujourd'hui. Les différents chapitres abordent les grandes périodes marquantes de notre démocratie. De la création de l’institution moderne en 1799 à la fin de la vice-présidence de Marceau Long en 1995 Fort utile aux chercheurs, universitaires, généalogistes ou bien encore aux amateurs de l'Histoire des Institutions, ce premier exercice de concentration d'informations est une bible puisqu'il compile près de deux cent ans d'histoire du Conseil d'état. Les archives présentées par ordre chronologique -du Consulat à la Ve République, deviennent plus accessibles grâce à ce guide qui les resituent dans leurs contexte historique, politique, juridique et administrative. Illustré de nombreuses photographies, d'explications pédagogiques, de nombreux renseignements pratiques, cet ouvrage est le mode d'emploi pour mieux connaître les différentes fonctions, les missions et l'histoire du Conseil d'Etat. Guide de recherche dans les archives du Conseil d’État, collectif, collection Histoire et Mémoire, La documentation française, 2019, 442 pages Prix public : 19 €

23 Jan 2019
28b8f12309e9ac4afaade20e5d04ffc2_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

L'orgue historique de la jolie ville d'Aubagne a besoin d'être rafraîchi pour pouvoir pérenniser sa mission : offrir des concerts à ses visiteurs. Ce superbe instrument de musique est composé de 2244 tuyaux repartis en 30 jeux, animés par trois claviers et un pédalier. Il fut Classé Monument historique en 1979 Depuis sa dernière restauration en 2000, l'orgue a subi des dégradations du au temps et à la poussière introduite dans les tuyaux, rendant les plus aigus faux voire muets. Les tuyaux d’anches ne sont plus utilisables du fait des languettes désoxydées. Et pour accentuer le processus, certains tuyaux de bois sont fendus et les tampons et calottes des tuyaux de bourdon ne sont plus étanches. Enfin, les boiseries de l’orgue ont été infestées d’insectes xylophages. Une action s'impose rapidement L'ensemble des éléments en bois doit être désinfecté. Les tuyaux doivent être déposés pour être nettoyés, l’intérieur de l’instrument doit être entièrement dépoussiéré (sommiers, planchers, buffet, mécanismes et claviers) et les tuyaux doivent être accordés un par un après avoir été remis en place. A Aubagne l'orgue de Saint-Sauveur. Les deux buffets ont été repeints en polychromie et faux marbre Construit en 1665 par André Eustache de la dynastie de facteurs Eustache l’orgue de Saint-Sauveur est entièrement reconstruit en 1784 par le célèbre facteur marseillais Jacques Génoyer. L'église Saint-Sauveur à Aubagne © photo PdF 2019

5fd45095a868b007b05013834dba7a95_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - La rédaction

Au fil des années la ville de Nîmes s'est transformée en une cité accueillante et d'une propreté irréprochable. De nombreux monuments ont retrouvé leur éclat d'origine. Reste un gros morceau : Les Arènes. La campagne lancée cette année va durer jusqu'en 2034, un bail ! Pour autant le monument accueille toujours les touristes et à la belle saison celui-ci est réputé auprès des amoureux des courses de taureaux. Numériser pierre à pierre tous les éléments architecturaux, l’état sanitaire et les observations archéologiques, un travail de longue haleine qui va durer jusqu'en 2034 sans interruption. Dans le respect de l’histoire du monument De tranche en tranche, les Arènes sont traitées contre la pollution, réduite grâce à une circulation amoindrie par rapport à quelques années ou les embouteillages autour du cylindre laissait les pots d'échappement marqués de leur empreinte nocive les fondations. Chaque travée est restaurée extérieurement et intérieurement, ce qui est une nouveauté depuis le démarrage de la restauration du monument. Une restauration nécessaire Une campagne de restauration urgente © photo PdF 2019 L'eau principal ennemie des fondations et la conduite des évacuations sera conduite en premier. En effet le bâtiment a longtemps été fragilisé par le comblement des égouts d’évacuation qui a perturbé le réseau d’évacuation des eaux de pluie tel que les Romains l’avaient initialement conçu. Depuis l’Antiquité, l’Amphithéâtre a subi aux effets les destructions volontaires des gradins intermédiaires, les tremblements de terre. On a pu remarquer que les structures d'origine étaient en danger lorsque furentdégagées les maisons construites au Moyen Âge à l’intérieur de l’Amphithéâtre, entre le XVIème (réouverture des arcades) et le début du XIXème. Un peu d'Histoire Datant de la fin du Ier siècle de notre ère, l’Amphithéâtre nîmois compte parmi les plus grands du monde romain et est considéré comme le mieux conservé. Cette ellipse…