JEP 2018

JEP 2018 (6)

A Ancy-le-Franc

La cour Renaissance d'Ancy-le-Franc
La cour Renaissance du château d'Ancy-le-Franc © photo PdF 2018

Le Palais de la Renaissance italienne en Bourgogne

Joyau Renaissance le château d'Ancy le Franc coule des jours heureux au cœur d'un village au charme campagnard. Après avoir connu des périodes historiques de premier plan, abritant des personnages de haut rang, le bâtiment sous l'impulsion de ses propriétaires connait d'heureuses transformations et des rénovations qui l'embellissent à nouveau.

La dernière en date, la rénovation de ses jardins sur les côtés Ouest et Est du château ravive une façade longtemps délaissée.

 

Ancy le Franc conserve l’une des plus grandes collections de peintures murales des XVIe et XVIIe siècles actuellement conservées en France.


La chambre de Diane

 

Restauration de la chambre de Diane © photo PdF 2018

 

Un peu d'Histoire

Construit entre 1541 et 1554 pour le comte d’Antoine III de Clermont-Tallard, beau-frère de la célèbre Diane de Poitiers, le château d’Ancy-le-Franc a entretenu son identité d'origine.
Seul, deux familles ont marqué l’histoire du château. Les Clermont-Tonnerre se sont succédé durant six générations, jusqu’en 1683, date à laquelle il était racheté par Michel Le Tellier, Marquis de Louvois, le célèbre ministre de Louis XIV. Les héritiers de ce dernier furent contraints de s’en séparer en 1844 et ironie du sort, la famille des Clermont-Tonnerre, acquiert de nouveau le château et restera propriétaire de ces lieux jusqu’en 1981.

Depuis juillet 1999, le château est la propriété de la société (Paris Investir SAS)société qui a entrepris de belles restaurations comme la magnifique cour d’Honneur, l’impressionnante galerie de Pharsale et la chambre de Diane.

Les nouveaux parterres d'Ancy le Franc
Les nouveaux parterres du parc d'Ancy le Franc © photo PdF 2018

 

Le Château d’Ancy le Franc, chef d’œuvre de l’architecte italien Sebastiano Serlio

La visite débutera dans la cour d’Honneur, se poursuivra à l’étage noble à travers appartements, salles et galeries richement décorés :grotesques, médaillons et murs
représentant des scènes mythologiques, religieuses ou batailles ; chambres et cabinets somptueusement décorés, plafonds à caissons, sols en marbre, …La grande Salle des gardes, la Chapelle privée, la Chambre des Arts au décor exceptionnel du Primatice, l’École de Fontainebleau, Cabinet du Pastor Fido avec ses boiseries sculptées et les œuvres profanes de Philippe Quantin (VIIe siècle), la Chambre des Fleurs au décor ravissant, la Chambre de Judith avec l’histoire de Judith et Holopherne représentée aux murs, la Chambre du Roi où Louis XIV séjournât une nuit. La Galerie de Pharsale, véritable chef-d’œuvre attribué à l’école de Fontainebleau .

Puis la découverte au rez-de-chaussée, avec l’appartement de Diane et la Chambre de Diane, nouvellement restaurée.

 

Vous pourrez ensuite découvrir l’ancien potager où la jachère est en fleurs et  repartir avec un joli petit bouquet !

 

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par

La Grande Loge de Rochefort

 

Le Patrimoine religieux est un pan du patrimoine national à découvrir lors des Journées Européennes du Patrimoine. Diversifié à l'image de notre pays, l'option de profiter de ces ouvertures apportent une vision différente de notre environnement. Dont on ne distingue pas à première vue l'Histoire ni la fonction

Exceptionnelle par ses éléments et sa conservation la Grande Loge de Rochefort est classée Monument historique. Une rareté en France ce qui explique en partie son ouverture au public.

 

La loge Accord Parfait a été créée en 1776.

Sa valeur patrimoniale, architecturale et décorative, en font un témoignage unique. 

Inspirée des idées des philosophes du Siècle des Lumières, la franc-maçonnerie est arrivée à Rochefort en 1744. Le marquis de La Fayette, franc-maçon, les a largement diffusées en particulier aux États-Unis auprès d'un autre franc-maçon George Washington.

À Rochefort comme ailleurs, la franc-maçonnerie française se constitue à cette période.

Grands voyageurs, issu de la cité de Colbert, ces francs-maçons ont eu des contacts privilégiés avec toutes les régions du monde. Dans les archives de la loge de Rochefort des documents attestent des relations étroites avec le Tonkin, l'Afrique etc.

 

 

Un peu d'Histoire

Bibiliothèque de la loge maçonnique de Rochefort
Bibiliothèque de la loge maçonnique de Rochefort © Julie Paulet/OT Rochefort

L’Accord Parfait, un bâtiment, deux temples et une bibliothèque exceptionnelle

À sa création, la loge Accord Parfait se réunit rue Saint-Pierre (aujourd'hui rue Pierre Loti), puis le 21 mars 1842 l’immeuble du 63 rue Lafayette est acheté. De nombreux travaux sont menés à l'intérieur de l'immeuble pour le transformer et deux temples vont être aménagés : Un au premier étage pour la loge bleue et un au rez-de-chaussée pour le Chapitre  qui porte également le titre d’ « Accord Parfait ». Le frère Moreau, artiste peintre, est chargé de la décoration.  Pour l'inauguration le 27 octobre 1843, 53 frères sont présents.

En 1869 le Chapitre n'est plus guère fréquenté, il est alors mis en sommeil. Dans cette grande pièce du rez-de-chaussée une bibliothèque publique ouvre à l'emplacement du chapitre.

Elle est aujourd'hui à la disposition du public et possède 6000 volumes sont à la disposition des lecteurs qui à emprunter ou à lire sur place

Pour les Journées du Patrimoine : samedi 15 et dimanche 16

A 9h, 10h, 11h, 14h, 15h, 16h et 17h.

Toute l’année : le 3ème vendredi de chaque mois et le samedi qui suit.

Réservations auprès de l'Office de Tourisme Rochefort Océan au
05 46 99 08 60 

 

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par

Le Fer à Cheval

 

Le savon de Marseille
Suivez la fabrication du savon de Marseille © Fer à Cheval

Rendez-vous dans la cour de la plus ancienne savonnerie marseillaise

 

Artisanale et réalisée dans les règles de l'Art, la conception du fameux savon de Marseille va se dérouler devant nous.

Le savon de Marseille peut aussi être fait à ...Marseille ! dans une ambiance ludique vous serez tout sur sa fabrication à l'occasion des Journées du Patrimoine.

 

L'entreprise du patrimoine vivant s'ouvre à la visite.

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par

Le Mobilier National

 

L’une des plus riches collection de meubles au monde

L'institution parisienne présente pour la première fois ses ateliers de restauration composés de véritables conservatoires vivants des métiers d’art, son atelier de recherche et de création, qui présente ses dernières créations contemporaines, conçues avec de célèbres designers.

C'est une première: depuis sa création en 1935, le Mobilier National ouvre ses portes

L’édifice, signé d'Auguste Perret, contient des trésors. 

En pratique, Les artistes liciers des manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie seront présents pour nous accueillir.

 

Deux parcours de visites possibles* : la première concerne l’édifice Perret, dans le 13ème et la seconde est consacrée à l’enclos des Gobelins*


En région, les ateliers conservatoires de dentelle à Alençon et au Puy-­en-­Velay, la manufacture de la Savonnerie à Lodève et la manufacture de basse lice à Beauvais
seront ouverts également.

 

L'exposition "Au fil du siècle - Chefs-d'œuvre de la tapisserie" 1918/2018* sera visible gratuitement à la Galerie des Gobelins.

 Visites de 10h à 17h, dernier accès

L'exposition est prolongée jusqu'au 4 novembre 2018

 

- Mobilier national

1 rue Berbier-du-Mets

75 013 Paris

- Galerie des Gobelins

42 avenue des Gobelins

75 013 Paris

 

 

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par

Le Grand Commun

 

La découverte peu banale d'un bâtiment rarement ouvert au public vient s'ajouter à la liste des surprises que nous offrent les Journées Européennes du Patrimoine.

Ce chef-d’œuvre de Jules Hardouin-Mansart, est une dépendance de la résidence royale. Sa fonction principale était d'abriter à l’origine, les services de la cour ainsi que des logements de fonction des officiers du Roi.

À partir de 2007 le bâtiment est réhabilité pour accueillir les services du château de Versailles, libérant des espaces dans le Château pour l’accueil du public.

Suite à d'importants travaux de restauration, menés de 2007 à 2013 a consisté en la restauration du clos et du couvert. Vous pourrez parcourir une exposition de photographies réalisées durant cette campagne.
Le Grand Commun accueille aujourd’hui des bureaux, des ateliers de restauration, ainsi que les archives de l’établissement. 350 personnes environ y travaillent chaque jour.

Un peu d'Histoire

 

Le Grand Commun
A Versailles Le Grand Commun s'ouvre au public pour les Journées du Patrimoine

Le Grand Commun est construit sous la direction du Premier architecte du Roi Jules Hardouin-Mansart entre 1682 et 1686. Conservant l’harmonie brique et pierre du premier Versailles de Le Vau, ce vaste quadrilatère de 82 m sur 76 m est édifié pour accueillir le personnel qui officiait aux tables royales, princières et communes.

Le premier étage était divisé en appartements de fonction spacieux pourvus d’entresols, qui ont notamment accueilli André Le Nôtre, le duc de Lauzun, Michel- Richard Delalande ou encore Richard Mique.

Le second étage et les combles offraient une multitude de logements destinés aux officiers subalternes.

Initialement prévu pour abriter 103 logements, l’édifice en comptait pas moins de 217 en 1722, 1500 habitants y vivaient alors. Population à laquelle s’ajoutait quotidiennement le personnel non-résident venant y travailler.

L’entrée principale du bâtiment ouvre sur un porche qui conduit dans la cour et aux escaliers desservant les étages et le comble. Les cuisines du Roi et de la Reine restant autour de la cour des Princes du Château, les caves et le rez-de-chaussée du Grand Commun se partageaient les cuisines communes, les magasins, les réfectoires et les bureaux des différents offices et services de la Maison du Roi, de la Reine et des Enfants de France.

Peu de choses demeurent aujourd’hui de ces aménagements historiques.

En effet après la Révolution, le bâtiment reçut plusieurs affectations qui bouleversèrent son plan intérieur : d’abord une manufacture d’armes, puis école, il fut enfin affecté en 1832 au Ministère de la Guerre qui le transforma en hôpital militaire.

Celui-ci est resté en fonction jusqu’en 1997, date de la restitution du bâtiment par le Ministère de la Défense à l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

Le Grand Commun a été classé Monument Historique en 1929.

Visite du Grand Commun à Versailles

- Grand Commun

1 Rue de l'Indépendance américaine

78 000 Versailles

 

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par

La Saline Royale

Mettez à votre programme ce lieu unique

Gigantesque, impressionnant les qualificatifs ne manquent pas pour apprécier cet ensemble unique.

 

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par

Compteur de visites

835119
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois
Depuis le début
2653
6448
25323
52220
835119

S'abonner à la newsletter

Recevez nos newsletters !

  • Avant tout le monde
  • Contenu exclusif
  • Confidentialité totale

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant:
 EUR