Sorties

Sorties (48)

Affiches de collection

Une soixantaine de lots dispersés

Une vente aux enchères en direct au cours de laquelle il sera possible de se procurer différentes affiches d'apèrs guerre. Colorée, inventive l'affiche concentre tout un art.

Un air de joie de vivre

Parmi une sélection des grands affichistes du XXe siècle pour cette première lundi soir : Mucha, Cappiello, Cheret, vous trouverez votre bonheur !

Lundi 25 mars à 20h00

Hotel des ventes de la vallée de Montmorency

Valérie Régis Commissaire Priseur

77 rue cauchoix

95170 Deuil La Barre

01.34.05.00.77

samedi, 23 mars 2019 Écrit par

À la recherche de la presse perdue

Les Archives départementales des Yvelines souhaitent informatiser tout son patrimoine papier. Et constituer des archives numériques à partir de la presse locale des années 1848 à 1944.

Pour ce faire les Yvelinois sont appelés à participer par différents moyens. Dans un premier temps si vous possédez àchez vous de la presse ancienne, vous pourrez les faire numériser en conserant les originaux. Pour éviter des doublons il est possible de vérifier sur le site les articles ou journaux manquants aux collections. Autre option offrir vos journaux aux Archives.

Un peu de temps libre, c'est la seconde proposition du service qui par ce biais pourra compléter sa recherche.En devenant chercheur volontaire le temps que durera la numérisation, vous allez repérer les articles dans les journaux anciens et compléter de cette manière les collections de presse. Curieux et disponible, vous serez d'une aide précieuse dans cette nouvelle aventure patrimoiniale !

30ème édition de la «Semaine de la presse » du 18 au 23 mars 2019

mardi, 19 mars 2019 Écrit par

Collecte 39-45

Des objets qui parlent pour l'éternité 

Le musée de la Résistance et de la Déportation lance une grande opération de collecte auprès du public. Si vous possédez des objets de la Seconde Guerre Mondiale qui pourraient aider le musée à entretenir la mémoire collective, n'hésitez pas à les leur confier. L'établissement est actuellement entièrement repensé et après rénovation il réouvrira en 2022, cette collecte permettra une belle mise en valeur de son Histoire.

La collecte d’archives, d’objets, de photographies et de témoignages artistiques est à l’origine de la création du Musée de la Résistance et de la Déportation en 1971 par Denise Lorach, ancienne déportée.  

Le Musée de la Résistance et de la Déportation recherche :
- Des éléments liés à l’enfance durant la Seconde Guerre mondiale ;
- Des éléments illustratifs du Nazisme, de la persécution et de la déportation des Juifs (spoliation, enfants
cachés) et des NN, de l’Occupation, de la Résistance en Franche-Comté ;
- Des témoignages d’attitudes diverses durant l’Occupation (manifestations, témoignages de soutien,
entraide, solidarité mais aussi dénonciations, etc.) ;
- Des écrits : journaux intimes durant l’Occupation mais aussi écrire pour dénoncer, communiquer et
résister ;
- Des éléments illustratifs de la vie quotidienne en Franche-Comté (se nourrir, se déplacer, se vêtir) ;
- Des éléments qui témoignent des interactions franco-suisses durant l’Occupation (sauvetage des Juifs,
passages et organisations de passeurs) ;
- Des éléments illustratifs de la captivité de prisonniers de guerre à la Citadelle de 1944 à 1948 ;
- L’art concentrationnaire : de la littérature, des peintures, dessins
et sculptures réalisés en prison, en camp d’internement ou de
concentration.

Si vous possédez certaines pièces et que vous souhaitez en faire don, vous pouvez contacter : Aurélie Cousin, assistante de conservation au 03.81.87.83.12

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jusqu'au 30 avril 2019

mercredi, 13 mars 2019 Écrit par

Les 150 ans de la disparition de Lamartine

Écrivain, poète, historien, politicien, membre de l’Académie française

Le 28 février 1869 disparaissait Alphonse de Lamartine (1790-1869). L'homme de Lettres natif de Mâcon a marqué des générations.

À l’âge de 30 ans, il fait paraitre sous le titre de Méditations poétiques, des poèmes qui le rendent célèbre. Il est ensuite élu à l’Académie française. 

Lamartine s'engage en politique. D’abord nommé attaché d’ambassade à Naples, il est élu tour à tour député à Bergues, conseiller général de Mâcon, ministre des Affaires étrangères et chef du gouvernement provisoire en 1848.

Sa région a décidé de lui rendre hommage par différents temps forts tout au long de l'année. 

Aujourd'hui 28 février, l’exposition « Perpétuer la mémoire : les commémorations autour d’Alphonse de Lamartine du XIXe siècle à nos jours » ouvre le bal. Une partie essentielle sera consacrée à l’étude de la sculpture édifiée en 1878 sur les quais de Saône. A cette occasion, le musée des Ursulines, après un temps de rénovation réouvre. Un espace consacré à l'écrivain retrace son histoire, ses écrits, et ses engagements pour le resituer dans son époque.

Jusqu’au 12 juillet 2019 au Musée des Ursulines

5 rue de la Préfecture

71000 Mâcon

03.85.39.90.38

jeudi, 28 février 2019 Écrit par

De Bormes-les-Mimosas

La 3ème plus grande commune du Var Bormes-les-mimosas porte son nom depuis 1968. Pour marquer la séparation d’avec sa voisine Le Lavandou (en 1913).

 

Sa géographie, elle s'étale sur des terrasses abruptes, et son climat (exotique tropical) en font une station touristique réputée pour sa douceur de vivre.

Une collection exceptionnelle d'acacias, d'eucalyptus, de Grevillea, de mélaleuca, de banksia

Son microclimat attire les visiteurs toute l’année. La nature est à son aise ici. A visiter le Parc Gonzalez, classé Jardin Remarquable, où 300 plantes d’origine australienne, s’étirent au soleil.

Au coeur de Bormes-les-Mimosas, l’église Saint Trophyme © photo PdF 2019

 

La cité abrite la chapelle Saint-François de Paule (XVIe) et l’église Saint Trophyme (XVIIIe). On peut apercevoir quelques vestiges du château des Fos. Il fait bon se promener au fil de ses ruelles.  

D’une terrasse au loin le Cap Bénat, la méditerranée s’allonge le long de la côte. Un monument unique appartient à la commune, le Fort de Brégançon, résidence présidentielle est ouverte à la visite.

Une belle adresse pour loger et se restaurer

Le Café du Progrès

7 Place Gambetta

04.94.46.00.19

Office de tourisme

Place Gambetta

83 230 Bormes-les-Mimosas

04.94.01.38.38

 

 

mercredi, 27 février 2019 Écrit par
Page 1 sur 4

Compteur de visites

880523
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Ce mois
Depuis le début
9039
12799
70727
97624
880523

S'abonner à la newsletter

Recevez nos newsletters !

  • Avant tout le monde
  • Contenu exclusif
  • Confidentialité totale

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant:
 EUR