Ouverture du Belvédère de Saint-Benoît-sur Loire

Le Belvédère de Saint-Benoît-sur-Loire, au cœur du Val de Loire, patrimoine mondial, dédié à l'histoire et au patrimoine de l'abbaye de Fleury.

Le centre d'interprétation de l'Abbaye de Fleury a ouvert au public la semaine dernière. Ce nouvel équipement culturel et touristique a pour mission de compléter trois sites phares (chacun attirant plus de 50 000 visiteurs par an) de la Communauté de communes du Val de Sully  à savoir l'oratoire carolingien de Germigny-des-Prés, l'abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire et le château de Sully-sur-Loire.

 

Le nouveau centre d'interprétation © photo V.De Brucker

L'abbaye conserve les reliques de saint Benoît depuis le VIIème siècle, un des plus beaux monuments romans du Val de Loire, classé monument historique de France.

L'abbaye haut lieu spirituel et culturel du Val de Loire © V.De Brucker

 

Installé sur trois étages, le Belvédère invite le visiteur à parcourir l’exposition permanente (retraçant notamment l'histoire et l'architecture de l'abbaye de Fleury et son rayonnement intellectuel à son apogée, saint Benoît et la règle bénédictine) et l'exposition temporaire consacrée à la représentation du lion dans les sculptures et les enluminures de l’abbaye de Fleury.

Un peu d'Histoire

L’abbaye de Fleury était un haut lieu spirituel de l’Occident médiéval, grâce aux reliques de saint Benoît, et un des centres culturels d’Occident rayonnant grâce à son importante bibliothèque et son scriptorium. Les 400 manuscrits conservés à Orléans et en Europe témoignent aujourd’hui encore de l’audace architecturale et du raffinement artistique de cet établissement.
Ce fut l’un des premiers monastères en Gaulle à vivre selon la règle de saint Benoît.
L’abbaye de Fleury, construite en 4 parties, balaye tout l’art roman. Son pavement géométrique en marbre de plusieurs couleurs est importé d’Italie, lui donnant ainsi également une profondeur géographique.
De l’ancienne abbaye, il ne reste aujourd’hui plus que l’Abbatiale Notre Dame.

Elle est classée au titre des monuments historiques de France.

Exposition temporaire "La part du Lion-images du Lion à l'abbaye de Fleury IXe-XIIe

Du 9 novembre 2019 au 26 avril 2020

Visites guidées du Belvédère


Samedi 16, samedi 23, dimanche 24, samedi 30 novembre à 15h30
Visites interactives du Belvédère par une médiatrice du patrimoine.
Durée : 1h
Sans réservation
Visites incluses dans le droit d’entrée du Belvédère.

Du 1er avril au 14 juin :
Du mardi au samedi : 10h-12h30 / 14h-18h
Dimanche : 14h-18h
Du 15 juin au 15 septembre :
Du mardi au dimanche : 10h-18h
Du 16 septembre au 31 mars :
Du mardi au dimanche : 14h-17h
Vacances scolaires : du mardi au dimanche 10h-12h30 / 14h-17h
Fermé le 1er et le 11 novembre, et du 24 décembre au 1er janvier inclus

Fermeture hebdomadaire le lundi

Le Belvédère

55, rue Orléanaise

45 270 Saint-Benoît-sur-Loire

 

 

 

 

 

 

samedi, 16 novembre 2019 Écrit par

Le "Petit Paris" restauré

L'oeuvre de Marcel Dhièvre est bien connue des habitants de Saint-Dizier. Certains ont encore le souvenir d'un Monsieur, passionné par sa maison, qui durant des années par tous les temps, n'a cessé de l'embellir.

Sa maison est sauvée. Entièrement restaurée, cette ancienne boutique est après toutes ces années coeur de la vie culturelle.

Un pari architectural ambitieux

Suite au décès de celui qui y a consacré toute sa vie, sans héritier, la maison est abandonnée et se retrouve totalement délabrée. "un conyophore s’était développé dans la cave et le rez-de-chaussée du bâtiment." nous explique Renaud Drubigny, restaurateur des décors.

Le restaurateur R Drubigny © Ville de Saint-Dizier

Difficile en effet d'intervenir sur un bâtiment déjà inscrit, et le challenge était double puisqu'il fallait tenir compte des normes d’accessibilité et de sécurité incendie pour accueillir le public.

 

Le Petit Paris avant sa restauration © Ville de Saint-Dizier

 

« Le Petit Paris » est inscrit, en 1984, à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques au titre d’« exemple remarquable de l’art naïf ».

La ville de Saint-Dizier s'est investie dans la mission de restauration de cette maison emblématique dans le vieux quartier de La Noue.

La plasticienne et illustratrice, Katie Courpie avec son association ne peut plus assurer l'entretient de la bâtisse c'est la municipalité qui devient propriétaire en 2007.

2011-2012 sera première la campagne de restauration (remise des décors, à l’identique de ce qu’ils étaient à l’époque de Marcel Dhièvre).

Dès 2017, la Ville de Saint-Dizier mène une seconde phase de travaux importants pour transformer la simple boutique en un espace de rencontre artistique : démolition de la maison attenante pour agrandir l’espace, aménagement d’un bar et d’un espace sanitaire, création d’un accès supplémentaire par la voyotte en face de l’extension créée, aménagement d’une terrasse…

Deux années seront nécessaires pour aboutir à la transformation en un lieu public accueillant.

Un peu d'Histoire

L'histoire commence en 1922. Il débute la décoration de sa maison en 1950, puis en 1960 l'heure de la retraite a sonné pour l'artiste en herbe. Seul son art compte, il s'y consacrera entièrement jusqu'à la fin de sa vie. 

Un personnage atypique

L'enseigne de sa boutique de confection l'inspire, il en modèle les lettres de béton. Puis il recouvre les murs de morceaux d’assiettes cassées récupérés à la décharge publique. Chacun lui rapporte un peu de sa matière première. De ses déplacements à Paris pour acheter la marchandise pour sa boutique, la Capitale va l'inspirer.

Aucun mur n'échappe à sa boulimie créative

Marcel Dhièvre devant sa maison © DR


Dans ces médaillons des copies des monuments célèbres de Paris : "J’ai fait l’Arc de Triomphe, la Tour Eiffel, la chambre des députés…" raconte-t-il. Attiré par les couleurs vives il emploie principalement le jaune, le bleu, le brun. Sur ses murs de débris de faïence se déploient des volutes, des frises végétales, un oiseau, un écureuil sur une branche. Il lui arrivait de façonner des animaux en ciment armés de fil de fer ou de décorer des pots de fleurs en y collant des coquillages ramenés par des voisins.

"Non, je ne suis pas un artiste, j’ajoute un peu de couleur dans la grisaille des jours…"  expliquait-il aux médias venus l'interviewer.

Sa rencontre déterminante avec monsieur Radici un peintre décorateur italien lui ouvre un univers qu'il adopte immédiatement; il orne l’entrée de médaillons faits de morceaux d’assiettes. Il entoure son jardin d’un mur de briques creuses qu’il décore de motifs symétriques. Dans un angle du mur, il fait figurer une petite maison qu’il appelle « la maison de l’amour » dédicace à sa femme. Il commence la décoration de son magasin et la vitrine de celui-ci est encadrée de serpents et de débris de faïence.

En solitaire

Un auto-didacte obstiné, qui avec peu de moyens,nous laisse une oeuvre touchante, gaie et colorée.

Né en Haute-Marne, en juillet 1898, dans une famille nombreuse, de parents ouvriers agricoles, Marcel nait avec un handicap à sa main droite. sans doute sa paralysie fait de lui une personne renfermée, ce qu'il restera toute sa vie. Il sera dispensé d'aller au front pendant la Première Guerre mondiale, son caractère solitaire se solde par une carrière brève à la SNCF. Après un premier divroce il épouse Constance Colasse avec qui il ouvre un commerce de bonneterie et lingerie. Petit à petit, il ne vivra plus que pour sa maison.

Le Petit Paris aujourd'hui © Ville de Saint-Dizier

L'Association Au Petit Paris

Au Petit Paris invite les Bragards, habitants de Saint-Dizier, à des soirées jeux, concerts, café-philo ou conférences organisées en partenariat avec des associations locales.

Mercredi : 17h-22h (de 14h à 17h : accueil des associations, écoles….)
Jeudi : 17h-00h
Vendredi et Samedi : 17h-01h

478 avenue de la République Saint-Dizier

 

lundi, 11 novembre 2019 Écrit par

Visite du Fort Libéria

En Occitanie, dans les Pyrénées-Orientales, le Fort Libéria se dresse fièrement à l'ombre de Villefranche de Conflent. En toutes saisons on le visite mais les couleurs automnales le rendent encore plus séduisant.

La vulnérabilité de Villefranche de Conflent, et sa proximité avec la frontière, engendre la construction de ce projet défensif. Le Traité des Pyrénées (1659) redéfinit une nouvelle frontière entre la France et l'Espagne, la Catalogne coupée en deux, fera de ce Fort une place stratégique.

Après maintes hésitations, Louis XIV finira par trancher en faveur du projet de Vauban en 1679 pour doter le Roussillon d'une grosse Redoute. Construit à flanc de montagne, cet "espèce de château" comme le décrit l'inspecteur des travaux, Louvois, en mai 1680 dans son rapport au Roi, le rassurant quant à sa capacité de forteresse imprenable, en impose.

LeFortLibéria©photoPdF2019

La commanderie pourra accueillir une centaine d'hommes, des officiers, le système de citerne sera amélioré.

"On ne saurait apporter trop de soins aux bâtiments de ce fort" insiste Vauban

Modifications et de nouveaux aménagements se multiplient au cours de son édification : des caves pouvant servir de magasin, des chemins de ronde équipés de parapet en ferronnerie du pays, des parapets de briques voisines (la briqueterie n'existe plus aujourd'hui) le mortier utilisé composer d'un tiers de chaux vive et de deux tiers de sable en font une construction indestructible. Les travaux vont durer six années.

Le Fort se joue de son apparente puissance

Une vingtaine de canonnières abrite deux pièces de douze, deux de 8 et six de 4, une dizaine d'arquebuses rayées, 24 à crocs et 2000 grenades... les troupes en faible nombre et dans l'incapacité de se défendre, miraculeusement, le Fort Libéria ne sera jamais attaqué malgré les épisodes guerriers avec le voisin espagnol.

Une construction imposante © photo PdF 2019

La prison des Dames

Triste épisode de l'histoire du Fort, l'enfermement à vie dans une des caves pour huit femmes soupçonnées d'avoir participer à l'Affaire des Poisons. Louis XIV les fera envoyer dans différentes forteresses françaises par lettres de cachet. Sans jugement, ces prisonnières pour raison d'état, finiront leur jour dans d'atroces conditions.

La légende raconte que deux d'entre elles y survivront 36 et 44 ans en captivité. Pour l'exemple, la Marquise de Brinvilliers et La Voisin seront brûlées Place des Grèves à Paris.

La République établie suite à la Révolution Française, répare en 1793, les tirs de canon espagnols qui ont endommagés les parapets et une partie des guérites. 

De 1850 à 1856, Napoléon III ordonne de fortifier le château. Il renforce la construction par trois ouvrages, mi-bastions, mi-tours, orientés vers Mont-Louis, Vernet les Bains et Prades.

Pour mieux expliquer la vie de la garnison, des scénettes de reconstitution d'époque apporte un point de repère historique © photo PdF 2019

Le souterrain dit des 1000 marches (1850-1853)

Il fera creuser ce fameux souterrain qu'avait imaginé Vauban. Ce chantier ambitieux prend forme deux cents ans après. Celui-ci comptera de nombreuses victimes, 250 ouvriers y travaillent, 22 périront.

En 1890, l'armée quitte le Fort. Seul, un détachement militaire occupera les lieux durant la Première Guerre Mondiale. Il servira de prison à des prisonniers allemands.

La municipalité ne voyant pas l'utilité de l'acheter au Domaine en 1927 le laisse devenir propriété privée. Il sera baptisé, par Julien Laurens, l'acquéreur, Fort Libéria, du nom de la ville qui s'appelait à l'origine Villa Libera.

Le Fort Libéria est aujourd'hui un monument privé toujours en état de perfectionnement pour satisfaire les visiteurs.Trois ans de restauration et l'ouverture au public en 1987, concrétise un long travail d'entretien.

L'équipe met toute son énergie à la transmission de son histoire incroyable.

 

Ouvert toute l'année

Avril à mai de 10h à 19h, de juin à septembre de 9h à 20h

Visites guidées en été et pour les groupes toutes les 20 minutes.

Fort Libéria

Hall d'information

17 rue St Jacques

04.68.96.34.01

 

 

samedi, 09 novembre 2019 Écrit par

Au Palais Bénédictine

 

Fécamp retient notre attention pour son musée de la Pêcherie dont nous avions suivi l'ouverture, installé sur le port, il regroupe les collections des Beaux-Arts ainsi qu'une somme importante d'objets traditionnels normands.

Une visite passionnante sur la vie à l'époque des pêcheurs.

Le Palais Bénédictine © photo PdF 2019

 

Mais Fécamp recèle d'autres trésors comme celui qui domine la ville, le Palais Bénédictine haut-lieu d'un autre savoir-faire régional.

Chef d'oeuvre du XIXe

Ce lieu impressionnant ne détient pas seulement Le secret bien gardé de fabrication d'une liqueur mais est étonnant à plus d'un titre. L'on passe de salles en salles à différentes époques, ce qui en fait une visite plus que surprenante.

L'architecture évolue sous nos yeux, passant de la Salle Gothique, l’Oratoire à la Salle du Dôme. Ou bien encore la Salle des Abbés.

Manuscrits, reliquaires, objets de culte en ivoire, argent, émaux, tableaux, le Palais est d'une richesse patrimoniale impressionnante. 

La distillation en direct © photo pDf 2019

Un secret bien gardé

C'est l'unique endroit au monde où l'on fabrique encore le mystérieux élixir. En témoignent les alambics en cuivre martelé datant pour certains du XIXe siècle, encore utilisés aujourd’hui.

En Seine-Maritime

Fécamp est situé en bord de mer, à 2h15 de Paris, 1h de Rouen, 1h de Deauville, 45’ du Havre, 20’ d’Etretat…

 

Palais Bénédictine

 110 rue Alexandre le Grand

76 400Fécamp

02 35 10 26 10

 

Attention l'abus d'alcool est dangereux A consommer avec modération

jeudi, 31 octobre 2019 Écrit par

Au village du Crozet

Entre Forez et Bourbonnais

Petie cité médiévale le Crozet mérite bien son titre de "Village de caractère" et celui de "Village de verre" décerné en 2011 car il devient tous les deux ans, le point de rencontre de maîtres verriers venus de tous les coins de l'Hexagone.

Frontière naturelle avec la Loire

Ce village détient un patrimoine hors-pair en témoignent la foule qui se presse aux beaux jours.

Maisons du XIIIe, XVe et XVIe se succèdent au fil de la balade.

L'entrée par la Grande Porte nous fait pénétrer dans un univers fleuri et apaisant où l'architecture diversifiée réjouit le regard. La Tour à Bec se dévoile, cache dans son antre un puits charmant.

La Maison Jean Papon © photo PdF 2019

La maison Papon, au style Renaissance, en impose comme son propriétaire dont l'histoire est tout à fait extraordinaire.

A voir également la chapelle des Vicomtes de Mâcon en ruines elle abrite différentes expositions

Au Musée des Arts et traditions populaires, des reconstitutions d'ateliers et de métiers anciens, ravissent les visiteurs

Festival du Verre en août

Point information du Crozet

Le Bourg

04.77.64.11.89

Visites guidées en groupe sur réservation

D'Avril à octobre

Amisvieuxcrozet@orange.fr

lundi, 04 novembre 2019 Écrit par

A Saint-Haôn le Chatel

Ses lettres de noblesse

Saint-Haôn le Chatel encore du concentré de patrimoine ! de l'époque gallo-romaine au Moyen-Age, c'est la plus petite coommune du département. Le tour de ce village ne manque pas de curiosités. A l'origine, elle se compose de 18 tours de défense, et de quatre portes d'entrées dont la Porte de l'Horloge qui demeure un vestige incroyable (XIVe)

 

La Porte de l'Horloge © photo PdF 2019

 

C'est un lieu vivant et dynamique entretenu par des animations au coeur de l'été. Sans doute ce décor qui attire à lui les amateurs de vieilles pierres et comme la littérature n'est pas bien loin, de nombreux amoureux de la langue française s'y donnent rendez-vous.

Une plongée dans l'univers des mots qui rassemble de plus en plus de monde.

Il s'y déroule une manifestation plus qu'originale autour de la Poésie. Des extraits de chefs d'oeuvre de notre littérature sont lus non stop,

Il faut passer à l'église admirer les fresques colorées.

Toujours durant la saison estivale, en août, la Fête médiévale "Aux Temps d'antan" anime la cité de tout son savoir-faire ancestral, vieux métiers, stages d'enluminure...

Un village dont l'histoire est bien présente, avant sa restauration © photo PdF 2019

"C'était à chaque étage un souvenir, une émotion quelque chose de surrané et d'impalpable..."Georges Perec, la Vie mode d'emploi

On respire ici avec une vue privilégiée sur les Monts de la Madelaine, attention aux sorcièresqui hantent les lieux ! aux alentours, les habitants dominent le panorama.

Maison restaurée après © photo PdF 2019

Visite guidée toute l'année

04.77.64.28.25

Les Monts de la Madeleine

Saint Just en Chevallet

04.77.65.10.22

mercredi, 06 novembre 2019 Écrit par

Manifestations pour les 40 ans à l'UNESCO du Mont Saint-Michel

Entre Bretagne et Normandie, le Mont Saint-Michel subjugue toujours

Plus de 40 manifestations nous attendent au Mont Saint-Michel pour fêter le 40ème anniversaire de l'inscription du site au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Le classement n'englobe pas seulement la Merveille mais toute la baie qui l'entoure.

Il faut dire que c'est un choc émotionnel que d'apercevoir ce pic au milieu de la mer, ou au milieu de sables, on se croirait sur la Lune ou sur Mars ! Le paysage prend des airs de tableau futuriste.

Le Mont Saint-Michel © photo PdF 2019

La lumière change sans arrêt, le Mont se colore, s'auréole de teintes grises, bleutées. La mer est la maîtresse du Temps.

On est saisi par la puissance de ce monument unique au monde par sa conception et l'aura qu'il dégage. Sans doute ce qui attire un nombre impressionnant de pélerins chaque année, l'impression de fugacité de l'existence et notre fragilité devant cet incroyable prouesse architecturale. La fierté aussi de ce que peut réaliser l'être humain.

Etre humble face à la force de la nature

La puissance de la mer se rapelle tous les jours, la leçon recommence à chaque marée, le message est clair : soyez prudents.

Le mascaret © photo PdF 2019

Le mascaret est un épisode incroyable qui attire de nombreux curieux. Cette vague, pouvant atteindre jusqu’à 70 centimètres, appelée mascaret remonte les cours d’eau lors des phénomènes de grandes marées à la vitesse d’un cheval au galop.

Pour la visite, il est très important de s'organiser en fonction de la marée, connaître les horaires où l'accès au Mont est possible, à l'aller comme au retour. 

Préservation et équilibre de ce milieu naturel d’exception, nous sommes de plus en plus sensibles à la qualité environnementale du lieu et plusieurs découvertes sont initiées sur cette thématique.

Le cloître du Mont Saint-Michel © photo PdF 2019

 

A l'assaut du chef d'oeuvre !

Pour continuer à préserver ce site exceptionnel, le plus visité de France après la Tour Eiffel, il est essentiel d'en évoquer l'Histoire. Les parcours de visites sur le Mont sont exceptionnels. Monument religieux il a évolué au fil des Siècles.

Depuis quelques années, des visites insolites se développent autour du monument ainsi différentes manières de l'aborder, en s'instruisant et en s'amusant, permettent de prendre de la hauteur face à cette imposante partie de l'Histoire bretonne et normande. Les deux territoires associés dans sa protection et sa valorisation ont unis leurs énergies pour marquer cette parenthèse historique.

N.B.

Vous retrouvez toutes les activités proposées pour célébrer l'anniversaire du classement, que ce soit à pied, à vélo, en canoé, à cheval...

https://www.40rdvdanslabaie.fr/les-40-expériences-en-baie-du-mont-saint-michel/

 

 

Un bijou posé sur la mer © photo PdF 2019

 

 

Du 19 au 27 octobre 2019

Chez la Mère Poulard © photo PdF 2019

 

Bien sûr il faut réserver pour goûter la fameuse omelette de la Mère Poulard; Si elle est si réputée c'est tout simplement qu'elle est délicieuse, et hors de prix ! mais d'une légèreté incomparable.

 

Informations pratiques

http://www.abbaye-mont-saint-michel.fr/Preparer-sa-visite/Informations-pratiques

Pour les visites

https://www.ot-montsaintmichel.com/fr/visites-guidees-groupes.htm

Liste des guides pour visites guidées du Mont Saint-Michel

https://www.ot-montsaintmichel.com/fr/visites-guidees-groupes.htm

Pour observer le mascaret

http://www.manchetourisme.com/flux-mer

Pour vivre les Grandes marées

http://www.abbaye-mont-saint-michel.fr/Actualites/Les-soirees-Grande-maree-2019

 

Parc à huîtres à Cancale au loin le Mont Saint-Michel © photo PdF 2019

Pour les gourmands la visite des parcs à huîtres à Cancale, toute proche

https://www.saint-malo-tourisme.com/decouvrir/declencheur-d-emotions/on-a-teste-pour-vous-visite-des-parcs-a-huitres

 

 

 

 

 

vendredi, 18 octobre 2019 Écrit par

Guédelon en automne

Des nouvelles de notre reporter à vélo sur les routes bourguignonnes, l'actualité de Guédelon. Le château et son domaine ne cessent de progresser dans leur développement. A l'heure des vacances de la Toussaint, allons voir ce qu'il s'y passe...Il y a toujours du mouvement à Guédelon en toutes saisons, les équipes s'activent et enrichissent le lieu. L'accueil des visiteurs sur les différents ateliers est très instructif avec des jeunes. Le relais des savoirs se fait d'instinct; l'on apprend des métiers, qui aujourd'hui renaissent grâce, à des chantiers comme celui-ci. L'aventure continue...

jeudi, 17 octobre 2019 Écrit par

A Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

Dans le Roannais ce village médiéval est un incontournable. L'ascension terminée vous profitez d'un point de vue remarquable sur l'environnement.

De l'Antiquité au Moyen-Age

Réputé pour la richesse de son patrimoine, son histoire a traversé bien des époques: oppidum celte, donjon et fresques, sont un bonheur à observer. A voir le donjon du XIIe et le clocher-porte de l'église Saint-Jean. La Renaissance est illustrée par la Tour du cadran solaire et le Manoir.

On dispose d'une remarquable vue sur la Loire. Oppidum celte, donjon, fresques, le programme est chargé!

Les artistes étaient présents depuis longtemps à Saint-JeanSaint-Maurice, on peut le constater en visitant l'église et ses fresques

Les fresques sont dans un état exceptionnelles © photo PdF 2019

 

En juin, les artistes peintres investissent le village pour la Loire en couleur, rendez-vous durant le week-end de Pentecôte.

Dans la même lignée, le point fort du village qui arrire les visiteurs du dimanche.

Métiers d'art exposés à la Cure © photo PdF 2019

 

 

La Cure Pôle touristique et culturel, cet espace ouvert au public soutient la filière des métiers d'art et à ce titre abrite des expositions issues du travail d'artisans et leurs pièces d'exception. Point de passage obligé pour découvrir ce charmant village de caractère, la Cure vous indique les circuits de visite adaptées à votre demande.

Ouvert de mars à novembre

Expositions, ateleirs, spectacles

La Cure

799 Rue de l'Union

42155 Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

04.77.62.96.84

Les Amis de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

info@les-amis-42155.com 

Visite guidée toute l'année

Réservation trois semaines à l'avance, 3€/personne

04.77.62.96.84

Parcours du Petit marinier

Renseignements à la Cure

De 3 à 12 ans pour découvrir de manière ludique l'histoire et le patrimoine de la commune

De mars à octobre

mardi, 29 octobre 2019 Écrit par

Rénovation du Palais de la Découverte

Ce monument parisien emblématique de la ville n'a jamais connu de restauration.

Dans le cadre du schéma d’aménagement de l’ensemble du bâtiment du Grand Palais, le Palais de la Découverte fermera ses portes en 2020. L'on apprend ces jours-ci que c'est l'agence d’architecture Construire qui a été retenue avec son projet éphémère pour accueillir le public durant le chantier.

A compter de fin août 2020, les travaux nécessitent une fermeture totale du Palais.

Pendant plus de 80 ans, le Palais de la découverte n'a cessé d'émerveillé les 35 millions de visiteurs venus le découvrir.  

Le Palais de la découverte de demain

L’atelier d’architecture Construire, avec Charpente Cénomane, entreprise générale spécialisée dans le bois, va réaliser une structure qui abritera les activités toujours en cours. Pas question pour l'établissement de cesser de présenter son actualité et de s'adresser au public en majorité scolaire.

Celle-ci ouvrira ses portes en septembre 2020 dans le 15e arrondissement de Paris, autour du jardin Caroline-Aigle, sis dans le parc André-Citroën.

Cette implantation, à proximité d’équipements culturels et de plusieurs établissements scolaires, a fait l’objet d’un appel à manifestations d’intérêt et d’un vote en conseil de Paris.

Les disciplines en activité resteront accessibles sous les différents modules 

Une grande partie de l’offre du Palais de la découverte sera présentée, selon la répartition suivante :
Espace de médiation scientifique 1
• Chimie : les matières premières en parfumerie, l’hydrogène…
• Géosciences : les séismes, « une promenade géologique sur Mars »,
• programme Un chercheur, une manip’…
Espace de médiation scientifique 2
• Physique : la lumière, le son...
• Informatique et sciences du numérique : ateliers sur les robots Thymio, exposés
avec des robots humanoïdes Nao…
Espace de médiation scientifique 3
• Sciences de la vie : le cerveau, le coeur, l’ADN, les microbes ou encore le monde
des fourmis, au sein de terrariums…
• Mathématiques : atelier récréations mathématiques….
Les activités d’astronomie prendront place sous la coupole du planétarium.

 

lundi, 14 octobre 2019 Écrit par
Page 1 sur 7

Compteur de visites

2820192
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
4075
14825
65109
1869241
313681
368951
2820192

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR