La rédaction

Collecte 39-45

Des objets qui parlent pour l'éternité 

Le musée de la Résistance et de la Déportation lance une grande opération de collecte auprès du public. Si vous possédez des objets de la Seconde Guerre Mondiale qui pourraient aider le musée à entretenir la mémoire collective, n'hésitez pas à les leur confier. L'établissement est actuellement entièrement repensé et après rénovation il réouvrira en 2022, cette collecte permettra une belle mise en valeur de son Histoire.

La collecte d’archives, d’objets, de photographies et de témoignages artistiques est à l’origine de la création du Musée de la Résistance et de la Déportation en 1971 par Denise Lorach, ancienne déportée.  

Le Musée de la Résistance et de la Déportation recherche :
- Des éléments liés à l’enfance durant la Seconde Guerre mondiale ;
- Des éléments illustratifs du Nazisme, de la persécution et de la déportation des Juifs (spoliation, enfants
cachés) et des NN, de l’Occupation, de la Résistance en Franche-Comté ;
- Des témoignages d’attitudes diverses durant l’Occupation (manifestations, témoignages de soutien,
entraide, solidarité mais aussi dénonciations, etc.) ;
- Des écrits : journaux intimes durant l’Occupation mais aussi écrire pour dénoncer, communiquer et
résister ;
- Des éléments illustratifs de la vie quotidienne en Franche-Comté (se nourrir, se déplacer, se vêtir) ;
- Des éléments qui témoignent des interactions franco-suisses durant l’Occupation (sauvetage des Juifs,
passages et organisations de passeurs) ;
- Des éléments illustratifs de la captivité de prisonniers de guerre à la Citadelle de 1944 à 1948 ;
- L’art concentrationnaire : de la littérature, des peintures, dessins
et sculptures réalisés en prison, en camp d’internement ou de
concentration.

Si vous possédez certaines pièces et que vous souhaitez en faire don, vous pouvez contacter : Aurélie Cousin, assistante de conservation au 03.81.87.83.12

aurelie.cousin@citadelle.besancon.fr

Jusqu'au 30 avril 2019

13 Mar 2019

100 ans d'Histoire au Domaine du Rayol

La mer, les Iles, le Jardin

Parmi les visites proposées au Domaine du Rayol celle-ci nous invite à remonter le temps. Photos anciennes et documents d'époque agrémenteront la visite

Comme une initiation à l'histoire de l'architecture et de l'art au jardin sur la Côte d'Azur.

Entre le Lavandou et Saint-Tropez

Vous saurez tout des différentes bâtisses présentes sur le Domaine : l'Hôtel de la Mer, le Bastidon, le puits, la Maison de la Plage... 

Toute l'Histoire de ce Domaine, des villas construites en bord de mer, la vie des propriétaires et comment ce magnifique parc a pu être sauvé, voilà de quoi satisfaire notre curiosité.

Les grandes dates marquantes de la Côte d'Azur dans tout son apport à l'art paysager sont abordées.

Comment est né le projet du Jardin des Méditerranées imaginé par Gilles Clément ?

 

Pour cette visite, la villa Rayolet ouvrira exceptionnellement ses portes, le mobilier a disparu mais la décoration et l'aménagement des années 40 n'ont pas changé. Il est prévu de profiter de la vue exceptionnelle à partir du toit-terrasse.

Les prochaines dates 26 avril, 19 juillet, et 9 août 2019

Visites à 14h et à 16h

Durée 2h30

Domaine du Rayol

Avenue des Belges

83820 Rayol-Canadel-sur-Mer

04.98.04.44.00

01 Mar 2019

Sur la Route du Mimosa

130 kms de Route du Mimosa 

De Bormes-les-Mimosas à Grasse.

Rayol-Canadel-sur-Mer, Sainte Maxime, Saint Raphaël, Mandelieu-la-Napoule, Pégomas, Tanneron, ce sont 8 communes qui balisent cette Route passant du Var aux Alpes Maritimes.

A travers la Route du Mimosa, l'on traverse ces différents Pays reflets d'Art et d'Histoire de la Côte d'Azur, le Mimosa embaume le paysage.

Le Corso de Mandelieu-la-Napoule © photo PdF 2019

Des Senteurs délicates

Dans la parfumerie, le mimosa tient une place de choix.

Ce sont les Anglais qui à l'origine, apportèrent le Mimosa, venu d'Australie, pour ajouter de la couleur aux jardins l'hiver. Aujourd'hui synonyme de fleurissement et de bonheur il porte à lui tout seul les couleurs de la Côte d'Azur. Sa prolifération pose un souci pour la diversité environnementale. IL faut se le procurer auprès de pépiniéristes, ces professionnels sauront vous conseiller.

Les Corsos, fêtes traditionnelles de la Côte, lui offrent une place de choix.

 

 

 

 

01 Mar 2019

Compteur de visites

Aujourd'hui 625

Hier 880

Ce mois ci 16601

Depuis le début 3809879

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR