Patrimoine de France

La « Chambre du duc de Gaëte » à Rambouillet

Archives / La vie de nos monuments
La « Chambre du duc de Gaëte » à Rambouillet

Prochainement au château de Rambouillet, où il meublera la chambre des appartements de l’Empereur, l’ensemble mobilier connu sous le nom de « Chambre du duc de Gaëte » sera exposé au public.

Close the overlay

La « Chambre du duc de Gaëte » à Rambouillet

jeudi 01 février 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Mobilier de « La chambre du duc de Gaëte » au château de Rambouillet © Centre des monuments nationaux
La volonté commune du CMN et de la Banque de France qu'un large public puisse accéder  à un patrimoine commun, se réalisera concrètement grâce à l'accord conclu tout dernièrement, qui débouche sur une convention de dépôt permettant au mobilier du duc de Gaëte de retrouver la chambre des appartements de l’Empereur.

Exposé de 1996 à 2016 au musée Carnavalet, cet ensemble sera visible dorénavant au château de Rambouillet.

Un peu d'Histoire


Fait duc de Gaëte par Napoléon Ier le 15 août 1809, Martin-Michel-Charles Gaudin (1756-1841) fut son ministre des finances du 19 brumaire an VIII (10 novembre 1799) jusqu’au 30 mars 1814 puis du 21 mars au 8 juillet 1815.
Il fut ensuite gouverneur de la Banque de France, du 6 avril 1820 au 4 avril 1834.

Deux fauteuils gondole Empire en acajou à col de cygne garnis, tissu fond ivoire et jaune, motif Empire © Centre des monuments nationaux
Un mobilier témoin de son Temps


L’emploi du bois d’acajou, de lignes droites et sobres, et des motifs néo-classiques des bronzes dorés (palmettes, rinceaux, têtes de Jupiter…) en font un exemple du style Empire. Le motif du col de cygne, qui se retrouve sur le lit et les sièges, fut inventé par l’architecte Charles Percier et utilisé dès 1804 pour les sièges du boudoir de l’impératrice Joséphine au château de Saint-Cloud.
Le lit, les tables de chevet, la table de toilette, la toilette portative, la psyché et les sièges furent commandés vers 1810-1820 par Anna Sommaripa (1775-1855), d’origine grecque, alors qu’elle vivait à Paris avec son premier mari.

Portrait en pastel de la Duchesse de Gaëte par Eugénie Goujon © DR
Lorsqu’elle épousa en secondes noces le duc de Gaëte en 1822, ce mobilier fut déménagé dans leur hôtel particulier de la rue du faubourg Saint-Honoré à Paris.
Le couple commanda ensuite la commode et le secrétaire à abattant, de style « Restauration ». L’ensemble est complété par un grand portrait au pastel de la duchesse de Gaëte par Eugénie Goujon (1844), donné par les descendants du duc de Gaëte à la Banque de France.

La vie de château à Rambouillet


Le château de Rambouillet © Yann Audino/Centre des monuments nationaux
Édifié au cœur d’une forêt giboyeuse, le château de Rambouillet a su attirer les grands personnages de l’histoire de France : François Ier, la marquise de Rambouillet, le comte de Toulouse, la famille Penthièvre, Louis XVI et Marie- Antoinette, Napoléon Ier, Charles de Gaulle, Valéry Giscard d’Estaing… Du Moyen Âge à nos jours, princes, rois, empereurs puis présidents de la République en ont fait une demeure de plaisance.
C’était une résidence privée où il faisait bon vivre, loin de l’étiquette stricte des résidences officielles.



Informations pratiques

La « Chambre du duc de Gaëte » à Rambouillet

Centre des monuments nationaux
Château de Rambouillet
78 120 Rambouillet

Ouvert
D’octobre à mars :
Tous les jours sauf le mardi : 9h50 à12h et 13h50 à 17h
D’avril à septembre :
Tous les jours sauf le mardi : 9h50 à 12h et 13h50 à...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article