Patrimoine de France

Louis Vuitton et Issoudun, 100 ans de maroquinerie

Savoir-Faire
Louis Vuitton et Issoudun, 100 ans de maroquinerie

Une exposition inédite au coeur de la Maroquinerie chère à la marque Louis Vuitton qui fête son centenaire dans son fief originel à Issoudun Tradition et innovation, artisanat et recherche de l’excellence. Dans l'Indre Du 11 février au 9 avril 2017

Close the overlay

Louis Vuitton et Issoudun, 100 ans de maroquinerie

dimanche 12 février 2017
Contenu réservé aux abonnés
Premium


Louis Vuitton, notre patrimoine commun

Tous styles, toutes époques confondues le savoir-faire de Louis Vuitton s'expose à Issoudun © photo PdF 2017
Quoi de plus naturel pour la marque Louis Vuitton de célébrer l’anniversaire de la Maroquinerie dans l’Indre puisque la tranquille ville d'Issoudun symbolise la terre natale pour la fabrique qui conserve ici des ateliers et y emploie encore pas moins de 500 personnes, avec l'atelier de Condé.
Très sensible à la transmission de son patrimoine et de son histoire, la marque poursuit sa démarche d'ancrer son histoire à travers les archives dont elle dispose et a eu l'idée de recourir aux témoignages des anciens, ou à leur famille, pour compléter le peu de documents existants sur les grandes heures de l'enseigne Vuitton.
Il est toujours possible d'apporter sa pierre à cette démarche collective.

L'enseignement d'un savoir-faire unique qui dépasse les frontières

Retour aux origines du sac à main Louis Vuitton © photo PdF 2017
L'objectif en parallèle à cette belle exposition est de ne pas perdre de vue, la transmission essentielle dans la recherche perpétuelle de la qualité. Il est indispensable de ne pas perdre tout ce centenaire de métiers exercés à la perfection, la mémoire des gestes. Et le savoir acquis dans le traitement des matières aussi incroyables les unes que les autres, qui ne s'est transmis que par tradition orale.
Une raison supplémentaire pour en faire bénéficier la jeune génération qui peut se projeter dans un avenir enrichissant en travaillant à des créations originales, qu'ils puissent écrire leur propre histoire.


Le luxe au quotidien

Depuis plus de trente ans, les ateliers Louis Vuitton, anciennement Maroquinerie de l’Indre, perpétuent la tradition du cuir.

L'idée de génie de Louis Vuitton est de fabriquer des malles à couvercle plat pour un usage facilité © photo PdF 2017
La pièce centrale de l’exposition reste l’emblématique malle Gris Trianon, illustration des malles plates fabriquées dès la création de Louis Vuitton en 1854. Le créateur jurassien sera le premier à avoir l'idée de fabriquer des malles à couvercle plat, ce qui facilite le transport de ces coffres, en les entassant dans les cales des bateaux, cela implique un gain de place économique pour les transporteurs.
Exposés les premiers bagages à main créés par la Maison, tels que les classiques Sac garni Royal ou Sac Cabine, conçus pour accompagner les élégants voyageurs.

L'Indre, terre de tanneries

De la modernité aux origines le centenaire de la marque Louis Vuitton à Issoudun © photo PdF 2017
De la malle pour dame offerte à Miss France à la malle Marilyn, clin d’oeil de l’artiste Takashi Murakami contenant trente-trois sacs en alligator fabriqués à Issoudun, les pièces exceptionnelles révèlent le lien fructueux entre Louis Vuitton et la Maroquinerie de l’Indre.

L'on retrouve, entre autres pièces maîtresses, le classique Sac Speedy et le dernier Sac Alma Malletage, pensé par Nicolas Ghesquière, Directeur artistique des Collections femme de Louis Vuitton, en référence au capitonnage intérieur des malles d’époque, ainsi que le fameux Sac Faux-cul de Vivienne Westwood réalisé par les ateliers d’Issoudun.

L’exposition nous emmène ainsi aux origines du sac à main avec des modèles iconiques tels que le Sac Bandoulière en toile Monogram ou le Sac Noé, initialement créé pour transporter cinq bouteilles de champagne.

Le savoir-faire unique des maroquiniers est au centre de cette exposition qui met en lumière l’expertise de l’atelier, la fabrication de pièces en cuirs exotiques (lézard, crocodile ou autruche...) et le goût pour l’innovation.


Un peu d'Histoire


Déjà Louis Vuitton communique sur sa marque © photo PdF 2017
Paris, London, Vichy, Nice, Cannes

Depuis 1854, Louis Vuitton propose des créations uniques, où l’innovation technique s’allie à l’exigence du style en ambitionnant la plus haute qualité. La Maison reste fidèle à l’esprit de Louis, son fondateur et inventeur de l’ « Art du voyage ». Ses bagages, sacs et accessoires furent aussi novateurs qu’élégants et ingénieux.
Aujourd’hui encore, l’audace dicte l’histoire de Louis Vuitton. Fidèle à son héritage, la Maison a ouvert ses portes aux architectes, artistes ou designers tout en investissant de nouveaux domaines d’expression comme le prêt-à-porter, les souliers, les accessoires, les montres, la joaillerie ou encore l’écriture.
Ces produits fabriqués avec grand soin attestent l’engagement de Louis Vuitton pour la haute qualité artisanale.

Le musée de l’Hospice Saint-Roch est une très belle découverte. Son architecture mêlant aujourd'hui, un pan historique, l'ancien hôpital qui offre un parcours de visite exceptionnel, associé à une architecture plus actuelle pour le reste des collections ethnographiques de Papouasie-Nouvelle-Guinée et des expositions temporaires.
Le lieu vaut le déplacement et invite à une balade dans Issoudun.


Informations pratiques


« Louis Vuitton et Issoudun, 100 ans de maroquinerie »

Tout le temps de l'exposition des ateliers sont proposés au jeune public pour l'initier à différentes techniques et avoir une première approche du métier de maroquinier.

Du 11 février au 9 avril 2017

- Expositions temporaires

Daniel Nadaud "Muet Tintamarre" tout le travail graphique de l'artiste ainsi que toutes sortes d'objets hétéroclites détournés de leur fonction originelle. Un travail imaginatif à découvrir en famille.
Du 11 février au 7 mai 2017
 - Publication : « Daniel Nadaud – Muet tintamarre »
Format : 17 x 24 cm. Pages 95 pages.
- Entretien Bernard Noël et Daniel Nadaud. Bernard Noël, compagnon critique, complice de son labeur depuis de nombreuses années, poursuit ici un entretien commencé en 2011, pour nous confier, avec Daniel Nadaud, la clef de ses champs de batailles.
- Textes de Daniel Nadaud, Gilbert Lascault et Patrice Moreau.
Édition du musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun, 2017. Tarif : 15 €

Et dans la continuité, l'exposition « Joël Frémiot- Patrick Peltier. Entre-eux-deux »

Horaires d'ouverture
Du 1er février au 30 avril 2017
Mercredi à dimanche : 10h à 12h / 14h à 18h
Fermé lundi et mardi
Du 2 mai au 30 juin
Lundi/mardi : 14h18h
Mercredi à dimanche : 10h-12h30/14h-18h
Fermetures : 1er mai
Entrée libre et gratuite


- Musée de l'Hospice Saint-Roch
Rue de l'Hospice Saint-Roch
36 100 Issoudun
02.54.21.01.76



Diaporama

A découvrir, la riche exposition d'apothicairerie du musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486993970_apoticaire1.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Les Malles Louis Vuitton au musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486994032_1mallesvuitton.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La Malle Louis Vuitton aux 33 sacs réalisée en alligator en 2007 © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486994170_2malle35.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
le Sac Speedy a inspiré de célèbres artistes contemporains comme Stephen Sprouse, Richard Prince ou encore Yayoi Kusama © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486994261_3newlooksac8.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
« Louis Vuitton et Issoudun, 100 ans de maroquinerie »  © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486994369_4expovuitton4.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Louis Vuitton, ou comment l’objet utilitaire, devient une pièce exceptionnelle dès le XIXe siècle © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486994508_5sac2.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Le sac Auteuil et à son côté le sac tricot, tout en longueur dont on comprend aisément le nom puisqu'il servait aux femmespour ranger leur ouvrage en cours© photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486994646_7sactricot.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Le métier de maroquinier est créatif en voici un exemple avec ce petit bijou exposé sous le regard de Louis Vuitton © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486994928_8sac6petitbijou.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
Le classique Sac Speedy détourné par différents artistes © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486995089_expovuittonsacs.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>
La malle offerte à Miss France en 1927, originaire du Jura comme Louis Vuitton, à noter les fleurs et logo inventé pour la marque réalisé au pochoir © photo PdF 2017 - <a style='color: cyan;' href='images/uploads/fullsize/1486995990_instagramvuitton.jpg'><i class='fa fa-floppy-o'></i> Haute résolution</a>

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article