Cartes Postales

Cartes Postales (23)

Tour d'horizon de nos Terroirs en cartes postales

D'Haguenau

Haguenau mérite le détour avec en premier lieu son patrimoine remarquable, sa forêt que l'on retrouve au gré de la promenade.

Son patrimoine architectural témoigne d'une personnalité originale. Sa brique rouge bordeaux est présente partout, que l'on retrouve à Metz également. On ne peut nier une influence germanique par son histoire. Le centre ville réserve de belles surprises, des petites places disséminées en font le charme avec leurs puits fleuris.

Deux églises médiévales , Saint-Georges dont les deux cloches sont parmi les plus anciennes de France et Saint-Nicolas dont il faut aller admirer des boiseries XVIIIe.

 

malle au musée du Bagage © photo PdF 2019

Des musées apportent des éclairages intéressants. Le musée historique conserve des collections archéologiques ainsi que des sculptures médiévales, des monnaies et des médailles. Le musée alsacien entretient quant à lui la mémoire régionale avec des objets locaux, la reconstitution d'une maison de potier.

Enfin le dernier en date, installé dans l'ancienne poste, à l'entrée de la ville, expose des valises, des coffres, des malles, un musée unique sur l'histoire du Bagage. Passionnant.

Une ville à découvrir pleine de charme et à l'accueil chaleureux.

samedi, 27 juillet 2019 Écrit par

De Villeneuve-lès-Avignon

Question orthographe, le libre choix est à la carte soit avec l'accent soit avec un S : Villeneuve les Avignon est connue dans la région pour être la Villeneuve cardinale.

En effet, lieu de villégiature des papes, sa douceur de vivre en a subjugué plus d'un. D'où la richesse au mètre carré des résidences qui abritaient tous ceux qui souhaitent la tranquillité vivant à l'écart de la foule. 

Le Fort Saint-André © photo PdF 2019

Autour d'un petit périmètre vous pourrez évoluer à différentes époques : monter à la Tour Philippe Le Bel (XIVe) et profiter d'une vue imprenable sur Avignon. Passer la journée à la Chartreuse du Val de Bénédiction (XIVe) , qui dès l'été acceuille le Centre National des écritures du spectacle. Un lieu vivant ouvert au public, unique en France.

Très discret, il faut faire une halte au musée Pierre de Luxembourg où vous aurez l'heureuse surprise de pouvoir admirer le Couronnement de la Vierge du XVe.

 

 

 

 

 

mercredi, 17 juillet 2019 Écrit par

De Beaucaire

Petite commune du Gard, Beaucaire est sans doute celle qui concentre l'un des plus beaux patrimoines en matière d'hôtels particuliers. Son centre est malheureusement déserté entraînant un abandon de monuments autrefois splendides.

L'on débute la balade par la Maison du Patrimoine, située dans le Centre à proximité des ruelles à longer.

La place du village © photo PdF 2019

Beaucaire doit sa fortune à une grande foire au Moyen-Age qui s'étendit jusqu'au XVIIIe. Il reste de beaux témoignages de cette période de prospérité dans cet alignement d'hôtels particuliers  du XVIIe, notamment la Maison des Cariatides ou bien encore l'Hôtel de ville.

Deux tours, la chapelle  et les courtines subsistent du château démantelé par Richelieu.

 

Maison du Patrimoine

1 rue des Trois Pigeons

30 300 Beaucaire

lundi, 15 juillet 2019 Écrit par

D'Albi

 

Sa couleur brique est reconnaissable entre toutes. Albi possède un trésor inestimable sa cathédrale Sainte-Cécile (1282) classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 2010.

A proximité le Palais de la Berbie, rénové d'une façon remarquable, abrite le musée Toulouse-Lautrec, figure marquante de la cité. On y retrouve une collection exceptionnelle de ses toiles. Des dessins, des lithographies, et affiches.

Le Palais de la Berbie © photo PdF 2019

Toulouse-Lautrec (1864-1901) naît à Albi à l'Hôtel du Bosc, descendant des Comtes de Toulouse, est l'enfant du pays. Sa personnalité, hors norme, est associé au Tarn où sa famille possédait des terres et plusieurs demeures.

Le Tarn qui l'a traverse a donné son nom à son département. Albi emprunte de grands noms à l'Histoire, des personnalités dont on suit les pas, à la Maison Enjalbert, ou bien encore à l'Hotel Reynès, et au musée Lapérouse, illustre navigateur.

 

samedi, 13 juillet 2019 Écrit par

De Rennes

Porte d'entrée de la Bretagne, voici un aperçu de la capitale de l'Ille et Vilaine. Une ville qui allie modernité et tradition, toujours en plein essor et entretenant un patrimoine riche et varié. 

Si l'on se remémore le gigantesque incendie qui a ravagé l'ancien Parlement de Bretagne, un traumatisme pour le pays tout entier, la ville offre, en se baladant dans son centre de belles curiosités.

Des détails architecturaux remarquables au coeur de Rennes © photo PdF 2019

Un poumon vert dans la ville

La place des Lices et son marché, la place du Champ-Jacquet bordée de maisons du XVIIe, sans oublier son théâtre (XIXe) et place de l'Hôtel de ville. Les rennais aiment particulièrement leur parc. Le jardin du Thabor, à l'origine le verger d'une abbaye bénédictine, est arpenté par de nombreux visiteurs qui profitent du jardin à la française, du jardin botanique, d'une roseraie, d'une volière..

Nous nous attarderons prochainement dans l'ancien Palais de Justice, à suivre.

samedi, 13 juillet 2019 Écrit par

De l'Oisans

Le Pays d'Oisans est caractérisé par ses paysages sublimes. Il attire l'hiver par la qualité de ses pistes qui font la joie des alpinistes. Mais son espace naturel mérite que l'on s'y attarde.

Ses distractions sportives s'étendent à la belle saison. Parmi lesquelles le vélo tient une place prépondérante. Une nouvelle voie verte vient d'être inaugurée et l'on peut y savourer la beauté du Canal et les flancs de montagne alentours.

L'Oisans tire son épingle du jeu avec un patrimoine remarquable.

vendredi, 05 juillet 2019 Écrit par

De Roscoff

Ce petit port situé à proximité de Morlaix attire par ses nombreux atouts. Ancien repaire de pirates, son architecture porte encore les stigmates d'un commerce maritime florissant.

Des anciennes maisons d'armateurs (XVIIe-XVIIIe) à l'église Notre-Dame-de Kroaz-Batz (XVIe) ou bien encore la maison d'Alexandre Dumas, tout ici se prête à une balade plaisante.

L'échauguette, marque prestigieuse du passé de Roscoff © photo PdF 2019

Sans oublier le Centre de thalassothérapie réputé pour ses bienfaits marins. La mer au centre de nombreuses activités ici puisque Roscoff abrite l'aquarium Charles-Pérez, la station de biologie marine.

Vue sur la baie de Roscoff depuis le centre de thalassothérapie © photo PdF 2019

La Ceinture dorée (bande de terre entre Morlaix et Plouescat) comme on l'appelle ici exporte ses oignons et ses choux-fleurs.

Une escale s'impose dans ce charmant port, accessible à 15 minutes vous pouvez passer  la journée sur l'Ile de Batz et profitez de son Jardin exotique, son climat très doux a permis d'acclimater des plantes extraordinaires.

Dans le Finistère

jeudi, 04 juillet 2019 Écrit par

De Rodez

La capitale du Rouergue Rodez se distingue à première vue, par sa cathédrale, massive aux pierres rosées, qui, sous ses airs de forteresse rappelle la mission défensive qui lui était décernée.

De 107 mètres de longueur, la cathédrale gothique et son rempart en font la plus grande du sud de la France.

Sa construction s’étendit sur 300 ans du 13ème au 16ème siècle. La Guerre de Cent ans et la Peste noire de 1348 vinrent interrompre son édification. Mais l’unité de son grès rouge ne laisse rien paraître.

Son clocher-tour atteint les 87 m. L’intérieur gothique du monument possède un retable sculpté et un orgue exceptionnel, de 20 mètres de haut.

Différentes interprétations possibles devant les vitraux colorés de l'artiste © photo PdF 2019

Figures libres de Stéphane Belzère

Dernière surprise, les vitraux nés de l’imagination de l’artiste interpelle par ses couleurs flamboyantes.

Aux alentours les ruelles de la vieille ville, portent encore les stigmates de son histoire.

Les riches demeures témoignent du dynamisme économique de la ville au moyen-âge.

Dès le 15ème siècle des foires apportent l’aisance. Rodez divisée entre le quartier comtal où s’installent les marchands. Le commerce de la peau de mouton la tannerie et la draperie feront naître des dynasties de commerçants aisés.

Somptueux témoignage architectural au coeur de Rodez © photo PdF 2019

Joyau de Rodez la Maison d’Armagnac (XVIe)

L’on doit cette magnifique bâtisse à la famille Daullou qui fera construire la Maison d’Armagnac. Polyvalente dans sa conception, par sa structure médiévale, mélangeant l’inspiration Renaissance et la période antique. Elle trône place de l’Olmet -de l’Orme- au cœur du bourg du Comte.

Carrefour Saint-Etienne

En 1309, l’ancien cimetière, aujourd’hui la Grande place, amène au Mazel*, le quartier des bouchers, la frontière avec le quartier de l’évêque se situe à cet endroit.

Les religieuses en furent chassées à la Révolution. Place d’Estaing, à voir la maison du Chanoine.

 

De bien jolies mosaïques © photo PdF 2019

Family ciné

Un saut dans le temps nous amène au pied de l’ancien cinéma (des années 20) fermé il y a une douzaine d’année transformé aujourd’hui en librairie, a conservé sa fresque murale.

De l’Art déco

Le quartier du Foirail a totalement été rénové et ses jardins du 19ème tracent une belle promenade jusqu’à la dernière réalisation architecturale le musée Soulages dont la ville est fière.

Si l’on y regarde de plus près, quelques immeubles Art déco, signés de l’architecte André Boyer, ajoutent une note originale au décor.

Le Mazel est un passage couvert sous lequel se regroupent les mazeliers, les bouchers. Le mot mazel vient de la masse, instrument utilisé pour estoubir les animaux.

mardi, 04 juin 2019 Écrit par
Page 1 sur 2

Compteur de visites

1739011
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
6937
7912
39837
870963
156152
170676
1739011

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant:
 EUR