La rédaction

Fête de la Science à la Coupole

Du 6 au 14 octobre, la Coupole participe comme chaque année à la Fête de la Science. Plusieurs animations émailleront ces journées avec pour thème « l’erreur ».

Une exposition dédiée aux météorites, des conférences animées par des professionnels, ou encore des bus et trains mystérieux qui amèneront les visiteurs les plus curieux dans des lieux insolites du Pas-de-Calais voilà de quoi satifsaire les plus curieux ! 

Cet immense bunker nazi, à l’origine base de lancement contre Londres des fusées V2 est aujourd’hui un haut lieu de culture historique et scientifique.

 

Salle du Planétarium © La Coupole
Salle du Planétarium © La Coupole

 

 

Le vendredi 12 octobre, conférence sur l’erreur scientifique à 19h

par Nicolas Fiolet, astrophysicien et responsable du Planétarium 3D de La Coupole

 

« Errare humanum est » : l’erreur est humaine.

Entre problèmes instrumentaux, incertitudes, approximations mais aussi hypothèses douteuses, malchance, ou étourderies, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur le cheminement des idées et les principes de l’élaboration d’une théorie scientifique. Comment est-elle acceptée ou rejetée par les chercheurs ? À travers des exemples empruntés, entre autres, à la physique, l’astronomie ou encore à la chimie, les participants pourront découvrir comment les scientifiques prennent en compte les différentes sources d’erreurs pour les réduire au maximum. 

Une animation insolite, renouvelée cette année, vous montez dans le bus sans savoir où il vous emmènera

 

Les bus mystérieux 

Samedi 6 octobre : départ à 14h – retour à 18h 

Dimanche 7 octobre : départ à 14h – retour à 17h30 

Spécial enfants le mercredi 10 octobre : départ à 14h – retour à 17h 

 

Le train mystère 

Samedi 13 octobre : départ à 15h du quai situé en face de La Coupole– retour à 17h 

 

La manifestation est gratuite

Inscriptions au 03 21 12 27 27 

- La Coupole Musée de la Seconde Guerre mondiale

62 570 St Omer

 

 

 

 

03 Oct 2018

Festival de la Forêt et du Bois

Déjà particulièrement réputé pour sa Fête des tomates et son conservatoire reconnu pour sa diversité, le Château de la Bourdaisière nous donne rendez-vous en ce mois d'octobre pour Vivre le Bois, thématique de sa 3ème édition.

 

 

Comment prendre soin de la forêt et valoriser les nombreux usages du matériau bois.

Bien en amont de la Journée internationale des forêts prévue le 21 mars 2019, le Festival met l'accent sur les bienfaits de la forêt et les ressources qu'elle nous apporte, facteur de notre développement économique.

Sans oublier des moments de plaisirs à partager en compagnie d’Astérix et Obélix, venus exceptionnellement participer aux nombreuses animations : réalisation d'un herbier, jeux géants en bois, tir à l'arc…

Samedi 20 et dimanche 21 octobre

Château de la Bourdaisière

37 270 Montlouis sur Loire

02.47.45.16.31

 

03 Oct 2018

Folie Flore à Mulhouse

Conjugué au Congrès Mondial du Bonsaï, l'évènement botanique Folie Flore est tout naturellement placé cette année sous le signe du Japon.

240 bonsaïs dévoilés aux visiteurs, certains pour la première fois.

 

 

Pin à cinq aiguilles Pinus Pentaphylla
Pin à cinq aiguilles Pinus Pentaphylla Joseph Pyloos Belgique © photo PdF 2018

 

 

Le flot incessant des visiteurs, 150 000 lors de la dernière édition, ne cesse de croître et ce n’est pas cette superbe exposition de bonsaïs qui va endiguer le succès.

 

Ces arbres devenus miniatures, sont tous réunis dans l’enceinte du Parc exposition mulhousien et mis en scène en fin de circuit. Pins, hêtres, chênes, buis… ils représentent une somme de travail considérable. Certains sont obtenus au bout d’une trentaine d’années de patience et de savoir-faire.

 

Photographiés sous toutes les coutures ce sont les stars du week-end. D’une élégance rare, ils font le plaisir du public. Un rassemblement unique puisque les 30 plus beaux bonsaïs au Monde sont exposés.

 

Folie Flore

 

Un travail d’équipe est récompensé chaque année pour Folie Flore où chacun donne le meilleur. Une énergie dont le résultat est visible et apprécié des visiteurs. Jusqu’au dernier moment, la responsable des Espaces Verts de la ville de Mulhouse Céline Perez sourit, à l’évocation du challenge. Et il y a toujours des nouveautés car les communes environnantes souhaitent faire aussi la démonstration de leur professionnalisme et l'engouement touche toutes les générations.

 

Folie Flore au Parc exposition de Mulhouse
Folie Flore au Parc exposition de Mulhouse, présentation d'un décor foral avec la participation du Conseil municipal des Enfants d'Ottmarsheim © photo PdF 2018

 

 

De nouvelles idées viennent enrichir ce spectacle original, à l'image du chapiteau qui abrite un cirque de Nuages, conçu et pensé pour le plaisir des amoureux des végétaux.

 

Comment le définir entre scénographie florale, musicale et poétique, c’est tout un ensemble qui laisse rêveur. On en ressort détendu, effet zen garanti !

 Des démonstrations sont prévues tout le Week-end

 

 

Cerise sur le gâteau ou plus exactement fleurs sur les plats, le restaurateur offre une palette de saveurs et de couleurs. Au vu du remplissage de la salle, il est fortement conseillé de réserver, c’est l’adresse dont il faut profiter durant la manifestation.

Des plats signés par le chef Henri Gagneux que l'on retrouve à son restaurant La Palette à Wettolsheim

  

Folie Flore

Du 4 au 14 octobre

Congrès Mondial du Bonsaï

Du 12 au 14 octobre

Mulhouse expo

120 rue Lefebvre

68 100 Mulhouse 

 

Le sens du détail des estampes d'Utagawa Hiroschige fait de cette exposition un témoignage rare © photo PdF 2018

 

Mulhouse loves Japan

Jusqu'au 5 novembre

Les 53 Relais du Tokaido

d'Utagawa Hiroshige

A la Commanderie de Rixheim

Jusqu'au 15 octobre

Initié par le Centre Européen d’Etudes Japonaises d’Alsace, l'exposition les 53 relais du Tokaido, se visite à la Commanderie de Rixheim. Des estampes originales, signées du graveur et peintre Hiroshige (contemporain d'Hokusai) mérite vraiment le détour. Colorées et dotées du sens humoristique de leur auteur, l'on suit son périple à travers le Japon. Voyage obligatoire pour les Seigneurs de l'époque, contraints d'amener des chevaux à l'Empereur.

 

Un témoignage rare et d'une étonnante modernité.

01 Oct 2018

La Fabrique du Luxe

Jean Ducrollay Tabatière, 1756-1759. Ors de deux tons, porcelaine de Sèvres Musée du Louvre © RMN-GP (Musée du Louvre)

Les marchands merciers parisiens à la fin du XVIIIe

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le luxe: ses origines, ses traditions cette superbe exposition démontre que le luxe puise ses racines au temps des Lumières.

 

A travers une centaine d'oeuvres d'art, des documents d'archives, le luxe à la parisienne se révèle.

 

Destins de marchands

 

L'exposition met en relief des personnalités tels que Lazare Duvaux ou Dominique Daguerre

 

À la fois négociant, importateur, collecteur, designer et décorateur, le marchand mercier occupe un rôle majeur dans l’essor de l’industrie du luxe à cette époque. Personnage atypique, il entretient des liens dans la haute aristocratie et s’appuie sur un réseau international d’artistes comprenant les meilleures spécialités techniques et artistiques, qu’elles proviennent de Lyon ou de Chine.

 

Pour se faire connaître et agrandir leurs réseaux, il développe les mécanismes de la promotion publicitaire, avec le concours de dessinateurs anonymes ou d’artistes reconnus comme Boucher ou Watteau.

 

Du 29 septembre 2018 au 27 janvier 2019

A retrouver au

 

Musée Cognacq-Jay

 

8 rue Elzévir

 

75003 Paris

 

01.40.27.07.21

27 Sep 2018

Le Mois de l'Architecture

5ème édition du Mois de l'Architecture en Bourgogne.

 

Pour mieux connaître l'architecture et ses métiers, une soixantaine de manifestations se tiennent dans toute la région : conférences, expositions, projections, visites, rencontre, animations.

Des architectes nous ouvrent leurs portes, des visites d'usine transformées en habitation, des quartiers se découvrent, l'éco-logis au cœur de la Cité. Maisons contemporaines dans le Clunysois, bref des surprises au coin de la rue. L'idée étant de partir en balade

Maison contemporaine dans le Clunysois

 

On s'intéresse de plus près à cette discipline qui sous des aspects élitistes qui lui collent à la peau, peut susciter des vocations.

A voir jusqu'au 21 octobre

24 Sep 2018

HandiChiens par Studio Harcourt Paris

Le Studio Harcourt s'associe aux 30 ans de l’association HANDI’CHIENS en éditant un Calendrier 2019 porteur d'espoir.

 

 

Le calendrier HandiChiens 2019 avec le journaliste Damien Thévenot, ambassadeur d'HandiChiens © photo Studio Harcourt

 

La grande maison Harcourt, s'engage une nouvelle fois et signe un somptueux calendrier en noir et blanc pour soutenir l'action de Handicap Chiens.

1000 calendriers vendus apportent l'équivalent de l'élevage d'un chien et de son éducation pour qu'ensuite il puisse venir en aide à un adulte ou un enfant handicapé.

De grand format, les portraits de ces Labradors et de Golden Retrievers sélectionnés pour leur empathie envers l'être humain est un cadeau original à offrir porte-bonheur pour l'année à venir et qui bénéficie à de nombreuses personnes dans le besoin d'un accompagnement.

 

Calendrier 2019 Handi’Chiens 14,99€

14 pages

Edité par Hugo & Image

24 Sep 2018

Les Serres de la Madone

Un jardin remarquable

Le Serre de la Madone, jardin exceptionnel,  fut reconnu Monument Historique en 1990, ensuite ajouté au Conservatoire du Littoral en 1999. Elaboré de toutes pièces, le paysage s'est assouplit pour former une vaste étendue qui nous régale aujourd'hui. D'accès peu évident, il ne faut pas s'effrayer de la route escarpée pour découvrir le domaine du Major britannique qui en fit son refuge.

Des terrasses thématiques agrémentent la structure. ça et là une statue, une fontaine créent des haltes reposantes et rafraichissantes.

Des années d'abandon laissèrent la place il y a quelques années à un programme de restauration pour préserver les étonnantes collections accumulées dans cette superbe propriété de 7 hectares.

 

Serre de la Madone © photo PdF 2019

Coup de foudre

A l'origine, Lawrence Johnston, américain naturalisé anglais, tombe amoureux de l'endroit et décide de développer un lieu unique, d'expérience botanique. Le terrain est peu propice aux plantations mais sa persévérance paiera. Durant trente ans, au fil de ses allers-retours, de 1924 à 1954, le dandy cherche à acclimater à Menton les plantes rares qu’il ramène de ses voyages dont un grand nombre ne sont toujours pas identifiées avec certitude.

 

Serre de la Madone © photo PdF 2019

Sa passion pour les plantes le pousse à découvrir des essences rares. L'une de ses conquêtes, toujours présente au jardin, reste le figuier sycomore, un des premiers arbres domestiqués par l’homme, véritable perle de la flore mondiale.

Jardinier hors-pair, il se lance des défis. Créateur du jardin de Hidcote Manor en Angleterre, il sut acclimater des plantes inattendues, comme des Mahonias Chinois désormais naturalisés.

 

Jardin Serre de la Madone

74 Route de Gorbio

06500 Menton

22 Sep 2018

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR