La vie de nos monuments

La vie de nos monuments (137)

Une rénovation traditionnelle en Auvergne

Les travaux de rénovation de charpente de l'ancien moulin à papier RICHARD progressent.

Au coeur de trois départements, l'Auvergne, la Haute-Loire, et la Loire, le Parc naturel Livardois-Forez est préservé et détient des trésors.

A l'image de ce magnifique bâtiment.  

La région fut l’une des toutes premières à produire du papier

 

Bien ancré dans son terroir, ce magnifique moulin témoigne de la splendeur de cette époque, début du XIVème siècle. Les propriétaires actuels en souhaitant garantir la pérennité des travaux, ont pour ambition de réaliser une rénovation traditionnelle des couvertures et charpentes (plus de 2 000m²).

Située dans le Parc Naturel du Livradois-Forez, l'ancienne papeterie va retrouver une nouvelle jeunesse

L'entreprise Mirmand en charge de cet ambitieux projet a été choisie pour son expérience. Les matériaux de construction adaptés à  l'environnement de la bâtisse, participent à une rénovation de qualité.

Dans le prolongement de cette réabilitation, suivront une exposition et différents événements dans les environs ainsi qu'au Moulin de Nouara -qui a bénéficié d'une rénovation exemplaire également- au printemps prochain 2024.

 

Un peu d'Histoire 

Construit à partir de 1663 par la famille RICHARD, la capacité du Moulin du Prat de produire en grande quantité pour l’époque et la qualité exceptionnelle de l’eau du Batifol, fait que son papier a été sélectionné comme support de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

Pour rappel, l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers est une encyclopédie française, éditée de 1751 à 1772 sous la direction de Denis Diderot et, partiellement, de Jean Le Rond d’Alembert.

L’Encyclopédie est un ouvrage majeur du XVIIIe siècle et la première encyclopédie française.

Lorsque l’activité de l’industrie papetière décroit au 20ème siècle, le Moulin du PRAT produit alors des tresses, puis des sous-vêtements pour l’armée.

L’activité économique de ce lieu s’éteint vers 1970.

Sujet d'étude : un travail de valorisation des grands bâtiments liés à l'accueil sanitaire et social du 20ème siècle

Dans le cadre d'une réflexion quant au futur de ce beau Patrimoine, intitulée « la Grande Échelle » le Moulin vient dêtre sélectionné parmi 6 autres sites par 35 étudiants de l'école d'architecture de Clermont-Ferrand.

Sans nul doute qu'ils y puiseront une inspiration pour leurs prochaines créations, idéalisées par la beauté et la résistance de cette architecture locale. 

vendredi, 21 juillet 2023 Écrit par

Réouverture de l'appartement privé de Marie-Antoinette

À partir d'aujourd'hui, le château de Versailles propose au public de redécouvrir un ensemble de pièces parmi les plus secrètes de l'ancienne résidence royale : les cabinets intérieurs de la Reine. 

Un lieu qui reflète le raffinement et le savoir-faire de cette époque

Résultat de plusieurs années de recherches et de restauration, cet espace intime se déploie sur deux étages du Château. L'ensemble au fil des restaurations prend forme et nous restitue une atmosphère très chatoyante.

Des pièces parmi les plus secrètes de l'ancienne résidence royale

Nous pénétrons dans l'intimité de la jeune Reine. Des trésors de savoir-faire sont déployés ici, les coloris somptueux des assises, des rideaux témoignent du raffinement de la décoration très féminine de ses appartements. 

Marie-Antoinette commença à l'aménager à partir à partir de1774. L'appartement disposé sur deux étages, se veut plus modeste ses fenêtres donnent sur de petites cours intérieures.

Le Premier étage est dédié à la souveraine

Un cabinet dit «de la Méridienne» a été reconstitué grâce au travail persévérant de recherche mené par le service de la conservation. Celui-ci a a permis de retrouver le dernier état textile de couleur lilas aux différents tons de vert qui ornait la pièce de vie sous Marie-Antoinette. La bibliothèque adjacente a été également restaurée récemment.

A proximité se trouve le grand cabinet intérieur ou cabinet doré. Marie-Antoinette y fit tendre en 1779 une soierie d'une richesse prodigieuse au décor de fleurs, arabesques et médaillons dorés, remplacée en 1784 par un nouveau décor de boiseries sculptées inspirées par l'égyptomanie naissante. Ce décor donna dès lors le nom de «Cabinet doré » à la pièce, qui a bénéficié il y a quelques années d’une restauration complète.

 

Témoignage de la perfection des arts décoratifs français à la fin de l’Ancien Régime

Jusqu’en 1788, Marie-Antoinette passionnée de décoration, elle ne cessera de transformer et d'embellir son intérieur. 

Le deuxième étage constitue un mélange entre intimité et ouverture aux proches du couple royal. On peut y admirer le Cabinet du Billard. 

Aménagé en 1779 pour accueillir ce jeu très prisé par la Cour, le cabinet du Billard fut transformé en 1787 en salon de Compagnie.

 

Un passage au fond du cabinet du billard mène vers la plus grande pièce du second étage : la salle à manger. Appelée toile au Grand Ananas, la toile de Jouy qui orne les murs et le mobilier, provient de la manufacture d’Oberkampf.

Dans cette salle à manger est aujourd’hui présentée une partie importante d’un précieux service en porcelaine de Sèvres commandé par Marie-Antoinette en 1784.

Espace intime pour la Reine, un charmant boudoir recèle des pièces d'ébenisterie précieuses, à l'exemple d'un serre bijoux à plaques de porcelaine de Sèvres, réalisé par Martin Carlin et offert à Marie-Antoinette en 1770. Ou bien encore, une table chiffonnière de l’ébéniste Adam Weisweiler.

Tous ces trésors nous sont aujourd'hui restitués et ne demandent qu'à être contemplés à nouveau.

 Au Château de Versailles

En visite guidée

Du 27 juin jusqu'au 9 juillet 2023

12 visites par jour sont programmées pour découvrir l'appartement intérieur de la reine restauré et remeublé.

Réservation sur www.chateauversailles.fr 

mercredi, 21 juin 2023 Écrit par

Soissons en lumière

Une seconde édition étoffée

 Le parcours illuminé, imaginé par Moment Factory nous guidera vers les monuments emblématiques de la ville. Durant 17 minutes l'on découvrira à travers une vidéo l'histoire de l'édifice et sa place dans la ville.

une application web gratuite : L'application, portée par la création de 5 personnages,  raconte l’histoire de Soissons. Elle permet également de guider les visiteurs à travers le cœur de ville vers les lieux animés. Cette trame narrative vient enrichir l’édition 2023 mais les spectateurs peuvent parfaitement profiter des illuminations et de la musique sans cette dernière.

 

Une animation gratuite dans toute la ville

Jusqu'à minuit, le parcours illuminé nous emmène à la découverte de 5 lieux emblématiques de la ville : le Square Saint-Pierre, le Pavillon de l’Arquebuse, la cité de la Musique et de la Danse, l’Abbaye Saint-Léger et l'hôtel de Ville.

Du 27 mai au 23 septembre 2023

Renseignements à l'Office du Tourisme du Grand Soissons

03 23 53 17 37

vendredi, 05 mai 2023 Écrit par

André Chamson, un enfant du siècle dernier. A redécouvrir dans le Gard.

La sérénité et la beauté des jardins de l’abbaye de Saint André, à Villeneuve-lès-Avignon, offrent chaque année, de début mars à fin octobre, un cadre exceptionnel à de belles rencontres musicales et poétiques ainsi qu’à des expositions en éloge à la nature.

 

En 2023, jusqu’au 14 mai, une place a été réservée à la commémoration des quarante ans de la mort d’André Chamson.

 

L’histoire de cet enfant du 20ème siècle, né à Nîmes en 1900, est présentée sous les voûtes des jardins. Imaginée et conçue par Catherine Velle, petite fille de l’écrivain, par Micheline Cellier et Valérie Mercer-Baheux. Tout est réuni dans ce lieu pour accueillir un hommage au cévenol protestant humaniste, intellectuel des années 30, romancier, poète, militant, pacifiste mais prêt à prendre les armes pour son pays, conservateur du Petit Palais, membre de l’académie française.

Avec son épouse Lucie Mazauric, n’ont-ils pas loué une petite maison dans les remparts sous l’abbaye, de 1955 à 1983, où le romancier aimait venir se détendre, entre deux pages d’écriture, en rêvant face à la vue sur le Palais des papes, de l’autre côté du Rhône.

C’est donc, en avant-première à Villeneuve suivi d’une itinérance à Nîmes, Mialet et Le Vigan, jusqu’au 30 octobre, que les amoureux des Cévennes pourront mieux connaître André Chamson.

La dernière étape se rapprochera de la maison des Bressous, sur la commune de Valleraugue, acquise en 1940 par le couple Chamson. A travers des panneaux thématiques, le visiteur découvrira le cévenol, le jeune écrivain, le poète félibre, l’intellectuel engagé, le guerrier ... L’homme qui a fait sien le mot « Register (résister) », gravé par la prisonnière protestante, Marie Durand, sur la margelle du puits de la tour de Constance à Aigues Mortes, mérite cet éclairage car ses prises de position d’alors restent d’actualité.

Dans chaque lieu d’exposition, l’accrochage sera accompagné de conférences, voire de projections, à l’exemple du film Tabusse 1949, à Nîmes, adapté du roman éponyme d’André Chamson. Autre intérêt à ces rendez-vous, la présence de Catherine Velle pour des conférences à deux voix avec Micheline Cellier, biographe de son grand-père. Elle ne le rencontra pas car elle décida d’écrire sa thèse sur l’image du camisard, d’un point de vue littéraire et historique, après sa mort. Un choix initié par la lecture de Roux le bandit, le premier roman de l’écrivain, publié en 1925.

D’autres témoins seront, à l’occasion, présents tels que Frédérique Hébrard, Nicolas Velle, respectivement fille et petit-fils de l’homme qui fréquenta Daladier, Guéhenno, Malraux, Germaine Richier, Saint Exupéry, Scott Fitzgerald … Celles et ceux qui voudront aller plus loin noteront que les archives Chamson viennent de rejoindre le Carré d’Art, à Nîmes, et qu’elles sont ouvertes aux chercheurs. En attendant, peut-être, de lire l’ensemble de son œuvre dans une prochaine édition de La Pléiade ?

Guy Hébert

A noter : Exposition, conférences et projection :

  1. Villeneuve-lès-Avignon : Exposition à l'Abbaye Saint André, jusqu’au 15 mai

  2. Nîmes : Expo Maison départementale, du 2 au 30 juin

- 3/6-11h Carré d’Art, conférence : Catherine Velle évoque son grand-père

- 12/6-18h Cinéma Le Sémaphore, projection du film 39-45-Elles n’ont rien oublié, de Germain et Robin Aguesse, avec un témognage de Frédérique Hébrard sur l’exode des chefs-d’œuvre du Louvre

- 16/6-18h30 Carré d’Art, conférence :Micheline Cellier et Catherine Velle : « André Chamson : du régional à l’international »

- 23/6-18h30 Carré d’Art, projection du film Tabusse, 1949, adapté du roman d’André Chamson. En présence de Nicolas Velle, petit-fils de l’écrivain et de son épouse Dominique

 

  1. Mialet, Musée du Désert, exposition du 12 août au 3 septembre

- 16/8-18h conférence : Michelle Cellier et Catherine Velle - « André Chamson et le protestantisme »

  1. Le Vigan, Musée cévenol, expo du 6 septembre au 31 octobre

  • 10/9-14h30 conférence : Micheline Cellier et Catherine Velle – « André Chamson, Rhodanien des deux rives »

  • 14/10-15h30 conférence : Philippe Reig, Majoral du Félibrige – « Histoire du Félibrige »

A noter également l’agenda complet de l’Abbaye Saint André : www.abbayesaintandre.fr

Contact : 04 90 25 55 95 / info@abbayesaintandre.fr

mardi, 02 mai 2023 Écrit par

Retour des «  Journées Romaines » de Nîmes

 

A constater le soin que les organisateurs des prochaines journées romaines de Nîmes apportent à la préparation du banquet de César, proposé le soir du dimanche 7, on peut imaginer de semblables préoccupations pour les animations prévues du 4 au 8 mai.

Si le banquet ne réunira que quelques 200 privilégiés, l’édition 2023, sur le thème de Vercingétorix offre tout un panel d’animations populaires et festives. Et ce, dans la capitale indiscutée de la romanité française. Avec sa Maison Carrée, ses arènes, la tour Magne et son récent musée de la romanité.

Pour revivre les grandes batailles de la Guerres des Gaules, où se sont affrontés Vercingétorix et César, mais aussi les célèbres jeux (ludi), tout a été pensé avec autant d’exigences. A commencer par les trois grands spectacles historiques de deux heures, dans les arènes, les 6,7 et 8 mai à 15h30.

Dès jeudi, et pour les quatre jours, de 11h à 19h, le fort des légionnaires, dans les bosquets des Jardins de la Fontaine, permettra de voir la reconstitution d’un camp romain. Visite de tentes militaires avec la présentation du paquetage des légionnaires, explications sur les stratégies guerrières romaines seront accompagnées de démonstrations de manœuvres, d’exercices et de tactiques de combat. Diverses activités sont prévues : atelier cotte de mailles, de sculpture, d’architecture, de mosaïque, de cosmétiques, mais aussi de musique, d’écriture. Possible également de découvrir la religion romaine ou la façon dont les femmes romaines se faisaient belles. Ainsi que l’exposition de galères romaines, du 6 au 9 de 11h à 19h, place Jules Guesde. Bref, un bain de civilisation romaine.

 

Pendant les soirées des 5,7 et 8 mai, des visites théâtralisées aux flambeaux seront proposées à 21h, 22h et 23h. Le samedi 6, une cérémonie nocturne, de 21h à 22h offrira un grand défilé de 500 acteurs, légionnaires, gladiateurs, guerriers celtes, sénateurs, danseuses. Issus de 28 associations de Nîmes et d’Europe.

Déambulation prévue des arènes au parvis de la Maison Carrée. D’autres défilés de petits groupes sont annoncés dans l’Ecusson le samedi et aux halles le dimanche, de 11h à 12h.

Rien n’a été oublié pour satisfaire l’esprit et le corps. Pour le premier, cycle de conférences historiques sur le site Vauban de l’Université de Nîmes. Le mercredi 3 mai, à 19h, Yann Le Bohec, universitaire spécialiste de l’Antiquité romaine interviendra sur le sujet « Les trois stratégies de Vercingétorix ». Le lendemain, à la même heure, Jean-Louis Brunaux, archéologue et chercheur au CNRS sur la civilisation gauloise évoquera « Vercingétorix et la civilisation gauloise ».

 

Quant au plaisir des papilles, une boutique marché romain sera ouverte trois jours, les samedi et dimanche de 10h à 22h, le lundi de 10h à 18h. Le banquet de César perpétuera un évènement d’il y a plus de deux millénaires.

Pour tenter de placer les convives dans l’ambiance et lui offrir un voyage gustatif, un universitaire et un chef de cuisine ont conjugué leurs compétences. Saliver déjà avec les noms des plats concoctés par Maxime Chenet, chef du restaurant « Entre vigne et garrigue » à Pujaut, et l’historien nîmois Eric Dars : Moretum, cochlea galli, salade de César, zomotenagon, dodine d’agneau cuit à l’hypocras, apothernum, patina de piris accompagnés de panis focus et deux vins aux arômes séduisants. Le tout servi dans de la vaisselle en terre cuite. Pour agrémenter le repas, bardes, danseuses, conteuse pour tout savoir sur les plats composant le menu. Et, comme Jules César présidera la soirée, toge, tunique … seront mises à disposition des convives.

Les visiteurs présents dès le jeudi 18h, pourront participer à un flashmob géant sur le parvis des arènes. Chorégraphie disponible en ligne. Histoire de chauffer aux journées romaines de Nîmes !

Guy Hébert

 

Du 4 au 8 mai 2023 

 

A noter :

Beaucoup d’animations gratuites sauf :

  • les trois grands spectacles des 6, 7 et 8mai, à 15h30, dans les arènes. Achat des billets sur www.arenes-nimes.com ou www.adamconcerts.com

  • la visite du fort des légionnaires, du jeudi 4 au lundi 8, dans les Jardins de La Fontaine. Billets en vente sur place.

  • les visites théâtralisées des 5,7 et 8 à 21h, 22h et 23h. Billets en vente aux arènes.

  • le banquet romain, le 7 dès 20h, dans les Jardins de La Fontaine. Réservation sur info@arenes-nimes.com

jeudi, 27 avril 2023 Écrit par

Ouverture de la Citadelle de Marseille pour les métiers d'art

La journée de l'année dédiée aux métiers d’art et métiers du bâti ancien se tiendra prochainement à la Citadelle de Marseille. En pleine restauration, ce site patrimonial d'exception du XVIIè siècle dans les Jardins Nord permettra de découvrir tous les métiers artisanaux du chantier actuel.

 

Vue exceptionnelle sur le Vieux-Port de Marseille

Parcours visite et découverte autour de la thématique « taille de pierre »

Visite de site et rencontre avec les Encadrants Techniciens Formateurs autour leurs savoir-faire sont au programme sur deux ateliers Ornementation architecturale et restauration du patrimoine et démonstration autour de concepts clé (coffrage, arc musulman en brique de pierre, géométrie et maçonnerie)

Intervenants : Quentin Rigal (tailleur de pierre et compagnon du devoir), Luc Boixadera (tailleur de pierre) et  Thierry Bosc (tailleur de pierre et ornemaniste)

Infos pratiques : Horaires  13h / 14h / 15h / 16h

Effectif groupes : 15 personnes par groupe

Tarif : 5 € par personne

Durée : 1h30

 

Atelier apprentissage du travail de la pierre

Le choix entre deux ateliers seront proposés à l'arrivée

Le premier est une initiation à la sculpture en taille directe sur pierre où il sera possible de créer sans croquis ni modèle préalable, directement dans la pierre. Et le second atelier est consacré à l'utilisation de la pierre dans le patrimoine architectural,  vous dessinerez puis reproduirez un élément architectural type. Deux approches différentes du travail de la pierre assez ludiques.

Intervenant : Nicolas Ortelly, sculpteur ornemaniste de l’Académie des arts d’Avignon ayant suivi l’enseignement d’un sculpteur zimbabwéen Rikson Zavaré.

Infos pratiques : Horaires : 9h à17h

Effectif groupe : 8 répartis en 2 groupes

Tarif 60 € par personne

 

La Citadelle de Marseille

1 boulevard Charles Livon

13 007 Marseille

 

mercredi, 22 mars 2023 Écrit par

« Notre-Dame de Paris : au coeur du chantier »

Plongée inédite dans les temps forts du chantier, l'exposition offre notamment la possibilité de découvrir une maquette pédagogique de la cathédrale,permettant de prendre toute la mesure du chantier. La possibilité également de s’approcher au plus près de vestiges de l’incendie et d’oeuvres d’art issues de la cathédrale.

Du 15 avril 2019 à aujourd’hui l'exposition nous accompagne grâce à différents supports, la projection d'un film immersif sur tous les temps forts suite à l'incendie assorti d'une maquette pédagogique à l’échelle 1/55e de la cathédrale pour appréhender 6 opérations clefs de la restauration.

Les principales opérations du chantier sont expliquées à l'appui d'oeuvres d’art, de vestiges, de schémas, de films d’animation et une trentaine de vidéos sur les métiers du chantier.

Pour suivre l'actualité de la Maison du chantier et des métiers qui se déploient chaque jour autour de ce chantier colossal.

Une fresque présente l’étendue des savoir-faire mobilisés ce qui permet de découvrir des métiers méconnus et peut-être déclencher des vocations auprès de jeunes visiteurs...

A la Maison du chantier 

Ouverture à partir du mardi 7 mars 2023

Sans réservation

Accès libre et gratuit

Livret de visite disponible en 5 langues (français, anglais, allemand, espagnol, italien)

Du mardi au dimanche, de 10h à 20h

Espace Notre-Dame – Parvis de la cathédrale

Entrée face au 6 rue de la Cité 

75004 Paris

Métro Cité (ligne 4) / Métro Hôtel de Ville (ligne 1) / RER B Saint-Michel Notre-Dame

 

mardi, 07 mars 2023 Écrit par

Restauration de l'antichambre de l'Œil-de-Bœuf

C'est à Versailles que ça se passe, toujours dans l'objectif d'une restauration globale et signe la mise en œuvre du « Grand Versailles » une année de travaux est envisagée.

Le chantier débute avec l'une des pièces les plus emblématiques du règne de Louis XIV.

Aujourd’hui, la pièce souffre d’un état de dégradation mettant en péril ses éléments architecturaux et décoratifs : de nombreuses fissures parcourent l’ensemble de la voussure, les lambris présentent des défaillances structurelles et des altérations tandis que l’état de la dorure est très variable.

Les peintures qui ornent le salon et qui avaient été encastrées sous la Restauration - dont l’insigne Famille royale dans l’Olympe de Jean Nocret - ont déjà été deposées et sont actuellement en restauration.

Le projet prévoit la restauration complète de l’antichambre avec la dépose et la repose des boiseries, la restauration de la menuiserie et la révision de la quincaillerie.

Un peu d'Histoire

Construite en 1701, l’antichambre de l’Œil-de-Bœuf présente un décor unique, à la transition entre les styles Louis XIV et Louis XV.

L’antichambre de l’Œil-de-Bœuf conserva son précieux décor sous l’Ancien Régime et fut relativement épargné par les destructions révolutionnaires et par les aménagements réalisés sous Louis-Philippe.

Quelques modestes restaurations sont menées dans les années 1920 et 1930 et c’est dans les années 1980 que le salon connut sa première restauration d’envergure.

vendredi, 31 mars 2023 Écrit par

Animations aux Remparts de Carcassonne

Pour redécouvrir l’histoire du site, divers ateliers, des visites guidées, des jeux seront à la disposition des visteurs durant tout un week-end.

Prêt pour l'action !

Carte blanche est donnée aux étudiants du Master Valorisation et Médiation des Patrimoines (VMP), à l'université Paul Valéry Montpellier III, futurs agents du patrimoine, par le CMN (Centre des monuments nationaux) qui gère l'ensemble.

Au coeur de la cité de Carcassonne, dans tout le château, des ateliers et des visites pour transmettre la mémoire du site. Un programme bien rempli nous attend : exposition, jeux de société et un jeu de piste, des contes, un atelier de lecture de paysage, balade contée.

Une enquête grandeur nature - une Murder Party à l'extérieur des espaces payants, fera partie de l'aventure de découverte de ce Patrimoine exceptionnel.

Toutes les autres activités se dérouleront dans la Cour d’honneur et la Cour du Midi, les différentes salles du Château, le dépôt lapidaire ainsi que les remparts

Les 18 et 19 février 2023

De 9h30 à 15h45 pour l’accès au Château et jusqu’à 16h15 pour l’accès aux remparts.

Fin des activités hors douane à 18h30.

Il sera possible de réserver un atelier directement à l'accueil pendant le week-end sur place ou bien sur le site de l'association Acanthe en charge de la manifestation :

https://associationacanthe.wordpress.com/

mercredi, 08 février 2023 Écrit par

Art et Patrimoine à Kerguéhennec

Situé à une trentaine de kilomètres de Vannes, dans le Morbihan, le Domaine de Kerguéhennec s'illumine pour les Fêtes de fin d'année. Il semblerait que la contrition lumineuse ait été le mot d'ordre de la mise en scène.

La sobriété est de mise

 

Des touches lumineuses

Quelques objets, cadres de néons colorés disséminés dans cet immense parc orientent le visiteur vers un point d'orgue central, plus fourni.

Mais le lieu a plus d'un tour dans son sac car il propose également une exposition autour d'une collection unique de pièces d’orfèvrerie ainsi que des ateliers pour les plus jeunes, le Coin des Petits créateurs jusqu'au 30 décembre.

Autre exposition dans les écuries et la bergerie initiée par de jeunes artistes « Where do we go from here ? » jusqu'au 5 mars.

 

Les Lumières de l'Hiver

Du 4 décembre au 8 janvier 2023

Exposition La Folie argentée

Du 4 décembre au 8 janvier 2023

 

Entrée libre et gratuite

Le par est ouvert tous les jours

De 8h à 21h (sauf en cas d’alerte météo)

Fermeture les 25 décembre 2022 et 1er janvier 2023

mercredi, 14 décembre 2022 Écrit par
Page 2 sur 10

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR