Patrimoine de France

L

Expositions
L'éventail "De Joséphine à Eugénie", l'Histoire oubliée

Le sujet est rarement traité, il mérite pourtant que l'on s'y attarde; ce à quoi nous invite cette superbe exposition. Illustré par des pièces uniques, le propos autour de l'éventail se révèle particulièrement intéressant et pique la curiosité, A visiter sans tarder. Jusqu'au 13 juillet 2018

Close the overlay

L'éventail "De Joséphine à Eugénie", l'Histoire oubliée

jeudi 07 juin 2018
Contenu réservé aux abonnés
Premium

De l’éventail au XIXe siècle

L'exposition L'éventail De Joséphine à Eugénie © photo PdF 2018
Très didactique cette formidable exposition doit se voir en famille car on y apprend énormément de détails historiques à travers cet objet au premier abord bien futile...Et pourtant cet usage féminin à ses codes et s'apprécie sous bien des aspects.
L'exposition débute par l'explication de sa conception, les différentes évolutions des matières utilisées, et les artistes signataires des plus beaux éventails. L'historienne de l'Art et commissaire de l'exposition, Georgina Letourmy-Bordier a fait ici un travail remarquable de recherche et de rassemblement des pièces. On a un grand plaisir à déambuler à travers l'Histoire et en quelque sorte l'histoire des femmes dans nos sociétés.

L'éventail leur a laissé la parole à différentes époques.

Ses heures de gloire

L'exposition L'éventail De Joséphine à Eugénie © photo PdF 2018
"Le 3 août, à l'Opéra-Comique, les éventails sont si nombreux et font tant de bruit que la police est obligée d'intervenir" Août 1820

L'époque, traitée ici "De Joséphine à Eugénie", est fastueuse pour l'éventail. Objet de mode et de désir la femme joue avec la palette mise à sa disposition. L'art de la séduction arrive à son apogée.
L'éventail a son langage. Un savoir-faire précieux se développe à sa conception et les maîtres sont fort habiles à décorer et à imaginer des parures toutes plus originales les unes que les autres.

Selon son rang on lance des modes, il faut se montrer puis se cacher derrière, ce masque élégant !

L'exposition L'éventail De Joséphine à Eugénie © photo PdF 2018
À la fois familier et méconnu, l’éventail n’est pas un simple accessoire de mode… Importé d’Asie à la Renaissance, il est adopté en France sous le règne de Louis XIV. Paris est sa capitale pendant le XVIIIe, son siècle d’or, puis la Révolution interrompt brutalement la production des artisans d’art.

Avec le premier Empire, l’éventail renaît dans sa production, dans son utilisation, dans son format… Beaucoup plus petit que ses prédécesseurs, il diffuse l’imagerie politique, s’illustre de sujets de divertissement ou de curiosité.

Après la Restauration, avec l’essor de l’industrie, l’éventail vit son second âge d’or. De grandes maisons voient le jour, comme celle de Félix Alexandre, fournisseur officiel de l’Impératrice Eugénie. Renouant avec l’excellence, les artisans sont au sommet de leur art.

Ivoire, os, nacre, différentes matières pour différentes techniques

Avec plus de 150 prêts publics ou privés, en France ou à l’étranger, cette exposition s’inscrit dans la lignée de celle du Musée Cognacq-Jay sur l’éventail au XVIIIe siècle. Détaillant la technique du tabletier puis de l’éventailliste, elle offre un regard nouveau sur l’histoire de la mode au XIXe siècle, mais aussi sur l’histoire sociale et la diffusion de la pensée.

Il reste aujourd'hui 5 éventaillistes en France. Loin d'être passé de mode, l'usage de l'éventail pourrait se retrouver au goût du jour dès lors que la canicule s'installe.


Informations pratiques

Exposition L'éventail "De Joséphine à Eugénie"

Du 11 avril au 13 juillet 2018
Du mardi au samedi
De 10h à 13h et de 14h à 17h30 (17h le samedi)
Tarifs :  7/5€
Catalogue de l’exposition : 9,5€ - Livret jeu disponible pour les enfants

Bibliothèque Paul Marmottan
Boulogne-Billancourt
7 place Denfert-Rochereau
92100 Boulogne-Billancourt
01.55.18.57.61

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article