Huysmans De Degas à Grünewald

Sous le regard de Francesco Vezzoli

Voulue par les musées d’Orsay et de l’Orangerie et les Musées de la Ville de Strasbourg, l'exposition nous invite à partager la vision de l’artiste Francesco Vezzoli sur ces courants artistiques fondateurs. Rien que pour retrouver le superbe portrait en pied du Comte Robert de Montesquiou (1855-1921) ce dandy élégant, l'on se précipite voir cette exposition déployée sur quatre salles d'une aile du Musée.

Les interventions de l'artiste Vezzoli peuvent déconcerter mais ajoutent une note fantaisiste. Une occasion de revoir ses Classiques à travers une époque picturale dense.

 

Raboteurs de parquet, 1875, Gustave Caillebotte (1848 -1894)  © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Première séquence: les années 1876-1883

Le critique d'art Joris-Karl Huysmans (1848-1907) est bouleversé, de son propre aveu, par la découverte de Degas, lors de l’exposition impressionniste de 1876, la deuxième du genre. Il entame une croisade en faveur des « peintres de la vie moderne » commence en 1877-1878 avec ses articles sur Manet (Nana) et Gervex (Rolla). Il préfére Caillebotte, Degas, le premier Gauguin et Forain à Pissarro et Monet.

 

Le Sacré-Coeur, 1910, Odilon Redon (1840-1916) © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Second propos les années 1884-1889

Huysmans affiche un goût prononcé pour Gustave Moreau, Odilon Redon, Whistler, Rops, les dessins de Hugo. L'exposition s'achève sur l’intérêt croissant de Huysmans pour la peinture religieuse et sa découverte de Grünewald.

 

Orsay vaut toujours le détour et l'exposition Degas est encore en place (jusqu'au 19 janvier 2020), profitez-en.

Du 26 novembre 2019 au 1er mars 2020

L'exposition sera présentée du 3 avril au 19 Juillet 2020 au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg

Musée d’Orsay
Niveau 2, salles 68 à 72

Commissaires :
Stéphane Guégan, conseiller scientifique auprès de la présidence des musées d’Orsay et de l’Orangerie
André Guyaux, professeur de littérature française, Sorbonne Université
Et pour l’exposition présentée à Strasbourg :
Estelle Pietrzyk, conservatrice en chef du patrimoine, responsable du Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg

Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h, le jeudi jusqu’à 21h45.

Musée d’Orsay, entrée par le parvis

1, rue de la Légion d'Honneur

75 007 Paris

13 Jan 2020 1 Commentaire
(0 Votes)
 

Sous le regard de Francesco Vezzoli

Voulue par les musées d’Orsay et de l’Orangerie et les Musées de la Ville de Strasbourg, l'exposition nous invite à partager la vision de l’artiste Francesco Vezzoli sur ces courants artistiques fondateurs. Rien que pour retrouver le superbe portrait en pied du Comte Robert de Montesquiou (1855-1921) ce dandy élégant, l'on se précipite voir cette exposition déployée sur quatre salles d'une aile du Musée.

Les interventions de l'artiste Vezzoli peuvent déconcerter mais ajoutent une note fantaisiste. Une occasion de revoir ses Classiques à travers une époque picturale dense.

 

Raboteurs de parquet, 1875, Gustave Caillebotte (1848 -1894)  © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Première séquence: les années 1876-1883

Le critique d'art Joris-Karl Huysmans (1848-1907) est bouleversé, de son propre aveu, par la découverte de Degas, lors de l’exposition impressionniste de 1876, la deuxième du genre. Il entame une croisade en faveur des « peintres de la vie moderne » commence en 1877-1878 avec ses articles sur Manet (Nana) et Gervex (Rolla). Il préfére Caillebotte, Degas, le premier Gauguin et Forain à Pissarro et Monet.

 

Le Sacré-Coeur, 1910, Odilon Redon (1840-1916) © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Second propos les années 1884-1889

Huysmans affiche un goût prononcé pour Gustave Moreau, Odilon Redon, Whistler, Rops, les dessins de Hugo. L'exposition s'achève sur l’intérêt croissant de Huysmans pour la peinture religieuse et sa découverte de Grünewald.

 

Orsay vaut toujours le détour et l'exposition Degas est encore en place (jusqu'au 19 janvier 2020), profitez-en.

Du 26 novembre 2019 au 1er mars 2020

L'exposition sera présentée du 3 avril au 19 Juillet 2020 au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg

Musée d’Orsay
Niveau 2, salles 68 à 72

Commissaires :
Stéphane Guégan, conseiller scientifique auprès de la présidence des musées d’Orsay et de l’Orangerie
André Guyaux, professeur de littérature française, Sorbonne Université
Et pour l’exposition présentée à Strasbourg :
Estelle Pietrzyk, conservatrice en chef du patrimoine, responsable du Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg

Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h, le jeudi jusqu’à 21h45.

Musée d’Orsay, entrée par le parvis

1, rue de la Légion d'Honneur

75 007 Paris

Informations supplémentaires

  • Région: Paris
Dernière modification le lundi, 13 janvier 2020 17:12

Patrimoine de France est un Magazine de presse en ligne qui vous emmène à la découverte des terroirs. Suivez les Journées du patrimoine et autres actualités ...

Site internet : https://patrimoinedefrance.fr

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Compteur de visites

Aujourd'hui 31

Depuis le début 3802496

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR