La vie de nos monuments

La vie de nos monuments (113)

Ouverture du Musée du Gévaudan

La principale mission de ce nouvel établissement est de relater l’histoire de la Lozère, ancienne province royale du Gévaudan.

Un évènement pour Mende

Nos amis mendois se voient dotés dorénavant d'un musée flambant neuf. Ce nouveau musée a pour ambition de nous ouvrir les portes d'un territoire, et à travers sa géographie, il partage son Histoire. 

Le musée est gratuit et dispose de plus de 16 000 pièces

Installé dans l’Hôtel de Ressouches, acquis en 1976 par l’abbé Peyre, puis acheté en 2013 par la ville de Mende, celui-ci se déploie au coeur de deux ensembles patrimoniaux remarquables du 17e siècle : l’Hôtel de Ressouches et la Salle des Vertus, dont les peintures murales ont fait l’objet d’une restauration.

1 200 m2 répartis sur trois niveaux

Plusieurs fois déménagé, presque une trentaine d'années fermé (le premier musée consacré au Gévaudan datait de 1820). C'est en 2020, qu'un Centre d’étude et de conservation lance la réhabilitation du musée Ignon-Fabre en 2020 pour y aménager le futur musée du Gévaudan.

Découvrons le lieu...

L’exposition permanente est installée au premier étage.

Les quatre premières salles sont dédiées à « la nature & ses usages » et abordent successivement les thèmes de l’eau, de la terre, de la flore et de la faune du territoire illustrées de matériaux bruts et d’objets d’usage architecturaux, quotidiens, funéraires et artisanaux.

Les huit salles suivantes offrent un voyage chronologique autour de « la culture & ses témoignages » de la Préhistoire à l’époque contemporaine, à travers une sélection d’œuvres variées (peintures, sculptures, objets ethnographiques, pièces archéologiques, céramiques...). Un espace Beaux-Arts met en lumière les artistes lozériens des 19e et 20e siècles

 

Un épisode tragique

Outre la douzaine de salles du musée, l"une d'entre elles est dédiée à la Bête du Gévaudan, histoire vraie du 18e siècle, qui fit des centaines de victimes et marqua profondément le territoire.  Une période ancrée dans la mémoire collective et dont on a jamais résolu entièrement le mystère.

Le musée du Gévaudan est inscrit au titre des Monuments historiques, labellisé Musée de France

Ouverture le 18 octobre 2022  

Musée du Gévaudan

3 rue de l’Épine

48 000 Mende

04 66 49 85 85 

mardi, 25 octobre 2022 Écrit par

La Semaine du Patrimoine à la Citadelle

A Marseille, la semaine entière est consacrée au Patrimoine ! En effet, la Citadelle s'ouvre au public en proposant de nombreuses animations.

Egalement connue comme « Fort Saint-Nicolas », la Citadelle de Marseille, implantée au coeur de la ville, ouvrira ses portes progressivement au public à partir du printemps 2024, jusqu’à un accès total en 2030.

En attendant que le projet prenne totalement forme, et devienne un véritable lieu de vie et de création, des tables rondes, des visites scolaires et des journées portes ouvertes sont organisées.

Pour Une Semaine du patrimoine pour tous

Du 15 au 23 septembre 2022

 

 

lundi, 19 septembre 2022 Écrit par

JEP 2022 Rdv avec l'Histoire à l'Hôtel Talleyrand

Notre coup de coeur

L’Ambassade des États-Unis d’Amérique en France ouvre les portes de l'l’Hôtel de Talleyrand – Centre George C. Marshall.

Pour les férus d'Histoire, c'est sans contexte la visite à programmer en ce week-end patrimonial. Pour plein de bonnes raisons, tout d'abord la restauration d'excellence réalisée sur ces dix dernières années, ce qui a empêché la participation de ce monument entre 2000 et 2010 puis l'épisode Covid ( en 2020 et 2021) a fermé la parenthèse. Replonger dans une page d'histoire franco-américiane retentissante aujourd'hui avec le 75ème anniversaire du Plan Marshall sera instructive à plus d'un titre.

 

Ouvert seulement dimanche 

L'équipe est impatiente d'accueillir le public pour raconter l'Histoire de ce lieu, pour partager toutes ces années de restauration, plus de 150 artisans se sont appliqués à lui redonner tout son éclat. Il est important de replacer ce monument dans son contexte historique.

 

L'Hôtel de Talleyrand mérite de retrouver sa place dans ce périmètre chargé en monuments prestigieux. 

Empereurs, tsars, rois, femmes et d’hommes politiques et d’ambassadeurs du monde entier, y ont été invités. Leur pas résonnent encore dans ce lieu chargé d'anecdotes que vous pourrez découvrir au moment de la visite.

Le cadre du Plan Marshall

Ce haut lieu de l’architecture du XVIIIème siècle, qui servit de cadre à de nombreux événements historiques, accueillit de 1948 à 1950 l’administration américaine du Programme de rétablissement européen en Europe, plus connu sous le nom de « Plan Marshall ».

Le général George C. Marshall, Secrétaire d'État américain, exposa la volonté du gouvernement des États-Unis de contribuer au rétablissement économique de l'Europe à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

 

Sa vision fondée sur la coopération internationale, la paix et l’unité en Europe, est aujourd’hui plus que jamais d’actualité. Le 75ème anniversaire du Plan Marshall invite à réfléchir à l'impulsion du passé pour y puiser des promesses et de l'espoir pour un avenir commun.

Un peu d'Histoire

Un lieu chargé d'émotions qui dégage une atmosphère empreinte de souvenirs familiaux. En effet plusieurs familles se sont succédées dans ce bâtiment exceptionnel ou tout à été mis en oeuvre pour éblouir ses hôtes.

 

1767-1777 – Hôtel de Saint-Florentin

L’hôtel particulier connu aujourd’hui sous le nom d’Hôtel de Talleyrand fut édifié entre 1767 et 1769 pour servir de résidence privée à Louis Phélypeaux, comte de Saint-Florentin, marquis puis duc de La Vrillière (1705-1777). En tant que secrétaire d’État à la maison du roi, ministre d’État, secrétaire d’État aux affaires étrangères, et ami personnel du roi, Saint-Florentin fut l’un des personnages les plus influents du règne de Louis XV.

1777-1812 la demeure change plusieurs fois de propriétaires.

L’Ambassade de Venise loua les lieux de 1790 à 1794. En 1794, la demeure fut réquisitionnée par le Comité de Salut Public qui y logea la Commission du Commerce, et les écuries furent utilisées pour y installer une fabrique de salpêtre et un dépôt de munitions.

1812-1838 - Hôtel de Talleyrand

En 1812, Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, célèbre homme d’État français fit de l’hôtel de la Rue Saint-Florentin sa résidence parisienne et l’un des centres de la vie mondaine et politique française.

Il y mena les négociations qui conduisirent au Traité de Fontainebleau (signé en avril 1814), puis au Traité de Paris (signé en mai 1814), en prologue au Congrès de Vienne (septembre 1814 - juin 1815).

Au cours de ces réunions, en vue de négocier la paix en Europe et la restauration de la monarchie en France, Talleyrand reçut le roi Frédéric-Guillaume III de Prusse, l’empereur François Ier d’Autriche, ainsi que le duc de Wellington, l’ambassadeur de Grande-Bretagne.

L’hôte le plus prestigieux

Alexandre Ier de Russie y séjourna durant deux semaines (du 1er au 15 avril 1814). Lors de l’entrée des troupes russes dans Paris le 31 mars, Talleyrand mit sa demeure à la disposition du tsar. 

Talleyrand mourut dans sa demeure le 17 mai 1838, peu après avoir reçu une dernière visite du roi Louis-Philippe. Après sa mort, ses meubles furent transportés au Château de Valençay, où ils se trouvent toujours.

1838-1950 - Hôtel de Rothschild

En 1838, le baron James-Mayer de Rothschild achète l'Hôtel pour en faire don à son fils Alphonse-James de Rothschild. En 1906, Edouard-Alphonse de Rothschild, le fils de celui-ci, en hérita à son tour, et y vécut jusqu’à ce que l’occupation de la France par l’armée allemande le contraigne à quitter Paris.

L’Hôtel de Talleyrand demeura la propriété de la famille Rothschild pendant plus de cent ans et trois générations.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, l’hôtel particulier fut tout d’abord réquisitionné par le Ministère de la Marine du gouvernement de Vichy. Puis, sous l’Occupation nazie, il abrita le quartier général de la Marine de guerre allemande (« Kriegsmarine »). Une passerelle fut alors installée au-dessus de la rue Saint-Florentin pour faciliter le passage entre l’hôtel particulier et le bâtiment principal du Ministère de la Marine. Devenu aujourd'hui l'Hôtel de la Marine. (qui se visite également) 

Au cours de la Libération de Paris, c’est dans l’Hôtel de Talleyrand que, le 25 août 1944, les troupes du général Leclerc capturèrent l’état-major de la Marine allemande. Des impacts de balles, témoins des combats intenses dans le 1er arrondissement, sont encore visibles sur le mur à l’arrière du bâtiment, rue de Mondovi.

Après la Libération, la demeure fut utilisée par la vice-présidence du Conseil, et abrita brièvement les bureaux de Maurice Thorez.

Depuis 1950, l'Hôtel de Talleyrand est devenu la Propriété du gouvernement des États-Unis d’Amérique

Après la Seconde Guerre Mondiale, le Département d’État américain loua, de 1948 à 1950, puis acheta, le 14 novembre 1950, l’Hôtel de Talleyrand à la famille Rothschild, pour y installer le siège de l’administration américaine du Programme de rétablissement européen, plus connu sous le nom de “Plan Marshall”.

 De 2000 à 2010, l’Hôtel de Talleyrand fit à nouveau l’objet d’une vaste campagne de restauration, entreprise par le Département d’État avec la collaboration du World Monuments Fund.

Le cabinet d’avocats américain.de Jones Day, loue une partie des lieux. Le Centre George C. Marshall, magnifiquement restauré sert d'espace de conférences, de réunions et de réceptions.

Informations pratiques

Très important, les visites sont accessibles pour tous les publics, y compris pour les personnes à mobilité réduite

Sans réservation

Un QR code facilitera la déambulation

Durant les Visites libres, les bénévoles seront ravis d'apportées de plus amples explications et anecdotes

Dimanche 18 septembre 2022

De 10h00 à 17h00

2 rue Saint-Florentin

75 001 Paris

samedi, 17 septembre 2022 Écrit par

Démarrage de la restauration des vitraux de Notre Dame de Paris

Suite à l'appel d'offres les ateliers de restaurateurs professionnels ont été désignés et se mettent au travail dès maintenant.

Nettoyés sur place ou déposés pour être restaurés en atelier

Si aucun des vitraux de la cathédrale Notre-Dame de Paris n’a été détruit ou abîmé par l’incendie du 15 avril 2019, beaucoup d’entre eux, déjà empoussiérés, ont été exposés aux fumées et sont désormais encrassés. Empoussiérés, ils doivent faire l’objet d’un nettoyage approfondi comme l’ensemble des intérieurs de la cathédrale.

Dans les règles de l'Art

Pour procéder à un nettoyage approfondi, ceux-ci font l’objet de protocoles d’intervention définis par l’établissement public, maître d’ouvrage, et la maîtrise d’oeuvre,avec le Laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH). La direction régionale des Affaires culturelles (Drac) Ile-de-France les a validés au titre du contrôle scientifique et technique.

 

Le nettoyage et la restauration des vitraux constitue l’une des premières opérations du chantier de restauration des intérieurs de la cathédrale, en vue de sa réouverture au culte et à la visite en 2024.

Les vitraux des 39 baies hautes de la nef, du chœur et du transept et les vitraux de la sacristie y sont transférés pour être restaurés.

Des talents aux quatre coins du pays

8 ateliers de maîtres-verriers et serruriers d’art retenus sont 

l’atelier Parot Vitraux, à Aiserey (Côte d’Or), l’atelier Vitrail Saint-Georges, à Saint-Genis-les-Ollières (Rhône), l’atelier Baudoin, à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), le groupement atelier MurAnése, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans les Yvelines (mandataire) et Claire Babet Vitraux, à La Bourdinière-Saint-Loup (Eure-et-Loir),

Le groupement Manufacture Vincent-Petit, à Troyes, dans l’Aube (mandataire), et Arts & Forges, à La Chapelle-Saint-Luc (Aube), Vitrail France, à Neuville-sur-Sarthe (Sarthe).

Dans le cadre d’un mécénat, l’atelier de la cathédrale de Cologne (Allemagne) apporte son soutien en restaurant les vitraux de 4 baies hautes, grâce à une souscription publique. 

mardi, 13 septembre 2022 Écrit par

Visites du château Gaillon

En Seine et Eure, cette petite merveille de la Renaissance a réouvert depuis le 1er juin. Malgré les travaux de réhabilitation en cours au château de Gaillon, ceux-ci n’empêchent pas une ouverture au public.

Trois visites guidées sont organisées tous les jours (sauf le lundi) pour découvrir les trésors de ce joyau de la Renaissance : la chapelle, la galerie sur le val, les espaces intérieurs.

Le pavillon d’entrée n’étant pas accessible, l’accès se fait sur le côté par l’allée de l’Ermitage.

Joyau du Patrimoine aux portes de la Normandie

Propriété de l’État pour le bâti et des communes de Gaillon et Val d’Hazey pour les jardins, classé Monument Historique depuis 1862,  acquis par l’État en 1975 suite à une procédure d’expropriation, le château a fait l’objet d’importants travaux de sauvegarde menés par l’État pendant plus de 40 ans.

Grâce à l’engagement de la ville de Gaillon, le château a pu être partiellement ouvert à la visite du public depuis 2011..

Bâti entre 1500 et 1509 sur l’emplacement d’un château médiéval, le Château de Gaillon est considéré comme le premier château de style Renaissance en France, construit quelques années avant les célèbres châteaux de la Loire.

Souvent désigné comme un joyau architectural de la transition entre le style gothique flamboyant et le style Renaissance, il resplendit par son élégance et son harmonie.

Alliance parfaite de la tradition française et des décors innovants venus d’Italie à la Renaissance, le château de Gaillon est le symbole d’une nouvelle façon de bâtir les châteaux au début du XVIe siècle.

 

Jusqu'au 6 novembre 2022

Visites guidées du mardi au dimanche à 11h00, 14h30 et 16h00

Durée 1h15

Plein tarif : 7€ - Tarif réduit : 5€

Gratuit sous conditions

Château de Gaillon

Allée de l'Ermitage

27 600 Gaillon

vendredi, 03 juin 2022 Écrit par

Inauguration du Centre d'Art du Prieuré de Vivoin

 

Un bel exemple de restauration

La Sarthe ne manque pas de lieux patrimoniaux encore faut-il qu'ils soient valorisés. C'est le cas avec le Prieuré de Vivoin qui, rénové est devenu en avril dernier une nouvelle adresse culturelle.

Patrimoine, nature et création artistique

Au coeur de la campagne, les initiateurs du projet ont souhaité un lieu à la croisée des chemins, entre espace de création pour les artistes et ouverture au public pour des échanges fructueux autour de la création contemporaine.

Le Destin des Hommes première exposition a s'installer au Prieuré, le duo d'artistes Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault ont la chance d'investir l'espace.

Espérons que les programmateurs poursuivront en choisissant des artistes de qualité et non trois bouts de ficelle comme l'on peut en voir parfois !

Jusqu' au 24 juillet 2022

D'autres expositions suivront 

Andrea Ravo Matton, « Le tag historique » d'août à novembre 2022  et François Boisrond en 2023

A 30 min du Mans

Au Prieuré Saint-Hippolyte de Vivoin

1 Place des Tilleuls

72 170 Vivoin

09.70.37. 24.14

vendredi, 27 mai 2022 Écrit par

Pierres en lumières, 11ème édition

La manifestation se tient ce week-end en rendant accessible un patrimoine normand sous un autre angle celui de la nuit; qu’il soit industriel, religieux, maritime, militaire ou naturel, Pierres en lumières offre une façon originale de profiter de ces lieux insolites.

Partons à l'aventure ! Avec 47 suggestions, réparties dans 41 communes sur tout le Département, l'édition, après deux d'absence compte tenir ses promesses.

Eclairage aux flambeaux, feux d’artifice, créations vidéo, expositions, randonnées, balades contées, concerts, spectacles de cirque ou de théâtre, visites-guidées, pique-nique champêtre, visites de lieux insolites, démonstration de savoir-faire

Plein feux sur le Musée de la Céramique

Une visite nocturne, là où des potiers vivaient et travaillaient il y a 100 ans. L’ancienne boulangerie sera mise en chauffe pour l’occasion.

Ancien village potier, cet ensemble des bâtiments peut se visiter lors de cette soirée, à la lumière de lampes tempêtes prêtée pour l’occasion. L'accès aux salles d’exposition permanentes, dans une atmosphère feutrée révèlera les conditions de vie des anciens potiers : la maison de maître, les anciens ateliers et les vieux fours à bois un peu hors du temps, 

La conférence de Thierry Bonnot présentera l’évolution de l’usage d’un objet à travers le temps, 

Sur réservation

02.33.79.35.36

Le musée de la céramique est en entrée libre,  gratuite 

Conférence de 18h à 23h 30

Musée de la céramique – Centre de création

3 rue du musée – Le placître

50 850 Ger

02-33-79-35-36

vendredi, 20 mai 2022 Écrit par

Réouverture du Musée d'Art moderne

Une architecture méditerranéenne remarquable

Agrémenté de nouveaux espaces imaginés par le cabinet d’architecture Pierre-Louis Faloci (Grand prix national d’architecture 2018) le musée d’art moderne de Céret va jouer dans la cour des grands.

 

Rénovation et agrandissement

Situé en plein coeur de la ville, sur le site d’un ancien couvent des Carmes, devenu au XIXe siècle le siège de la maréchaussée et la prison, le musée a été créé en 1950.

Rénové et agrandi en 1993 par Jaume Freixa (l’architecte, créateur de l’extension de la fondation Miró de Barcelone),  le musée de Céret s'est vu doté d'un bâtiment supplémentaire de 1300 m² de superficie profitant ainsi à la collection permanente.

Sa réouverture est prévue le 5 mars 2022

L'exposition inaugurale de Jaume Plensa, Chaque visage est un lieu accompagne l'évènement
Du 5 mars au 6 juin 2022

Dans les Pyrénées Orientales

Musée d’Art Moderne de Céret

8, Bd Maréchal Joffre

66 400 Céret

04 68 87 27 76

samedi, 26 février 2022 Écrit par

Chantier à la chapelle Le Corbusier à Ronchamp

Vaste programme de restauration de la chapelle Notre-Dame du Haut 

Programmé le 14 mars, le démarrage prochain du chantier de restauration de la chapelle Notre-Dame du Haut par Le Corbusier à Ronchamp.

Restauration de la façade sud

Choisie pour réaliser ce chantier, l’entreprise Albizzati réalisera le décapage de la paroi de la façade sud, par une technique innovante combinant l’emploi d’un composant chimique et un sablage mécanique pour respecter l’enduit projeté initial.

 

Un chantier de 2,3 millions d’euros

Colossal chantier qui englobe un vaste programme de restauration dont l'objectif est de garantir le respect et la préservation de cette construction exceptionnelle. Le comité scientifique veillera à l’étanchéité de la coque et les études permettront de mieux comprendre de  la construction et la vie de ce bâtiment original.

En Haute-Saône

 

Colline Notre-Dame du Haut

13, rue de la chapelle

70250 Ronchamp

vendredi, 01 avril 2022 Écrit par

Rénovation des Remparts de Carcassonne

 

Opération dévégétalisation sur un monument classé

Le Centre des Monuments Nationaux collabore à nouveau avec l’entreprise italienne EdiliziAcrobatica spécialiste du bâtiment et de la rénovation sur corde pour l'entretien annuel des Remparts de la Cité de Carcassonne

Saluons la performance !

Moins de trois mois : objectif tenu puisque le chantier a été réalisé en un mois ce qui finalement est assez rapide pour un tel monument mais le résultat est là.

Première étape, le désherbage puis l’équipe EdiliziAcrobatica a dû reboucher les trous créés par les racines et les plus grosses cavités avec du mortier de chaux teinté dans la masse, le dosage du mortier est adapté à chaque changement de teintes (rouge, jaune et terre de sienne).

Des tyroliennes installées par les équipes permettent de réaliser des points d'ancrage pour les cordes sans dégrader les remparts, majoritairement fixées autour des crénelages,

Nice, Marseille, Toulouse, Montpellier, Narbonne et Lyon, un nouveu terrain de jeu pour EdiliziAcrobatica qui s'est installée en France en 2019. 

Les différents chantiers réalisés en France

Le nettoyage de la Forteresse de Salses, intervention sur la façade du Cube Orange (Lyon) (œuvre du cabinet d’architecture Jakob+ Macfarlane) et de la Gare de Perpignan, intervention au somment du monument historique de l’Alhambra à Nice, rénovation complète de la façade quartier historique Port Viguerie (Toulouse) pour les Bâtiment de France, ou encore le nettoyage du Pavillon 52 et le Monolithe à Lyon.

Et ce n'est pas le travail qui manque ! entre la dévégétalisation, l’élagage, la réalisation de raccords d'enduits, la pose de pics et filets anti-pigeons, le nettoyage de chéneaux et descentes d'eaux pluviales ainsi que la réparation de toitures à l'accès difficile.

L'entreprise embauche puisqu'elle a actuellement plus de 90 postes à pourvoir

Quand on dit que le Patrimoine c'est l'avenir !

Un peu d'Histoire

Château et remparts de la cité de Carcassonne

Occupée depuis le VIe siècle avant Jésus-Christ, Carcassonne a été une ville romaine, fortifiée au IVe siècle, avant de devenir la typique cité médiévale que l’on connait. Au XIIIe siècle, le pouvoir royal dote la ville d’une seconde ligne de remparts, agrandit le château et l’entoure d’une enceinte.

Restaurée par Viollet-le-Duc au XIXe siècle, la cité témoigne de 1000 ans d’architecture militaire et de 2500 ans d’histoire. 

Cet ensemble architectural exceptionnel, est inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO depuis 1997. 

mardi, 12 avril 2022 Écrit par
Page 1 sur 9

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR