La vie de nos monuments

La vie de nos monuments (78)

De nouvelles fontaines aux Champs-Elysées

Qui se souvient des Fontaines du rond-point des Champs- Élysées-Marcel-Dassault ?

Que l'on aime ou pas ces nouvelles fontaines, leur remplacement s'avérait nécessaire à cet endroit stratégique de la Capitale.

Les six bassins existants à l'origine, ont cessé leur activité depuis vingt ans. Le Fonds de Paris, comme son nom l'indique, à souhaité faire revivre cette croisée des chemins. Conçues par deux jeunes créateurs bretons Ronan et Erwan Bouroullec, l'inauguration se tiendra le 21 mars prochain.

Des jets d'eau pour luminaire

Les Fontaines des Champs-Elysées © Studio Bouroullec

Une trentaine d'entreprises et d'ateliers ont participé à la réalisation des fontaines, toutes sur le même modèle. Un bras central de 13 mètres de hauteur autour duquel s'emmêle un rayon lumineux, en cristal Swarovsky, l'entreprise mécène principale du projet. Le tout tourne sur lui-même au rythme des passants.

 

mercredi, 13 mars 2019 Écrit par

Restauration au Musée Clemenceau

Les travaux de restauration dureront jusqu'à la fin du mois de février et durant ce temps le musée reste ouvert au public.

Une vie, une oeuvre

L'ancienne demeure de Georges Clemenceau retrace toute la vie de cet homme au destin extraordinaire. Le lieu ouvert dès 1931, aujourd'hui Maison des Illustres. L'appartement et le jardin sont classés depuis 1955 au titre des Monuments Historiques.

Musée Georges Clemenceau

Rue Benjamin Franklin

75116 Paris

01.45.20.53.41

mercredi, 06 février 2019 Écrit par

Reconstitution au Monastère Royal de Brou

La Sibylle de Cumes est décapitée en 1831

Cela ne date pas d'hier, deux siècles après avoir été vandalisée la Sibylle de Cumes est reconstituée ! En janvier 1831, huit des sibylles du tombeau de Philibert sont décapitées, et lors d'émeutes villageoises des actes de vandalisme sont perpétrés dans l'enceinte de l'église, le tombeau de Philibert le Beau se retrouve atrophié de ces élégantes parures.

Janvier 2019, la statuette et la tête, après démontage et nettoyage, ont été rassemblées par les restauratrices des tombeaux.

Grâce à des dessins antérieurs, une petite tête en albâtre donnée au musée de Saint-Omer en 1856, a pu être identifiée comme étant celle de cette sibylle.

Il reste à retrouver d'autres têtes, sans doute dans des collections particulières… Celles de l’Agrippine, de la Phrygienne et de la Delphique…L'enquête ne s'arrête pas là.

UN peu d'Histoire

 

La sibylle de Cumes porte une éponge. Elle est annonciatrice de l'accouchement de la Vierge © Monastère de Brou

Qu'est-ce qu'une Sibylle ?

Les niches du soubassement du tombeau de Philibert le Beau présentent d’élégantes et gracieuses sculptures : des Sibylles.

Ce sont dix prophétesses de l’Antiquité : Agrippa, la Persique, la Phrygienne, de Cumes…

Les premiers auteurs chrétiens voient dans leurs prophéties les événements de la vie du Christ. Elles sont donc souvent représentées dans l’iconographie chrétienne : portails de cathédrale, chapelle sixtine par Michel-Ange.

Le Monastère Royal de Brou dans l'Ain abrite le tombeau de Philibert le Beau

 

Vue aérienne du Monastère © Herwey/Ville de Bourg en Bresse

 

mardi, 22 janvier 2019 Écrit par

Restauration à Chantilly

La restauration des appartements privés du château de Chantilly est terminée et sa visite sera à nouveau possible au mois de février.

Une exposition, hommage à l'artiste, Eugène Lami, maître d'œuvre de la réalisation de ces appartements, lui sera consacré.

 

restauration de Chantilly © Domaine de Chantilly

 

Après presque deux ans de travaux intenses, les appartements privés du Duc et de la duchesse d'Aumale réouvriront au public. Seul témoignage d'appartements princiers de la Monarchie de Juillet conservés en France. La restauration a porté sur le décor ainsi que sur le mobilier.

Aménagés entre 1845 et 1847, ces huit salles décorées par Eugène Lami, retrouvent leur authenticité.

Situés au coeur de la partie la plus ancienne du château de Chantilly, au sein du Petit Château Renaissance bâti à partir de 1557-1558 par l’architecte Jean Bullant pour le compte du connétable Anne de Montmorency, les appartements privés du duc et de la duchesse d’Aumale, appelés aussi Appartements Privés, figurent parmi les espaces les plus chargés du château de Chantilly.

Au XVIIIe siècle, des appartements avaient été aménagés pour le duc et la duchesse de Bourbon. La chambre de la duchesse, transformée par la suite en « salon violet », avait été témoin de la mise au monde du duc d’Enghien, dernier descendant e la dynastie de Bourbon-Condé, fusillé dans les fossés du château de Vincennes en 1804 sur l’ordre de Bonaparte. Ne demeure de ces appartements que le boudoir attenant ou « Petite Singerie » (par opposition à la « Grande Singerie » qui se trouve au sein des Grands Appartements), peint par Christophe Huet en 1735 et restauré en 2010-2013.

Henri d’Orléans, duc d’Aumale, héritier du dernier prince de Condé, confia au soin de l’architecte Victor Dubois et du décorateur Eugène Lami l’installation de ses appartements privés au rez-de-chaussée du Petit Château, après
son mariage avec sa cousine Marie-Caroline-Augusta de Bourbon-Siciles le 25 novembre 1844.

Une conservation préventive des lieux et des collections

Boiseries désordonnées et grisâtres, planchers affaissés, tentures et textiles insolés et décolorés, dorures usées, tableaux jaunis…il était urgent d'agir.

Le parti pris de cette restauration a été de rester fidèle et de conserver au mieux les lieux et leurs œuvres, selon les dispositions de 1897, date de la mort du duc d’Aumale, connues notamment grâce aux inventaires testamentaires et les photographies d’époque.

restauration de Chantilly © Domaine de Chantilly

 

Une restauration exemplaire du mobilier

Le mobilier et les œuvres qui se trouvent, témoins d’une période féconde des arts décoratifs et de souvenirs personnels du duc d’Aumale et sa famille.

Auparavant, la tenture de la chambre de la duchesse avait été remplacée à l’identique grâce aux Amis du Musée Condé en 1971. Plus récemment, plusieurs pièces de mobilier ont été restaurées en 2009- 2010, la tenture en satin de soie du salon violet a été retissée en 2008-2009 et la Petite Singerie restaurée en 2010-2013.

C'est une opération de grande ampleur qui a été menée pour aboutir et l'occasion saisie pour apporter une meilleure mise en valeur muséographique, avec l’aide notamment de nouveaux systèmes d’éclairage.

Financement du chantier

Coût total du chantier incluant la restauration du Cabinet d’arts graphiques, ouvert en mars 2017,
et la restauration des Appartements Privés : 2 576 675 €.
Soit :
• 1 601 617 € de l’Institut de France
• 975 058 € du Ministère de la Culture (Direction régionale des Affaires culturelles des Hauts-de-France)

Les appartements privés sont accessibles uniquement lors de visites guidées

Tarif plein : 17 € (château, parc, Grandes Ecuries,
expositions temporaires) + 5 € (visite guidée appartements
privés)
Tarif réduit : 13,5 € château, parc, Grandes Ecuries,
expositions temporaires) + 5 € (visite guidée appartements
privés)

Exposition

Eugène Lami, peintre et décorateur de la maison d’Orléans

Du 23 février au 19 mai 2019

Château de Chantilly

7 rue du Connétable

60500 Chantilly

03.44.27.31.80

 

 

vendredi, 11 janvier 2019 Écrit par

Appel à projets

 

Un axe majeur

Restons à Fontainebleau où le château lance un appel à projets pour la réhabilitation du quartier des Héronnières, ancienne Grande Ecurie du Roi. L'appel se fera en deux temps, l'appel d'offres puis celle des candidatures qui entérinera les capacités professionnelles, techniques et financières des projets proposés.  

Un quartier à valoriser pour favoriser le château de Fontainebleau. Les Héronnières, classées au Patrimoine, se situent dans un cadre naturel privilégié et l'un des plus visités de France. Cet immense espace peut donner lieu à un projet innovant pour faire revivre le quartier du Bréau.

Appel à projet aux Héronnières © Techni-Flight

Informations pratiques

Déposer un dossier avant le 5 mars 2019

Trois ou quatre meilleurs candidats sélectionnés fin avril, les candidatures seront invitées à préciser leur offre

Dossier téléchargeable à cette adresse :

www.marches-publics.gouv.fr avec la référence F_M52_ 2018 AAPC Héronnières et  proche environnement

 

 

 
mercredi, 02 janvier 2019 Écrit par

Changements de tarifs

Mauvaise nouvelle pour les amoureux de l'artiste

Le musée Rodin modifie ses tarifs en ce début d'année. Un tarif plein qui passe à 12€ et le tarif réduit se vend depuis le 2 janvier à 9€. Ce billet unique donne accès aux collections permanentes, les expositions temporaires et le jardin des sculptures.

Une hausse qui vient s'ajouter aux traditionnelles augmentations de janvier alors pour faire passer la pilule l'établissement incite à s'abonner à deux formules permettant l'accès au musée Rodin parisien assorti à celui de Meudon. Formule coupe-file en solo à 30€ (TR 24€) et en duo à 50€ (TR 40€) toute l'année.

Le tarif jumelé avec le musée d'Orsay est à 21€. A signaler que les régimes de gratuité ne sont pas modifiés.

Musée Rodin

77 Rue de Varenne

75007 Paris

01.44.18.61.10

mercredi, 02 janvier 2019 Écrit par

Le musée des Pêcheries 1 an déjà

Un musée d'Histoire et de Mémoire

Les Fécampois n'ont pas été déçus par cette belle réalisation qui, sous un unique toit, a réuni les plus belles collections d'art de la ville : Beaux-Arts, Vie cauchoise, et Musée de l’Enfance

Une année s'est écoulée depuis notre visite dans ce lieu historique de Fécamp. Rassemblés à l'intérieur de cet imposant bâtiment, il y  a là pas moins de 7 musées en un ! Un travail phénoménal a été accompli pour proposer en un seul espace toute la mémoire de la ville.

L'ancienne pêcherie devenue, le Musée de Fécamp © photo PdF 2018

 

Le passé et l'avenir de la cité maritime

Des témoignages sous formes de films, d'extraits d'émissions, de photos, de peintures de maquettes, le musée regorge de trésors

La visite débute au sommet du musée, sous le belvédère et nous présente les Trésors du musée, découverts à Fécamp ou aux alentours en mer. L'intérêt est augmenté par un parcours didactique, facilement compréhensible. La chronologie apporte clarté et attrait. La partie dédiée à Fécamp, capitale de la pèche, présente des maquettes exceptionnelles.

Le musée a bénéficié de nombreux dons de collectionneurs.

Trésor de Fécamp le musée expose des merveilles issues de son histoire maritime © photo PdF 2018

 

La vie des Hommes et des Femmes en Pays de Caux
L'étage consacré aux coutumes locales, où une collection magnifique de céramiques s'expose sur tout un pan entier, le mobilier immuable, on ne présente plus les armoires normandes ! tous les aspects d'une vie rude et courageuse se profilent.

Une collection riche d’œuvres de peintres inspirés par les scènes de la vie cauchoise. Travail éreintant et vie de famille éclatée les peintures de l'époque en sont l'exact reflet. Une plongée dans un monde pas si lointain.
Tout est lié. Le travail des femmes qui ne leur laisse plus le temps d'élever leurs enfants qu'elles confient à des nourrices, gardiennes de l'enfance.
L'on découvre toute l'abnégation du Docteur Dufour pour sauver des nourrissons alimenter par des biberons infectés de microbes.

Sa collection prend ici tout son sens et la qualité et la quantité d'objets recueillis, forment un ensemble véritablement instructif pour les jeunes générations.

Fécamp, Ville d’Art et d’Histoire

Si il y a une visite incontournable à faire (il y en a d'autres nous y reviendrons) il ne faut pas manquer de s'arrêter à la Pêcherie, toute la mémoire est ici, disponible pour mieux comprendre la ville et l'histoire de ses générations d'habitants. 

L'idéal est de réserver une visite guidée

Ouvert tous les jours sauf le mardi

De 11 h à 17h30 

 Les Pêcheries, Musée de Fécamp
3, quai Capitaine Jean Recher
76400 Fécamp
Tél. 02 35 28 31 99

 

vendredi, 14 décembre 2018 Écrit par

Réouverture du musée Girodet

Six années de fermeture n'auront pas décourager l'équipe du musée Girodet de Montargis pour organiser sa réouverture. Une inondation dramatique en 2016, avait endommagée les œuvres abritées dans le monument.

Et pour fêter cet évènement l'entrée sera gratuite jusqu'au 28 février 2019

 

La façade rénovée du musée Girodet © F.Lauginie musée Girodet

Sa réouverture est programmée pour le 15 décembre prochain

 

Le Sommeil d'Endymion, Anne-Louis Girodet-Trioson © F. Lauginie Musée Girodet

Une plongée au cœur du Romantisme

Une nouvelle scénographie se déploie sur le parcours de visite, la restauration des œuvres, des galeries et l'extension de la superficie du musée garantissent une belle découverte. 

 

Plafonds de la galerie du Musée Girodet © photo F.Lauginie Musée Girodet

 

Plus de 300 œuvres sont visibles c'est le plus important fonds de Girodet après celles présentées au Louvre : 23 peintures, 130 dessins, sa collection personnelle et des objets ayant appartenus au peintre complètent la visite.

Dès le 15 décembre

Musée Girodet

Rue du FBG de la Chau 

45 200 Montargis

02.38.98.07.81 

vendredi, 14 décembre 2018 Écrit par

Réouverture de l'Arc de Triomphe

Suite à la mobilisation de nombreuses entreprises, au total une vingtaine de corps de métier (maçonnerie, menuiserie, peinture, ferronnerie, serrurerie, plomberie, électricité)  le Centre des Monuments Nationaux annonce la réouverture de l'Arc de Triomphe mercredi 12 décembre

 

Dans l’attente d’une remise à neuf la librairie-boutique sera accessible au public. Les outils de médiation auront été remplacés, à l’exception de la maquette du monument, qui permet d'expliquer l'histoire de son architecture et de son programme sculpté. 

Vue sur les Champs Elysées depuis l'Arc de Triomphe en 2017 © photo PdF 2018

 

Le buste en marbre de Louis Philippe appartenant au Centre national des arts plastiques, souillé avec de la peinture, a pu être nettoyé. Les autres œuvres, plus fortement endommagées, font actuellement l’objet d’une restauration et seront réintégrées dans le parcours de visite dès que possible.
La Fondation Napoléon mettra généreusement en dépôt un autre buste de Napoléon par Chaudet pour pallier l’absence de celui qui a été endommagé et qui est parti en restauration.

Aux horaires habituels

Du 2 janvier au 31 mars : de 10h00 à 22h30
Du 1er avril au 30 septembre : de 10h00 à 23h00
Du 1er octobre au 31 décembre : de 10h00 à 22h30
Dernier accès 45 min avant la fermeture.

Arc de triomphe Place Charles de Gaulle 75008 Paris

Tél. : 01 55 37 73 77

 

mardi, 11 décembre 2018 Écrit par

Illuminations à la Cathédrale de Guillaume

Histoire et Patrimoine

Bayeux et sa célèbre tapisserie se mettent en lumière. La cathédrale sert d'écrin à ce nouveau spectacle qui grâce aux nouvelles technologies ravivera la légendaire tapisserie.

 

Le retour de la Tapisserie de Bayeux

La projection est gratuite mais Attention ! réservée à l'entrée de 200 personnes par séance.

Une manifestation gratuite

Du 1er décembre au 5 janvier 2019

 

 

mercredi, 28 novembre 2018 Écrit par
Page 5 sur 6

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR