Corneille n'a pas écrit pour Molière

Quand le romancier Pierre Louys, dans un article du Temps, pour la pièce « Amphitryon » émet l'idée que Corneille écrit les pièces de Molière, il sèmera le doute dans l'esprit de ses contemporains jusqu'à aujourd'hui où une étude démontre l'inexactitude de son hypothèse.

Le vocabulaire des pièces de Corneille et Molière très proche

Comment un comédien, présumé sans grande éducation littéraire, à la fois valet de chambre du roi et directeur de troupe de théâtre, aurait-il pu écrire tant de chefs-d’œuvre ? Molière n’aurait en fait été que l’acteur principal des comédies qu’on lui attribue.

Leur véritable auteur, Corneille, serait resté dans l’ombre pour ne pas ternir sa réputation ni s’exposer aux controverses.

Une méthode irréfutable

Deux scientifiques du Lied (CNRS/Université de Paris) et de l’École nationale des chartes (Université Paris Sciences et Lettres) viennent de démontrer en utilisant des techniques approfondies qu'il n'y a plus de doute à avoir:  il est fort probable que les œuvres de Molière n’aient jamais été écrites par Corneille mais par Molière lui-même.

Molière honoré par Louis XIV

 

L'enquête est menée pour cause de similitudes troublantes

L’analyse statistique des habitudes d’écriture prouve qu'à notre insu, nous employons avec une fréquence particulière des mots, des expressions, ou des structures grammaticales. 

Chaque individu a ses tics de langage. Et si l'on tente de copier le style d’un autre, certaines caractéristiques demeurent malgré tout : par exemple, le nombre de “mots-outils” : “et”, “de”, “or”, “mais”... revient sans que l'on s'en rende compte. Les professeurs le savent bien dans les copies de certains élèves quand certains "empruntent" le talent des autres !

Une étude d’une ampleur sans précédent

Les deux chercheurs ont comparé le vocabulaire, la grammaire, les rimes et les mots-outils de trente-sept comédies en vers de Molière et de Pierre Corneille mais aussi de Scarron, Rotrou et Thomas Corneille. Quel que soit le critère étudié, il est apparu que les pièces de Molière possèdent des caractéristiques communes évidentes, qui n’ont rien à voir avec celles des autres auteurs de l’époque. Ce sont même des œuvres de Pierre Corneille dont elles divergent le plus, celles de Scarron ou Thomas Corneille étant même plus proches

 

Retrouvez l'article paru le 27 novembre 2019

Bibliographie

Why Molière most likely did write his plays. (Florian Cafiero, Jean-Baptiste Camps), Science Advances, le 27 novembre 2019, DOI : 10.1126/sciadv.aax5489

 

 

 

28 Nov 2019 0 comment
(0 Votes)
 
Tartuffe de Molière Tartuffe de Molière © English version

Quand le romancier Pierre Louys, dans un article du Temps, pour la pièce « Amphitryon » émet l'idée que Corneille écrit les pièces de Molière, il sèmera le doute dans l'esprit de ses contemporains jusqu'à aujourd'hui où une étude démontre l'inexactitude de son hypothèse.

Le vocabulaire des pièces de Corneille et Molière très proche

Comment un comédien, présumé sans grande éducation littéraire, à la fois valet de chambre du roi et directeur de troupe de théâtre, aurait-il pu écrire tant de chefs-d’œuvre ? Molière n’aurait en fait été que l’acteur principal des comédies qu’on lui attribue.

Leur véritable auteur, Corneille, serait resté dans l’ombre pour ne pas ternir sa réputation ni s’exposer aux controverses.

Une méthode irréfutable

Deux scientifiques du Lied (CNRS/Université de Paris) et de l’École nationale des chartes (Université Paris Sciences et Lettres) viennent de démontrer en utilisant des techniques approfondies qu'il n'y a plus de doute à avoir:  il est fort probable que les œuvres de Molière n’aient jamais été écrites par Corneille mais par Molière lui-même.

Molière honoré par Louis XIV

 

L'enquête est menée pour cause de similitudes troublantes

L’analyse statistique des habitudes d’écriture prouve qu'à notre insu, nous employons avec une fréquence particulière des mots, des expressions, ou des structures grammaticales. 

Chaque individu a ses tics de langage. Et si l'on tente de copier le style d’un autre, certaines caractéristiques demeurent malgré tout : par exemple, le nombre de “mots-outils” : “et”, “de”, “or”, “mais”... revient sans que l'on s'en rende compte. Les professeurs le savent bien dans les copies de certains élèves quand certains "empruntent" le talent des autres !

Une étude d’une ampleur sans précédent

Les deux chercheurs ont comparé le vocabulaire, la grammaire, les rimes et les mots-outils de trente-sept comédies en vers de Molière et de Pierre Corneille mais aussi de Scarron, Rotrou et Thomas Corneille. Quel que soit le critère étudié, il est apparu que les pièces de Molière possèdent des caractéristiques communes évidentes, qui n’ont rien à voir avec celles des autres auteurs de l’époque. Ce sont même des œuvres de Pierre Corneille dont elles divergent le plus, celles de Scarron ou Thomas Corneille étant même plus proches

 

Retrouvez l'article paru le 27 novembre 2019

Bibliographie

Why Molière most likely did write his plays. (Florian Cafiero, Jean-Baptiste Camps), Science Advances, le 27 novembre 2019, DOI : 10.1126/sciadv.aax5489

 

 

 

Informations supplémentaires

  • Région: Paris
Dernière modification le jeudi, 28 novembre 2019 18:46

Patrimoine de France est un Magazine de presse en ligne qui vous emmène à la découverte des terroirs. Suivez les Journées du patrimoine et autres actualités ...

Site internet : https://patrimoinedefrance.fr

Laissez un commentaire

Compteur de visites

3163860
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
18306
21777
79974
2191783
208396
448953
3163860

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR