Patrimoine de France

Nouvelle vie pour le musée Henner

Archives / Du côté des Musées
Nouvelle vie pour le musée Henner

Le musée Jean-Jacques Henner, situé au cœur de la plaine Monceau, un faubourg parisien loti après l’agrandissement de la ville sous le second Empire, rouvre après deux ans de travaux. Il retrace la vie et le parcours artistique d’un artiste officiel de la seconde moitié du 19ème siècle, couvert d’honneur sous la Troisième République. Samedi 21 mai 2016

Close the overlay

Nouvelle vie pour le musée Henner

mercredi 11 mai 2016
Contenu réservé aux abonnés
Premium

Jean-Jacques Henner (1829-1905). sa vie, son parcours


Salon aux colonnes © RMN-Grand Palais / R.-G. Ojéda
C'est la nièce de l'artiste, Marie Henner, qui achète l'hôtel particulier du peintre Guillaume Dubufe pour y présenter les œuvres de Jean-Jacques Henner (1829-1905) qu’elle souhaite donner à l'État.
Le musée, rare témoignage ouvert au public de l’architecture privée de cette époque, ouvre en 1924.


La restauration, qui a bénéficié des crédits du plan musée, a permis de remettre le salon aux colonnes au cœur du circuit de visite, avec son plafond de style renaissance inspiré du château de Blois et de renouer avec le charme d'origine du jardin d'hiver doté d’une nouvelle verrière.


De l’hôtel particulier au musée

Ancienne salle à manger © Photo Hartl-Meyer
La salle à manger a conservé son décor chinois et retrouvé ses couleurs d'origine. Une présentation du quartier de la plaine Monceau loti par les frères Pereire, montre comment il fut pendant plus de 50 ans un quartier d'artistes à la mode.


L’atelier du peintre

 

L'Atelier gris © RMN-Grand Palais / R.-G. Ojéda
300 œuvres de Jean-Jacques Henner sont présentées dans un accrochage dense qui évoque les cabinets de curiosité du 19ème siècle.

On verra tout d'abord les liens de l'artiste avec l'Alsace. Né dans le Sundgau au sud de Mulhouse, Henner bénéficie d'une bourse du département du Haut-Rhin et part pour l'École des Beaux-Arts à Paris. Il représente un exemple d'ascension sociale sous la Troisième République.

En 1870, il opte pour la nationalité française et il mourra avant le retour de sa province natale à la mère patrie. Il retourne néanmoins tous les ans en vacances dans sa famille et les œuvres peintes alors comportent au revers le cachet de la douane allemande.


Henner remporte le Grand Prix de Rome en 1858 avec Adam et Eve trouvant le corps d'Abel. Il passe 5 ans à la villa Médicis et ses envois de Rome sont évoqués par des esquisses et de nombreux paysages de la campagne romaine.


Jean-Jacques Henner L’Alsace. Elle attend, 1871 huile sur toile, H. 60 cm, l. 30 cm © RMN-Grand Palais / Franck Raux
L’atelier rouge, aménagé par Dubufe dans une décoration orientale, évoque la carrière officielle de Henner. Le public attend de lui des sujets d'histoire.


L'Alsace. Elle attend (1871) est une commande d’épouses d'industriels de Thann pour l'offrir à Léon Gambetta qui refusait l'abandon de l’Alsace-Moselle à la Prusse. Incarnation du sentiment patriotique, cette œuvre emblématique qui connait un succès énorme par la gravure, lance la carrière de l'artiste.


La Source (1881), jeune femme dans un paysage alsacien, est remarquable par le contraste des couleurs. La Liseuse (1883) est le prétexte à surprendre une femme nue. Saint Sébastien, traité d'une manière originale en mettant en valeur le corps dans sa souffrance, est acheté par l'Etat au Salon de 1888.

L’année suivante, Henner est élu membre de l’Institut.

L'atelier gris évoque celui que Henner avait installé  place Pigalle, lorsqu'il gagnait sa vie comme portraitiste. Les Naïades (1877), grande commande privée pour une salle à manger, propose un paysage du Sundgau au ciel turquoise.

Autour des esquisses et des petites toiles qui représentent ses modèles...

1€ puis 5,90 euros / mois

Il vous reste 50% de l'article à découvrir.

L'accès à la totalité de cet article est protégé et réservé aux abonnés de Patrimoine de France. Profitez de nombreux cadeaux ‘Patrimoine’, de tout le contenu, de photographies ultra haute définition et bien d’autres avantages à partir de 1 euro seulement !

Je m'inscris !

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article