La rédaction

Du nouveau au château de la Roche

Les visiteurs ne s'y trompent pas et se présentent nombreux devant la grille de ce château, insolite, perché sur son éperon.

Nouveautés 2019

Sur les bords de Loire, le château innove en proposant une visite théâtralisée qui nous fit voyager dans le temps en 1900 en compagnie de Monsieur et Madame Roustan.

L'immersion dure presque une heure.

Imposante porte d'entrée au château de la Roche © photo PdF 2019

L'équipe, très active, nous invite à vivre d''autres animations comme l'Espace game* qui se joue en groupe, où les facultés de chacun sont sollicitées. Une heure pour s'échapper d'une pièce dans laquelle vous êtes enfermés grâce à la reflexion, la recherche et... la déduction

*Uniquement sur réservation, de 3 à 6 joueurs, à partir de 12 ans

De mars à novembre, le week-end, de 18 à 25 € en fonction du nombre de joueurs.

Château de la Roche

42590 Saint-Priest la Roche

04.77.64.97.68

07 Oct 2019

En passant par Roanne

De l'Antiquité au Moyen-Age jusqu'au XIXe siècle, Roanne engendre un commerce florissant grâce à ses cours d'eau

Avant d'entamer notre tournée des villages de caractère, départ de Roanne, dont le centre ancien détient de nombreux vestiges: fours gallo-romains, baptistères du moyen-âge, son château et son donjon du XIIe.

Roanne © photo PdF 2019

 

L'église Saint-Etienne de style gothique flamboyant, surprend par son rayonnement solaire, du fait de sa construction de pierre jaune du Brionnais. Le musée Joseph Déchelette* sont des incontournables

Sucré ou salé...

Côté gourmandise, Roanne n'est pas en reste, la Maison Pralus, la papillote Révillon, les fromages Mons, les eaux minérales de Saint-Alban-les-Eaux. En octobre, rendez-vous gastronomique de l'année Roanne Table ouverte, dont nous avons parlé à de nombreuses reprises, à conserver dans ses tablettes.

Jusqu'en 1858, le port de Roanne est le deuxième port français

Une ville d'une étonnante modernité à l'exemple de son port réhabilité au début des années 90. Aujourd'hui devenu port de plaisance au coeur de la ville.

Haut-lieu de la bonneterie

Il ne faut pas oublier que la ville a connu une prospérité importante grâce à l'industrie textile. Le centre-ville se développe: théâtre, mairie, aménagement des voies navigables. Le lin et le chanvre sont cultivés dès le moyen-âge, les tisseurs font la réputation de Roanne.

 

Le village du Crozet © photo PdF 2019

 

Dans le Roannais les villages de caractère se succèdent sans se ressembler, partons à leur découverte:...A Crozet, à Saint-Haon le château, à Saint-Jean-Saint-Maurice à Ambierlé

Une belle adresse gourmande, la Maison Bouquet avec un accueil chaleureux, le restaurant a su trouver sa clientèle; un menu de saison auquel le chef est attaché, séduit, la décoration élégante ajoute la touche finale.

 

Bonnes adresses à Roanne

Restaurant le Tourdion

54 Cours de la République

04.77.71.48.82

Grand Hôtel à Roanne

 Maison Bouquet

17 Place du marché

04.77.69.07.26

 

Visite guidée sur réservation

Maison du Tourisme

Place du Maréchal de Lattre de Tassigny

42300 Roanne

04.77.71.51.77

Musée Joseph Déchelette*

Musée des Beaux-Arts et d'archéologie

Collections de céramiques et de faïences révolutionnaires

29 Oct 2019

Moderne Maharajah, un mécène des Années 30

Un pont entre l'Occident et l'Orient

Quel bonheur cette exposition ! Un travail remarquable a été accompli par les deux commissaires d'exposition pour rassembler des pièces uniques de la vie et de l'oeuvre d'un jeune couple indien, inconnu de la plupart d'entre nous et qui adorait la culture française.

Comme au cinéma

Et quelle passionnante enquête. Imaginez un riche maharajah jeune et bel homme très cultivé est amoureux des arts, de la culture française à une époque où son environnement est entièrement tournée vers les apparâts auxquels il doit se soumettre en tant que haut-dignitaire de l'Empire. Les vidéos retrouvées, restaurées le montrent en habit traditionnel dans son palais.

La dynastie Holkar
Le maharajah d’Indore est le descendant, comme tous les membres de la dynastie Holkar, de guerriers marathes originaires d’Inde centrale.

Le costume traditionnel du Prince © photo PdF 2019

Le projet du palais Manik Bagh

Pour s'évader le jeune souverain et son épouse,souhaitent se faire bâtir un palais "moderne"
Son précepteur le Dr. Marcel Hardy, botaniste belge, et ancien assistant de l’urbaniste écossais Patrick Geddes, le sensibilise aux idées
progressistes.

Ensemble, ils voyagent en Europe et il le conseillera tout au long de son projet.
Il lui fera faire la connaissance d’Henri-Pierre Roché en 1927 qui deviendra son conseiller artistique pour les achats d’art et d’ameublement destiné au futur palais Manik Bagh.

Eckart Muthesius (1904-1989) l’architecture du palais Manik Bagh
La construction du palais Manik Bagh débute en 1930, suite à la rencontre à Oxford du maharajah d’Indore avec l’architecte allemand Eckart Muthesius, en 1929. Réalisé sur les fondations d’un bâtiment déjà existant, l’édifice est finalisé en 1933. 

Autre grande figure ayant influencé le maharajah est le couturier, collectionneur, mais également mécène Jacques Doucet.

Man Ray — Le maharajah d’Indore en tenue de soirée vers 1927-1930 © Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris, 2019 Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Guy Carrard*

L’année 1929 le jeune maharajah et son épouse sont souvent présents à Paris et visitent salons et ateliers d'artistes pour mettre en oeuvre leur projet architectural. Il entretenait avec eux des relations cordiales mais très encadrées. 

Les plus grands noms se mettent à créer pour eux, ce couple glamour qui les séduit, les inspire également.

Constantin Brancusi attire l’attention des plus grands collectionneurs et mécènes de l’entre-deux-guerres. Son travail, épuré et esthète séduit.

Jean Puiforcat (1897-1945) et le maharajah d’Indore

Outre l’horloge, les vases, coupes, bonbonnières ou services à thé, Puiforcat dessine pour le palais Manik Bagh une importante ménagère de couverts. Jusqu'au monogramme que Puiforcat a imaginé pour le maharajah et la maharani et que l’on retrouve sur un papier à lettres
conservé dans une collection privée.

Créateur de décors et de mobilier d’exception, Jacques-Émile Ruhlmann (1879-1933) renouvelle les arts appliqués. Il fera aussi parti de l'aventure.

Créé en 1932, le mobilier de Ruhlmann réalisé pour le palais Manik Bagh est produit sur mesure en ébène de Macassar, à partir de certains modèles montrés quelques années plus tôt, au Salon des artistes décorateurs de 1929.

Man Ray — La maharani d’Indore en tenue de soirée vers 1927-1930 © Man Ray 2015 Trust / Adagp, Paris, 2019 Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Guy Carrard*

Des portraits séduisants laissent un témoignage touchant de ce couple amoureux

Peintre, illustrateur de mode et décorateur, Bernard Boutet de Monvel (1881-1949) est reconnu pour ses portraits dans les milieux mondains franco-américains de l’entre-deux guerres. Il accueillera le couple à plusieurs reprises entre 1929 et 1934 dans son studio à Paris, pour réaliser quatre de leurs portraits en tenues occidentales et traditionnelles.

Man Ray, (1890-1976) photographe peintre, artiste pluridisciplinaire, accueille une clientèle prestigieuse dans son studio parisien,des poètes, écrivains et
de grandes figures de la noblesse comme le maharajah d’Indore, l’Aga Kahn et le vicomte et la vicomtesse de Noailles. Il va le photographier à plusieurs reprises jusqu’en 1930, aux côtés de son épouse, la maharani Sanyogita Devi, lors de leurs vacances à Paris et dans le sud de la France.

C'est une exposition comme on en voit rarement qui touche par l'Hsitoire qu'elle nous raconte. 

Courrez-y il est si rare de pouvoir rêver aujourd'hui, vous profiterez d'instants magiques...quand l'art dépassait les frontières intelligemment.

Encore merci à l'équipe du musée des Arts décoratifs pour cette découverte splendide.

Jusqu'au 12 janvier 2020

Commissaires d'exposition
Raphaèle Billé et Louise Curtis

Pour les vacances deux ateliers pour les jeunes 

Un bijou pour la maharani pour les 4 ans et en famille et Matières à construire pour les 11-14 ans

Musée des Arts décoratifs

107 Rue de Rivoli

75 001 Paris

01 44 55 57 50


Métro : Palais-Royal, Pyramides,Tuileries
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h
(Nocturne le jeudi jusqu’à 21h : seules les expositions temporaires et la galerie des bijoux sont ouvertes)
Plein tarif : 11 € tarif réduit : 8,50 €

 

 

13 Nov 2019

A Saint-Jean de Luz

Dans les Pyrénées-Atlantiques, Saint-Jean de Luz station balnéaire très prisée à la belle saison offre de belles balades à l'arrière-saison. Son architecture laisse apercevoir de nombreuses influences qui font de ses demeures une richesse dont on ne se lasse pas.

Ses rues bordées de maisons labourdines (de la campagne) montrent avec fierté les origines basques des familles installées depuis des générations. La cité des corsaires a de belles histoires à raconter.

La plage de Saint-Jean de Luz © photo PdF 2019

 

Ville d'art et d'histoire, le parcours de visite vous amènera à la Maison de l'Infante, magnifique demaure dans laquelle se déroula le mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Espagne.

A voir l'église Saint-Jean Baptiste

07 Oct 2019

Journées mondiales de l'oeuf en meurette

Du patrimoine gastronomique français

Il fallait célébrer l'oeuf en meurette, plat signature de l'un des hauts lieux de l'art culinaire français, c'était une évidence ! et pour ce faire le château du Clos Vougeot associé à Poulehouse*, lance les Journées mondiales de l’œuf en meurette.

L'équipe du Château et de la Confrérie ont imaginé cet événement unique qui deviendra sans doute un rendez-vous annuel.

Première édition du Championnat du monde de l’œuf en meurette

Des oeufs en meurette un plat bourguignon

Durant deux journées, des chefs renommés (venus de toute la France) qui proposent d’ores et déjà ce plat à leur carte, s’affronteront et le revisiteront.

La recette de l’œuf en meurette est servie dans plus de 300 restaurants à travers le monde.

Un jury sera exigeant sur la qualité visuelle et gustative de la recette finalisée, sa texture, la qualité du pochage...

Château du Clos Vougeot © S.Chapuis

 

Les 11 et 12 octobre 2019

Au menu de ce week-end, découverte de la recette de l’œuf en meurette, via des ateliers de dégustation mais aussi des animations culinaires pour tous.

Au sujet du Clos Vougeot

Construit aux XIIe et XVIe siècles, le Château du Clos de Vougeot est situé au coeur de la route des Grands Crus qui relie Dijon à Beaune. C’est le siège des Climats de Bourgogne classés au Patrimoine mondial. 

Le Chef Olivier Walch, entouré de sa brigade, décline son savoir-faire de la cuisine française.
L’oeuf en meurette est le plat signature du Château, servi à 600 convives de façon quasisimultanée, dans le grand cellier cistercien.

Championnat vendredi 11 octobre à partir de 14h30 

*startup dédiée à la production de « l’œuf qui ne tue pas la poule »

 

Inscription obligatoire sur 

https://www.meurette.fr/

 

Le Clos Vougeot

03.80.62.86.09

06 Oct 2019

Gauguin aux enchères

Exposition en avant-première à Paris dès ce 3 octobre

De 1898 à nos jours, Te Bourao II a été présentée dans les principales expositions sur la période tahitienne de Paul Gauguin à travers le monde, au Fogg Art Museum de Cambridge, au Museum of Art de Batlimore, au Grand Palais ou au Musée d’Orsay à Paris. Elle fit même l’objet d’un prêt longue durée de dix ans au Metropolitan Museum à New York, de 2007 à 2017.

 

Peinte en 1897 à Tahiti, l’huile sur toile est une oeuvre testament synthétisant les thématiques et obsessions tahitiennes de l’artiste, en proie à de nombreux tourments. Te Bourao II provient d’un cycle majeur de neuf peintures de Paul Gauguin réalisées à Tahiti et envoyées à Paris en 1898 dans le cadre d’une exposition consacrée à l’artiste à la galerie Ambroise Vollard. Parmi ces chefs-d’oeuvre, figurait l’emblématique tableau D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?. De cet ensemble, Te Bourao II est aujourd’hui le seul encore en mains privées ; les huit autres ornent les cimaises des plus prestigieuses institutions: le musée des Beaux-Arts de Boston, le musée de l’Ermitage à Saint Pétersbourg ou le musée d’Orsay à Paris.

Du jeudi 3 au mercredi 9 octobre 2019

Exposition du vendredi 29 novembre au mardi 3 décembre 2019

Vente aux enchères le mardi 3 décembre 2019, à 20h 

Artcurial

7, Rond-Point des Champs-Elysées, 75008 Paris

03 Oct 2019

Compteur de visites

2701447
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
9433
10692
49307
1764094
194936
368951
2701447

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR