La vie de nos monuments

La vie de nos monuments (43)

Acquisitions à Fontainebleau

Deux acquisitions pour le château de Fontainebleau viennent agandir la collection d'objets dédiés à Napoléon 1er dans le nouveau musée consacré au Premier Empire. L'étage déjà riche s'étoffe au fil des années.

Par préemption de l’État, le château a acquis une tasse et sa soucoupe dont l'iconographie célébre la victoire d'Austerlitz, le 2 décembre 1805.

L’intérêt de cet ensemble réside dans la qualité et la précision de son décor, révélatrices du savoir-faire parisien, ainsi que dans l'objectif même visé par sa réalisation : diffuser auprès de la société civile la gloire de la Grande Armée et de son chef, vainqueur de la « bataille des trois empereurs ».

Ces deux pièces sont produites à Paris, vers 1806. Dorée à l’intérieur, la tasse est parée d’un portrait de Napoléon Ier et décorée, sur le pourtour, d’or mat et brillant. Deux boucliers entourent son effigie sur un fond de trophées, de drapeaux et d’étendards. La soucoupe est ornée de cinq filets d'or, enserrant deux couronnes de laurier. Au centre, un plan de la bataille précise la position des corps d'armée des deux camps.

Portefeuille lié au culte luthérien à Paris, portant des marques poussées au fer à dorer

La question religieuse figure parmi les lignes de force retenues par le projet scientifique et culturel du musée Napoléon Ier. Avec ce premier don et des expositions à venir le sujet sera traité régulièrement.

Ce portefeuille est un don du pasteur Alain Joly, président de l’Institut culturel Martin Luther, au musée Napoléon Ier du château de Fontainebleau. Il permet d’évoquer la place de la question religieuse sous le Premier Empire, et plus particulièrement celle de l’Eglise Protestante.

vendredi, 03 mai 2019 Écrit par

A Dijon, réouverture du Musée des Beaux-Arts

Le plus important chantier de la région Bourgogne-Franche Comté*

Les deux architectes Yves Lion et Eric Pallo en charge de la rénovation de cette pièce maîtresse de la cité bourguignone vont pouvoir apprécier leurs efforts, après plus de dix ans de travaux le musée des Beaux-Arts réouvre au public. 

La date du 17 mai n'a pas été choisie au hasard, juste la veille du week-end dédié aux musées. La Nuit des Musées 2019 se déroulera du samedi au dimanche.

C'est une exposition de Yan Pei Ming L'homme qui pleurequi va inaugurer la nouvelle destinée de ce musée emblématique.

L'objectif de passer la superficie de 3500 m2 à 4200 m2, permettra de présenter plus de 1500 oeuvres. La collection d’oeuvres de l'établissement couvre plusieurs domaines artistiques: de la peinture aux arts décoratifs en passant par les dessins et les sculptures, de l’art antique à l'art contemporain.

Staffeurs, doreurs, sculpteurs ont été mobilisés pour aboutir à un travail exceptionnel. L'opération a permis également de restaurer des oeuvres sorties des réserves, au total près de 1000 oeuvres.

Les gisants au musée des Beaux-Arts de Dijon

Le Siècle des Lumières

Le musée fondé au XVIIIeme est installé dans un ancien logis ducal. On pourra y retrouver la magnifique "série" des Pleurants.

*Le Budget de 60 millions d'euros est le coût global de la restauration

 

Le 17 mai 2019

Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne

 

vendredi, 10 mai 2019 Écrit par

Réouverture du Furet du Nord

L'épopée recommence !

Gigantesque, magnifique, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cet imposant magasin témoin d'une époque flamboyante des grands magasins à Douai.

Aujourd'hui l'atrium propose près de 50 000 références différentes soit 130 000 livres. 

Une page d'Histoire s'ouvre à nouveau pour ce symbole du commerce dans la ville.

 

Travaux au Furet du Nord © photo PdF 2019

Dix mois de travaux furent nécessaires pour remettre sur pied cet édifice tombé en désuétude et lui redonner son aspect d'origine. Démontage des planchers ainsi que des faux plafonds installés au siècle dernier complété par une mise aux normes.

Ce bâtiment au style art déco retrouve sa splendeur : 914 m² de superficie, sur 3 niveaux.

 

dimanche, 21 avril 2019 Écrit par

Travaux à la Maison Victor Hugo

Création d’un nouveau parcours, d’un jardin paysagé, d’un salon de thé et d’un atelier pédagogique

A partir du 15 avril et jusqu'en mars 2020, la Maison de la Place des Vosges à Paris va fermer ses portes pour travaux. Le futur projet mis en place sera d'initier un nouveau sens de visite de l'appartement (expositions temporaires au 1er et collections permanentes au 2e) et de créer un salon de thé dans la cour (réaménagée et arborée) du musée en empruntant l’ancien escalier secondaire. 

Cette nouvelle cour se découvrira au travers de grandes portes vitrées et barreaudées pour donner l’impression de grilles rappelant l’entrée d’origine pour les carrosses.

L’ensemble du jardin s’organisera autour de l’axe central permettant d’accueillir spectacles ou événements, avec une bande végétalisée le long de la façade accentuant la perspective et mettant en valeur la fontaine entourée d’une haie d’ifs en hémicycle.

Selon la tradition familiale, la « Fontaine aux serpents » ornait les jardins de l’immeuble avant d’être acquise par Victor Hugo puis installée dans le jardin de Hauteville House à Guernesey.

Restituée par moulage, pour des raisons de conservation, son ruissellement continu nous plongera dans une atmosphère de sérénité lui procurant une expérience de visite unique.
L'ouverture du musée en 2020 s'accompagnera de l’exposition « Dans l’intimité du génie », déployée sur les deux étages du musée, invite à une redécouverte de ses espaces et de ses trésors, notamment ses dessins.

Et parallèlement la Maison d'exil de Victor Hugo à Guernesey vient de rouvir ses portes à la suite d'une importante campagne de restaurations

Ouvert tous les jours de 10h à 18h entrée libre

6, place des Vosges

75004 Paris

Tél. : 01 42 72 10 16
Métro Bastille, Saint-Paul, Chemin Vert
Bus : 20, 29, 65, 69, 96
vélib : 27 bd Beaumarchais
2 places parkings handicapés

jeudi, 11 avril 2019 Écrit par

Sur les hauteurs du Panthéon

Le Circuit des Colonnades

On va prendre de la hauteur au Panthéon. Le monument qui abrite nos grands Hommes (et Femmes) ouvre son dernier étage jusque là inaccessible au public.

Vue sur la Sainte-Chapelle, la Tour Eiffel, la Tour Montparnasse, Notre-Dame, l'Arc de Triomphe

 

La décision du CMN, Centre des Monuments Nationaux, va profiter aux amoureux de la Capitale. En effet dès que vous accédez à cet espace, rénové il y a trois ans, vous bénéficiez d'une vue extraordinaire sur tout Paris.

 

Du 1er avril au 31 octobre 2019

mardi, 26 mars 2019 Écrit par

Réouverture des Galeries de peinture

Du Moyen Âge au 19ème siècle

Giotto, Malouel, Spranger, Vasari, Rubens, Jordaens, van Dyck, Champaigne, Bellotto, Mignard, Le Brun, Watteau, Natoire, Boucher, Fragonard, Hubert Robert, Greuze, Vien, David, Corot, ils sont tous réunis et mis en beauté grâce à la rénovation des Galeries de peinture du Musée des Beaux-Arts de Troyes.

Nouveaux espaces, nouvel éclairage pour les petits tableaux comme pour les œuvres monumentales, l'un des musées phare de la ville entame une nouvelle vie.

Depuis le 15 mars

mardi, 19 mars 2019 Écrit par

Salon Laval Virtual 2019

Plus des 320 exposants professionnels, et près de 200 speakers internationaux

Acteurs historiques et nouveaux entrepreneurs

Parce que Demain c'est déjà aujourd'hui l'édition 2019 du Salon Virtual à Laval va faire émerger de nouvelles technologies. Français, Européens, et entreprises mayennaises, le réseau ne cesse de se diversifier et de s'enrichir.

La réalité virtuelle ou bien encore la réalité augmentée n’aura plus de secret pour vous.

Toujours plus innovant, c'est un véritable bouillon de culture qui va réunir les plus grands noms du secteur. L'imagination et l'innovation au pouvoir ; ici l'on est toujours en quête de technologies de pointe, de rencontres pour établir de nouvelles connexions. Entre gens inspirés !

Une quantité de techniques immersives font déjà partie de notre quotidien et demain quelles sont seront ces dernières applications.

Dans le domaine du Patrimoine, les techniques rivalisent d'imagination, de contenu et d'images de plus en plus soignées. En reconstituant le Passé, des nefs de cathédrale effondrées depuis des siècles, un avant-après d'une restauration achevée, une visite de musée appuyée par de la documentation, des jeux...

 

 

Les frontières sont abolies grâce à cette réalité qui nous éleve au-dessus des toits, nous fait traverser les murs.

Nous envole vers un imaginaire hoirs du temps. Parce que le passé est un formidable outil de connaissances pour ces outils de pointe.

Une matière organique de premier plan.

Nouvelle planète, nouveau langage à décrypter 

Le cycle des conférences « VRticals »

Architecture, santé, défense, industrie 4.0, autant de domaines concernés 5 thématiques feront l'objet de conférences,de partages de cas d'usage, de pitchs de startups, papiers scientifiques, ou bien encore de keynotes.

Mercredi 20 mars matin : Defense (Safran, Soprasteria, etc)
Mercredi 20 mars après-midi : Health (Croix Rouge, VR Voice, etc)
Jeudi 21 mars matin : Architecture & Construction (Bouygues, Zaha Hadid Architects, etc)
Jeudi 21 mars après-midi : Industry 4.0 (Epic, Nasa, etc)
Vendredi 22 mars matin : Retail (Intel, XXII, etc)

 

Autre cycle celui de la « conVRgence » (anciennement VRIC) aura quant à lui pour objectif, de tisser des passerelles entre la recherche et l'industrie ou comment industriels et scientifiques trouvent ensemble des technologies immersives.

Mercredi 20 mars matin : Health (Skip RIZZO)
Mercredi 20 mars après-midi : Security & Rescue (Bob Stone)
Jeudi 21 mars matin : Industry 4.0 (Kent BYE)
Jeudi 21 mars après-midi : Data visualization (Tomasz Bednarz)
Vendredi 22 mars matin : Prospective (Simon RICHIR, Marie Leblanc)

21 ème édition lavalloise

Salon Laval Virtual 2019

Du 20 au 24 mars

Tout le programme

www.salonlavalvirtual2019

 

mardi, 19 mars 2019 Écrit par

De nouvelles fontaines aux Champs-Elysées

Qui se souvient des Fontaines du rond-point des Champs- Élysées-Marcel-Dassault ?

Que l'on aime ou pas ces nouvelles fontaines, leur remplacement s'avérait nécessaire à cet endroit stratégique de la Capitale.

Les six bassins existants à l'origine, ont cessé leur activité depuis vingt ans. Le Fonds de Paris, comme son nom l'indique, à souhaité faire revivre cette croisée des chemins. Conçues par deux jeunes créateurs bretons Ronan et Erwan Bouroullec, l'inauguration se tiendra le 21 mars prochain.

Des jets d'eau pour luminaire

Les Fontaines des Champs-Elysées © Studio Bouroullec

Une trentaine d'entreprises et d'ateliers ont participé à la réalisation des fontaines, toutes sur le même modèle. Un bras central de 13 mètres de hauteur autour duquel s'emmêle un rayon lumineux, en cristal Swarovsky, l'entreprise mécène principale du projet. Le tout tourne sur lui-même au rythme des passants.

 

mercredi, 13 mars 2019 Écrit par

Restauration au Musée Clemenceau

Les travaux de restauration dureront jusqu'à la fin du mois de février et durant ce temps le musée reste ouvert au public.

Une vie, une oeuvre

L'ancienne demeure de Georges Clemenceau retrace toute la vie de cet homme au destin extraordinaire. Le lieu ouvert dès 1931, aujourd'hui Maison des Illustres. L'appartement et le jardin sont classés depuis 1955 au titre des Monuments Historiques.

Musée Georges Clemenceau

Rue Benjamin Franklin

75116 Paris

01.45.20.53.41

mercredi, 06 février 2019 Écrit par

Reconstitution au Monastère Royal de Brou

La Sibylle de Cumes est décapitée en 1831

Cela ne date pas d'hier, deux siècles après avoir été vandalisée la Sibylle de Cumes est reconstituée ! En janvier 1831, huit des sibylles du tombeau de Philibert sont décapitées, et lors d'émeutes villageoises des actes de vandalisme sont perpétrés dans l'enceinte de l'église, le tombeau de Philibert le Beau se retrouve atrophié de ces élégantes parures.

Janvier 2019, la statuette et la tête, après démontage et nettoyage, ont été rassemblées par les restauratrices des tombeaux.

Grâce à des dessins antérieurs, une petite tête en albâtre donnée au musée de Saint-Omer en 1856, a pu être identifiée comme étant celle de cette sibylle.

Il reste à retrouver d'autres têtes, sans doute dans des collections particulières… Celles de l’Agrippine, de la Phrygienne et de la Delphique…L'enquête ne s'arrête pas là.

UN peu d'Histoire

 

La sibylle de Cumes porte une éponge. Elle est annonciatrice de l'accouchement de la Vierge © Monastère de Brou

Qu'est-ce qu'une Sibylle ?

Les niches du soubassement du tombeau de Philibert le Beau présentent d’élégantes et gracieuses sculptures : des Sibylles.

Ce sont dix prophétesses de l’Antiquité : Agrippa, la Persique, la Phrygienne, de Cumes…

Les premiers auteurs chrétiens voient dans leurs prophéties les événements de la vie du Christ. Elles sont donc souvent représentées dans l’iconographie chrétienne : portails de cathédrale, chapelle sixtine par Michel-Ange.

Le Monastère Royal de Brou dans l'Ain abrite le tombeau de Philibert le Beau

 

Vue aérienne du Monastère © Herwey/Ville de Bourg en Bresse

 

mardi, 22 janvier 2019 Écrit par
Page 2 sur 4

Compteur de visites

1731170
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
7008
9043
31996
870963
148311
170676
1731170

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant:
 EUR