La rédaction

Tous Mécènes avec la Mission Apollon

Pour que l'Apollon citharède rejoigne les collections nationales

La 10ème campagne d’appel au don vient d'être lancé à travers un projet de sauvegarde pour le public d'un chef-d'oeuvre antique, exceptionnel. Exceptionnel par son histoire pour parvenir jusqu'à nous comme le souligne Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre, "c'est exceptionnel !"et dans un état d'une grande beauté lorsque l'on connaît les péripéties que l'oeuvre a subi.

Nikos Aliagas, journaliste et photographe, est le parrain de la campagne. Touché par l'oeuvre, il nous délivre des clichés de cette beauté, en toute sincérité.

Tous Mécènes avec l'Apollon au Louvre © photo PdF 2019

 

 

Amis des Arts

La Société des Amis du Louvre très impliquée dans ce sauvetage, a contribué au total avec un montant de 3,5 millions d’euros, soit la moitié de la somme nécessaire (valeur de l'objet estimé à 6,7 millions d’euros).

Un peu d'Histoire

Datée du 1er ou du 2ème siècle avant notre ère, cette statuette en bronze d’une facture exceptionnelle représente Apollon, dieu grec des
arts, de la beauté masculine et de la lumière.

Sans doute appartenait-elle au décor d’une villa romaine des environs de Pompéi, dévastée par l’éruption du Vésuve en 79 après J.-C. L’Apollon fut épargné et, enseveli sous les cendres du volcan.

Puis, il échappa à une autre destruction, celle promise à la plupart des bronzes grecs et romains de l’époque, refondus dès l’Antiquité et jusqu’au Moyen Âge pour récupérer leur métal.
Connu depuis 1922 dans la collection Durighello, l’Apollon citharède de Pompéi est demeuré en mains privées françaises pendant près d’un
siècle.

Une pièce unique encore jamais présentée au public

Durant toute la campagne d'appel au don, l’Apollon citharède sera exceptionnellement présenté au musée du Louvre*

 

Du 5 novembre 2019 au 28 février 2020

 

« Tous mécènes! », première opération de mécénat participatif lancée par un musée national français

*Galerie Daru, Aile Denon, niveau 0.

De 9h à 18h, sauf le mardi.
Nocturne mercredi et vendredi jusqu’à 21h45.
Tarif d’entrée au musée : 15 €.
Réservation d’un créneau horaire pour un accès en moins de 30min : 17 €.
Achat en ligne : www.ticketlouvre.fr
Renseignements, dont gratuité :
www.louvre.fr


Retrouvez la campagne en images sur : 
www.tousmecenes.fr
#TousMécènes
#MissionApollon

05 Nov 2019

Végétal gourmand

Depuis trois ans, la marque Pronatura Végétal Gourmand propose une gamme de produits bio 100% végétaux, inspirée de l’univers du traiteur végétal. Des recettes élaborées à partir de lupin ou de chanvre, très riches en protéines 

Le Lupin à l'Indienne

Ces émincés de lupin riches en protéines sont délicatement parfumés avec un mélange d’épices Tandoori. Les émincés de lupin à l’indienne, seront parfaits en salade, en accompagnement de légumes ou de riz.

Le lupin contient autant de protéines que le soja, et est riche en minéraux (magnésium, fer, potassium...), vitamines (A, C et B) et fibres. La culture du lupin est aussi très respectueuse de l’environnement : elle nécessite peu d’eau, participe à la régénération des sols et capte le CO2.

Prix: 4,45€

Certifiés bio, végan et sont sans soja, sans conservateurs, sans colorants, sans OGM, sans huile de palme, pauvre en gluten

Produits disponibles dans les magasins spécialisés Biomonde, Naturéo, Eau vive, Naturalia...

05 Nov 2019

Les 170 ans du Premier timbre français

1849-2019 Le Cérès vingt centimes noir fête ses 170 ans Le 1er mai 1840 émission du premier timbre poste au Monde

 

Le Salon Philatélique d'Automne met l'accent sur cet anniversaire qui aux yeux de tous les passionnés de timbres-poste a une signification importante.

Il faut dire que la Franca avait du retard par rapport à ses voisins britanniques, qui de leur côté, possédaient déjà dix ans avant nous le célèbre Black Penny !

 

 

Le timbre français sera à l'effigie de la République, de couleur noire et représente la déesse de la Moisson, Cérès.

Le ’20 centimes noir’ est devenu un timbre mythique et si un exemplaire oblitéré se négocie à un prix accessible, certaines pièces s’arrachent en revanche à plus de 10 000 euros.

De nombreuses activités sur place vous attendent dont la mise en vente d’un bloc de 4 timbres de la Cérès, revisité par le graveur Louis Boursier.

Pour les amateurs de métiers d’art, un atelier-démonstration organisé en partenariat avec la société Pouget Pellerin, permettra à trois graveurs de faire partager leur savoir-faire en matière de gravure de timbres-poste. Ce savoir-faire est notamment à l’origine de la célèbre technique d’impression en taille-douce propre à la France.

Salon Philatélique d'Automne

Du 7 au 9 novembre 2019

Espace Champerret - Hall A - Paris 17ème

Entrée gratuite

De 10h à 18h sauf samedi jusqu'à 17h Métro Porte de Champerret ligne 3

06 Nov 2019

Visite du Fort Libéria

En Occitanie, dans les Pyrénées-Orientales, le Fort Libéria se dresse fièrement à l'ombre de Villefranche de Conflent. En toutes saisons on le visite mais les couleurs automnales le rendent encore plus séduisant.

La vulnérabilité de Villefranche de Conflent, et sa proximité avec la frontière, engendre la construction de ce projet défensif. Le Traité des Pyrénées (1659) redéfinit une nouvelle frontière entre la France et l'Espagne, la Catalogne coupée en deux, fera de ce Fort une place stratégique.

Après maintes hésitations, Louis XIV finira par trancher en faveur du projet de Vauban en 1679 pour doter le Roussillon d'une grosse Redoute. Construit à flanc de montagne, cet "espèce de château" comme le décrit l'inspecteur des travaux, Louvois, en mai 1680 dans son rapport au Roi, le rassurant quant à sa capacité de forteresse imprenable, en impose.

LeFortLibéria©photoPdF2019

La commanderie pourra accueillir une centaine d'hommes, des officiers, le système de citerne sera amélioré.

"On ne saurait apporter trop de soins aux bâtiments de ce fort" insiste Vauban

Modifications et de nouveaux aménagements se multiplient au cours de son édification : des caves pouvant servir de magasin, des chemins de ronde équipés de parapet en ferronnerie du pays, des parapets de briques voisines (la briqueterie n'existe plus aujourd'hui) le mortier utilisé composer d'un tiers de chaux vive et de deux tiers de sable en font une construction indestructible. Les travaux vont durer six années.

Le Fort se joue de son apparente puissance

Une vingtaine de canonnières abrite deux pièces de douze, deux de 8 et six de 4, une dizaine d'arquebuses rayées, 24 à crocs et 2000 grenades... les troupes en faible nombre et dans l'incapacité de se défendre, miraculeusement, le Fort Libéria ne sera jamais attaqué malgré les épisodes guerriers avec le voisin espagnol.

Une construction imposante © photo PdF 2019

La prison des Dames

Triste épisode de l'histoire du Fort, l'enfermement à vie dans une des caves pour huit femmes soupçonnées d'avoir participer à l'Affaire des Poisons. Louis XIV les fera envoyer dans différentes forteresses françaises par lettres de cachet. Sans jugement, ces prisonnières pour raison d'état, finiront leur jour dans d'atroces conditions.

La légende raconte que deux d'entre elles y survivront 36 et 44 ans en captivité. Pour l'exemple, la Marquise de Brinvilliers et La Voisin seront brûlées Place des Grèves à Paris.

La République établie suite à la Révolution Française, répare en 1793, les tirs de canon espagnols qui ont endommagés les parapets et une partie des guérites. 

De 1850 à 1856, Napoléon III ordonne de fortifier le château. Il renforce la construction par trois ouvrages, mi-bastions, mi-tours, orientés vers Mont-Louis, Vernet les Bains et Prades.

Pour mieux expliquer la vie de la garnison, des scénettes de reconstitution d'époque apporte un point de repère historique © photo PdF 2019

Le souterrain dit des 1000 marches (1850-1853)

Il fera creuser ce fameux souterrain qu'avait imaginé Vauban. Ce chantier ambitieux prend forme deux cents ans après. Celui-ci comptera de nombreuses victimes, 250 ouvriers y travaillent, 22 périront.

En 1890, l'armée quitte le Fort. Seul, un détachement militaire occupera les lieux durant la Première Guerre Mondiale. Il servira de prison à des prisonniers allemands.

La municipalité ne voyant pas l'utilité de l'acheter au Domaine en 1927 le laisse devenir propriété privée. Il sera baptisé, par Julien Laurens, l'acquéreur, Fort Libéria, du nom de la ville qui s'appelait à l'origine Villa Libera.

Le Fort Libéria est aujourd'hui un monument privé toujours en état de perfectionnement pour satisfaire les visiteurs.Trois ans de restauration et l'ouverture au public en 1987, concrétise un long travail d'entretien.

L'équipe met toute son énergie à la transmission de son histoire incroyable.

 

Ouvert toute l'année

Avril à mai de 10h à 19h, de juin à septembre de 9h à 20h

Visites guidées en été et pour les groupes toutes les 20 minutes.

Fort Libéria

Hall d'information

17 rue St Jacques

04.68.96.34.01

 

 

09 Nov 2019

Au Palais Bénédictine

 

Fécamp retient notre attention pour son musée de la Pêcherie dont nous avions suivi l'ouverture, installé sur le port, il regroupe les collections des Beaux-Arts ainsi qu'une somme importante d'objets traditionnels normands.

Une visite passionnante sur la vie à l'époque des pêcheurs.

Le Palais Bénédictine © photo PdF 2019

 

Mais Fécamp recèle d'autres trésors comme celui qui domine la ville, le Palais Bénédictine haut-lieu d'un autre savoir-faire régional.

Chef d'oeuvre du XIXe

Ce lieu impressionnant ne détient pas seulement Le secret bien gardé de fabrication d'une liqueur mais est étonnant à plus d'un titre. L'on passe de salles en salles à différentes époques, ce qui en fait une visite plus que surprenante.

L'architecture évolue sous nos yeux, passant de la Salle Gothique, l’Oratoire à la Salle du Dôme. Ou bien encore la Salle des Abbés.

Manuscrits, reliquaires, objets de culte en ivoire, argent, émaux, tableaux, le Palais est d'une richesse patrimoniale impressionnante. 

La distillation en direct © photo pDf 2019

Un secret bien gardé

C'est l'unique endroit au monde où l'on fabrique encore le mystérieux élixir. En témoignent les alambics en cuivre martelé datant pour certains du XIXe siècle, encore utilisés aujourd’hui.

En Seine-Maritime

Fécamp est situé en bord de mer, à 2h15 de Paris, 1h de Rouen, 1h de Deauville, 45’ du Havre, 20’ d’Etretat…

 

Palais Bénédictine

 110 rue Alexandre le Grand

76 400Fécamp

02 35 10 26 10

 

Attention l'abus d'alcool est dangereux A consommer avec modération

31 Oct 2019

Au village du Crozet

Entre Forez et Bourbonnais

Petie cité médiévale le Crozet mérite bien son titre de "Village de caractère" et celui de "Village de verre" décerné en 2011 car il devient tous les deux ans, le point de rencontre de maîtres verriers venus de tous les coins de l'Hexagone.

Frontière naturelle avec la Loire

Ce village détient un patrimoine hors-pair en témoignent la foule qui se presse aux beaux jours.

Maisons du XIIIe, XVe et XVIe se succèdent au fil de la balade.

L'entrée par la Grande Porte nous fait pénétrer dans un univers fleuri et apaisant où l'architecture diversifiée réjouit le regard. La Tour à Bec se dévoile, cache dans son antre un puits charmant.

La Maison Jean Papon © photo PdF 2019

La maison Papon, au style Renaissance, en impose comme son propriétaire dont l'histoire est tout à fait extraordinaire.

A voir également la chapelle des Vicomtes de Mâcon en ruines elle abrite différentes expositions

Au Musée des Arts et traditions populaires, des reconstitutions d'ateliers et de métiers anciens, ravissent les visiteurs

Festival du Verre en août

Point information du Crozet

Le Bourg

04.77.64.11.89

Visites guidées en groupe sur réservation

D'Avril à octobre

Amisvieuxcrozet@orange.fr

04 Nov 2019

Compteur de visites

2752379
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
9714
13546
100239
1764094
245868
368951
2752379

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR