La rédaction

Réouverture d'un nouveau Musée de la Faïencerie à Gien

La Faïencerie de Gien s'offre un espace décuplé à l'occasion de ses 200 ans

Situé à quelques pas des quais de Loire, sur la grande place des Victoires, le musée de la Faïencerie de Gien se situe dans l’enceinte de la manufacture.

Près de 40 ans d’acquisitions et de prêts

Le premier musée, créé dans les années 1980, occupait déjà une petite partie de ce bâtiment. Son agrandissement va permettre de doubler les surfaces disponibles (superficie totale de 400m²) et améliorera l'exposition des pièces pour une présentation à la fois historique et thématique de la faïence de Gien.

Avant d'entamer ce nouveau chapître, un inventaire complet a été réaliser pour estimer les plus de 600 céramiques qui constituent la collection du musée 

Les 200 ans de la manufacture en 2021

Cette nouvelle version comporte dorénavant trois espaces différenciés.

Au rez-de-chaussée, la galerie historique, grande salle voutée, explique chronologiquement à l'appui de faits historiques marquants ainsi que  les grandes étapes qui ont marqué l’histoire de la Faïencerie.

Une sélection de céramiques démontre l’évolution des techniques, des savoir-faire, des décors sur trois siècles d’activité. Une première partie autour des innovations techniques et les succès des expositions universelles au XIXe siècle, l’entrée dans la modernité (carreaux du Métro parisien, service de la Compagnie des Wagons-lits) la seconde consacrée aux collaborations avec de nombreux artistes, développées au XXe siècle (Manuel Cargaleiro, Claire Debril, Pascal Mourgue, Jean Bertholle, créateur du célèbre service « Chasse » commandé par la Présidence pour les chasses de Rambouillet, Paco Rabanne, Martin Szekely Claire Basler, Christine Viennet et de nombreux autres…) , puis le renouveau du XXIe siècle tourné vers le futur.

Le cabinet des dessins expose l'essentiel des très beaux documents, témoignages des recherches sur les décors et du talent des artistes qui les ont réalisés

De nombreux dessins et de documents d’archives ont fait l’objet d’une numérisation à grande échelle en 2018 (12000 dessins, 8000 planches).  

Le salon Bapterosse 

Une grande cheminée, datant de la fin du XIXème siècle, ayant appartenu à l’un des propriétaires de la manufacture, Jean-Félix Bapterosse, sa famille a dirigé l’entreprise pendant plus de cent ans et dont l’histoire est également attachée à la manufacture des émaux de Briare, ouvre le bal.

Symbole de la Manufacture

Ce salon sert d’écrin à de grands vases symboliques dans l’histoire de la manufacture de Gien,parmi eux le fameux vase Paon haut de 3 mètres, primé à l’exposition universelle de 1889.

L'on pourra apprécier une très grande vitrine offrant un large échantillon des productions de la Manufacture, présentant les multiples facettes des objets et des décors créés à Gien sur trois siècles de production : des vases aux assiettes et pièces de service, en passant par les pendules, les lampes, les aiguières, les gourdes, les encriers, les bénitiers, les bonbonnières, les barbotines, les dinettes, etc…

Démonstrations et ateliers

Le premier étage destiné à l’espace atelier, est employé à la démonstration des techniques de production et celles de la manufacture par thématique. Cet espace dans lequel trône des moules en plâtre se veut didactique et expérimental. Il permettra d’accueillir un public scolaire pour un parcours pédagogique sur mesure.

La grande galerie

Des portraits des artisans pris sur le vif dans la manufacture sont présentés sur tout le pourtour de la galerie et décrivent les différentes étapes de la fabrication, donnant l’impression de pénétrer au coeur des ateliers de la Faïencerie.

Au centre, une exposition temporaire accueille les créations des artistes et créatrices de mode qui ont participé à la carte blanche donnée par la Faïencerie à l’occasion de ses 200 ans : Inès Longevial, JonOne, Peng Yong, Julie de Libran, La Prestic Ouiston, Yaz Bukey.

Lien entre les espaces de production et les réalisations finales

A terme, cet espace sera composé d’une douzaine de grandes alcôves montrant les faïences, mettant en avant l’esprit de Gien depuis plusieurs générations. 

A l’extrémité de la grande galerie, une vidéo permanente tournée dans les différents ateliers de la manufacture et sur les artisans en action, complètera l'expo photos.

Ouverture en mars 2022

Architecte : Atelier Jourdain architecture Scénographie : Cabinet Mathilde Bretillot

Commissariat scientifique : Anne-Cécile Sourisseau 

Musée de la Faïencerie de Gien 

78 Place de la Victoire

45 500 Gien

Dans le Loiret

12 Avr 2022

En Provence Alpes Côte d'Azur

A Aubagne au Pays des Santons provençaux Dans les Bouches du Rhône
21 Déc 2021

Dans le Grand Est

Pour s'offrir de la belle vaisselle, direction Sarreguemines, en Lorraine

21 Déc 2021

Théâtre: Mission Noël

C'est confirmé, le Père Noël est un gourmand. Et pour composer le menu du réveillon, sa fidèle complice doit parcourir le monde avant la date fatidique !

Indini Jones, notre aventurière au grand cœur, s'est vu confier une mission de premier ordre : trouver les meilleurs ingrédients qui composeront le repas de noël, le tout fait maison. Sur son chemin, elle rencontrera des personnages étonnants : une poule chanteuse, un pêcheur charmant, un fermier peu commode, une productrice de cacao…

A la ferme, au bord de la mer, en Afrique… 

Accompagnée de Pony Lover, son poney fougueux, des enfants, petits et grands, elle se rendra jusque dans la voie lactée pour essayer de décrocher sa bonne étoile.

Alors, réussira-t-elle à accomplir sa mission jusqu’au bout et à rassembler les meilleurs ingrédients pour cuisiner le repas de noël ?

Cette pièce musicale est à voir toute la semaine

Dès 5 ans

Durée 1 heure

Texte et Mise en scène Cécile Lamy

Distribution : Sophie Gajan et Marie Arnold

Du lundi 20 au vendredi 24 décembre à 15h

Théâtre de la Contrescarpe

Rue Blainville

75 005 Paris

01.42.01.81.88

21 Déc 2021

Dans le Grand Est

En Lorraine, les couleurs de fêtes parent la ville de Metz

19 Déc 2021

Visite contée au Musée de l'Horlogerie

Une transmission générationnelle

Une visite gratuite sur réservation la semaine prochaine. Belle entrée en matière pour la jeunesse : découvrir ce petit musée en peu en retrait qui a plus d'une merveille à montrer. Il s'agit là de la belle époque de l'horlogerie, celle qui employait jusqu'à un millier de personnes. Des familles entières vivaient grâce à l'entreprise.

Les Concours véritables tremplins pour les inventeurs

Saint-Nicolas d'Aliermont a été un foyer important de l'innovation en matière horlogère.

Le travail d'une vie d'un horloger peu connu du grand public et dont les adeptes ont organisé un espace dédié au travail  L'inventeur.Honoré Pons en est l'exemple parfait; médaillé d'argent en 1819 puis en 1824. Médaillé d'or en 1827, 1834, 1839 et 1844. Le jury du Concours de l'Exposition Universelle ne tarit pas d'éloges au sujet de son esprit ingénieux et de son imagination qui l'inspire.

Pour atteindre la parfaite mesure du Temps

Le mouvement des pendules, la perfection des horloges, un objectif qui maintient une compétition entre les différents sites d'exploitation en France. Les équipes de menuisiers font aussi la réputation de Saint Nicolas.

Des horloges à tête fleurie

La finesse de l'execution et le savoir-faire maîtrisé créée une harmonie et les clients sont friands des modèles d'horloge dite de "parquet". Le mécanisme logé dans la tête, le balancier prend peu de place, le modèle le plus commun des années 1780 est dit à "épi de maïs". Puis vient la Révolution, l'horloge est surmontée de drapeaux, de couronnes de laurier...Sous le Premier Empire, l'Aigle fait son apparition.

Horlogers et ébénistes collaborent étroitement au cours du XVIIIe; Renard et Cartier sont les plus connus. 

Restée célèbre jusqu'au XIXe, l'horloge dite à corbeille agrémentée de motifs floraux, de feuilles est imaginée vers 1800. C'est un présent qui s'offre dans les grandes occasions comme les mariages et l'on sait que Saint-Nicolas en produisit au moins 10 000.

Les menuisiers de Bacqueville-en-Caux mirent au point la Bacquevillaise.

Au milieu du XVIIIe, Saint-Nicolas d'Aliermont produit 15 000 des 100 000 mouvements de Paris pour la France. La qualité et la fiabilité de ses horloges sont reconnus en dépit de la concurrence d'un très haut niveau également dont Japy ou Vincenti. La démocratisation des horloges fait que celles-ci prennent des formes et des attributs variables. La bourgeoisie veut voyager avec des accessoires aussi pointus qu'esthétiques.

La technique au service du voyage d'agrément

Pendulette de voyage, horloge de foyer, elle s'adapte à toutes les classes sociales.

La visite du musée peut se faire ludique mais toutes les pièces témoignent d'un riche passé, on traverse le Temps de toutes les manières et pour le jeune public il en restera sans doute une trace...  

Dégustation de gâteau et visite guidée

Mardi 21 décembe

Gratuit

A 14h30

Musée de l'Horlogerie Saint-Nicolas d'Aliermont

Réservation au 02.35.04.53.98

21 Déc 2021

En Normandie

La meilleure adresse pour trouver des coquilles Saint-Jacques, direction Dieppe, en Seine-Maritime

10 Déc 2021

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR