Le Bouton sous toutes ses coutures

Les boutons, une page d'Histoire de la Mode

Amélie Cartier, aristocrate de la seconde moitié du XIXe, fut une collectionneuse inspirée par les boutons, de toutes sortes : en nacre, argent, or, métal, sculpté ou peint. Le bouton émerveille par sa délicatesse.

 

Bouton « Hibou » en corne gravé et galalithe, années 20. Diam. : 5,5 cm. Ensemble d'Henri Ham

 

20 000 pièces exceptionnelles

Son arrière petite-fille aujourd'hui met en vente ce trésor issu de quatre générations d'amoureux des boutons. Malheureusement un musée qui aurait pu être destiné à ce précieux accessoire, n'a pu voir le jour c'est ainsi Stéphanie de Villefranche a confié à la Maison Coutau-Bégarie & Associés le soin d'éparpiller cet indispensable objet de séduction. Des petites pièces qui font toute la différence sur une tenue 

 

Boutons de mode, de livrée et de vénerie

Il fait son apparition au XIIIe et sera à son apogée en France à la fin du XIXe. Des techniques pointues permettent sa réalisation et les matières exploitées forment un petit objet délicat. Ces œuvres miniatures apportent une touche luxueuse au vetement et signent la classe sociale, et peuvent devenir des messagers d'opinion. 

Le bouton traverse la société et les classes sociales.

 

Plaque d’apparat de carrosse en métal repoussé argenté début XIXe, aux armes d’alliances des familles Montmorency / Harchies ; Dim. : 15x15 cm.

Le bouton de livrée était conçu à l'occasion de mariage et l'alliance de familles. Il ornait les tenues des domestiques et les harnais des chevaux. L'Héraldique se rapproche de ce qui orne certains boutons.

A titre d'exemple, un ensemble de boutons et de plaques retracent de façon exemplaire 150 ans de l‘histoire de la famille de Montmorency.

L’univers de la chasse est représenté par les boutons de vènerie. Encore aujourd'hui, l’effigie de chaque équipage est illustrée sur les boutons des habits de chasse : représentations animalières en plus ou moins bas-relief
accompagnées d’une devise.

A voir dans la collection, un bouton de l’équipage du Duc de Berry, datant de 1820.*

Le bouton un indispensable précieux de sophistication

Expert, Éric Ango*

Vente le 8 février à 14 h

Exposition au public le jeudi 7 février de 11h à 21h et le vendredi avant la vente de 11h à 12h

Drouot

9 Rue Drouot 75009 Paris

01.48.00.20.20

30 Jan 2019 0 comment
(0 Votes)
 
Bouton Art Nouveau «Insecte » en galalithe gravée avec incrustations, années 20. D; : 4,5 cm. Estimation : 200 - 300 € Bouton Art Nouveau «Insecte » en galalithe gravée avec incrustations, années 20. D; : 4,5 cm. Estimation : 200 - 300 € Ensemble Henri Hamm

Les boutons, une page d'Histoire de la Mode

Amélie Cartier, aristocrate de la seconde moitié du XIXe, fut une collectionneuse inspirée par les boutons, de toutes sortes : en nacre, argent, or, métal, sculpté ou peint. Le bouton émerveille par sa délicatesse.

 

Bouton « Hibou » en corne gravé et galalithe, années 20. Diam. : 5,5 cm. Ensemble d'Henri Ham

 

20 000 pièces exceptionnelles

Son arrière petite-fille aujourd'hui met en vente ce trésor issu de quatre générations d'amoureux des boutons. Malheureusement un musée qui aurait pu être destiné à ce précieux accessoire, n'a pu voir le jour c'est ainsi Stéphanie de Villefranche a confié à la Maison Coutau-Bégarie & Associés le soin d'éparpiller cet indispensable objet de séduction. Des petites pièces qui font toute la différence sur une tenue 

 

Boutons de mode, de livrée et de vénerie

Il fait son apparition au XIIIe et sera à son apogée en France à la fin du XIXe. Des techniques pointues permettent sa réalisation et les matières exploitées forment un petit objet délicat. Ces œuvres miniatures apportent une touche luxueuse au vetement et signent la classe sociale, et peuvent devenir des messagers d'opinion. 

Le bouton traverse la société et les classes sociales.

 

Plaque d’apparat de carrosse en métal repoussé argenté début XIXe, aux armes d’alliances des familles Montmorency / Harchies ; Dim. : 15x15 cm.

Le bouton de livrée était conçu à l'occasion de mariage et l'alliance de familles. Il ornait les tenues des domestiques et les harnais des chevaux. L'Héraldique se rapproche de ce qui orne certains boutons.

A titre d'exemple, un ensemble de boutons et de plaques retracent de façon exemplaire 150 ans de l‘histoire de la famille de Montmorency.

L’univers de la chasse est représenté par les boutons de vènerie. Encore aujourd'hui, l’effigie de chaque équipage est illustrée sur les boutons des habits de chasse : représentations animalières en plus ou moins bas-relief
accompagnées d’une devise.

A voir dans la collection, un bouton de l’équipage du Duc de Berry, datant de 1820.*

Le bouton un indispensable précieux de sophistication

Expert, Éric Ango*

Vente le 8 février à 14 h

Exposition au public le jeudi 7 février de 11h à 21h et le vendredi avant la vente de 11h à 12h

Drouot

9 Rue Drouot 75009 Paris

01.48.00.20.20

Informations supplémentaires

  • Région: France
Dernière modification le mercredi, 30 janvier 2019 14:15

Patrimoine de France est un Magazine de presse en ligne qui vous emmène à la découverte des terroirs. Suivez les Journées du patrimoine et autres actualités ...

Site internet : https://patrimoinedefrance.fr

Laissez un commentaire

Compteur de visites

1225568
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
1588
4976
1588
418572
67648
154052
1225568

S'abonner à la newsletter

Recevez nos newsletters !

  • Avant tout le monde
  • Contenu exclusif
  • Confidentialité totale

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant:
 EUR