Visite du Fort Libéria

En Occitanie, dans les Pyrénées-Orientales, le Fort Libéria se dresse fièrement à l'ombre de Villefranche de Conflent. En toutes saisons on le visite mais les couleurs automnales le rendent encore plus séduisant.

La vulnérabilité de Villefranche de Conflent, et sa proximité avec la frontière, engendre la construction de ce projet défensif. Le Traité des Pyrénées (1659) redéfinit une nouvelle frontière entre la France et l'Espagne, la Catalogne coupée en deux, fera de ce Fort une place stratégique.

Après maintes hésitations, Louis XIV finira par trancher en faveur du projet de Vauban en 1679 pour doter le Roussillon d'une grosse Redoute. Construit à flanc de montagne, cet "espèce de château" comme le décrit l'inspecteur des travaux, Louvois, en mai 1680 dans son rapport au Roi, le rassurant quant à sa capacité de forteresse imprenable, en impose.

LeFortLibéria©photoPdF2019

La commanderie pourra accueillir une centaine d'hommes, des officiers, le système de citerne sera amélioré.

"On ne saurait apporter trop de soins aux bâtiments de ce fort" insiste Vauban

Modifications et de nouveaux aménagements se multiplient au cours de son édification : des caves pouvant servir de magasin, des chemins de ronde équipés de parapet en ferronnerie du pays, des parapets de briques voisines (la briqueterie n'existe plus aujourd'hui) le mortier utilisé composer d'un tiers de chaux vive et de deux tiers de sable en font une construction indestructible. Les travaux vont durer six années.

Le Fort se joue de son apparente puissance

Une vingtaine de canonnières abrite deux pièces de douze, deux de 8 et six de 4, une dizaine d'arquebuses rayées, 24 à crocs et 2000 grenades... les troupes en faible nombre et dans l'incapacité de se défendre, miraculeusement, le Fort Libéria ne sera jamais attaqué malgré les épisodes guerriers avec le voisin espagnol.

Une construction imposante © photo PdF 2019

La prison des Dames

Triste épisode de l'histoire du Fort, l'enfermement à vie dans une des caves pour huit femmes soupçonnées d'avoir participer à l'Affaire des Poisons. Louis XIV les fera envoyer dans différentes forteresses françaises par lettres de cachet. Sans jugement, ces prisonnières pour raison d'état, finiront leur jour dans d'atroces conditions.

La légende raconte que deux d'entre elles y survivront 36 et 44 ans en captivité. Pour l'exemple, la Marquise de Brinvilliers et La Voisin seront brûlées Place des Grèves à Paris.

La République établie suite à la Révolution Française, répare en 1793, les tirs de canon espagnols qui ont endommagés les parapets et une partie des guérites. 

De 1850 à 1856, Napoléon III ordonne de fortifier le château. Il renforce la construction par trois ouvrages, mi-bastions, mi-tours, orientés vers Mont-Louis, Vernet les Bains et Prades.

Pour mieux expliquer la vie de la garnison, des scénettes de reconstitution d'époque apporte un point de repère historique © photo PdF 2019

Le souterrain dit des 1000 marches (1850-1853)

Il fera creuser ce fameux souterrain qu'avait imaginé Vauban. Ce chantier ambitieux prend forme deux cents ans après. Celui-ci comptera de nombreuses victimes, 250 ouvriers y travaillent, 22 périront.

En 1890, l'armée quitte le Fort. Seul, un détachement militaire occupera les lieux durant la Première Guerre Mondiale. Il servira de prison à des prisonniers allemands.

La municipalité ne voyant pas l'utilité de l'acheter au Domaine en 1927 le laisse devenir propriété privée. Il sera baptisé, par Julien Laurens, l'acquéreur, Fort Libéria, du nom de la ville qui s'appelait à l'origine Villa Libera.

Le Fort Libéria est aujourd'hui un monument privé toujours en état de perfectionnement pour satisfaire les visiteurs.Trois ans de restauration et l'ouverture au public en 1987, concrétise un long travail d'entretien.

L'équipe met toute son énergie à la transmission de son histoire incroyable.

 

Ouvert toute l'année

Avril à mai de 10h à 19h, de juin à septembre de 9h à 20h

Visites guidées en été et pour les groupes toutes les 20 minutes.

Fort Libéria

Hall d'information

17 rue St Jacques

04.68.96.34.01

 

 

09 Nov 2019 4 Commentaires
(0 Votes)
 
Le Fort Libéria dans les Pyrénées Orientales Le Fort Libéria dans les Pyrénées Orientales © photo PdF 2019

En Occitanie, dans les Pyrénées-Orientales, le Fort Libéria se dresse fièrement à l'ombre de Villefranche de Conflent. En toutes saisons on le visite mais les couleurs automnales le rendent encore plus séduisant.

La vulnérabilité de Villefranche de Conflent, et sa proximité avec la frontière, engendre la construction de ce projet défensif. Le Traité des Pyrénées (1659) redéfinit une nouvelle frontière entre la France et l'Espagne, la Catalogne coupée en deux, fera de ce Fort une place stratégique.

Après maintes hésitations, Louis XIV finira par trancher en faveur du projet de Vauban en 1679 pour doter le Roussillon d'une grosse Redoute. Construit à flanc de montagne, cet "espèce de château" comme le décrit l'inspecteur des travaux, Louvois, en mai 1680 dans son rapport au Roi, le rassurant quant à sa capacité de forteresse imprenable, en impose.

LeFortLibéria©photoPdF2019

La commanderie pourra accueillir une centaine d'hommes, des officiers, le système de citerne sera amélioré.

"On ne saurait apporter trop de soins aux bâtiments de ce fort" insiste Vauban

Modifications et de nouveaux aménagements se multiplient au cours de son édification : des caves pouvant servir de magasin, des chemins de ronde équipés de parapet en ferronnerie du pays, des parapets de briques voisines (la briqueterie n'existe plus aujourd'hui) le mortier utilisé composer d'un tiers de chaux vive et de deux tiers de sable en font une construction indestructible. Les travaux vont durer six années.

Le Fort se joue de son apparente puissance

Une vingtaine de canonnières abrite deux pièces de douze, deux de 8 et six de 4, une dizaine d'arquebuses rayées, 24 à crocs et 2000 grenades... les troupes en faible nombre et dans l'incapacité de se défendre, miraculeusement, le Fort Libéria ne sera jamais attaqué malgré les épisodes guerriers avec le voisin espagnol.

Une construction imposante © photo PdF 2019

La prison des Dames

Triste épisode de l'histoire du Fort, l'enfermement à vie dans une des caves pour huit femmes soupçonnées d'avoir participer à l'Affaire des Poisons. Louis XIV les fera envoyer dans différentes forteresses françaises par lettres de cachet. Sans jugement, ces prisonnières pour raison d'état, finiront leur jour dans d'atroces conditions.

La légende raconte que deux d'entre elles y survivront 36 et 44 ans en captivité. Pour l'exemple, la Marquise de Brinvilliers et La Voisin seront brûlées Place des Grèves à Paris.

La République établie suite à la Révolution Française, répare en 1793, les tirs de canon espagnols qui ont endommagés les parapets et une partie des guérites. 

De 1850 à 1856, Napoléon III ordonne de fortifier le château. Il renforce la construction par trois ouvrages, mi-bastions, mi-tours, orientés vers Mont-Louis, Vernet les Bains et Prades.

Pour mieux expliquer la vie de la garnison, des scénettes de reconstitution d'époque apporte un point de repère historique © photo PdF 2019

Le souterrain dit des 1000 marches (1850-1853)

Il fera creuser ce fameux souterrain qu'avait imaginé Vauban. Ce chantier ambitieux prend forme deux cents ans après. Celui-ci comptera de nombreuses victimes, 250 ouvriers y travaillent, 22 périront.

En 1890, l'armée quitte le Fort. Seul, un détachement militaire occupera les lieux durant la Première Guerre Mondiale. Il servira de prison à des prisonniers allemands.

La municipalité ne voyant pas l'utilité de l'acheter au Domaine en 1927 le laisse devenir propriété privée. Il sera baptisé, par Julien Laurens, l'acquéreur, Fort Libéria, du nom de la ville qui s'appelait à l'origine Villa Libera.

Le Fort Libéria est aujourd'hui un monument privé toujours en état de perfectionnement pour satisfaire les visiteurs.Trois ans de restauration et l'ouverture au public en 1987, concrétise un long travail d'entretien.

L'équipe met toute son énergie à la transmission de son histoire incroyable.

 

Ouvert toute l'année

Avril à mai de 10h à 19h, de juin à septembre de 9h à 20h

Visites guidées en été et pour les groupes toutes les 20 minutes.

Fort Libéria

Hall d'information

17 rue St Jacques

04.68.96.34.01

 

 

Informations supplémentaires

  • Région: Occitanie
Dernière modification le samedi, 09 novembre 2019 19:46

Patrimoine de France est un Magazine de presse en ligne qui vous emmène à la découverte des terroirs. Suivez les Journées du patrimoine et autres actualités ...

Site internet : https://patrimoinedefrance.fr

4 Commentaires

  • Kurtis 13 novembre 2019

    Link exchange is nothing else however it is only placing the other person's weblog link on your page at appropriate place and other person will also do same in favor of you.

  • Harriet 13 novembre 2019

    Hey! This is kind of off topic but I need some help from an established blog.
    Is it very hard to set up your own blog? I'm not very techincal but I can figure things
    out pretty quick. I'm thinking about setting up my own but
    I'm not sure where to begin. Do you have any tips or suggestions?

    Cheers

  • Phillip 13 novembre 2019

    Link exchange is nothing else but it is only placing the other person's
    blog link on your page at suitable place and other person will also do same in support of you.

  • Lelia 13 novembre 2019

    It's perfect time to make a few plans for the long run and it is time
    to be happy. I've learn this put up and if I may just I want to counsel you few attention-grabbing things
    or advice. Maybe you could write subsequent articles relating to this article.

    I wish to read even more things about it!

Laissez un commentaire

Compteur de visites

2827812
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
1593
10102
72729
1869241
321301
368951
2827812

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR