La vie de nos monuments

La vie de nos monuments (39)

Ouverture du Musée Fernand Léger André Mare

La part belle à deux artistes amis dans la vie

Dans le cadre de la semaine d’ouverture du nouveau musée dédié à Fernand Léger (1881-1955)  et André Mare (1885-1932) des animations exceptionnelles sont proposées : performances clownesques, visites flashs, animations jeune public, etc. 

Destins croisés

La ville d'Argentan, dans l'Orne, présente deux personnalités qui ont marqué le vingtième siècle. Le premier peintre figure majeur du Cubisme  et le second dessinateur précurseur dans le domaine des Arts décoratifs.

André Mare collabore avec Louis Süe pour la Compagnie des Arts français

La maison natale de Fernand Léger abrite ce nouveau lieu culturel. Le fil chronologique a été privilégié au cours du parcours de visite qui s'attache à retracer l'histoire artistique, professionnelle et personnelle des deux hommes.

Des objets, plans, photographies du travail de décorateur d'André Mare sont exposés. l'on peut s'extasier devant toute la richesse des années 1920 et les débuts de l'Art Déco.

L'Argentan de la fin du 19e siècle

Le jardin est reconstitué le plus fidèlement possible selon le tableau post-impressionniste Le Jardin de ma mère, réalisé par Fernand Léger en 1905, représentant sa maison d'enfance

 

Le jardin de la maison d'enfance © Musée Fernand Léger – André Mare

.

Des outils numériques appuient le propos du musée : suivre le parcours de deux artistes à travers l'Histoire. Quatre tables numériques, Des cornets acoustiques, des diaporamas puis au moment des Journées du Patrimoine un visio guide complètera l'ensemble.

Un peu d'Histoire

La maison d'enfance du peintre Léger fut louée par sa mère de 1884, suite à la mort de son mari, jusqu'à son décès en 1922. Elle y a vécu près de 38 ans. Fernand Léger y passa son enfance de même qu'une partie de son adolescence.
La Ville d'Argentan a souhaité aménager cette maison pour lui redonner vie et faire perdurer la mémoire de l'artiste.

Du 6 au 14 juillet 2019

Musée Fernand Léger – André Mare

6 rue de l’Hôtel de Ville
61 200 Argentan

02 33 16 55 97

dimanche, 07 juillet 2019 Écrit par

Visite du Château du Taureau en Finistère

A proximité de Carantec, la Belle, se dresse sur son éperon rocheux une fière citadelle : le château du Taureau. Il revient de loin cet édifice au passé tumultueux. Aujourd'hui préservé on le visite avec émotion tant il recèle d'histoire humaine.

A l'abordage !

La destruction de la ville de Morlaix par les Anglais en 1522 fut d'une telle violence qu'il devint urgent de trouver un moyen radical de surveiller l'accès par la mer. La seule solution efficace de se protéger fut prise ; construire un fort au milieu de la baie.

La navigation dans la baie de Morlaix s'est avérée longtemps périlleuse (25 navires périrent en mer entre 1744 et 1775) pour remédier à ce danger la construction d'un fort, point de repère pour les marins, le château du Taureau est édifié.

 

La baie de Morlaix © photo PdF 2019

Un effet dissuasif immédiat

Sous le règne de Louis XIV, Vauban lors de son inspection en 1689 décide de reconstruire le premier fort et ne conservera que la Tour Française. L'enceinte sera agrandie et surélevée. Ce système de défense sur deux étages fera que le fort ne sera jamais attaqué.

Le fort est achevé en 1745.

Casemate du château du Taureau © photo PdF 2019

A partir de 1721 le fort se transforme en prison. A la demande des familles nobles de la région, par lettre de cachet, sont emprisonnés des personnes de rang. Logés, nourris les familles payent les frais d'internement, faute de quoi ceux-ci sont délivrés.  

L'on estime à 60 le nombre de prisonniers qui ont fréquentés le fort entre 1721 et 1792. Lors de la Révolution Française, prêtres réfractaires, communards, montagnards y sont présents. Leurs conditions de vie sont moins difficiles que celles des soldats de la garnison qui se retrouvent sans draps, sans paille, sans bois, sans chandelle...

Classé Monument historique en 1914, l'Etat le loue en 1930 à la riche héritière Mélanie de Vilmorin qui devra effectuer des travaux de réhabilitation en échange d'un modeste loyer.

Autre époque, 1960 voit l'association du Centre nautique ouvrir ses portes dans le château du Taureau. L'école fermera en 1980.

 

L'enceinte entièrement restaurée selon les techniques du XVIIIe © photo PdF 2019

Selon des plans et des techniques du XVIIIe

La restauration du fort débute alors qu'il est dans un état de délabrement avancé. Neuf communes se regroupent en association et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Morlaix, actuelle gestionnaire, porte le projet.

La restauration faite dans les règles, permet de réaliser une cale (prévue par Vauban mais jamais construite) en 1998. Un imposant travail de maçonnerie, 190 blocs de granit sont changés, puis les menuiseries (planchers, portes et pont-levis) ainsi que les enduits formeront un chantier qui va durer huit années.

Le site est ouvert au public en 2006.

lundi, 01 juillet 2019 Écrit par

Festival d'Histoire Vivante à la Citadelle de Belfort

Sur quatre week-ends les musées et la Citadelle de Belfort organisent leur 4ème édition d'Histoire vivante. Ce Festival va célébrer l'anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

Histoire et Culture mélées

Les liens militaires qui unissent l'Allemagne et la ville de Belfort restent visibles dans toute la ville.

Reconstitution historique en compagnie de Vauban © Maeva Schamberger

La Citadelle de Belfort, conçue par de brillants ingénieurs comme Vauban ou Haxo pour protéger la ville, comprend trois sites ouverts à la visite, le Musée d’Histoire, le Lion de Belfort et le Grand Souterrain durant le Festival.

 

Dans le prolongement de cette 4ème édition, l'année 2020 mettra à l'honneur une autre page d'Histoire : le 150ème Anniversaire du Siège de Belfort (1870-1871).

De quoi nous laisser le temps d'y réfléchir tranquillement !

 

Lieux de cantonnement © Maeva Schamberger

 

Les 6 /7 et 20/21  juillet, et 3/4 et 17/18 Août 2019

Entrée offerte dans les musées de Belfort durant les 4 week-ends du Festival d’Histoire Vivante, de 10 h à 12 h et de 14 h à18 h

 

vendredi, 05 juillet 2019 Écrit par

Réouverture de la maison d'Alexandra David-Neel

Première femme occidentale à pénétrer dans Lhassa au Tibet

Alexandra David-Neel, décédée à presque 101 ans, laisse sa demeure remplie de son histoire et de tous ses trésors. 

Cette grande voyageuse et féministe avant l'heure fut la première femme d'origine européenne à rencontrer le dalaï lama et à effectuer un périple de 14 ans en Asie (Inde, Japon, Tibet ...) au début du 20ème siècle.

Sa secrétaire, restée vivre dans la maison, l'a fait revivre en l'ouvrant aux visites.

 

Maison d'Alexandra David-Neel © Ville de Dignes-les-Bains

Sa maison Samten Dzong, la « résidence de la réflexion » devenue musée

La ville de Digne-les-Bains, héritière principale s'est engagée à rendre hommage à Alexandra David-Neel. Ce patrimoine exceptionnel retrouve vie grâce à la restauration de sa maison, telle qu'elle était de son vivant, en y intégrant ses objets du quotidien, son mobilier hétéroclite.

Son jardin a été restitué et son musée dédié à sa vie si singulière, témoignage de ses voyages et de son indépendance exceptionnelle à cette époque.

Le jardin de roses et le verger-potager

Pas moins de 1 300 m2 pour Alexandra David-Neel qui voue aux roses une véritable passion. Elle y aimait faire de longues promenades méditatives

4 salles d'expositions retrace les grandes étapes de sa vie et de ses voyages.

Des documents inédits (photographies, correspondances...) et objets rapportés de voyages viennent appuyer le propos muséographique, de l'enfance à son dernier grand voyage en Asie.

La Maison Alexandra David-Neel compte parmi l'une  des "Maisons illustres françaises"

Le parcours se termine par la visite de la maison patrimoniale, dédiée à l'écriture et à la vie personnelle : mari, fils adoptif, amis sont présentés dans l'atmosphère originelle. Vous pourrez y retrouver des objets d'époque : masques grimaçants suspendus, bouddhas dorés illuminés par la lumière colorée des baies vitrées, grands panneaux de calligraphie chinoise éloge de la propriétaire des lieux.

« Samten Dzong » est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1996. Elle a également reçu le label du Patrimoine du XXème Siècle en 2008 du Ministère de la culture et de la communication.

Visite guidée de la maison sur réservation uniquement (8 pers. max.) par téléphone au 04 92 31 32 38.

Visite complète : musée + maison en visite guidée + jardin : 8 €

Visite musée + jardin OU uniquement la maison en visite guidée : 6 €

Dignes-les-Bains

samedi, 29 juin 2019 Écrit par

Guédelon 2019

Notre rubrique pourrait s'intituler Nos monuments en chantier que va-t-on raconter dans quelques décennies dans nos livres d'histoire sur cette formidable épopée que constitue le chantier de Guédelon ? 

Mis à l'honneur sur Arte à l'occasion des Journées Nationales d'Archéologie, le documentaire va illustrer la construction et les interrogations que celui-ci a entrainé. 

Alors que va-t-il se passer cette année ? chaque année l'équipe se fixe des objectifs de construction à atteindre. Des espaces à consolider ou à terminer. Comme par exemple, poursuivre les travaux sur la tour du pigeonnier en réalisant une charpente.

Les éléments sont préparés en amont © photo PdF 2019

Cette année, la tour de la chapelle doit être achevée ainsi la plupart des autres pièces seront finies et prêtes à être aménagées et décorées. 

Les bûcherons vont fendre les 1 320 lattes de chêne qui seront clouées par les charpentiers-couvreurs. Sur ces lattes seront posées les 3 000 tuiles droites et les 4 600 tuiles gironnées qui, pour une bonne partie, ont déjà été moulées et cuites la saison dernière.

Les œuvriers vont poursuivre l’élévation de la porte entre deux tours en maçonnant la voûte d’ogives de la tour ouest. Les deux voûtes sur les deux tours auront les mêmes formes et le choix de réaliser la première cette année sur la tour ouest est motivé par la possibilité de réaliser la jonction du chemin de rond avec la tour du pigeonnier et donc un cheminement continu pour les visiteurs en partant de la tour maîtresse.

Le chemin de rond © photo PdF 2019

Cette première voûte sera couronnée non par une clé mais par un oculus composé quatre pierres en calcaire inspiré de l’oculus présent dans la tour Constance d’Aigues-Mortes. Cette ouverture circulaire permettra la communication avec la salle de commande de la herse à l’étage. La voûte d’ogives possèdera quatre nervures en pierres calcaires , formées en moyenne de neuf voussoirs par nervure, soit en tout trente-six voussoirs, plus quatre pierres d’oculus, soit quarante pierres en total.

 

Petit à petit les salles sont décorées et meublées © photo PdF 2019

A l’automne, le deuxième arc d’assommoir sera mis en charge.

Les ateliers du chantier comptent beaucoup pour les visiteurs. Ils complètent la visite en expliquant leur apport. 

L’atelier des couleurs, regroupant la teinture et les pigments, est désormais installé à la place de la corderie, et les cordiers ont pris possession de l’atelier dans le village.

L’atelier des couleurs, plus spacieux et plus clair, est désormais entouré de jardins en escalier  ce qui est plus logique et permet aux visiteurs de découvrir les plantes tinctoriales.

Le chantier de Guédelon en 2019 © photo PdF 2019

Guédelon est un outil pédagogique de premier ordre. Chaque période de l'année ajoute une étape ce qui ajoute au plaisir de sa visite, l'équipe est disponible et heureuse de raconter son expérience. 

Ce sont à chaque fois de nouvelles retrouvailles et les passionnés du lieu attendent avec impatience de la nouveauté sur ce qui est le chantier du siècle. Réservez votre déplacement car le site est très prisé.

N.B.

Guédelon - D 955 

89520 Treigny

mercredi, 12 juin 2019 Écrit par

Maulnes, un château unique

Inscrit au titre des Monuments Historiques en 1942, le seul château pentagonal français inaugure sa saison.

Ecrin culturel, le Conseil départemental de l’Yonne propriétaire du lieu depuis 1997, renouvelle sa programmation pour amener à lui un public curieux d'art et d'architecture. Conférences, visites théâtralisées, balades nocturnes, spectacles de feu, danse contemporaine émailleront l'année.

Une oeuvre-chimère

Le château de Maulnes affiche une exposition d'art contemporain :  Le Lac Noir*

Le Lac Noir orchestre le souvenir d’une femme à corps de serpent. Onze artistes européens ont cherché les traces de cette serpente disparue en Transylvanie. Vingt-deux oeuvres ont émergées de ce voyage. 

Livre et dvd vidéo, films, composition musicale, image sonore, expositions de photographies, sculptures, œuvres vidéos, installations, site internet constituent la scénographie de cette exposition.

Château de Maulnes © photo S.Wahl

 

Maulnes reste une énigme. Sa construction ne cesse de subjuguer. On ne connait toujours pas l'architecte qui a imaginé le bâtiment. Construit autour d'un puits central, un escalier en pierre distribue 7 étages aboutissant sur une terrasse.

L'ancien relais de chasse domine la vallée.

Suite à des fouilles archéologiques et la rénovation de la toiture, l'endroit sécurisé peut accueillir le public dès 2005. La restauration du bâtiment des communs, des façades, planchers et des toitures du corps de logis ont préservé un patrimoine bâti remarquable.

En Bourgogne

Exposition Le Lac Noir

Du 1er juin au 22 septembre 2019

Une visite guidée possible 1h, 6€, tarif réduit 4€

Château de Maulnes

Hameau de Maulnes
89 470 Cruzy-le-Châtel

lundi, 10 juin 2019 Écrit par

Les 130 ans du Hilton Paris Opera

 

Le groupe Hilton fête ses 130 ans et pour célébrer une date aussi exceptionnelle l'ambiance est à la fête pour tout le monde !

Surprises, nouveautés et créations spéciales seront le lot des visiteurs du Hilton Paris Opéra

Joyau du patrimoine parisien, l'adresse prestigieuse est aussi une référence en matière gastronomique. Et pour en faire profiter au mieux ses invités, le Palace a décidé de

En 2014 le Grand Salon fut classé à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1979 © Paris Hilton Opéra

formules attractives.

 

 

La carte spéciale « 1889 » au menu toute l'année 2019

Une adresse où il est bien agréable de se poser pour déguster un teatime d'époque*, confortablement installé dans le grand Salon. Mix de salé sucré, vous pourrez y savourer Mini croque-monsieur, Paris Brest ou encore scone traditionnel, dans un décor délicieux...sous le regard malicieux d'Angelots, postés aux coins du salon mythique.

L'heure du thé © Hilton Paris Opéra

Une formule à privilégier en amoureux, pour les 130 ans de l'établissement, le chef Eric Lenormand a concocté un diner royal : Fricassée de
homard, tendre de boeuf aux morilles et petites asperges poêlées, et baba au rhum avec chantilly, à réserver 48h à l'avance. (130€ pour 2)

Une page d'Histoire

Avec le « Century Wall » c'est une immersion dans le temps qui nous est proposée : les 130 ans du Hilton Paris Opera et pour le Centenaire
des clichés retracent l’histoire du groupe hôtelier et de l’enseigne parisienne. 

 

Pour se souvenir de 1889 1889, une Tour Eiffel de plus de 2 mètres est installée dans l'entrée du Hilton Paris Opéra © photo PdF 2019

Clin d'oeil de l'Histoire, des artistes ont fréquenté l'établissement et pour certains ce fut une question de vie....

En 1909, l’auteur dramatique Georges Feydeau décide de s’y installer 8 jours. Il y séjournera 10 ans jusqu’à la veille de sa mort ! Claude
Monet a également fait de l’établissement son « pied-à-terre », lorsqu’il quittait sa maison de Giverny.

Un cocktail, le Coquelicot, est proposé à la carte. Servi sur de magnifiques sous-verres représentant ses plus beaux tableaux, il rend hommage au célèbre impressionniste. 

Un peu d'Histoire

En 1889, place à la dixième Exposition Universelle dans la Capitale. Pour répondre aux besoins de cet événement d’envergure mondiale, le Grand Hôtel Terminus, aujourd’hui le Hilton Paris Opera, ouvre ses portes.

Cet hôtel, autrefois directement relié à la Gare Saint-Lazare par la passerelle de l’Impératrice, est édifié par la Compagnie des Chemins de Fer de l’Ouest en un temps record de 15 mois.

L'avant-gardisme de l'Hôtel attire les touristes montés à Paris spécialement pour le voir.

Tout l’ameublement vient des Grands Magasins du Louvre. 500 chambres toutes équipées de l’électricité et du téléphone, sur 6 étages,
desservis par 3 ascenseurs. Le luxe pour une clientèle aisée.

Aujourd'hui démocratisé son accès est ouvert à tous et abordable dans ses tarifs.

Il ne faut pas se priver de passer un moment dans ce lieu qui respire l'Histoire et le savoir-faire à la française

Plateau teatime d'époque* : 38€ pour 2, 20€ pour une personne

Hilton Paris Opera

108 Rue Saint-Lazare

75 008 Paris

 
Métro : Saint-Lazare – Lignes 3, 9, 12, 13 et 14
Renseignements par téléphone au 01 40 08 43 91 ou par email à parisopera.sales@hilton.com

vendredi, 28 juin 2019 Écrit par

Fête des Mères à Ancy-le-Franc

 

Flânerie dominicale

Bienvenue dans le magnifique parc du château d'Ancy le Franc en cette journée dédiée à la Fête des Mères où un tarif réduit leur sera réservé.

Jardin à l’anglaise avec serpentine, multiples petits chemins et cours d’eau, lac et pavillon romantique du XVIIIe siècle, une dizaine de cyprès chauves, des saules pleureurs & plantes aquatiques sur la berge du lac … une cinquantaine d'hectares pour prendre un bon bol d'air et de nature !

En Bourgogne

Dimanche 26 mai 2019

18, Place Clermont-Tonnerre
89 160 Ancy-le-Franc

03.86.75.10.30

vendredi, 24 mai 2019 Écrit par

Osez Joinville

En Champagne Ardenne, Joinville petite ville dynamique redynamise son centre-ville. Les plus belles maisons déploient leur charme pour attirer les futurs acquéreurs.

Joinville un exemple audacieux

Objectif, ouvrir les maisons du centre historique pittoresque pour y attirer de nouveaux habitants et des amoureux des belles pierres. En parallèle, subventions et défiscalisations, services publics, commerces ou encore richesses touristiques seront présentés pour que ce moment soit aussi la célébration d’une qualité de vie aux atouts indiscutables !

 Une Petite Cité de caractère

Les 18 et 19 mai 2019

Renseignements ville de Joinville

03.25.94.13.01

vendredi, 17 mai 2019 Écrit par

Nouvelle présentation des Salles Louis XIV

De l'Histoire, de l'Histoire de l'Art et de l'iconographie

Dès le 4 mai ) Versailles les Salles Louis XIV seront au centre de toutes les attentions.

Ce tout nouveau parcours permettra de présenter les dernières acquisitions du château. La visite mettra l'accent sur des oeuvres encore méconnues et sorties des réserves pour l'occasion.

Témoignage de la richesse artistique du XVIIe

Les portraits de Louis XIV sont variés : le buste, de trois-quarts, en pied, officiel, intime. D'où l'intérêt d'expliquer ces diverses mises en scène. Elles sont pour la plupart signées par des artistes de renom : Le Brun, Mignard, Van Der Meulen mais il existe d'autres oeuvres tout aussi intéressantes, exécutées par des peintres moins célèbres.

Par ailleurs, les Salles Louis XIV sont anoblies par la remarquable marquetterie du fameux ébéniste de l'époque du Roi, André-Charles Boulle. Le décor va accueillir quelques pièces de mobilier provenant de lieux disparus, tel le médailler du Cabinet des Raretés de Louis XIV.

 

vendredi, 03 mai 2019 Écrit par
Page 1 sur 3

Compteur de visites

1498790
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
3039
4761
7800
671785
86607
171935
1498790

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant:
 EUR