11 Jan 2019

Restaurant l'EDERN

d0d354668f69293e040aa69de3140c78_XL Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - Restaurant l'EDERN

Situé à deux pas de l'Arc de Triomphe, la nouvelle adresse où retrouver le jeune chef Jean-Edern Hurstel parait bien discrète. Pourtant, elle est déjà en peu de temps, le lieu parisien où il fait bon se restaurer. Dans une ambiance grisée et lumineuse, les convives se régalent de plats gracieux.

Dégustons ensemble !

L'élégance de la carte rivalise de pépites. A l'Edern on ne manque pas d'imagination et vous pouvez commander en début de repas des entrées à partager, chacun peut picorer et goûter selon ses envies : chèvre de Monsieur Fabre en croquettes, sur lit de vinaigrette au miel et romarin (16€) ou bien encore des sardinettes du Pays Basque espagnol au citron confit, cébette thaï et piquillos (18€). Les entrées, entre 22 et 30€) oscillent entre buratta, bœuf de Simmenthal, dorade royale en ceviche, à la mangue épicée, avocat et suc de passion, tout un roman. 

Les mets accommodés à la "Mode Jean-Edern Hurstel"

Et si les accompagnements paraissent insolites au premier abord, les associations délicates, vous me direz c'est la tendance actuelle, mais il faut savoir doser les éléments, maîtriser l'ensemble et là, l'équilibre des plats est atteint. 

Les sauces, exquises, emportent les papilles. Leur onctuosité emplit le palais de légèreté. 

 

001-FR-Jean-Edern-Hurstel-Restaurant-Edern-Marco-Strullu-0718-0154 Patrimoine de France - A la découverte de nos terroirs - Restaurant l'EDERN
Dessert tout chocolat à l'EDERN © photo Marco Strullu

 

 

Comme toute bonne adresse qui se respecte, les produits de saison s'invitent au menu. Les poissons exquis. Les noix de Saint-Jacques, à la parure croustillante, accompagnées de topinambours, se font croquantes. Nappées de les quenelles maisons onctueuses offrent un naturel savoureux. Les desserts, et un particulier qui sort du lot, fait fondre toutes les bonnes volontés pourtant, incitées à la restriction de cette "après fête" ! Tant pis pour les bonnes résolutions. 

Pour son restaurant, le chef a voulu d'emblée proposer une cuisine reconnaissable.

Sa patte est reconnue par ses pairs et son expérience, en fréquentant Alain Senderens, Alain Passard, Gordon Ramsay ou bien encore Alain Ducasse dans les établissements renommés - Lucas Carton, l'Arpège, le Louis XV à Monaco..- et le plus jeune chef français à diriger la cuisine d'un Palace le Peninsula, lui confère, c'est le moins que l'on puisse dire, une assise.

Tout ce qu'il fallait pour, enfin, se lancer.

Un savoir-faire partagé avec son maître d'apprentissage, le chef Claude Legras à Genève, venu cuisiner à ses côtés à l'ouverture un souvenir qui le fait vibrer encore aujourd'hui.  "l'apprentissage est la clé de tout notre métier" confie, souriant, le talentueux entrepreneur. C'est une aventure dans laquelle sa jeune équipe l'a suivi. Sans doute, son envie de transmettre, communicative, entraînant un esprit d'équipe qui règne dans cette nouvelle Maison.

La générosité et le partage sont à la carte, c'est exactement ce qu'il nous faut en ce début d'année.

Merci Chef.

Le restaurant L'EDERN

6 Rue Arsène Houssaye

75 008 Paris

01.45.63.88.01

Prix net en euros, services et taxes compris. 

Signaler les allergies que la cuisine puisse s'adapter. 

Les viandes sont d'origine française 

Informations supplémentaires

  • Région: Paris
Lu 90 fois Dernière modification le vendredi, 11 janvier 2019 13:28
default
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.