Patrimoine de France

"Parole, parole" à Château-Gontier

Archives / Expositions
"Parole, parole" à Château-Gontier

A l'occasion des 40 ans du Centre Pompidou célébrés toute l'année, les manifestations occupent tout le territoire. Première découverte en Mayenne à Château-Gontier avec l'exposition "Parole, parole" Une entrée en matière culturelle avec cette exposition "Parole, parole" pour découvrir l'abondant patrimoine de Château-Gontier. Jusqu'au 23 avril 2017

Close the overlay

"Parole, parole" à Château-Gontier

mardi 14 mars 2017
Contenu réservé aux abonnés
Premium


L'exposition sommaire dans ses moyens "Parole, parole" © photo PdF 2017
" J’ai souhaité que le 40e anniversaire du Centre Pompidou soit la fête de la création artistique partout en France. Qu’il témoigne de la vitalité des institutions culturelles qui partagent l’esprit du Centre Pompidou" Serge Lasvignes, président du Centre Pompidou.

Le Centre Pompidou a eu 40 ans le 31 janvier dernier et prolonge son anniversaire à travers une programmation originale et inédite : 40 villes et 75 lieux partenaires accueillent 50 expositions, 15 spectacles, concerts et performances toute l'année pour célébrer quatre décennies d'un musée aujourd'hui devenu incontournable...
Au cœur des Halles, il faisait figure de "sangsue" comme on le moque à l'époque, véritable usine à gaz.
Il faudra quelques décennies avant qu'il n'obtienne sa place, légitimée par des expositions de qualité qui mettent en relief, l'originalité qu'il porte.


Comme fredonnait la chanson..."Parole, parole"

La Chapelle du Genêteil dans laquelle se tient l'exposition© photo PdF 2017
Les manifestations fleurissent dans l’hexagone pour célébrer l' anniversaire du Centre Pompidou
. Celle, présentée à Château-Gontier entre dans ce cadre. D'aspect vintage au premier abord, elle se veut comme un clin d’œil à cette époque insouciante et colorée.

Installée au cœur de la Chapelle du Genêteil, dont la seule visite mérite le détour -il faut aller y admirer ses vitraux qui illuminent le lieu- le projet de Bertrand Godot, le commissaire d’exposition, a été retenu sans doute par l'originalité de son propos.
Sa thématique de la "Parole", est mise en scène sommairement par la présence de quelques sièges multicolores, installés sur une estrade.

Entourés d'écrans animés de scène de théâtre, d'un autre surgit une bouche ouverte laissant échapper un flot ininterrompu de mots, de phrases qui s'envolent
dans l'intimité confiné de l'ancien lieu de culte aujourd'hui réhabilité en espace culturel.

" j’ai eu l’envie de dresser une sorte d’inventaire des prises de parole, et de leurs sectorisations : la parole chantée, la parole poétique chez William Burroughs, la parole scientifique avec Albert Einstein, la parole pseudo-scientifique d’Eric Duyckaerts, les origines de la parole avec Gérard Colin Thiébaut, la parole des communicants avec le collage plein d’humour de Claude Closky" nous explique le jeune
Bertrand Godot, nostalgique d'une époque qu'il n'a pas connu lui-même et pour laquelle il ressent une certaine attirance. A voir son air enchanté quand il évoque la mémoire de Claude Pompidou, comme une icône...

Derrière ces murs se trouve le théâtre de la ville équipé des dernières technologies © photo PdF 2017
Le septennat aura son palais: le Centre Pompidou


Et c'est tout naturel en effet quand l'on sait que
Claude Cahour, future Madame Pompidou, est native de Château-Gontier.
Épouse du chef d'état, passionnée par l'Art contemporain, à l'origine de ce projet novateur, elle aura gain de cause avec l'édification du Centre Pompidou.

Diaporama

>> Profitez des commentaires ! Je m'abonne ! ou Je m'inscris gratuitement !<<

Patrimoine de France,
Commentaires:

Partagez cet article