Patrimoine de France

La Cité internationale universitaire de Paris invite au meilleur de l’homme

La vie de nos monuments
La Cité internationale universitaire de Paris invite au meilleur de l’homme

Découvrir quarante témoignages architecturaux, flâner dans un parc classé au bord du périphérique, côtoyer la jeunesse du monde tout en rendant un hommage à de grands hommes des années 1920, capables de concevoir un projet unique au monde… C’est ce qu’offre la Cité Internationale Universitaire de Paris. En 2017, s’y rendre absolument et soutenir son action !

Close the overlay

La Cité internationale universitaire de Paris invite au meilleur de l’homme

vendredi 13 janvier 2017
Contenu réservé aux abonnés
Premium


La Fondation Emile et Louise Deutsch de la Meurthe, (1er bâtiment construit à la Cité), Lucien Bechmann, inaugurée en 1925 © photo Ciup
Au commencement donc, de la Cité, étaient des personnalités d’exception. Née de la volonté d’André Honnorat, ministre de l’Instruction publique en 1920. Entraînant dans son projet humaniste deux hommes aussi puissants qu’idéalistes : Paul Appell, mathématicien et recteur de l’université de Paris, cheville ouvrière de la Cité et le riche mécène Emile Deutsch de la Meurthe (1847-1924), président de la société des pétroles Jupiter (future Schell française).

Réunis par la belle idée de réaliser, dans un grand parc paysager, site inscrit en partie, un ensemble de pavillons pour accueillir en résidence des étudiants du monde entier. Avec le projet de leur offrir des maisons toutes différentes, dont l’architecture aurait reflété la diversité des pays d’origine.

Objectif atteint puisque depuis l’inauguration des sept pavillons de la Fondation Deutsch de la Meurthe, en 1925, le parc s’est enrichi d’une trentaine de pavillons, sur cinq décennies. A partir de 1969, la fièvre bâtisseuse s’est achevée.

La fin du millénaire verra la mise en place d’un plan de rénovation. Aujourd’hui, la Maison de la Région Île-de-France, de Nicolas Michelin, sera  bientôt inaugurée. Des réalisations sud-coréenne et chinoise se profilent…


La Fondation Emile et Louise Deutsch de la Meurthe, (1er bâtiment construit à la Cité), Lucien Bechmann, inaugurée en 1925 © photo Ciup
En se promenant, on peut flâner entre quarante pavillons dont cinq sont classés ou inscrits. N’hésitez pas à entamer la conversation, chemin faisant ou en vous installant à la cafétéria du restaurant universitaire ou aux deux cantines du Collège d’Espagne et de la Maison Heinrich Heine.


Une visite chronologique vous tente ? Rejoignez le premier ensemble architectural sorti de terre, inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques. Ses sept bâtiments, ordonnés symétriquement autour d’un jardin rectangulaire, rappellent certaines cités-jardins anglaises et des grands collèges, comme ceux de Londres et d’Oxford. Œuvre de Lucien Bechmann, un architecte choisi par Emile Deutsch de la Meurthe. D’inspiration médiévale avec des bow-windows, hérités d’une visite en Angleterre que l’architecte a faite en 1921. Le vaisseau amiral est dominé par un beffroi. S’ouvriront, presque chaque année entre 1927 et 1936, de nouvelles réalisations. Avec successivement, Le pavillon belge et luxembourgeois (Fondation Biermans-Lapôtre), la Maison des étudiants arméniens, dont certains détails architecturaux rappellent le monastère d’Etchmiadzin. La première résidence des élèves ingénieurs AgroParisTech, la Maison de l’Argentine avec des références aux estancias, la Maison du Japon.


La Fondation des Etats-Unis, Le grand salon et son décor Sont inscrits à l’Inventaire supplémentaires des Monuments Historiques © photo Ciup
En 1930 voient le jour la Fondation suisse, une réalisation de Le Corbusier, la Fondation des Etats-Unis de Pierre Leprince Ringuet, celle des étudiants de l’Asie du Sud-Est, des architectes Pierre Martin et Maurice Vieu. Impossible de manquer le temple revisité de la Fondation hellénique de 1932. En 1933, la Maison des Provinces de France est la plus grande de la Cité, à la fois monumentale et élégante par ses proportions. Sa façade de briques rouges et jaunes encadre une entrée majestueuse.


Sa conception a été confiée à Armand Guéritte, architecte en chef des bâtiments civils pour Versailles et Champs-sur-Marne.

Une réalisation qui a été possible grâce à de multiples donateurs, les premiers étant un anonyme français et l’américain Murray Guggenheim. Suivis par le financement de villes et de départements. En 1935, c’est au tour du Collège Franco-Britannique de naître. Juste un an avant la Maison internationale voulue par le mécène John D. Rockefeller junior.


Des années 30 également, on retient le style Art Déco de la Fondation de Monaco. En 1938, la princesse Juliana inaugure le Collège néerlandais. La seule réalisation en France de Willem Marinus Dudok. Entièrement classée, elle témoigne du romantisme cubique de l’époque, avec sa structure de béton, ses fenêtres en bandeau. Certains y verront un bâtiment imposant au rythme graphique et élégant. D’autres y regretteront son aspect massif sans aucun ornement.


Après la guerre, une floraison de maisons apparaît à la Cité : Inde, Liban, Tunisie, élèves ingénieurs  Arts et Métiers, Heinrich Heine pour l’Allemagne. De la même époque date la Résidence Lucien Paye, bâtiment d’Albert Laprade. En 1957, la Maison du Cambodge d’Albert Audoul offre un style néo-classique avec un décor empruntant à l’art khmer.

La Maison du Brésil, de Lucio Costa et Le Corbusier, inscrite dans sa totalité, est inaugurée en 1959. Celle de l’Iran, inscrite à l’inventaire supplémentaire, de Claude Parent, André Bloch, Mossem Foroughi et Hedar Ghiai, clôt la vague de construction, en 1969. La Maison du Portugal André de Gouveia s’est vue habillée, en 2003, d’une double peau en aluminium perforé, par Vincent Parreira et Antonio Virga.

On aurait tort d’en rester à cet ensemble architectural remarquable installé dans un parc, lui aussi exceptionnel, en bordure du périphérique sud. Pousser les portes de ces bâtiments réserve de belles  surprises. Des halls majestueux, un pavement du bâtiment d’Albert Laprade, le bel escalier de la Maison Heinrich Heine sont à admirer. Comme la salle des fêtes ou celle de musique de la Fondation Deutsch de la Meurthe. Ce sera également succomber au...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

La Cité Internationale © photo Jon-Ongkiehong  - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1483712171_cite-internationale-jon-ongkiehong-sports--2815-29.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La Fondation Emile et Louise Deutsch de la Meurthe, (1er bâtiment construit à la Cité), Lucien Bechmann, inaugurée en 1925 © photo Ciup  - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1483712472_deutsch-03-7.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La Fondation Emile et Louise Deutsch de la Meurthe, (1er bâtiment construit à la Cité), Lucien Bechmann, inaugurée en 1925 © photo Ciup  - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1483713134_deutsch.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La Fondation des Etats-Unis, Pierre Le Prince-Ringuet, inaugurée en 1930 © photo Ciup  - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1483714907_etatsun2.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La Cité internationale universitaire de Paris  © photo Ciup  - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1483715326_feu-gs-global-from-gallery.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La Cité internationale universitaire de Paris  © photo Ciup  - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1483715387_mpf-ext.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La Cité internationale universitaire de Paris  © photo ANMA - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1483716191_anma-cite-universitaire-credit-anma-cmaison-generale-29--284-29.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article