Patrimoine de France

Les Huiles Nicolas Alziari, une gamme gastronomique

Avantages
Les Huiles Nicolas Alziari, une gamme gastronomique

Au cœur de l'hiver, pour ne pas oublier le goût des bonnes choses, gros plan gourmand sur une famille faiseuse de merveilles ! Des huiles d'olive fameuses dont vous nous direz des nouvelles puisque 10% de réduction sont accordés à nos abonnés ! Jusqu'à la fin du mois de Mars 2018

Close the overlay

Les Huiles Nicolas Alziari, une gamme gastronomique

lundi 26 février 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium

"Symbole de vie éternelle, l'olivier inspire notre philosophie."


Préparation à base d'huile d'olive et de truffe de la Maison Nicolas Alziari apporte une touche très relevée où la saveur truffée est bien présente.
140 ans d'histoire, rien que ça ! Une histoire de génération pour cette famille dont le nom se retrouve associé aux grandes tables.

Depuis cette date, le maître mot est « Excellence ».  La sélection d'huile d'olive est passée de 2 à 10 pour satisfaire une clientèle variée et ouverte à des goûts subtiles.

A la disposition des gourmets, les recettes de plus de 130 produits. Présente également à l'international, La maison transmet son savoir et fait connaître la finesse de ses huiles d'olive bien au delà de nos frontières.


Un peu d'Histoire

C'est en pleine période de prospérité oléicole en 1868,  que la maison Alziari est fondée. Installée dans son moulin  (construit à la fin du 19ème siècle sur l’emplacement d’un vieux moulin à l’huile en ruine) la Maison utilise la méthode dite : « Génoise ». Après un broyage lent des olives de deux à trois heures, le bassin en pierre est rempli d’eau froide ; l’huile d’olive se portant à la surface est aussitôt récupérée pour être décantée.

Le reste de la pulpe sera disposé dans les scourtins (bérets en fibre de coco), pour y être pressé.

Ces deux opérations constituent dans leur simplicité l’essence même du produit. Authentique et naturel.

Resté le seul moulin à l’huile d’olive en activité à Nice, il conserve le témoignage d'un savoir-faire unique.

La ville comptait alors des dizaines de moulins au gré des cours d’eau. Les guerres, le développement de la culture des plantes dans le département ainsi que la spéculation immobilière ont eu raison de tous ces établissements.

Une Histoire de famille

Préparation à base d'huile d'olive et de Safran. Pour cette préparation, la Maison Nicolas Alziari a sélectionné les meilleurs huiles d'olives de son moulin, dans laquelle ils ont macéré le Safran pendant plusieurs semaines. Une technique ancestrale qui permet d'obtenir des arômes délicats en bouche de manière naturelle.
L'histoire débute en 1868
. Fils d'une famille de blanchisseurs, Nicolas Alziari décide, quant à lui, de se lancer dans la fabrication de l'huile d'olive. Il va racheter un ancien moulin en ruine dans le quartier de la madeleine à Nice et va faire construire un établissement neuf. Rapidement c'est le succès auprès des particuliers mais aussi des professionnels.

Un tournant en 1900. Conscient que pour se démarquer de ses nombreux concurrents, Nicolas Alziari, devait fournir pour certains de ses clients prestigieux des huiles d'olive plus élaborées. La région niçoise ne cultivant qu'une seule variété ("cailletier" ou "caillette"), la marge de manœuvre pour obtenir des crus d'exception est restreinte.

Il a alors l'idée d'emprunter des techniques utilisées dans le monde du vin, du champagne, du café ou encore du chocolat et part en campagne à travers l'Europe à la recherche de variétés d'olives moins courantes, s'accordant parfaitement avec la variété locale.

Il fallut des années et un savoir faire unique pour réaliser des assemblages d'exception qui font depuis ce jour la réputation de la maison.

Pauline, sa sœur, décide d'ouvrir en 1920 une boutique dans le centre de Nice rue Gubernatis. Nicolas se charge des approvisionnements en huile d'olive et gère le moulin pendant qu'elle s'occupe des ventes. En 1930 l'arrivée de l'électricité au moulin, fini le recours au cours d'eau pour actionner les meules de pierre.Celui-ci jouxtant le moulin, le "magnan" actionnait une roue à aubes, faisant fonctionner le moulin.

Fort du succès de sa boutique Pauline en ouvre une seconde rue St François de Paule à Nice pour se rapprocher du marché aux fleurs (le cours Saleya). Celle ci deviendra plus tard l'adresse emblématique de la maison. Nous sommes en 1936. 1940 signe la chute brutale des ventes suite à la guerre et la disparition de la majorité des moulins

En 1954, la boutique de la rue Gubernatis est vendue. Suite au décès de Nicolas Alziari en 1955, son fils Ludovic reprend les rennes du moulin.

Symbole du sud, l'association olive et herbes provençales de la Maison Nicolas Alziari une référence
La vente au détail de l'huile d'olive se fera dorénavant directement en boutique en 1970. C'est Jean Nègre, le fils de Pauline qui reprend à son tour la gestion de la boutique du vieux Nice. Les deux branches de la famille se partagent toujours la production et la vente de l'huile d'olive.

En 1975 L'huile d'olive est reconnue pour ses bienfaits pour la santé 

En 1980, Jean Nègre développe les ventes en proposant non seulement la vente d'huile d'olive mais aussi un grand nombre de produits d'épicerie, portant ainsi la marque "Nicolas Alziari" comme une référence gastronomique à Nice. 

1991, la Guerre du Golf éclate menaçant la France. Ludovic Alziari, passé l'âge de la retraite ne trouve aucun successeur, décide de vendre son moulin. Jean Nègre, proche de la retraite décide également de vendre sa boutique, dépendante du moulin. Gilles Piot, frère du beau-fils de Jean, va se porter acquéreur des deux établissements. Il portera le flambeau.

En 2005,  lancement d'un plan de restauration du moulin, suivi d'acquisitions d'oliveraies et le développement d'un laboratoire de recherche et de production.

L'aventure continue.

N.B.

Informations pratiques

Les Huiles Nicolas Alziari, une gamme gastronomique

Maison Alziari
318 Bd de la Madeleine
06 000 Nice
04.93.62.94.03

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article