La vie de nos monuments

La vie de nos monuments (134)

Ouverture du Phare de la Garoupe

C'est un évènement à Antibes, après 25 ans de fermeture, le Phare de la Garoupe s'ouvre au public !

Sur la presqu’île du Cap d’Antibes, au sommet du Plateau de la Garoupe, accessible à pied par le chemin du Calvaire ou en voiture par la route du Phare, le Phare de la Garoupe mérite le détour.

A 180° sur la mer

A nous les embruns et les 116 marches  pour culminer à 103 mètres d’altitude et profiter de la magnifique vue sur l’Esterel, le Mercantour…

Le seul actuellement ouvert au public

Ce phare est le plus imposant de la côte méditerranéenne, il appartient au Conservatoire du Littoral.

Un peu d'Histoire

Le premier phare d'Antibes voit le jour en 1836. Inauguré l'année suivante, Sur son emplacement une tour de guet en bois sur le plateau de la Garoupe montait la garde.

Bâti en 1836 il fut détruit en août 1944 par les troupes allemandes lors de la Seconde Guerre Mondiale. En 1947, l'autorisation de reconstruction gouvernementale est accordée. La décision précise que ce sont les pierres calacaires de la carrière de la Turbie serviront à son édification et le Phare sera dorénavant de forme carrée.

Sa construction s'achève en 1948. Ce monument est unique sur la côte.

Libre et gratuit à Antibes Juan-les-Pins

Dans les Alpes Maritimes

Horaires* (*sous réserve de modifications) : Ouverture du mercredi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

Visites par groupes de 10 personnes toutes les 20 minutes

Infos + Espace Mer & Littoral

Tél. 04 93 61 45 32

vendredi, 16 février 2024 Écrit par

Lancement d'un programme de rénovation historique aux Catacombes

Un lieu de mémoire à préserver

Ce site patrimonial va faire l'obejt d'une restauration programmée jusqu’en 2026.

De renommée mondiale, les Catacombes de Paris accueillent 600 000 visteurs à l'année. 

Situées à 20 mètres sous terre, elles constituent le plus vaste ossuaire souterrain du monde. Depuis la fin du 18e siècle, il abrite les restes de plusieurs millions de femmes, d’hommes et d’enfants,morts à Paris entre les 10e et 18e siècles. 

Sa restauration va débuter par une hague (mur d’ossements constituant le décor de l’ossuaire) dite « Hague des Martyrs de septembre ».

Puis deux autres hagues (en 2024 puis en 2025)  seront également prises en charge avant d’importants travaux de modernisation des installations techniques.

Le projet étant d'assurer une meilleure conservation des vestiges et d’autre part, améliorer le confort de visite grâce à une scénographie entièrement renouvelée, accompagnée d'une narration enrichie.

 

Quels procédés seront-t-ils utilisés ?

la première rénovation de la hague dite des« Martyrs de Septembre » a pour objectif de tester une nouvelle méthodologie, validée scientifiquement,visant à mieux préserver les hagues sur le long terme.

La méthode utilisée s’inspire du montage des murs en pierres sèches réalisée autrefois par les ouvriers qui travaillaient dans les carrières d’extraction de la pierre.

Pour réaliser le remontage de cet édifice, une équipe pluridisciplinaire a été constituée de Clotilde Proust, restauratrice en archéologie, Martin Muriot, murailler, Nathanaël Savalle ingénieur en civil ainsi que des opérateurs expérimentés.

Un peu d'Histoire

L’histoire de la hague des Martyrs de septembre

Après le renversement de la monarchie le 10 août 1792, la panique gagne les sans-culotte à Paris. Ils craignent que les prisonniers politiques complotent un soulèvement contre-révolutionnaire.

Entre le 2 et le 6 septembre 1792, plus de 1000 prisonniers sont assassinés dans les prisons parisiennes.

Parmi eux, des prêtres « réfractaires », ainsi appelés car refusant de prêter serment à la Constitution, sont tués. Dans l’ancien couvent des Carmes, devenu une prison, plus d’une centaine d’entre eux sont massacrés. Certains de ces martyrs sont enterrés aux Catacombes : c’est ce que l’on appelle les« massacres de Septembre ».

Un parcours géologique, archéologique ethistorique.

Les Catacombes sont constituées d'un espace souterrain de 11 000 m² ceint de murs

Un parcours d’1,5 km situé à 20 mètres sous terre

130 marches en descente et 112 en montée

Les Catacombes de Paris

1 avenue du Colonel Rol-Tanguy

75014 Paris

Metro/RER : Denfert-Rochereau

 

 

 

 

mardi, 19 décembre 2023 Écrit par

Magistrale réouverture du Musée National de la Marine à Paris

Pour un grand week-end festif, gratuit et ouvert à tous 

Une grande Nouvelle !

La réouverture du Musée de la Marine était très attendue, ce jour est arrivé.

Et pour en profiter pleinement nous sommes invités à sa visite tout le week-end

Du vendredi 17 novembre au dimanche 19 novembre

Au programme

Vendredi 17 novembre

11h - 22h

Le musée national de la Marine rouvre ses portes en fanfare ! Pour l'occasion, différentes activités vous sont proposées : laissez votre trace au musée en participant à la création d’une fresque sonore et d’une fresque artistique , et rencontrez les médiateurs au sein des collections pour découvrir une sélection d’œuvres. En soirée, arrêtez-vous auprès de conteurs pour voir les œuvres autrement, ou bien dans un espace ludothèque inédit, avec des jeux de société dédiés à la mer et aux marins !        

Concert dessiné
Dès 20h

Les sons électroacoustiques du compositeur Eddie Ladoire se mêlent au geste de Christian Cailleaux , illustrateur et auteur BD lors d’un concert dessiné inédit. En images et en sons, se succèdent les images réelles et imaginaires d'une traversée immersive.
Sur réservation

 

Samedi 18 novembre

11h - 22h

Durant toute la journée, participez à des ateliers en familles et des performances artistiques . Les agents du musée, des gens de mer, des conteurs et des médiateurs révèlent les secrets du nouveau parcours et vous plongent au cœur des collections et enjeux maritimes. 

Conférence
11h30

A l’occasion de la sortie du livre La Mer, une infographie (CNRS éditions), venez découvrir une approche originale, décentrée et décalée de l’histoire des mers et des enjeux contemporains liés au monde marin , avec Cyrille P.-Coutansais, directeur du département recherches du Centre d’études stratégiques de la Marine, Guillemette Crozet, data designer et cartographe, et Gonzague Aizier, auteur d’ Après la tourmente , récit littéraire sur James Norman Hall, l’auteur du roman Les Révoltés de la Bounty .  Rencontre animée par José Manuel Lamarque, grand reporter, CV (R).
Sur réservation

DJ Set Molécule
Dès 20h30

Le DJ Molécule prend ses quartiers au musée le temps d’une soirée. Mêlant musique électronique et sonorités naturelles , il vous embarque, le temps d’un DJ Set, dans son univers musical intimement lié au monde maritime. 
Sur réservation

Dimanche 19 novembre

9h - 22h

Mieux-être au musée 
de 9h à 11h
Sur réservation

Scénographie adoucie et bruit des vagues invitent à la détente pour un instant de poésie et une séance de yoga au plus près des œuvres. Pour les plus petits (0-5 ans), un atelier sensoriel et un espace contes sont proposés.
Sur réservation

Rencontres dans les collections et activités participatives
De 11h à 18h

"Le passage de la ligne"
De 15h à 18h

Participez à un rite initiatique incontournable de la Marine : le passage de la ligne. Dispersés dans le parcours des collections, Neptune, Amphitrite et leurs acolytes de la compagnie Sculpteurs de rêves vous mettent à l’épreuve pour faire de vous de vrais marins !

Projection
18h30

Venez (re)voir Océans , le documentaire de référence de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud (2009), tourné dans 54 lieux pendant quatre ans. Hymne à la mer invitant à une expérience extraordinaire , à devenir un poisson parmi les poissons, Océans interroge aussi sur l’empreinte que l’homme impose à la vie sauvage, pour éveiller les consciences et inciter à le protéger l’élément marin. 
Sur réservation.

 

A noter:

À partir du mercredi 13 décembre 2023 , l’exposition Objectif mer : l'océan filmé , conçue avec la Cinémathèque française, embarque le public dans un parcours poétique et surprenant de plus de 300 œuvres : costumes, affiches, peintures, machines, objets, photographies et extraits de films, allant des frères Lumière au Titanic .

 Musée national de la Marine Palais de Chaillot

17 place du Trocadéro et du 11 Novembre

75116 Paris

01 53 65 69 69

mercredi, 15 novembre 2023 Écrit par

Les 80 ans de La Coupole d'Helfaut

La Coupole d'Helfaut, commémore ses 80 ans

Lieu de mémoire, de transmission, symbole de résistance elle est l'illustration des sacrifices des nombreux déportés.

Une plongée dans son histoire fascinante

Dans le cadre de ses 80 ans, la Coupole nous dévoile des contenus inédits : un court-métrage, une exposition de photos inédites et des témoignages de figures historiques. Libre d’accès, l'exposition  « La Coupole, d’hier à aujourd’hui » propose de découvrir des clichés inédits en grand format.

A noter l’enquête « Les galeries du secret » se déroulera en mode escape game le temps d'une expérience immersive le vendredi 24 Novembre.

Au coeur de cette programmation exceptionnelle le court-métrage « L’héritage du médaillon » révèle les témoignages recueillis par les équipes de La Coupole et conservés au Centre de Ressources.

Un Objet Non Identifié

Quel étrange bâtiment que cette Coupole !

Erigée par l’Organisation Todt en 1943 dans le but de tirer sur Londres des missiles V2, armes secrètes du régime nazi et ancêtres des fusées modernes, La Coupole est un projet monumental, symbole de l’ingénierie et de la technologie de guerre de l’époque. 

Un peu d'Histoire

Le seul bunker de cette importance et de cette forme dans le monde

Bâtie entre octobre 1943 et juillet 1944, La Coupole n’a jamais été opérationnelle, freinée par lesbombardements des Alliés puis du débarquement en Normandie.

Un Bunker de fusées V2 unique au monde

Témoignage de cette période sombre, La Coupole est depuis 1997 un centre d’Histoire et de Mémoire. Depuis 2012, le site s’est doté d’un planétarium ultra moderne, disposant d’une technologie 10K-3D unique au monde.

« L’héritage du médaillon » a été écrit et réalisé par Victor Poinat, sous la direction de Mélanie Delplace.

Escape Game « Les galeries du secret »  le 24 Novembre 2023

Rendez-vous à la Coupole le 1er décembre 

A 19h projection en avant-première de « Retour vers le Big-Bang : l’Histoire de l’univers » au planétarium.

Horaires

De septembre à mars : 9h à 17h30 sans interruption

D'Avril à juin : 9h à 18h sans interruption

De juillet à août : 9h à 19h sans interruption

Adultes : à partir de 9 € Enfants (4 à 12 ans) : à partir de 7,50 €

La Coupole, Centre d’Histoire et Planétarium 10K-3D

Rue André Clabaux (D 210)

62 570 Wizernes

 

vendredi, 10 novembre 2023 Écrit par

Sauvegarder la cathédrale de Linard, de l'art singulier à la campagne

Allons faire un tour du côté du Berry à la rencontre de Charlotte et William, heureux propriétaires d'un endroit étonnant : la cathédrale de Linard à Neuvy-deux-Clochers.

Après avoir restaurer les oeuvres, place à la gastronomie

Le couple, venu du monde de la pâtisserie, a pour projet d'offrir aux visiteurs des gourmandises pour agrémenter le parcours de visite.

L’objectif : ouvrir une cuisine professionnelle dans l’une des dépendances.

Pour concrétiser leur projet ils ont besoin d’aménager un laboratoire de cuisine professionnel et lancent une campagne de financement participatif en collaboration avec Tourisme & Territoires du Cher et KissKissBankBank. 

La Cathédrale de Linard, un lieu d’art unique classé aux Monuments Historiques

Une histoire singulière après de longues années de fermeture

Une étonnante construction édifiée par Jean Linard, potier-céramiste-bricoleur, entre la fin des années 1970 jusqu’à la fin de sa vie en 2010.

Une utopie d'artiste qui, par son travail, souhaitait rendre hommage à toutes les religions et étant, selon lui la cathédrale la plus haute du monde, ayant pour toit, le ciel.

La campagne de financement participatif se tient jusqu'au 15 novembre 2023

vendredi, 03 novembre 2023 Écrit par

Inauguration de la Villa Viardot

Les travaux de restauration achevés, c'est l'heure de l'inauguration pour cette grande bâtisse, témoin d'une époque flamboyante.

Située à Bougival dans les Yvelines, la maison où vécut la musicienne Pauline García Viardot (1821-1910) a retrouvé son éclat du XIXe siècle.

La villa Viardot, demeure d’une immense cantatrice, pianiste, compositrice,dessinatrice, costumière,… « l’archi-musicienne » comme la nommait Franz Liszt, et la Maison de Georges Bizet, compositeur de Carmen, l’opéra le plus joué au monde. 

En 2000, grâce à madame Bénita Carteron, le baryton et musicien engagé Jorge Chaminé découvre Bougival et ses trésors oubliés, la volonté de défendre ce patrimoine musical inestimable s’impose.

Bénita Carteron et Jorge Chaminé co-fondent alors l’association des« Amis de Georges Bizet » qui sera présidée par Jean Lacouture avec Jorge Chaminé comme vice-président et Bénita Carteron comme secrétaire. 

 

Un peu d'Histoire

C’est en 1874 que Pauline, son époux Louis Viardot et leur ami l’écrivain russe Ivan Tourgueniev, ont acquis le domaine des Frênes, au sein duquel avait été édifiée, sur une colline verdoyante, une villa de style néoclassique italien. Ivan Tourgueniev fit construire ensuite un chalet que l’on appelle aujourd’hui « la Datcha».

Ambassadeurs de culture à travers toute l’Europe

Ils y résideront régulièrement jusqu’au décès des deux hommes en 1883. Très concernés par les grandes mutations de la seconde moitié du XIXème siècle, le couple Viardot et leur ami Ivan Tourguéniev reçoivent dans leurs salons les élites intellectuelles et artistiques de toute l’Europe.

La Villa deviendra un lieu d'accueil pacifique. Puis ils accueilleront leurs amis et les personnalités de l'époque à Paris, au château de Courtavenel, à Baden- Baden (Allemagne), à Bougival et même à Londres.  

 

jeudi, 21 septembre 2023 Écrit par

Réouverture du Musée de la Résistance

Le Musée va retrouver toute sa place parmi les monuments français qui comptent. Si vous avez manqué la découverte de ce lieu réouvert en début de mois lors des Journées du Patrimoine, il n'est pas trop tard pour aller le redécouvrir.

Expositions temporaires

Le temps avait laissé des traces et il était urgent de rénover le musée en l'enrichissant avec de nouvelles collections. Des visites commentées ainsi que des ateliers animent le lieu et l'exposition de la rentrée « La vie amoureuse dans l’Aube sous l’Occupation » met en valeur le résultat de collectes organisées régulièrement dans le département pour enrichir, conserver et transmettre tout le patrimoine historique de la mémoire auboise.

Rêve, Répression, Resistance

S'aimer sous l'occupation allemande

L'idée générale est de sensibiliser à un quotidien bien loin de celui d’aujourd’hui en suivant des histoires d'amour. Des lettres et des dessins de deux couples racontent dans cette période particulière les contextes différents de liens à distance entre amoureux : , un couple composé d’un maquisard qui sera prisonnier et exécuté en août 1944(échanges de courriers dans les conditions du Maquis) et un autre couple de fiancés dont l’homme était requis au service obligatoire avec à l'appui130 lettres avec des traces de la censure allemande.

 

Quatre ans de travaux et 2.7 Millions d’euros d’investissement

A l'origine, le musée voit le jour en 1971 de la volonté conjointe de l'Amicale des F.F.I. de l'Aube et des Archives Départementales de perpétuer la mémoire des combats ayant amené à la Libération du département.

Une transmission locale et nationale

Initialement, il a vocation à évoquer les actions du maquis F.F.I. Mussy-Grancey ainsi que le devenir des résistants après la Libération au sein du 131ᵉ R.I., sur les poches de l'Atlantique. Les collections locales l'enrichissent, qu'il s'agisse d'objets utilisés au maquis, de tenues de déportés politiques, ou encore d'archives familiales liées à la mémoire de l'Occupation.

Un musée-mémorial

Son implantation n'est pas anodine puisqu'il est situé à quelques kilomètres du maquis, lui-même devenu Chemin de Mémoire. Le Musée de la Résistance de l’Aube, labellisé « Musée de France », se consacre à l’histoire de la Résistance auboise tout en s'ancrant dans le monde contemporain.

L'occasion aussi de découvrir la Côte des Bar, ce coin de France situé dans l’Aube aux portes de la Bourgogne.

Exposition en cours

Rêve, Répression, Resistance

S'aimer sous l'occupation allemande

Du 1er septembre au 30 août 2024

Musée de la Resistance

6 Rue Boursault

10 250 Mussy-sur-Seine

03.53.63.00.20

 

lundi, 25 septembre 2023 Écrit par

JEP 2023 du Patrimoine religieux restauré

Restauration de l’église abbatiale de Saint-Antoine-l’Abbaye

Voici un exemple qui tombe à pic avaec la volonté affichée de restaurer le Patrimoine religieux, de toute obédience,  sur notre territoire.

Le Département de l’Isère s'implique dans la sauvegarde de son Patrimoine. Ainsi en 2016 celui-ci a proposé à la commune de Saint-Antoine l’Abbaye, propriétaire du site, de piloter un projet ambitieux.

Prenant en main la maîtrise d’ouvrage, assurant la majorité des financements (44%) aux côtés de la DRAC (40%), de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (15%) et de la commune 1% le bilan de cette restauration est positif.

Aujourd’hui, près de 30% de la façade est restaurée. Il faut maintenant engager les nouvelles tranches (les collatéraux Nord et Sud), avant de s’attaquer au reste de l’église.

Située au cœur d’un des plus beaux villages de France, avec en arrière-plan les contreforts du Vercors, jouxtant le musée départemental qui a pris place dans l’ancien noviciat, l’église abbatiale de Saint-Antoine-l’Abbaye domine le village médiéval et les noyeraies.

Le coup de pouce de la Mission Stéphane Bern à hauteur de 500 000 euros propulse la nouvelle consultation pour la maîtrise d’œuvre qui devrait avoir lieu dans les mois à venir.

L’église abbatiale de Saint-Antoine-l’Abbaye compte parmi les 18 sites bénéficiaires du Loto du patrimoine 2023.

En Isère 

Église abbatiale Saint-Antoine-l'Abbaye
38160 Saint-Antoine-l'Abbaye

Dans la capitale

Second exemple avec l'association World Monuments Fund (WMF), basé à l'origine à New-York, celle-ci se développe et attire de nombreuses personnalités françaises impliquer dans la sauvegarde du Patrimoine.

Restauré depuis plusieurs mois avec le soutien du WMF, la chapelle Saint-Joseph dans l’église Saint-Eustache sera inaugurée aujourd'hui. Un projet mené à Saint-Eustache, en partenariat avec la paroisse et la Ville destiné à tous les publics.

A 18h samedi 16 septembre 2023

Métro Rambuteau

2 Imp. Saint-Eustache

75001 Paris

vendredi, 15 septembre 2023 Écrit par

Bilan des fouilles au château de Villers-Cotterêts

A l'heure où les Journées de l'Architecture approchent (à la mi-octobre) l'INRAP pose un bilan sur le travail de fouilles entreprises au Château de Villers-Cotterêts.

Les entrailles de Villers-Cotterêts à ciel ouvert

Avant d'ouvrir ce château royal transformé en Cité internationale de la langue française, le bâtiment dévoile ses secrets

Depuis trois ans le chantier de fouilles grouille de professionnels qui s'en donnent à coeur joie. Ce n'est pas tous les jours qu'un terrain de jeu de cette ampleur est à leur disposition !

Toute une esquadrille de professionnels au chevet du monument

47 archéologues, 24 spécialistes (bâti, céramique, jeu de paume, numismatique, terres cuites architecturales, lapidaire, archives, traitement mobilier, traitement plans et relevés photogrammétriques, etc.) et près de 350 compagnons d’une quinzaine de corps d’état différents engagés dans la rénovation du château.

Inauguration de la Cité

Le 19 octobre 2023

Journées nationales de l'Architecture sur tout la France

Du 13 au 15 octobre 2023

lundi, 25 septembre 2023 Écrit par

JEP 2023 : Le Palais de la Porte Dorée dévoile un trésor

Un week-end qui sort de l'ordinaire voilà à quoi va ressembler ces deux jours consacrés à notre Patrimoine. Ici au Palais de la Porte Dorée, un lieu restauré et fermé au public depuis 1947 sera à nouveau offert à notre curiosité: le Salon des laques

Un petit bijou

Réunissant un ensemble exceptionnel de mobilier Art déco signé par l’architecte Albert Laprad (1883-1978) et de grands panneaux de laques imaginés et réalisés par le décorateur Jean Dunand (1877-1942), cette bibliothèque vient d'être restaurée grâce au mécénat de Christian Louboutin, la Fondation Sommer et Réjane Lacoste.

LSalon des laques se trouve réinstallé dans l’espace pour lequel il fut créé en 1931

L'occasion également d'arpenter l'espace du Musée national de l’histoire de l’immigration, réouvert avec un nouveau parcours totalement repensé et l’Aquarium tropical et ses 500 espèces.  Ateliers créatifs et visites insolites complètent le programme de ce week-end pendant lequel les collections permanentes du Musée national de l’histoire de l’immigration et l’Aquarium seront en accès libre.

Des visites insolites pour tous

Visites contées, sonores ou hors les murs
 
Visite contée « Raconte-moi le Palais » (1h30)
Monument
Samedi et dimanche à 11h30
Le Palais de la Porte Dorée raconte une partie de l’histoire de France et la colonisation au travers de contes.
 
Le monde sans silence (1h)
Aquarium
Samedi et dimanche à 11h et 14h
Avez-vous déjà entendu le cri de la crevette ? Savez-vous comment on entend un son, sous l’eau ? Cette visite acoustique invite à s'immerger dans le monde sous-marin plein de surprises sonores, qui est tout, sauf silencieux.
 
Visite promenade « Sur les traces de l’Exposition coloniale » (1h30)
Samedi et dimanche à 11h et 15h
Et si on sortait du Palais ? Lors une visite promenade autour du lac Daumesnil, c'est parti pour  un  « Tour du monde en un jour »  à l’aide d’une carte, de photographies d’époque et accompagné d’un guide, à la découverte des traces de l’Exposition coloniale internationale de 1931

 

 

 

 

vendredi, 15 septembre 2023 Écrit par
Page 1 sur 10

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR