La rédaction

Salon International du Livre Rare et de l'Objet d'Art édition 2019

Grâce à notre partenaire nous sommes heureux de vous offrir des entrées pour le Salon

Répondez à la question suivante : Quel est le musicien et écrivain célèbre honoré lors de cette édition ?

contact@patrimoinedefrance.fr

Dans l'enceinte du Grand Palais, le Salon invite cette année la Bibliothèque Forney.

Depuis 1886, les collections de la bibliothèque Forney sont un réservoir d'images, une véritable bibliothèque du motif du 17ième siècle à nos jours... Collections d'imprimées, livres & revues, catalogues commerciaux que part la richesse de sa collection iconographique : dessins, estampes, maquette, papiers peints, toiles imprimés et affiches, le bon motif est partout. Du livre ancien, à la typographie, en passant par la décoration intérieure, la mode, le textile, le motif est ce qui anime le fond de cette bibliothèque unique en son genre.

Le Salon du Livre Rare va accueillir 27 nouveaux exposants soit au total 160 exposants dont 43 venant de 14 pays différents.

Les galeries d'estampes et de dessins reviennent en force avec un stand collectif de 21 exposants contre 13 en 2018 avec des œuvres de Poliakoff chez Thadee Poliakokf (le petit fils de l'artiste), de Rembrandt chez Sarah Sauvin, en passant par des dessins de Géricault, de Khnopff, de Goya, de Tiepolo, ou d' Hiroshige…

 

Salon du Livre Rare et de l'Objet d'Art 2018 © photo F.Benedetti

La collection Alain Draeger, 100 ans de l'édition Française de luxe sera célébré. En un lien ténu depuis 1886 avec les plus grands artistes (Dali, Picasso, Cocteau…) mais aussi les plus grands illustrateurs (Brunhoff, Buffet ,Cassandre, Loupiot, Savignac…), la maison Draeger s'adonna à l'excellence tant dans la création de livre d'artistes, revue & catalogue de luxe, que de publicité pour les plus grandes marques (Hermes, Lancôme, Max, Revillon, Vin Nicolas …).

Le Patrimoine écrit à l'honneur

Le rendez-vous des experts en objets d'art dans 40 spécialités, de l'archéologie à l'art contemporain en passant par les bijoux, la haute-époque, l'art tribal, l'horlogerie, ou encore les armes anciennes.

60 ans de la mort de Boris Vian

Boris Vian, Les hommes de fer, 1946, huile sur toile © Gonzalo & Roulmann

A cette occasion, une exposition exceptionnelle lui sera consacrée. Des documents rares, son seul tableau connut et des œuvres inédites seront réunis par Christelle Gonzalo & François Roulmann. L'ensemble sera regroupé en un ouvrage unique « l'Anatomie du bison », à découvrir sur le Salon.

Ce qui fait le charme du Salon c'est la possibilité de voir en direct le travail des experts.

Ceux-ci montreront au public comment identifier un faux d'un vrai objet d'art comme par exemple distinguer un vrai diamant d'un diamant de synthèse, un objet en ivoire d'un objet en os, un meuble de Le Corbusier d'une réédition.

Du 12 au 14 avril 2019

De 11h à 20h

Entrée et catalogue 10€

Grand Palais

Avenue Winston Chruchill 75 008 Paris

 

 

 

Roubaix, Métamorphoses d'une ville textile

Pas moins de 44 monuments, un Site patrimonial remarquable, un site classé (le parc de Barbieux), et cinq bâtiments « Patrimoine du XXe siècle »

Comment la ville de Roubaix au passé industriel ancré dans sa mémoire a-t-elle su tirer profit de son Histoire ? C'est le fil de cette exposition que l'on suit avec plaisir comme une balade le long des rues de cette ville d'Art et d'Histoire...

Ancienne filature Delattre © photo F. Vergin

 

De petite bourgade à une cité florissante

Cette entrée en matière permet d'accéder à l'épopée de la cité, faite d'innovation technique, d'exploitation d'une main d'oeuvre peu qualifiée, des ressorts humains qui ont permis au fil des siècle, à la population d'être éduquée, soignée.

Vous découvrirez toute la richesse de ce territoire pétri d'humanité.

Bien sûr, si l'on est à Roubaix on ne peut pas échapper à sa fierté industrielle, la Redoute ou l'invention de la commande à distance.

Une histoire inscrite dans la ville, dans ses constructions, d'anciennes manufactures symbole d'un patronat puissant, de lignées familiales indestructibles jusqu'à la guerre qui bousculera les règles du jeu.

Des figures marquantes 

Du fait de son histoire la ville s'est adaptée à travers des roubaisiens au fort tempérament, à progresser parfois dans des conditions humaines difficiles.

Tel Jean-Baptiste Lebas, fils de tisserand et comptable de formation, socialiste réformateur il mène un combat pour l’amélioration de la condition ouvrière et accède à la tête de la mairie en 1912. Député du Nord puis ministre du Travail de 1936 à 1937, il est à l’origine des lois établissant les congés payés et la semaine des 40 heures.

De nouelles écoles, des nouveaux logements pour lutter contre l'insalubrité.Des initiatives locales ont servi d'exemple à la population française dans son ensemble. Et certains mouvements sociaux sont nés dans cette modeste ville du Nord.

Avocat de formation, Maxence Van der Meersch, (1907-1951) va se consacrer à travers ses oeuvres littéraires à la condition des gens modestes. Il décrit le Nord de l’entre-deux-guerres dans ses romans, il remportera le prix Goncourt en 1936.

 

La courée Lepers © photo A.Loubry

A la pointe des avancées sociales

La liste est longue : première machine à vapeur en 1820, première cantine municipale gratuite en 1892, premières allocations familiales en 1919...

Ce qui frappe au premier abord ce sont les maisons, alignées, toutes de briques, grises, rouges.

Il subsiste encore des traces du passé, d'anciennes boutiques de linge ont pignon sur rue dans l'artère principale.

Depuis 2001, la Piscine est devenue musée d’art et d’industrie André Diligent.

La Piscine de Roubaix © photo PdF 2019

La Piscine de Roubaix est souvent citée en exemple d'une réhabilitation hors-norme; cette magnifique piscine devenue aujourd'ui un centre d'exposition. Toujours pointue dans ses choix.

Du Patrimoine industriel

Alors que faire de ces témoignages du passé ? Plutôt que de laisser à l'abandon ces immenses batisses, la prinicpale idée qui a guidée les architectes fut de redonner aux Roubaisiens leur patrimoine.

Autre exemple de réhabilitation, la Condition Publique. Quel drôle de nom me direz-vous pour la Chambre de Commerce, la clé de l'industrie ainière à Roubaix. Cet ancien entrepôt de 1901, était consacré à l’entreposage de cotons, soies et laines et à l’analyse de leur humidité pour en déterminer le poids marchand « loyal ».

Immense, Il comporte deux vastes magasins séparés par une rue intérieure couverte d’une verrière qui permettait d’accueillir les camions de transport.

Désaffectée en 1972, la Condition Publique renaît en 2004 en tant que « Maison Folie » avec Lille 2004 Capitale européenne de la culture.
Transformée en « manufacture culturelle », associant une grande salle de spectacle, des ateliers, des studios de création et d’enregistrement.

Dommage que les expériences culturelles réalisées ici ne soient réservées exclusivement qu'aux roubaisiens !

L’exposition permanente Roubaix, Métamorphoses d’une ville textile, présentée à La Manufacture, musée de la mémoire et de la création textile.

La Manufacture, musée de la mémoire et de la création textile, est installée dans les ateliers historiques du tissage Craye créé en 1913.

 

A partir du 28 mars 2019

27 Mar 2019

Sur les hauteurs du Panthéon

Le Circuit des Colonnades

On va prendre de la hauteur au Panthéon. Le monument qui abrite nos grands Hommes (et Femmes) ouvre son dernier étage jusque là inaccessible au public.

Vue sur la Sainte-Chapelle, la Tour Eiffel, la Tour Montparnasse, Notre-Dame, l'Arc de Triomphe

 

La décision du CMN, Centre des Monuments Nationaux, va profiter aux amoureux de la Capitale. En effet dès que vous accédez à cet espace, rénové il y a trois ans, vous bénéficiez d'une vue extraordinaire sur tout Paris.

 

Du 1er avril au 31 octobre 2019

26 Mar 2019

2ème Festival des Jardins de la Côte d'Azur

Rêves de Méditerrannée

Deux ans déjà que s'est tenu le 1er Festival des Jardins, L'éveil des Sens, un préambule a ce qui aujourd'hui s'affirme comme une manifestation pérenne. Tant pour le grand public que pour les professionnels.

En compagnie de personnalités reconnues, Marina Picasso et Jean Mus, qui auront un oeil averti pour juger les lauréats du Concours de Création Payasgère initié à l'occasion du Festival. 

La présence souriante de l'animateur Stéphane Marie de l'émission "Silence ça Pousse !" apportera une note joyeuse.

A signaler que la Principauté de Monaco participe hors concours en créant aussi un jardin éphémère.

 

Festival 2017 création éphémère © photo PdF 2019

Festival IN

Sous la houlette du paysagiste Jean Mus, président du Comité technique, l'évènement mettra en lumière les talents de demain grâce à des oeuvres éphémères exposées sur les plus beaux sites de la Côte d'Azur.

Au total quinze jardins seront en compétition et 8 jardins éphémères hors concours, de quoi déambuler  à travers Antibes-Juan-les-PIns, à la Pinède Gould, à Cannes, Villa Rotschild, à la Villa Fragonard de Grasse, au Jardin Biovès de Menton et à Nice au Jardin Albert 1er sur la Promenade du Paillon.

Parallèlement le  Festival OFF porposera pour le grand public : ateliers d’art floral et de nouvelles techniques de jardinage, dégustations, animations culinaires, stands de professionnels, bourse aux plantes, conférences, expositions.

Les Alpes Maritimes se mettent au vert

 

Jardin de la Villa Rotschild à Cannes © photo PdF 2019

En adoptant une démarche Green Deal, le département s'implique dans le développement durable. A suivre.

Il y a de quoi satisfaire les amoureux des jardins puisque les Alpes Maritimes en dénombrent une quantité à satisfaire plus d'un amateur. Il faut dire que le climat s'y prête et que son histoire est ponctuée de créations exceptionnelles. 

La douceur météorologique, l'amour de grands mécènes et l'imagination des artistes, écrivains, et paysagistes ont contribués au développement d'espaces verts remarquables. Les fameux palmiers de la Côte d'Azur s'acclimatent dès 1850 grâce à Gustave Thuret dont il faut visiter le jardin.

En 1890, Antibes inaugure son Ecole d'Horticulture.

Dès 1907 débutent les travaux à la Villa Euphrussi de Rotschild, en 1924 les Serres de la Madone voient le jour, la première Fête du Mimosa éclot en 1931. 

Un mois pour flâner, découvrir, arpenter les merveilles de la Côte d'Azur

Le Journal des Animations ou l'opportunité est offerte également de visiter des lieux prestigieux et de vivre des moments uniques. Portes ouvertes, visites guidées, conférences et ateliers.

 

Du 30 mars au 28 avril 2019

Retrouvez tout le programme sur

www.cotedazurfrance.fr 

 

 

 

26 Mar 2019

Affiches de collection

Une soixantaine de lots dispersés

Une vente aux enchères en direct au cours de laquelle il sera possible de se procurer différentes affiches d'apèrs guerre. Colorée, inventive l'affiche concentre tout un art.

Un air de joie de vivre

Parmi une sélection des grands affichistes du XXe siècle pour cette première lundi soir : Mucha, Cappiello, Cheret, vous trouverez votre bonheur !

Lundi 25 mars à 20h00

Hotel des ventes de la vallée de Montmorency

Valérie Régis Commissaire Priseur

77 rue cauchoix

95170 Deuil La Barre

01.34.05.00.77

23 Mar 2019

Compteur de visites

Aujourd'hui 498

Hier 1596

Ce mois ci 12160

Depuis le début 3805438

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR