La rédaction

Belfort en son jardin d'hiver

Un Mois givré

On connait Belfort et son lion magnifiquement taillé dans la pierre ocre mais dès que pointe la saison hivernale, la ville joue le jeu, emmenant tout son monde vers les sommets !

Il faut dire que l'on n'est pas loin du Parc Naturel régional des Ballons des Vosges, dont fait parti le Ballon d’Alsace et ses 1 247mètres, quand même !

Illuminations à Belfort © photo Benoit Grebaux

 

Et côté Jardin, sur la Place d’Armes, dessinée par Vauban, le Village des P’tits Givrés fait rêver les bambins.

Plus loin, place Corbis, la patinoire fait tourner les têtes.

Un air montagnard revigore Belfort 

Du 8 décembre au 6 janvier 2019

 

 

30 Nov 2018

Images sur les murs

Estampes, tableaux, extraits littéraires, d'hier à aujourd'hui

Inaugurée aujourd'hui la nouvelle exposition du musée de l'image d'Epinal sillonne la France: De Bessans à Pont-Aven, en s'interrogeant sur la place des images dans nos foyers. Comment les met-on en valeur ? Où les accroche-t-on ?

Vieux souvenirs, 1893, d'après Jean P. Haag (XIXe siècle) photogravure de Boussod, Valadon & Cie, 1894 Impression sur chine appliqué, 26,8 x 38,2 cm, inv. 93.I.2.188, Coll. Musée Goupil, Bordeaux. © Mairie de Bordeaux, photo Anaïs Sibelait

 

Quelle place pour nos images ?

Un regard pointu sur nos pratiques quand on sait que l'établissement possède une collection unique d'imagerie populaire du 17e au 21e siècle. Des images variées, reflets de nos joies, de nos désirs, de nos envies de rêver, d'évasion.

Souvenirs familiaux et Mémoire collective

JACOMIN Jean-Marie, Un militaire blessé racontant ses campagnes, 1822, huile sur toile Inv. 2004.7.1, Coll. Musée de la vie bourguignonne, Dijon © Direction des Musées et du Patrimoine, musée de la Vie bourguignonne Perrin de Puycousin, Dijon / photo François Perrodin

 

Des reproductions collées aux murs, des images pieuses, des tableaux d'ordre historique, confinant aux centres d'intérêts des habitants. Souvent des histoires de famille.

Un sujet touchant qui parle de l'intimité de chacun et rarement traité comme thématique d'exposition, un diaporama sensible qui nous plonge dans le Temps où chacun peut retrouver une partie de son histoire.

Pierre-Edouard Frère, Les images, lithographie extraite du recueil Les expositions de Paris. Salon de 1857, textes de Théophile Gautier, Paris, 1859, 44,5 x 33 cm. Coll. Musée départemental d’Art ancien et contemporain, Épinal. © Musée de l’Image –Ville d’Épinal / cliché H. Rouyer

 

Le musée d'Epinal conserve plus de 100 000 images françaises et étrangères, du 17e siècle à nos jours, soit l’une des plus importantes collections d’imagerie populaire dans le monde.

 

Du 1er décembre au 29 septembre 2019

Musée de l'Image

42 quai de Dogneville

88 000 Epinal

03 29 81 48 30

30 Nov 2018

Le savoir-faire lié au parfum à Grasse reconnu au Patrimoine immatériel de l'UNESCO

Villa-Musée Jean-Honoré Fragonard © photo PdF 2018

 

Portés par de nombreux acteurs de la filière, l'ensemble des cultivateurs, des parfumeurs, des experts, des scientifiques, les efforts ont été récompensés puisque les savoirs faires liés à la production du parfum de Grasse et de son Pays. 

Depuis quelques temps déjà les grandes Maisons ont réinvestis les terrains de culture et se réapproprient tout un savoir être lié à cette production locale, porteuse d'emplois.

La matière première sur place nécessite tout un ensemble de compétence porté par cette candidature : la culture de la plante à parfum, la connaissance de la matière première et leur transformation pour aboutir au savoir final, l'art de composer un parfum. 

Un domaine que les Grassois savent dompter depuis des siècles.

 

28 Nov 2018

Escale à Bains-les-Bains

Bains-les-Bains réputé pour ses soins uniques à base de kaolin est une curiosité dont il ne faut pas se priver. Mais la station développe des atouts détente parfaitement adaptés à tous et en toute saison.

L'histoire de la station remonte à l'époque gréco-romaine dont des vestiges sont encore visibles.

Côté architecture, les traces d'époque Napoléon III ainsi que la période Art déco se côtoient.

Onze sources font la réputation du village, des eaux déclarées d'intérêt public, par décret impérial il y a plus de 150 ans. Les cures traitent des maladies cardio-artérielles et rhumatologiques, à noter l'accès aux personnes à mobilité réduite.

L'attrait essentiel réside toujours dans un bain au kaolin, à vivre en apesanteur, une expérience exceptionnelle. Mais ce n'est pas tout, les thermes explorent d'autre pistes et offrent des nouveautés avec des mini-cures détente et bien-être appréciables à tout moment de l'année !

Piscine de relaxation, jets sous-marins, marche à contre-courant...et le programme de ressourcement en forêt, avec des balades inspirées de la sylvothérapie, accompagné de musicothérapie et de stretching,  labellisé par Forê l'effet Vosges a conquis plus d'un adepte.

Pour voir la vie en Vosges

Le plus vaste lac vosgien celui de Gérardmer © photo PdF 2018

 

Expérience de vie au plus près de la nature les Vosges développent le concept avec pour atout majeur son environnement avec comme plus bel exemple la forêt vosgienne.

Gérardmer illustre à merveille cet art de vivre.

Bien évidemment l'incontournable festival de cinéma FantasticArt rendez-vous des stars du 7ème Art a une adresse où le public peut apercevoir les plus grands noms du cinéma mondial est le Grand Hôtel, à l'origine Relais de poste depuis 1860. Un établissement somptueux à deux pas du lac, mené par la famille Rémy qui a su entretenir l'âme du lieu. A la suite de ses parents qui ont transformé totalement le lieu dès les années 80, leur fils Pierre tient les rênes de l'entreprise.

L'espace spa du Grand Hôtel © photo PdF 2018

 

La ville a de nombreux atouts en poche. Elle entretient sa réputation de savoir-faire à travers son linge de maison et son fromage local le Géromé sous la même appellation que le Munster.

Le lac qui entoure Gérardmer, le plus vaste des Vosges avec ses 115 ha, permet des balades de toute beauté.

On respire ici.

 

Thermes de Bains-les-Bains

1 avenue Docteur Mathieu 88 240 Bains-les-Bains

03.29.36.32.04

Grand Hôtel de Gérardmer

L’établissement compte 4 étoiles, 1 bib gourmand, 3 Fourchettes et le spa Les Chênes Blancs a reçu le prix du Meilleur Design en 2013, le prix du Meilleur Soin en 2014

18 rue Charles de Gaulle

88 400 Gérardmer

03.29.63.06.31

 

28 Nov 2018

Illuminations à la Cathédrale de Guillaume

Histoire et Patrimoine

Bayeux et sa célèbre tapisserie se mettent en lumière. La cathédrale sert d'écrin à ce nouveau spectacle qui grâce aux nouvelles technologies ravivera la légendaire tapisserie.

 

Le retour de la Tapisserie de Bayeux

La projection est gratuite mais Attention ! réservée à l'entrée de 200 personnes par séance.

Une manifestation gratuite

Du 1er décembre au 5 janvier 2019

 

 

28 Nov 2018

Salon du livre

Jean des Cars, Hubert Védrine, Marc-Olivier Fogiel, Eric Roussel, Guillaume Durand, belle affiche pour le prochain salon du livre à Paris dans le 16ème arrondissement.

Un hommage sera rendu à Emmanuelle Riva par l’artiste italienne Sheila Concari.

Conférences, ateliers, dédicaces émailleront la journée 

70 auteurs présents 

Le 1er décembre 

De 14h à 18h30 à

Mairie du 16ème

Avenue Henri Martin

28 Nov 2018

Quand les fleurs font l'étoffe

Une histoire de la Flore dans l'imprimé

Cette belle exposition débutée il y a peu au musée des Etoffes de Mulhouse nous offre un bain de fraicheur.

Les thématiques travaillées par l'équipe de l'établissement sont toujours source de ravissement. Il faut dire que dès que l'on appréhende le sujet des étoffes, le domaine est si vaste et plaisant que c'est un trésor qui s'ouvre à nous. Les collections du musée offrent un apport considérable au déclic du sujet proposé. 

La créativité florale du XVIIIe à nos jours voilà la période évoquée durant ce parcours. IL faut remonter à l'Antiquité pour constater que déjà la Nature inspire les artistes à travers des fleurettes, des ramettes aux formes épurées. Le Siècle des Lumières portera la floralité à son pinacle. D'ailleurs une Fleur désigne une nouvelle étoffe.

Les livres de botanique, la peinture du XVIIIe ainsi que l'enseignement du dessin répandu à cette époque ajoutent à l'engouement dans l'imitation de ce que l'on peut observer dans les jardins et les serres. Les expéditions des grands navigateurs ajoutent à la connaissance et à la découvertes des plantes exotiques, très en vogue.

Une robe Yves Saint-Laurent © Sophie Carré

 

Le pouvoir des Fleurs

La fleur peut avoir également une portée politique. De la fleur des champs portées, légèrement sur les chapeaux des Dames de la haute société, de la noblesse au coquelicot, symbole révolutionnaire, la fleur porte haut ses couleurs.

La traditionnelle couronne de fleurs est remise au goût du jour à la Renaissance, elle redevient présente dans le tissu d'ameublement dès la fin du XIXe.

La Tulipomanie en Europe explose au XVIIe

Les estampes japonaises envahissent les expositions universelles dès le XIXe et la manière figurer la flore fait apparaitre de nouvelles espèces, pivoines, fleurs de cerisiers, pruniers, cette façon de dessiner la nature inspire les peintres européens.  

La rose, bien sûr la Reine non détrônée, l'hortensia à découvrir, la tulipe si inspirante représentée au XVIIe dans les Indiennes...Au fil du temps les plaisirs varient et les modes évoluent reflètent le mode de vie. La société privilégiant la fleur des champs à celle des villes à l'exemple du mouvement anglais Arts & Crafts.

L'évolution de la mode, des tendances comme l'on dirait aujourd'hui se dessine autour des motifs floraux.

Le jardin inspire à toutes les époques les créateurs

Aujourd'hui encore, les créateurs de grandes maisons viennent y puiser de nouvelles tendances dans ce qui a pu être imaginé il y a quelques siècles...

 

Toile imprimée pour ameublement, Champ de tulipes France ou Angleterre, manufacture inconnue, 1927, toile de coton imprimée au rouleau

 

 

Profitez de l'exposition pour agrémenter votre visite du parcours de ce musée si riche en patrimoine. Tout le savoir-faire autour de la création du tissu est passionnant, le musée possède des machines, exemples de l'industrialisation, primordiale à Mulhouse.

 

Echantillon de tissu simultané de sonia delaunay, France, Paris, 1928, taffetas de soie imprimé au cadre

 

Une richesse inépuisable

Il est possible d'avoir accès aux collections, sur rendez-vous (payant), pour les professionnels et les particuliers. 

 

Echantillon d’ameublement, Alsace, Mulhouse, manufacture Thierry Mieg & Cie, vers 1880, impression au rouleau sur coton

 

Comptez une bonne heure pour découvrir tout le parcours qui nous mène aux sources des techniques développées pour aboutir à une excellence dans la diversité des impressions sur tissus.

Gravure de mode "Robe XVIIIe siècle", Paris, Mulhouse, manufacture Steinbach, Koechlin & Cie, lithographie

 

L'exposition a été réalisée avec le concours du Musée Yves Saint-Laurent à Paris, Agnès B et la Maison Léonard Paris

Du 26 octobre au 29 septembre 2019

Ouvert tous les jours sauf le lundi

De 10h à 12h et de 14h à 18h

Musée de l'Impression sur étoffes

Rue Jean-Jacques Henner

68 100 Mulhouse

23 Nov 2018

Compteur de visites

3204870
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
3691
15203
120984
2191783
249406
448953
3204870

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR