La rédaction

Visite de Saint-Louis de Vincennes

En 1912, Joseph Marrast et Jacques Droz, deux architectes se lancent grâce à un concours dans la construction d’une nouvelle église à Vincennes. Leur projet architectural pour l'époque est révolutionnaire. Ils imaginent deux paires d’arcs
en béton armé, ancrés dans le sol, se coupant perpendiculairement, offrant une nef unique, en forme de croix grecque de18m de hauteur, 22,7m de largeur).

 

L'impressionnante nef de Saint-Louis de Vincennes © photo C.Paux/Pdf 2018

 

A leur croisée, les grands arcs portent une lanterne octogonale sur trompe dont les verrières procurent un éclairage zénithal. L’espace ainsi créé permet aux fidèles d’assister aux célébrations sans être gênés par aucun pilier. Cet aspect est une première raison du classement de l’église aux Monuments historiques.

Aucun pilier ne gêne la circulation dans l'enceinte de l'église un exploit technique © photo C.Paux/Pdf 2018

 

20 Nov 2018

Restauration de l'église Saint-Louis de Vincennes

Le renouveau de l’art sacré pendant l’entre-deux-guerres
Le porche de l'église Saint-Louis de Vincennes © photo C.Paux/PdF 2018

En pleine transformation l’église Saint -Louis de Vincennes poursuit sa métamorphose pour redevenir le bijou architectural qu’elle fut à l’entre-deux guerres, pour les amoureux d’un patrimoine rare. 

C’est un lieu unique que nous vous proposons de découvrir alors que le monument retrouve sa flamboyance il mérite un moment de contemplation.

 

Classée Monument historique, elle est une des rares églises de cette époque en France, entièrement conservée.

Construite à partir de 1912, Saint-Louis de Vincennes est conçue avant la première guerre mondiale.

L’église Saint-Louis de Vincennes a pour originalité d’avoir été pensé par deux architectes Jacques Droz et Joseph Marrast, précurseurs au début des années 30, en utilisant le béton armé à l’intérieur d’un lieu de culte.

 

Autre originalité qui consacre le renouveau de l’art sacré, valoriser dans le même temps plusieurs disciplines artistiques. Une exception qui fait de ce monument un passage obligé pour qui apprécie l’innovation architecturale.

Les architectes Droz et Marrast choisirent les artistes pour la décoration intérieure dès 1921 © photo C.Paux/PdF 2018

Ces matériaux de construction, nouveaux pour l’époque ont souffert au fil du temps et des travaux d’entretien s’avéraient urgent, à l’image des fresques en piteux état dont l’éclat terni ne reflétaient plus la richesse déployée à leur réalisation.

 

La nef est composée de grands arcs croisés à angle droit qui dessinent au sol une croix grecque © photo C.Paux/PdF 2018

Dès 2012 un chantier se met en place mais vu l’ampleur de la réhabilitation de l’édifice, le diocèse de Créteil décide d’amplifier le projet pour l’étendre à des mesures de rénovation globale.

Un appel aux dons active le mouvement et permet de récolter un financement pour restaurer les deux béatitudes, les sept stations de chemin de croix ainsi que la verrière. Pour un montant total de 3,2M€

La céramique tient une place importante au cœur de l'édifice et les œuvres de Maurice Dhomme illuminent l'espace © photo C.Paux/PdF 2018

Le peintre nabi, Maurice Denis y réalise la glorification de saint Louis, il s’y implique plusieurs années entre 1923 et 1927 y laissant son empreinte sur différentes représentations.

La conjonction de rencontres artistiques et de personnalités incontournables à cette période fait toute la richesse du lieu.

A commencer par les architectes, Droz et Marrast en désignant les artistes qui

travailleraient sur la décoration intérieure de l’édifice, initient un foisonnement de savoir-faire.

Fresque la glorification de Saint-Louis par Maurice Denis © photo C.Paux/PdF 2018

L’art de la fresque est le domaine privilégié d’Henri Marret. Il peut laisser libre court à son talent et il ne va pas s’en priver. Il exécute les quatorze stations du chemin de croix en 1921, des fresques carrées de 2,25m de côté.

 

Le chemin de croix reste l'œuvre maîtresse d'Henri Marret © photo C.Paux/PdF 2018

 

 

Réputé pour son travail de la ferronnerie, l’auteur de nombreuses œuvres profanes et sacrées, Raymond Subes rejoint l’équipe. On lui doit, entre autres, les remarquables grilles en fer forgé.

 

Autre originalité qui attire le regard par leur beauté et les coloris employés, la présence de céramiques. L’artiste potier, Maurice Dhomme s’est inspiré de ses voyages en Turquie et en Italie.

 

Magnifique ange de Saint-Matthieu de Maurice Dhomme © photo C.Paux/PdF 2018

 

 La lumière est dispensée par des dalles de verre insérées dans le béton et apporte un éclairage diffus.

 

Les verrières de Saint-Louis réalisées par Saint-Gobain © photo C.Paux/PdF 2018

 

A l’extérieur, la statue imposante de Saint Louis signée Charles, dit Carlo, Sarrabezolles, donne le ton. Le sculpteur spécialiste de la sculpture en béton, est connu pour Les quatre Eléments sur la façade du Palais de Chaillot à Paris.

 

La Vierge à l'enfant de Carlo Sarrabezolles © photo C.Paux/PdF 2018

A lire

 

L’église Saint-Louis de Vincennes

Paul Guillaumat

Amivale

Eglise Saint-Louis de Vincennes

22 rue Faÿs

94300 Vincennes

 

20 Nov 2018

Tout un Art

Premier salon des artisans d'art à Gaillac

 

Tout un Art à Gaillac

La ville de Gaillac ne sera plus seulement réputée pour sa production viticole et son primeur d'actualité en ce mois de novembre mais l'une de ses Maisons se lance dans la promotion du savoir-faire artistique. Sculpteurs, dinandiers, marqueteurs de paille, peintres, designers, ébénistes vont s'y retrouver pour exposer leur plus belles pièces.

Savoir-faire séculaires et innovation

A l'initiative des Meubles Delmas, fabricant et négociant depuis 1967, une vingtaine d’artisans d’art venus d’Occitanie et d’autres régions de France ont répondus présents pour transmettre la passion de leurs métiers.

 

Les 17 et 18 novembre

16 Nov 2018

Mystère chez Zwilling

De l’art de vivre à la française

Ce jeu ludique réunit les amoureux de la cuisine à travers une enquête policière. Une façon intelligente et divertissante pour s'immerger dans l’univers du groupe Zwilling et l‘excellence de ses marques. 

Un grand tirage au sort va permettre aux fins limiers ayant trouvé le meurtrier et l’ustensile du crime, de remporter l’un des beaux lots mis en jeu (cocottes Staub, couteaux Miyabi, plancha Teppanyaki Demeyere...) d’une valeur
maximale de 339 €.

 

L'intrigue à dénouer

Les autorités lancent un appel à l’aide afin de les aider à résoudre le mystère.

Le docteur Z, frère jumeau du professeur Zwilling, a été retrouvé inanimé lors d’une soirée
de lancement de produits.
La police privilégie la piste d’un acte criminel selon des sources proches de l’enquête. Le capitaine Fouet a déclaré que de nombreux indices restaient encore à découvrir sur la scène du crime, et selon les derniers éléments, 5 suspects ont été identifiés : Madame Staub, Herr Professor Zwilling, Miyabi-San, Monsieur Demeyere et Signora Ballarini.
L’ustensile qui a servi à commettre le meurtre n’a pas été retrouvé…

Concept shop Zwilling

Jusqu'au 1er décembre

Vous pourrez y enquêter de 12h à 19h du mardi au samedi

12 boulevard de la Madeleine

75009 Paris

16 Nov 2018

Week-end des Frac 2018

Les 17 et 18 novembre le FRAC, entendez Fonds régional d'Art Contemporain, Normandie Caen ouvre exceptionnellement les portes de ses nouveaux espaces d'exposition.

Un Voyage au long cours

 

Installation éphémère de Renaud-Auguste Dormeuil, I will keep a light burning © RAD / courtesy Galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris

Ateliers gratuits, performance d'artiste et déambulation autour d'œuvres locales. Une sélection d'artistes majeurs de générations différentes complètent la programmation.

Le 17 de 14h à 20h

Le 18 de 14h  à 18h

FRAC Normandie

7 bis rue Neuve bourg l'abbé

14 000 Caen

02.31.93.09.00

 

16 Nov 2018

Les 80 ans de la Fête de la Noix

La dénommée : Mayette, Franquette ou la Parisienne

Le Grand Séchoir, musée dédié à l'histoire de la production locale de Noix au cœur de l'Isère, est fier de son petit fruit.

80 ans une célébration pour cette AOP obtenue en 1938, pour la noix grenobloise, typique à l'image du terroir qui la fait grandir et l'exporte au-delà de nos frontières.

Ateliers culinaires, concours de vin de noix, concours de pâtisserie, émailleront la manifestation. Animation insolite, celle du Champion qui cassera le plus de noix en un temps record.

Dégustations salé et sucré par des chefs et pâtissiers locaux 

Le salon se tient à Vinay les 24 et 25 novembre

Entrée gratuite

14 Nov 2018

Week-end mémoriel à la Coupole

La Coupole d'Helfaut

 

Destinée à entretenir et à transmettre la mémoire de la tragédie de la Seconde Guerre Mondiale,  la Coupole s'associe aux commémorations de la Première Guerre Mondiale 

A proximité de Saint-Omer, la Coupole est l’un des vestiges les plus impressionnants de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Cet immense bunker nazi, basé à Wizernes dans les Hauts-de-France (5min de Saint-Omer), qui devait être la base de lancement contre Londres des fusées V2, est aujourd’hui un haut lieu de culture historique, scientifique et mémoriel.

 

« L’aviation britannique dans le ciel du Nord de la France. 1914-1945 » fait revivre le destin de  pilotes et membres d’équipage, résistants et civils. Deux visites gratuites à suivre en compagnie du commissaire, de l'exposition Laurent Seillier.

Samedi 10 à 15h et dimanche 11 novembre à 10h30

 

Samedi soir à 20h, Concert de l'Armistice du 11 novembre 1918, l’Harmonie de Dohem, composée de 40 musiciens, sera accompagnée d’une chorale de 10 chanteurs. 

Pour l’occasion, seront proposées des marches militaires et des chansons d’époque; dont « Le rêve passe », « La Madelon », « Le père la victoire », « The Washington post », « Marche de nuit », « Ce que c’est qu’un drapeau », « Les africains », « Tipperary », « Sambre et meuse », « Les dragons de Noailles », « Vimy ridge march », sans oublier « La Marseillaise ». 

Concert gratuit (1h)

A suivre également jusqu'au 30 novembre, « 14-18. Le Pas-de-Calais et la Grande Guerre »  réalisée par les Archives départementales du Pas de Calais. Pour ne pas oublier que les populations proches du Front furent touchées pendant quatre années, celle-ci vit passer des soldats de tous les continents et fut coupé en deux par un front qui s’est très peu déplacé : un quart du département a subi l’occupation allemande.

Longtemps la brutalité de cette guerre envers toutes les populations civiles fut l’objet d’un profond oubli.
Sous forme de panneaux, l'exposition aborde différents aspects du conflit dans le département : vie quotidienne des soldats et des civils, combats, etc. 

De 9h à 18h, gratuite.

week-end dédié à la mémoire à La Coupole d'Helfaut

Les 10 et 11 Novembre 2018

La Coupole

Rue André Clabaux

62 570 Saint Omer

0321122727

09 Nov 2018

Compteur de visites

3204548
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
3369
15203
120662
2191783
249084
448953
3204548

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR