La vie de nos monuments

La vie de nos monuments (139)

Nouvelle inscription sur la liste des Domaines Nationaux

Lieu de pouvoir et résidence des rois de France du XII e au XVII e siècle, le domaine de Saint-Germain-en-Laye en impose. Ce site patrimonial majeur offre des perspectives et des vues paysagères exceptionnelles sur les boucles de la Seine et le Bassin parisien.

Publié au Journal Officiel le 26 mai 2024, suite au décret du Premier ministre du 24 mai dernier, le domaine national du château de Saint-Germain-en-Laye a intégré la liste des 21 domaines nationaux.

Son parc, labellisé « Jardin remarquable », est classé au titre des monuments historiques depuis 1964.

Ses allées dessinées par André Le Nôtre et les essences rares du jardin anglais rassemblées lors de son aménagement par Alexandre Loaisel de Tréogate, propose une véritable histoire de l’art des jardins.

Depuis 2015, les 57 hectares qui le composent sont  gérés de manière écologique, dans le respect de la biodiversité.

Un peu d'Histoire

Un lieu de mémoire collective dans lequel de nombreux événements historiques se sont déroulés.

Restauré par décision de Napoléon III, il accueille depuis 1862 le musée d’Archéologie nationale ayant pour missions de conserver, étudier et transmettre les traces et vestiges des sociétés humaines, de la Préhistoire à l’an Mil.

 Qu'est-ce qu'un Domaine National ?

Les domaines nationaux sont « des ensembles immobiliers présentant un lien exceptionnel avec l'histoire de la Nation et dont l'État est, au moins pour partie, propriétaire ».

Conservés et restaurés par l'État dans le respect de leur caractère historique, artistique, paysager et écologique. Ils sont inaliénables, imprescriptibles et inconstructibles, dans les périmètres fixés et pour les emprises appartenant à l'État. L'utilisation de leur image à des fins commerciales est soumise à autorisation de leurs gestionnaires.

Ces immeubles appartenant à l'État sont classés au titre des monuments historiques, les autres immeubles bénéficient, quant à eux, d'une inscription.

Domaine national du château de Saint-Germain-en-Laye

1 Place Charles de Gaulle

78 100 Saint Germain en Laye

01.39.10.13.00

 

a traversé les âges. Ce site patrimonial majeur se singularise par les perspectives et vues paysagères exceptionnelles qu’il offre sur les boucles de la Seine et le Bassin parisien.

mercredi, 10 juillet 2024 Écrit par

A La Colline des Arts, des Corps en mouvement

Les prestigieux musées de l'ouest parisien s'associent pour accueillir la manifestation "Corps en mouvement" autour de la Colline des Arts.

Ateliers, rencontres, spectacles, démonstrations...les onze institutions ont imaginé un parcours inédit.

Danse, football féminin et alpinisme à Chaillot-Théâtre national de la danse, breakdance au Théâtre des Champs Élysées, arts martiaux au musée Guimet, skate au Musée d’Art Moderne de Paris, mode balnéaire au Palais Galliera.

Profiter de ces architectures remarquables

Préambule aux prochains JO, le parcours entre ces différents établissements suivent la diversité des Musées, théâtres, centres d’art et institutions patrimoniales, dédiés aussi bien à l’art contemporain, à la danse, à la musique qu’aux arts asiatiques, à la mode, à l’architecture, à l’histoire des humains et de la marine

Un quartier, un parcours

Inutile de présenter les membres participants: Théâtre des Champs-Élysées ; Musée Yves Saint Laurent Paris ; Musée d’Art Moderne de Paris ; Palais de Tokyo ; Palais Galliera, musée de la Mode de Paris ; Musée national des arts asiatiques - Guimet ; Palais d’Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental ; Cité de l’architecture & du patrimoine ; Chaillot - Théâtre national de la Danse ; Musée de l’Homme ; Musée national de la Marine. 

Les 14, 15 et 16 juin 2024

Le programme

Au Musée de l’Homme:

Week-end sportif ouvert à tous, pour affronter les obstacles et découvrir les différents modes de déplacement des primates humains et non-humains. Samedi 15 et Dimanche 16 juin. De 11h00 à 19h00

Au Musée Guimet

Week end spécial arts martiaux.Initiation libre à la pratique du qi gong démonstrations d’arts martiaux, visites guidées autour du sport dans les collections. À 11 h, 11h30, 12h et 12h30

Samedi 15 juin et Dimanche 16 juin

Projection du film La Fureur du dragon Samedi 15 juin à 19h30

Au Palais Galliera

Mini festival de cinéma Jeudi 13, Vendredi 14 et Samedi 15 juin à 21h30/21h50

Exposition La Mode en mouvement #2. De 10h00 à 18h00.

Au Palais de Tokyo

Atelier Tok-Tok « Jardin bavard » de 6 à 12 ans Samedi 15 juin à 14h30

Workshop en famille « Pique-nique douille » à partir de 5 ans Dimanche 16 juin à 15h00

Conte Tok-Tok « Mur-murs passe-murailles » de 3 à 5 ans Dimanche 16 juin à 16h00 

A Chaillot - Théâtre national de la Danse

Spectacle : Marine Colard - Le Tir Sacré (Danse-Théâtre) Vendredi 14 juin à 20h00 et Samedi 15 juin à 20h30

Spectacle : Marco D’Agostin - First Love (Danse-Théâtre) Vendredi 14 juin à 18h00 et Samedi 15 juin à 15h00

Week-end Chaillot expérience #9 : À vos marques, prêt, Chaillot ! Présenté dans le cadre de l’Olympiade Culturelle Conférence dansée par les Boogie Lockers Vendredi 14 juin de 19h00 à 20h00

DJ Mix de Sydney des Boogie Lockers Vendredi 14 juin de 22h15 à 23h15 Battle Junor Dance Edition 2024 par Juste Debout Samedi 15 juin

Boom Hip-Hop Samedi 15 juin

Au Musée d’Art Moderne de Paris

Spectacle Les apprentis sorciers Un ado une oeuvre– Une proposition de François Stemmer Samedi 15 juin. De 14h30 à 17h30 en extérieur sur le parvis bas et en intérieur au cœur des collections – Durée 3h

Au Théâtre des Champs-Élysées

La danse des Jeux Samedi 15 juin De 14h00 à 16h30

Visite flash et découverte installations « Double Jeu(x) – Le sport en scène » Samedi 15 juin de 14h00 à 19h00

Au Musée Yves Saint-Laurent Paris

Projection du défilé Yves Saint-Laurent au Stade de France du 12 juillet 1998 Vendredi 14 et Samedi 15 juin - En boucle de 11h00 à 18h00

Au Palais de Tokyo

Table ronde Samedi 15 juin de 17h00 à 18h30

DJ Set Samedi 15 juin à partir de 19h00

 

Les 14, 15 et 16 juin 2024

lundi, 10 juin 2024 Écrit par

Réhabilitation au Château de Montbéliard Wurtemberg

La forteresse est imposante. Forte de son histoire prestigieuse, le Château de Montbéliard Wurtemberg se dresse fièrement.

L'illustre représentant de cette famille renomée tient son rang. Son originalité réside dans le fait d’avoir appartenu pendant 4 siècles à une dynastie allemande, la famille Wurtemberg, malgré tout, son ancrage régional ne fait aucun doute. 

Pour le bénéfice commun

Sa réhabilitation est à l'ordre du jour.

Construit il y a un peu plus de 1 000 ans, le site va être rénové entièrement. Sa mission est simple : devenir un haut lieu touristique et culturel

La reconversion complète du château de Montbéliard va s’étaler sur une période de 10 à 12 ans.

Dans un premier temps les abords immédiats du château vont être réaménagés,les espaces publics autour  (voirie, parcs et jardins, esplanade) vont offrir un écrin à la demeure dont la silhouette trône à l’entrée de la vieille ville.

Une approche ludique

Le circuit historique, abrité dans les tours, sera en travaux jusqu’à la fin de l’année. A sa réouverture, il présentera une nouvelle muséographie. Appuyée par les nouvelles technologies numériques, la nouvelle présentation restitura l’histoire du château et de la famille des Wurtemberg.

Une seconde vie

Dans un second temps, le musée du château sera, quant à lui, entièrement repensé : remontant 300 millions d’années en arrière, il racontera l’histoire de ce territoire situé à la frontière avec la Suisse et à proximité de l’Allemagne, à travers des collections d’histoire naturelle, d’archéologie et de beaux-arts.

Parallèlement, une grande partie des bâtiments annexes abriteront les réserves du musée, dont une partie sera attribuée aux Archives municipales à l’étroit aujourd'hui.

 

Un chantier colossal

Pour finir cette transformation en beauté, celle-ci concernera le Logis des Gentilshommes, un bâtiment style renaissance alémanique occupé jusqu’à l’été dernier par le Conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique du Pays de Montbéliard.

L’esplanade du château sera définitivement réaménagée et intégrera à demeure un espace restauration.

Un projet dynamique qui ajoute un volet à l’histoire industrielle de Montbéliard, déjàbien renommée.

Un peu d'Histoire

Apparu à la fin du premier millénaire, le château de Montbéliard est un édifice français ayant appartenu aux ducs de Wurtemberg pendant quatre siècles.

Avec ses différents bâtiments, il surplombe le centre-ville de Montbéliard dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

Classé aux monuments historiques depuis juillet 1996, le château de Montbéliard connaît un renouveau complet pour devenir un haut lieu du tourisme et de la culture.

vendredi, 19 avril 2024 Écrit par

Ouverture de l'appartement de parade du château de Carrouges

Après deux ans de travaux, l’appartement de parade du comte de Carrouges, un décor exceptionnel des années 1650 au château de Carrouges dans l’Orne, restitué et remeublé par le Centre des monuments nationaux, est dévoilé aux visiteurs le 5 avril 2024. 

 

Restitué et remeublé, cet exercie de restauration est le parfait exemple du travail accompli par le CMN

Après la création de salles consacrées à la chasse en 2021 en partenariat avec le Musée de la Chasse et de la Nature à Paris, l’ouverture de cet espace, qui n’a jamais été visible du public, révèle l’histoire prestigieuse de ce monument avant le Siècle de Louis XIV.

 

Avec ce rare exemple subsistant en France d’ensemble de boiseries et de décors peints de la première moitié du XVIIe siècle, c’est tout le faste du château, qui atteint son apogée avec cet appartement de parade commandé vers 1648 par Jacques Le Veneur à l’architecte Maurice Gabriel, qui est révélé pour la première fois.

 

61 320 Château de Carrouges

 

vendredi, 05 avril 2024 Écrit par

Montpellier : patrimoine, art de vivre et art contemporain à l’hôtel Richier de Belleval

Les montpelliérains le savent. L’Hôtel Richier de Belleval, sur la place de la Canourgue, fait partie de leur histoire. Intéressant aujourd’hui par son nouveau destin. Désormais, c’est un hôtel Relais et Châteaux deux restaurants, dont un gastronomique. Cerise sur le gâteau, il accueille également une galerie d’art contemporain.

Petit tour de ce joyau patrimonial.

Tout en découvrant des œuvres récentes, faisant corps avec l’architecture du bâtiment. Ainsi que l’exposition temporaire « Désobéissantes » de Nazarin Pouyandeh. Une visite rare !

Un peu d’histoire

L’Hôtel Richier de Belleval est un des hôtels particuliers parmi les plus importants du centre historique. En 1676, Charles de Boulhaco, conseiller à la Cour des comptes de Montpellier, le fait bâtir en dressant la façade qu’on lui connaît aujourd’hui. Probablement sur le projet du grand architecte Ponce Alexis de La Feuille.

Au XVIIIe siècle, la famille de Pierre Richier de Belleval, célèbre botaniste fondateur du jardin des jardin des plantes de Montpellier et médecin de Louis XIII, lui donne sa configuration actuelle.  Avec ses salons de réception raffinés. Acquis par la municipalité en 1816, il abrite l’Hôtel de ville jusqu’en 1975. Avant de devenir une annexe du palais de Justice.

Fermé en 2010, il est racheté en 2016 par la fondation d’entreprise GGL HELENIS. Après avoir été inscrit totalement au titre des monuments historiques, le 13 avril 2015. Selon la DRAC, la restauration a été exemplaire, sous la conduite de l’Atelier d’Architecture Philippe Prost. Toutes les strates de son histoire ont été conservées, les décors mis à jour ont été magnifiés. Retrouvant son élégance et sa beauté. 

 

Son escalier d’honneur, pièce maîtresse, a une forme inhabituelle à Montpellier, faisant peut-être référence à des exemples provençaux ou comtadins. Avec, dans la cage, des bustes à l’antique attribués à Jean Sabatier (1620-1702). La décoration emprunte au goût venu d’Italie pour les baies de façades et pour le salon à lanternon zénithal. On y trouve la palette du XVIIIe : peinture à la détrempe, rehauts à l’huile, grisaille, quadratura, gypserie, dorure, tableaux peints à l’huile sur enduit recouvert de plâtre. Une restauration remarquable due à l’atelier parisien de Ricou, avec le concours du Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine de Marseille.

Pour la reconversion du bâtiment, une verrière fut créée sur la cour d’honneur, avec possibilité de réversibilité. Pour compléter cette restauration exceptionnelle, des œuvres contemporaines ont été commandées à des artistes d’envergure internationale, Jim Dine, Olympe Racana-Weiler, Abdelkader Benchama, Marlène Mocquet et Jan Fabre. Permettant à Philippe Prost d’écrire « Tout comme les œuvres d’artistes vivants répondent aux fresques du XVIIe siècle, les interventions architecturales contemporaines font écho à la grande architecture de l’hôtel particulier »

 

Cet écrin accueille désormais un hôtel Relais et Châteaux de quinze chambres et de cinq suites. Ainsi que le « Jardin des sens », restaurant gastronomique des chefs étoilés Jacques et Laurent Pourcel. Il offre aussi, dans la cour d’honneur, le bistrot des deux jumeaux.

Depuis juin 2021, la Fondation GGL a convié cinq artistes pour des expositions temporaires dans des salles voutées. Et jusqu’au 9 novembre, la peintre et dessinatrice Nazarin Pouyandeh, née à Téhéran en 1981, a accroché ses toiles. A Montpellier, l’artiste présente 18 œuvres réalisées depuis dix ans. 

Et pour expliquer la grande fresque, dessinée en quatre jours sur les murs de la galerie, Nazarin Pouyandeh confesse y avoir pris du plaisir, tout en affirmant que « l’art impressionne par la grandeur, la beauté et la technique ».

Au visiteur de se plonger dans son univers. Tout en profitant de ce lieu inspirant. 


Guy Hébert


L'Hôtel Richier de Belleval, place de la Canourgue, 34000 Montpellier

Galerie, Fondation GGL : visite libre du mardi au samedi, de 14h à 18h

Visites guidées d’une heure (8€/5€/gratuit pour les enfants de moins de 10 ans)

Créneaux où il est possible de réserver : 15h à 16h / 16h à 17h / 17h à 18h

lundi, 15 juillet 2024 Écrit par

Ouverture du Phare de la Garoupe

C'est un évènement à Antibes, après 25 ans de fermeture, le Phare de la Garoupe s'ouvre au public !

Sur la presqu’île du Cap d’Antibes, au sommet du Plateau de la Garoupe, accessible à pied par le chemin du Calvaire ou en voiture par la route du Phare, le Phare de la Garoupe mérite le détour.

A 180° sur la mer

A nous les embruns et les 116 marches  pour culminer à 103 mètres d’altitude et profiter de la magnifique vue sur l’Esterel, le Mercantour…

Le seul actuellement ouvert au public

Ce phare est le plus imposant de la côte méditerranéenne, il appartient au Conservatoire du Littoral.

Un peu d'Histoire

Le premier phare d'Antibes voit le jour en 1836. Inauguré l'année suivante, Sur son emplacement une tour de guet en bois sur le plateau de la Garoupe montait la garde.

Bâti en 1836 il fut détruit en août 1944 par les troupes allemandes lors de la Seconde Guerre Mondiale. En 1947, l'autorisation de reconstruction gouvernementale est accordée. La décision précise que ce sont les pierres calacaires de la carrière de la Turbie serviront à son édification et le Phare sera dorénavant de forme carrée.

Sa construction s'achève en 1948. Ce monument est unique sur la côte.

Libre et gratuit à Antibes Juan-les-Pins

Dans les Alpes Maritimes

Horaires* (*sous réserve de modifications) : Ouverture du mercredi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

Visites par groupes de 10 personnes toutes les 20 minutes

Infos + Espace Mer & Littoral

Tél. 04 93 61 45 32

lundi, 08 avril 2024 Écrit par

Lancement d'un programme de rénovation historique aux Catacombes

Un lieu de mémoire à préserver

Ce site patrimonial va faire l'obejt d'une restauration programmée jusqu’en 2026.

De renommée mondiale, les Catacombes de Paris accueillent 600 000 visteurs à l'année. 

Situées à 20 mètres sous terre, elles constituent le plus vaste ossuaire souterrain du monde. Depuis la fin du 18e siècle, il abrite les restes de plusieurs millions de femmes, d’hommes et d’enfants,morts à Paris entre les 10e et 18e siècles. 

Sa restauration va débuter par une hague (mur d’ossements constituant le décor de l’ossuaire) dite « Hague des Martyrs de septembre ».

Puis deux autres hagues (en 2024 puis en 2025)  seront également prises en charge avant d’importants travaux de modernisation des installations techniques.

Le projet étant d'assurer une meilleure conservation des vestiges et d’autre part, améliorer le confort de visite grâce à une scénographie entièrement renouvelée, accompagnée d'une narration enrichie.

 

Quels procédés seront-t-ils utilisés ?

la première rénovation de la hague dite des« Martyrs de Septembre » a pour objectif de tester une nouvelle méthodologie, validée scientifiquement,visant à mieux préserver les hagues sur le long terme.

La méthode utilisée s’inspire du montage des murs en pierres sèches réalisée autrefois par les ouvriers qui travaillaient dans les carrières d’extraction de la pierre.

Pour réaliser le remontage de cet édifice, une équipe pluridisciplinaire a été constituée de Clotilde Proust, restauratrice en archéologie, Martin Muriot, murailler, Nathanaël Savalle ingénieur en civil ainsi que des opérateurs expérimentés.

Un peu d'Histoire

L’histoire de la hague des Martyrs de septembre

Après le renversement de la monarchie le 10 août 1792, la panique gagne les sans-culotte à Paris. Ils craignent que les prisonniers politiques complotent un soulèvement contre-révolutionnaire.

Entre le 2 et le 6 septembre 1792, plus de 1000 prisonniers sont assassinés dans les prisons parisiennes.

Parmi eux, des prêtres « réfractaires », ainsi appelés car refusant de prêter serment à la Constitution, sont tués. Dans l’ancien couvent des Carmes, devenu une prison, plus d’une centaine d’entre eux sont massacrés. Certains de ces martyrs sont enterrés aux Catacombes : c’est ce que l’on appelle les« massacres de Septembre ».

Un parcours géologique, archéologique ethistorique.

Les Catacombes sont constituées d'un espace souterrain de 11 000 m² ceint de murs

Un parcours d’1,5 km situé à 20 mètres sous terre

130 marches en descente et 112 en montée

Les Catacombes de Paris

1 avenue du Colonel Rol-Tanguy

75014 Paris

Metro/RER : Denfert-Rochereau

 

 

 

 

mardi, 19 décembre 2023 Écrit par

Magistrale réouverture du Musée National de la Marine à Paris

Pour un grand week-end festif, gratuit et ouvert à tous 

Une grande Nouvelle !

La réouverture du Musée de la Marine était très attendue, ce jour est arrivé.

Et pour en profiter pleinement nous sommes invités à sa visite tout le week-end

Du vendredi 17 novembre au dimanche 19 novembre

Au programme

Vendredi 17 novembre

11h - 22h

Le musée national de la Marine rouvre ses portes en fanfare ! Pour l'occasion, différentes activités vous sont proposées : laissez votre trace au musée en participant à la création d’une fresque sonore et d’une fresque artistique , et rencontrez les médiateurs au sein des collections pour découvrir une sélection d’œuvres. En soirée, arrêtez-vous auprès de conteurs pour voir les œuvres autrement, ou bien dans un espace ludothèque inédit, avec des jeux de société dédiés à la mer et aux marins !        

Concert dessiné
Dès 20h

Les sons électroacoustiques du compositeur Eddie Ladoire se mêlent au geste de Christian Cailleaux , illustrateur et auteur BD lors d’un concert dessiné inédit. En images et en sons, se succèdent les images réelles et imaginaires d'une traversée immersive.
Sur réservation

 

Samedi 18 novembre

11h - 22h

Durant toute la journée, participez à des ateliers en familles et des performances artistiques . Les agents du musée, des gens de mer, des conteurs et des médiateurs révèlent les secrets du nouveau parcours et vous plongent au cœur des collections et enjeux maritimes. 

Conférence
11h30

A l’occasion de la sortie du livre La Mer, une infographie (CNRS éditions), venez découvrir une approche originale, décentrée et décalée de l’histoire des mers et des enjeux contemporains liés au monde marin , avec Cyrille P.-Coutansais, directeur du département recherches du Centre d’études stratégiques de la Marine, Guillemette Crozet, data designer et cartographe, et Gonzague Aizier, auteur d’ Après la tourmente , récit littéraire sur James Norman Hall, l’auteur du roman Les Révoltés de la Bounty .  Rencontre animée par José Manuel Lamarque, grand reporter, CV (R).
Sur réservation

DJ Set Molécule
Dès 20h30

Le DJ Molécule prend ses quartiers au musée le temps d’une soirée. Mêlant musique électronique et sonorités naturelles , il vous embarque, le temps d’un DJ Set, dans son univers musical intimement lié au monde maritime. 
Sur réservation

Dimanche 19 novembre

9h - 22h

Mieux-être au musée 
de 9h à 11h
Sur réservation

Scénographie adoucie et bruit des vagues invitent à la détente pour un instant de poésie et une séance de yoga au plus près des œuvres. Pour les plus petits (0-5 ans), un atelier sensoriel et un espace contes sont proposés.
Sur réservation

Rencontres dans les collections et activités participatives
De 11h à 18h

"Le passage de la ligne"
De 15h à 18h

Participez à un rite initiatique incontournable de la Marine : le passage de la ligne. Dispersés dans le parcours des collections, Neptune, Amphitrite et leurs acolytes de la compagnie Sculpteurs de rêves vous mettent à l’épreuve pour faire de vous de vrais marins !

Projection
18h30

Venez (re)voir Océans , le documentaire de référence de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud (2009), tourné dans 54 lieux pendant quatre ans. Hymne à la mer invitant à une expérience extraordinaire , à devenir un poisson parmi les poissons, Océans interroge aussi sur l’empreinte que l’homme impose à la vie sauvage, pour éveiller les consciences et inciter à le protéger l’élément marin. 
Sur réservation.

 

A noter:

À partir du mercredi 13 décembre 2023 , l’exposition Objectif mer : l'océan filmé , conçue avec la Cinémathèque française, embarque le public dans un parcours poétique et surprenant de plus de 300 œuvres : costumes, affiches, peintures, machines, objets, photographies et extraits de films, allant des frères Lumière au Titanic .

 Musée national de la Marine Palais de Chaillot

17 place du Trocadéro et du 11 Novembre

75116 Paris

01 53 65 69 69

mercredi, 15 novembre 2023 Écrit par

Les 80 ans de La Coupole d'Helfaut

La Coupole d'Helfaut, commémore ses 80 ans

Lieu de mémoire, de transmission, symbole de résistance elle est l'illustration des sacrifices des nombreux déportés.

Une plongée dans son histoire fascinante

Dans le cadre de ses 80 ans, la Coupole nous dévoile des contenus inédits : un court-métrage, une exposition de photos inédites et des témoignages de figures historiques. Libre d’accès, l'exposition  « La Coupole, d’hier à aujourd’hui » propose de découvrir des clichés inédits en grand format.

A noter l’enquête « Les galeries du secret » se déroulera en mode escape game le temps d'une expérience immersive le vendredi 24 Novembre.

Au coeur de cette programmation exceptionnelle le court-métrage « L’héritage du médaillon » révèle les témoignages recueillis par les équipes de La Coupole et conservés au Centre de Ressources.

Un Objet Non Identifié

Quel étrange bâtiment que cette Coupole !

Erigée par l’Organisation Todt en 1943 dans le but de tirer sur Londres des missiles V2, armes secrètes du régime nazi et ancêtres des fusées modernes, La Coupole est un projet monumental, symbole de l’ingénierie et de la technologie de guerre de l’époque. 

Un peu d'Histoire

Le seul bunker de cette importance et de cette forme dans le monde

Bâtie entre octobre 1943 et juillet 1944, La Coupole n’a jamais été opérationnelle, freinée par lesbombardements des Alliés puis du débarquement en Normandie.

Un Bunker de fusées V2 unique au monde

Témoignage de cette période sombre, La Coupole est depuis 1997 un centre d’Histoire et de Mémoire. Depuis 2012, le site s’est doté d’un planétarium ultra moderne, disposant d’une technologie 10K-3D unique au monde.

« L’héritage du médaillon » a été écrit et réalisé par Victor Poinat, sous la direction de Mélanie Delplace.

Escape Game « Les galeries du secret »  le 24 Novembre 2023

Rendez-vous à la Coupole le 1er décembre 

A 19h projection en avant-première de « Retour vers le Big-Bang : l’Histoire de l’univers » au planétarium.

Horaires

De septembre à mars : 9h à 17h30 sans interruption

D'Avril à juin : 9h à 18h sans interruption

De juillet à août : 9h à 19h sans interruption

Adultes : à partir de 9 € Enfants (4 à 12 ans) : à partir de 7,50 €

La Coupole, Centre d’Histoire et Planétarium 10K-3D

Rue André Clabaux (D 210)

62 570 Wizernes

 

vendredi, 10 novembre 2023 Écrit par

Sauvegarder la cathédrale de Linard, de l'art singulier à la campagne

Allons faire un tour du côté du Berry à la rencontre de Charlotte et William, heureux propriétaires d'un endroit étonnant : la cathédrale de Linard à Neuvy-deux-Clochers.

Après avoir restaurer les oeuvres, place à la gastronomie

Le couple, venu du monde de la pâtisserie, a pour projet d'offrir aux visiteurs des gourmandises pour agrémenter le parcours de visite.

L’objectif : ouvrir une cuisine professionnelle dans l’une des dépendances.

Pour concrétiser leur projet ils ont besoin d’aménager un laboratoire de cuisine professionnel et lancent une campagne de financement participatif en collaboration avec Tourisme & Territoires du Cher et KissKissBankBank. 

La Cathédrale de Linard, un lieu d’art unique classé aux Monuments Historiques

Une histoire singulière après de longues années de fermeture

Une étonnante construction édifiée par Jean Linard, potier-céramiste-bricoleur, entre la fin des années 1970 jusqu’à la fin de sa vie en 2010.

Une utopie d'artiste qui, par son travail, souhaitait rendre hommage à toutes les religions et étant, selon lui la cathédrale la plus haute du monde, ayant pour toit, le ciel.

La campagne de financement participatif se tient jusqu'au 15 novembre 2023

vendredi, 03 novembre 2023 Écrit par
Page 1 sur 10

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR