La rédaction

D'Haguenau

Haguenau mérite le détour avec en premier lieu son patrimoine remarquable, sa forêt que l'on retrouve au gré de la promenade.

Son patrimoine architectural témoigne d'une personnalité originale. Sa brique rouge bordeaux est présente partout, que l'on retrouve à Metz également. On ne peut nier une influence germanique par son histoire. Le centre ville réserve de belles surprises, des petites places disséminées en font le charme avec leurs puits fleuris.

Deux églises médiévales , Saint-Georges dont les deux cloches sont parmi les plus anciennes de France et Saint-Nicolas dont il faut aller admirer des boiseries XVIIIe.

 

malle au musée du Bagage © photo PdF 2019

Des musées apportent des éclairages intéressants. Le musée historique conserve des collections archéologiques ainsi que des sculptures médiévales, des monnaies et des médailles. Le musée alsacien entretient quant à lui la mémoire régionale avec des objets locaux, la reconstitution d'une maison de potier.

Enfin le dernier en date, installé dans l'ancienne poste, à l'entrée de la ville, expose des valises, des coffres, des malles, un musée unique sur l'histoire du Bagage. Passionnant.

Une ville à découvrir pleine de charme et à l'accueil chaleureux.

27 Juil 2019

Faïencier, un métier d'avenir

A Nevers, la faîencerie est affaire de famille depuis des siècles. Une nouvelle génération en a pris les commandes, sur les pas des anciens mais en actualisant cet art ancestral.

On n'échappe pas à son histoire. Clair est depuis enfant dans cet environnement, son père, son grand-père, avant lui, exercaient la profession. La faîence il connait sur le bout des doigts.

Toujours actuelle la Faïence de Nevers © photo PdF 2019

 

C'est un artiste, il maîtrise parfaitement la technique.

Le doigté du Maïtre Faïencier © photo PdF 2019

 

A Nevers on a le réflexe faîence ! La tradition est bien ancrée pour offrir des cadeaux, une belle faïencerie est toujours appréciée. La faïence ne se démode pas, les commandes affluent.

Vous pouvez visiter l'atelier et découvrir un métier passionnant expliqué avec générosité

Faïencerie Clair Bernard

1 Rue Sabatier 

58 000 Nevers

03.86.36.51.71

 

28 Juil 2019

Campagne de restauration à l'église Saint-Joseph

A Roubaix, on voit bientôt le bout du tunnel. Le chantier de rénovation entamé il y a vingt deux ans touche à sa fin en début d'année prochaine. 

L'église Saint-Joseph, chef d'œuvre du néo-gothique, est un joyau du patrimoine roubaisien, Le seul édifice classé Monument Historique. 

Débutés en 1997, les travaux de restauration des décors peints de l'église devraient s'achever en 2020. L'usure du temps n'a pas éargné le bâtiment : la toiture endommagée par des infiltrations, le clocher qui risque de s'effondrer, la mérule et la vrillette qui s'attaquent aux lambris et pour finir le tableau, l'humidité qui touche les décors peints.

Le chantier à l'église Saint-Joseph © Oeil photographique

 

L'ensemble des dégâts devaient être résorbés dans sa totalité. L'alerte donnée dès 1990 ont stimulé deux campagnes successives; l'une de 1997 à 2001 par la ville et l'Etat. Puis une seconde en 2009, autour du sauvetage de quelques vitraux soutenue par la ville de Roubaix, l'Etat, le département du Nord et des mécènes.

Enfin en 2014, la dernière campagne initiée par la ville de Roubaix se met en place. Il s'agit maintenant de terminer cet important chantier qui occupe toute l'église.

Inaugurée en 1878, l’église Saint-Joseph est l’oeuvre du baron Bethune.

Un accès pour les personnes à mobilité réduite sera installé et pour parachever entièrement cette aventure, au programme il a été décidée de redonner vie à l'orgue.

Des décors peints à restaurer © Oeil photographique

 

Roubaix va retrouver son chef d'oeuvre.

Un Cercle de mécènes, très impliqués dans le projet, sous la houlette de Damien Debosque, poursuit son action en recherchant des fonds. Dernier objectif, rénover les lustres, prévu à la fin du chantier.

 

 

26 Juil 2019

Le Nessay a fait peau neuve

Sous des airs de carte postale se cache une histoire de passionnés pour un château tout de briques orangées, posées sur son rocher en Ille-et-Vilaine. Une drôle de construction au milieu de la baie, non loin de la Rance.

 

Le Nessay, dans son écrin © photo PdF 2019

Une rénovation ambitieuse et de l'énergie à revendre et voilà que repart l'histoire de Nissay !

 

La décoration personnalisée ajoute une touche de charme au lieu © photo PdF 2019

C'était une coquille vide qui méritait que l'on s'y attache. Après un désamiantage radical, la petite entreprise familiale décide d'y créer un lieu convivial séminaires, des chambres et des suites agrémentées de mobilier chiné, le tout assorti à un Bistrot chic, le bouche à oreille fait office d'invitations !

Ouvert toute l'année, la clientèle, beaucoup d'habitués, viennent profiter des derniers rayons de soleil sur la Baie. Une demeure conviviale qui attire la gaité et sait mettre ses hôtes à l'aise.

 

Le Nessay

35 800 Saint-Briac-sur-mer

02.99.21.02.10

27 Juil 2019

Le Phare Saint-Mathieu

Qui dit phare, dit passion. Derrière un phare se cache toujours un amoureux du monument, de sa fonction, de son histoire.

C'est bien sûr le cas de ce joli phare breton qui représente l'un des maillons de cette belle lignée de phares qui se profilent tout le long de la côte finistérienne.

De nos jours, la majorité sont automatisés et pratiquent la géonavigation. Beaucoup ont été bâtis sur la terre ferme mais plusieurs exemples sont implantés sur des rocs. Leur réalisation crée toujours l'émerveillement. Ils illustrent le génie humain, ce sont de véritables prouesses techniques.

 

Vue exceptionnel sur la Mer d'Iroise © photo PdF 2019

 

Le phare Saint-Mathieu 163 marches, 37 mètres

A plougonvelin, on le distingue de loin, tout rutilant, paré de rouge et de blanc. Classé Monument Historique depuis 2010, il éclaire cette belle côte préservée, non loin du Parc naturel de la mer d 'Iroise. Il veille sur le Mémorial des marins disparus. 

Petite chapelle au pied du phare Saint-Mathieu © photo PdF 2019

Les vestiges de l'abbaye du XIe ajoutent une touche d'authenticité à ce lieu envoûtant.

Son puissant projecteur envoie des signaux toutes les 15 secondes depuis 1835.

Il ne compte pas parmi les plus grands, le plus haut étant celui de l'Ile Vierge (1902) avec ses 77 m et 392 marches. Au large de Paimpol on trouve celui des Roches-Douvres, le plus éloigné d'Europe, il date de 1867.

Une Route des Phares un itinéraire original à suivre pendant les vacances.

Les municipalités ont pris conscience depuis quelques années de ce patrimoine maritime, symbole de leur identité, qu'ils entretiennent. Des projets originaux voient le jour comme ce phare en pleine mer, loué à un couple qui tente l'expérience de l'isolement.

Pensez que ce sont souvent des bénévoles qui font découvrir leur phare, ils appartiennent à une association de sauvegarde.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, un restautant élégant, repertorié par le guide Michelin, est installé face au phare.

Une adeesse gourmande

7 place SaintTanguy

02.98.89.00.19

Site de pointe Saint-Mathieu

Musée, phare et sémaphore

02.98.89.00.17

290217 Plougonvelin

 

24 Juil 2019

Le Palais du Parlement de Bretagne à Rennes

Un édifice unique au Temps du Grand Siècle

Celui qui figurait comme immuable et bien souvent austère voit son destin basculer le jour de son gigantesque incendie. Depuis cette année terrible pour la ville (Février 1994), le Parlement rennais est sans contexte le monument qui rencontre le plus de visites dans le centre historique.

Miraculeusement préservée la Grand Chambre est un pur joyau. La toiture s'effondra et  l'étage supérieur détruit. Les toiles et boiseries adjacentes furent l'objet d'une restauration d'une dizaine d'années.

Ebenistes, sculpteurs, ferronniers d'art, menuisiers, doreurs, de nombreux artisans participèrent à ce chantier exceptionnel dont le coût total atteindra 50 millions d'euros mais qui est exemplaire par le résultat magnifique et le plaisir qu'il procure lors de sa visite.

Le grand décorateur de l'époque Charles Errard (1606-1689) est l'auteur du plafond de la Grand Chambre © photo PdF 2019

Le Parlement de Bretagne a bénéficié de soins particuliers et sa restauration de haute facture achevée est aujourd'hui un régal pour l'oeil.

Un peu d'Histoire

Le Parlement (créé en 1554) siège de manière alternative à Rennes ou à Nantes. Puis en 1561, la cour de justice s'installe à Rennes ce qui fait de la ville une capitale administrative et politique. C'est au début du XVIIe que les juristes souhaitent faire bâtir un palais à la hauteur de leur fonction. Ils quittent le couvent des Cordeliers pour rejoindre le nouvel édifice intra-muros. 

Achevé en 1654, il comporte quatre ailes, distribuant de grands pavillons couronnés d'une toiture d'ardoises. Des colonnes, statues, pilastres, frontons et autres symboles du pouvoir finissent par lui donner un aspect de palais.

 

La toiture du Parlement entièrement restaurée © photo PdF 2019

Sa construction durera cent ans

Déjà en 1720 le bâtiment fut victime d'un premier incendie auquel il résista. Il faut dire que ce fut la première édification d'un monument public en pierre. Jusque-là tout est en bois, il faut imaginer la place royale qu'il domine, entièrment recouverte de baraques en bois.

Plafonds à caissons, peintures allégoriques, boiseries sculptées et dorées, l'effet de puissance est garanti. Les plus grands noms de l'époque en matière de décoration sont présents. 

Un ensemble superbe © photo PdF 2019

Premier site touristique rennais

Siège du Parlement de Bretagne jusqu'à la Révolution française, il sert de Cour d'Appel depuis*. C'est un lieu historique vivant ! A l'intérieur vous découvrez le travail de Salomé de Brosse (architecte de Marie de Médicis) et les peintures de Noël Coypel, un disciple du peintre du roi Charles Errard.

Et Rennes n'est pas avare en patrimoine d'où son classement en ville d'art et d'histoire, le promeneur dispose d'un circuit de premier ordre. Un premier arrêt à l'Office de Tourisme où l'on vous guidera, plusieurs instruments multi-médias sont à votre disposition.

*Le Parlement abrite la Cour d'Appel de Bretagne et la Cour d'assises de'Ille-et-Vilaine

 Destination Rennes

Office de tourisme de Rennes

1, Rue Saint-Malo

35 000 Rennes

08.91.67.35.35

 

22 Juil 2019

Autour du Four

Amis abonnés si vous passez par le Pays des Ecrins, voici une adresse de qualité, qui ne paye pas de mine mais très appréciable. Au premier abord, c'est un pavillon dans un lotissement comme un autre mais sur l'ardoise à l'entrée de son jardin, on peut lire Auberge, là vous pénétrez dans le royaume d'Esther.

Ancienne institurice, Esther Poncet a une autre passion que celle d'enseigner, celle de cuisiner. Et pour assouvir ce besoin, elle nous accueille dans sa maison toute l'année.

Entourée d'une jeune équipe motivée, sa cuisine régale les papilles avec des produits frais, faits maison, et comme son nom l'indique cuite au feu de bois !

© photo PdF 2019

La vue est superbe, sous la terrasse abritée du soleil.

Son adresse est bien connue des gourmands du coin, qui vous indiqueront de prendre le départ de la Vallée du Fournel en direction des Mines d'argent, à visiter dans la foulée, après le dessert...

Un Mimi-resto comme l'appelle sa propriétaire

Autour du Four

Ouvert toute l'année

Sur réservation les midis et soirs

04.92.23.00.69

8 rue de Portin

05120 L'Argentière-La-Bessée

22 Juil 2019

Compteur de visites

1709010
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
1773
8063
9836
870963
126151
170676
1709010

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant:
 EUR