Sorties

Sorties (321)

JL Coquet, fan des Rolling Stones

1962 - 2022

Depuis le 8 septembre dernier la collection phare de J.L Coquet Hémisphère, rencontre l’univers rock des Rolling Stones ! Un coffret unique composé de quatre assiettes à l’effigie d’albums du groupe légendaire, de quoi réjouir tous leurs fans, les amateurs de pièces d’exception et les collectionneurs.

On reconnait bien ici le savoir-faire exceptionnel de la marque française. Un pari plus que réussi. Et pour partager leur passion du rock'n'roll, le projet ne s'arrête pas là.

En effet une vente« flash » sera organisée le 8 octobre prochain (préinscription ouverte le 8 septembre) pour pouvoir acquérir l’un de ces coffrets.

Inscription puis tirage au sort pour participer :

www.jlcoquet.com 

Des pièces rares

Un Coffret noir numéroté, estampille du logo JL Coquet assorti de l’inimitable langue rouge, certificat d’authenticité, composé de quatre assiettes : les bassins de deux assiettes plates et deux assiettes à dessert assorties reprennent les pochettes des albums :Sticky fingers dont la fermeture éclair créée par Andy Warhol fit scandale en 1973, et Some girls dont est issu le tube planétaire “Miss you”, sorti en 1978.

 

 

La porcelaine dans tous ses états

L'occasion était trop belle pour la laisser passer: imaginez, réaliser des assiettes ressemblant à des vinyes comme dans les années 60 ! Le résultat est bluffant.

1962 année de naissance du groupe, servira de chiffre référence, il correspond au nombre de coffrets qui seront fabriqués et proposés à la vente en France comme à l’international. 

Un coffret d’exception célébrant les soixante ans du groupe légendaire

La jeune génération en raffole et les plus anciens se remémorent des évènements marquants de leur vie grâce à ce groupe mythique. 

La Maison J.L Coquet signe ici des oeuvres originales qui feront date dans l'Art de la table et de la décoration. C'est certain, Mick Jaegger et ses acolytes seront touchés par ce témoignage si élégant de remerciement...

 

mardi, 04 octobre 2022 Écrit par

Api Week, le miel de toutes les couleurs

Chaque miel est unique

L'Api’Week veut l’Api’Week met en lumière l’ensemble des métiers de la filière apicole, y compris les moins connus, et l’expertise de toute la filière.

Le monde captivant de la ruche et de ses produits.

De la fleur au pot de miel, pour tout savoir du processus de création de cette merveille que la Nature nous offre

Mobilisés sur tout le territoire, apiculteurs, conditionneurs et distributeurs de produits de la ruche vont tout nous expliquer.

Un programme d’événements variés à la portée de tous :journées portes ouvertes dans les entreprises,visites d’exploitations, démonstrations de pratiques professionnelles, dégustations, ateliers, marchés,animations en magasins,…

L'on pourra aussi redécouvrir les différents produits de la ruche : gelée royale, pollen et propolis.

 

Du 7 au 13 Octobre 2022

lundi, 03 octobre 2022 Écrit par

Bon anniversaire Clément Faugier

La tradition enrichie

Devenu l'un de nos grands classiques en gastronomie française, l'entreprise Clément Faugier fête ses 140 printemps ! Le créateur de la célèbre Crème de marrons (sans conservateur,100% naturel, ni additif) l'embléme de la maison, compte bien resté au top !

Et comme tout bon classique, la marque innove sans cesse pour conquérir de jeunes gourmands.

« Comme à la maison »

Pour ses 140 ans, nous dégusterons les marrons en version glaçée. Une glace à la crème de marrons réalisée essentiellement à partir de produits naturels. Pas d’épaississant, ni de colorant, ni de conservateur, ni d’additif, uniquement des ingrédients nobles : lait, crème de marrons, sucre, oeuf, beurre, crème.

Au menu plein d'autres nouveautés pour mettre en joie nos papilles;

 

Marrons glacés, joyaux de la maison, crème ou purée de marrons, bonbons…

Un patrimoine gastronomique et culinaire resté intact, de la sélection des meilleures matières premières à la confection de ses "pépites" la qualité de la marque se perpétue. Soucieux de la traçabilité de ses marchandises. continuellement en quête de nouveautés et d’originalité, la marque poursuit sa route.

Une réputation justifiée

Fort de leur savoir-faire, le marron glaçé est la signature maison avec une recette identique depuis 1882. Clément Faugier est présent dans lemonde entier, sur les 5 continents et dans plus de 88 pays.

Clément Faugier réédite ses boites vintages

A noter, le 29 octobre à Privas, berceau de Clément Faugier, visites de châtaigneraies, de l’entreprise, pour le public Dès le mois d'octobre via les réseaux sociaux, il sera possible de gagner de nombreuses surprises. et découvrir des recettes originales à base de marrons.

Glace à la crème de marrons 

Glaces disponibles à partir de fin novembre dans tous les Monoprix.
Pot de 500ml - Entre 5,50 € et 6,90 €
Pot individuel de 130ml avec cuillère - Entre 2 € et 2,50 €

Le jury d’experts indépendants du SIAL a élu la glace à la crème de marrons et éclats de marrons glacés grand prix de la catégorie produits laitiers et glaces

SIAL 15 au 19 octobre 2022
Stand Clément Faugier : Hall 5a, allée E, stand n°122

SIAL, salon innovations et tendances alimentaires

Clément Faugier

Chemin Logis Roy

07000 Privas

04 75 64 07 11

 

 

mardi, 27 septembre 2022 Écrit par

Une étoffe d'or à admirer à Autun

Récemment fouillés, une des tombes et son cercueil de plomb de la nécropole d'Autun (datée du IVe siècle), recelaient les vestiges d’une grande étoffe teintée de pourpre et tissée de fils d'or.

Parmi ces merveilles, un fragment est exceptionnellement présenté au public lors de l’exposition « D’un monde à l’autre, Augustodunum de l’Antiquité au Moyen Âge ».

Des trésors enfouis

En Saône-et-Loire, une partie de la nécropole située à proximité de l’ancienne église paléochrétienne de Saint-Pierre-l’Estrier, plus de 230 tombes ont été dégagées.

Un tissu d’or et de pourpre

Elles ont livré des objets exceptionnels : des bijoux en or, des épingles en jais et en ambre et un exceptionnel vase diatrète. L’une des tombes, un cercueil de plomb daté du IVe siècle, recelait les vestiges d’une grande étoffe teintée de pourpre et tissée de fils d’or. 

Le tissu d’or est probablement l’une des plus grandes pièces antiques retrouvées à ce jour. Il est fabriqué à l’aide de fils constitués d’une âme en matière textile autour de laquelle s’enroulent des lamelles en or. Fortement dégradé par les infiltrations répétées à l’intérieur du cercueil, il ne présente aujourd’hui quasiment plus de matière organique et seuls les fils d’or sont conservés. Certains échantillons sont d’une extrême finesse avec 100 fils par centimètre (soit un diamètre de 100 microns par fil) et des lamelles d’or d'environ 300 microns de large).

Ces fils d’or attestent d’un tissu luxueux réalisé avec précision et minutie. La présence de motifs curvilignes témoigne de l’utilisation de la technique de la tapisserie, les bandes de tissu en fil d’or étant incorporées à une étoffe teinte à la pourpre.

Les motifs qui apparaissent sur ces bandes sont toujours en cours d’analyse. Ils dessinent des éléments géométriques et courbes correspondant probablement à un thème végétal et floral.

Un textile complexe à préserver

La tombe 47 comprenait un cercueil en plomb comblé par de la terre sur une quinzaine de centimètres. Elle ne contenait plus d’ossements, décomposés, mais des fragments de textile tissés d’or et teintés de rouge y ont été retrouvés.

Le tissu d’or recouvrait toute la superficie du cercueil en plomb à l’exception de la tête. Pris dans la terre, il a été prélevé dans cette gangue dans son intégralité. Les mottes de terre, découpées directement dans la sépulture, ont été rapidement placées dans un environnement réfrigéré afin d’éviter le développement de moisissures et la dégradation des fibres textiles.

Elles ont fait l’objet d’une tomodensitométrie (technique d’imagerie médicale paramétrée pour l’archéologie) au laboratoire Cetso à Rennes afin de visualiser à travers la terre les restes textiles et préciser leur protocole de fouille.

Impossibles à dégager à l’état humide, les mottes ont ensuite été soumises à un séchage lent, pendant un an, afin d’éviter les dégradations induites par un choc thermique trop violent. Présentes sur le projet dès la fouille, les spécialistes des textiles ont ensuite débuté le dégagement du tissu.

 Une exposition qui vaut le détour par le travail exceptionnel accompli autour de cette découverte majeure.

 A voir

Du 17 juin au 30 septembre 2022 

 "D’un Monde à l’autre Augustodunum de l’Antiquité au Moyen Âge"

Tarif période d’exposition : 7,50 € – Réduit : 5,50 €

Au Musée Rolin

3, rue des Bancs
71400 Autun

03 85 54 21 60

 

lundi, 19 septembre 2022 Écrit par

A Cheval en Montagne

Le Far-West en Savoie 

Pratiquer l'équitation autrement au bon air voilà ce que propose la 3ème édition de "cheval en montagne

Une semaine 100% dédiée à la découverte du cheval et à l’initiation aux activités équestres de pleine nature, pour les cavaliers confirmés ou en herbe, amoureux des chevaux.

Cotoyer les sommets de la Haute Maurienne Vanoise dans une ambiance far-west pourquoi pas ? Autour du bien-être animal et de la relation homme-cheval, pour parler simplement apprendre de nouvelles approches « éthologiques », voilà le principe de la manifestation.

 

Au programme, tous les jours, des balades à cheval orchestrées par le centre équestre Equitation Haute Maurienne Vanoise, des initiations gratuites de tir à l’arc à cheval, des démonstrations de maréchalerie et d’équitation éthologique, des courses et des spectacles.

 

Dans la station de Valfréjus en Savoie

A noter pour une prochaine destination 

Du 31 juillet au 5 août 2022

jeudi, 14 juillet 2022 Écrit par

Le voyage en Italie de Louis Gauffier au Musée Fabre

Découvrir le peintre Louis Gauffier et retrouver l’Italie du XVIIIe, à Montpellier

« Le voyage en Italie de Louis Gauffier », le musée Fabre de Montpellier se devait de monter cette exposition, en collaboration avec le musée Sainte Croix de Poitiers, ville de naissance de ce peintre du mouvement néoclassique (1762-1801). La première rétrospective dédiée à cet artiste. Initiative justifiée à plus d’un titre. Et un hommage remarquable aux beautés de l’Italie.

A voir avant le 4 septembre.

 

Première raison, l’amitié liant François-Xavier Fabre, créateur du musée éponyme, à Louis Gauffier. La présence de trente peintures et dessins de Louis Gauffier dans les collections montpelliéraines justifie aussi ce choix. Le talent de cet artiste, également. Lauréat du Grand Prix de l’Académie à l’âge de 22 ans, son succès ne se démentira pas jusqu’à sa disparition précoce, en 1801. Ultime intérêt, et non des moindres, l’exposition met en valeur la tradition du Grand Tour, ce voyage qu’artistes et aristocrates se devaient de faire dans la péninsule, à cette époque.

Ce prix lui permit de s’installer à Rome pour un séjour de quatre ans, financé par le roi. Avec frénésie, il dessina la ville, ses architectures, ses scènes de rue. Les visiteurs pourront laisser libre cours à leur imagination pour compléter certains dessins sur une table numérique. Ce fut aussi l’époque de ses compositions inspirées par la Bible et l’histoire antique, appréciées par le public romain. Son installation à Florence jusqu’à sa mort, avec sa femme Pauline, lui ouvrit d’autres horizons.

Un accrochage pertinent que le Ministère de la culture et de la Communication a reconnu d’intérêt national. Grâce à des prêts exceptionnels de musées français (Louvre, château de Fontainebleau) et d’autres prestigieux du monde entier (Edimbourg. Cambridge, Stockholm, Philadelphie, Mineapolis, San Francisco, Melbourne). Ainsi que d'autres institutions et collectionneurs. Permettant de réunir quelques 130 d’œuvres qui témoignent de la notoriété de cet artiste français.

Dès le début de l’exposition, une révélation, le tableau La Cananéenne aux pieds du Christ, qui valut à Gauffier le grand prix de l’Académie. En parallèle avec le même prix obtenu par Jean-Germain Drouais, l’élève favori de Jacques-Louis David. Suivent des tableaux d’histoire, des peintures ou des dessins de plein air, ainsi que des portraits. De quoi apprécier toutes les facettes de cet artiste original à la sensibilité visionnaire et préromantique. Ainsi que ses émules, ses camarades et ses clients.

Le durcissement de la Révolution française l’amena à quitter la villa Mancini, siège de l’Académie de France. Accompagné de François-Xavier Fabre, il vint s’installer à Florence, suite aux émeutes anti-françaises de février 93. Il y devint le portraitiste attitré d'une clientèle cosmopolite, appréciant la neutralité de la Toscane, alors que l'Europe entrait en guerre contre la France. Ces voyageurs, souhaitant garder un souvenir de leur périple aimaient apparaître, en pied, dans des paysages illustrant les monuments de florence. Donnant naissance à des tableaux intimistes de petit format. Le plus fidèle de ses clients fut Thomas Hope, héritier d'une riche famille de banquiers écossais établis aux Pays-Bas. Une occasion de découvrir ce personnage ayant donné naissance au style Regency, lors de son retour à Londres.

La Campagne d'Italie de Napoléon et l’occupation française de la Toscane entrainèrent le départ des voyageurs du Grand Tour. Fréquentant alors ses compatriotes, Louis Gauffier mit en scène plusieurs personnages dans des attitudes naturelles illustrant des valeurs familiales, genre anglais désigné par Conversation piece (Tableaux de conversation).

Malgré une vie trop courte, Louis Gauffier fut tout de même un précurseur dans l’art du paysage. Les quatre tableaux peints en 1797 après un voyage à Vallombrosa, à une trentaine de kilomètres de Florence, en témoignent. Ils sont accompagnés de leurs esquisses et études, réalisées in situ. Réunis pour la première fois. A la veille du romantisme, l’artiste faisait du paysage le reflet d’un état d’âme, le souvenir d’une visite mémorable teintée de nostalgie. Une sensibilité promise à un bel avenir, pour tout le XIXe siècle.

Passionnant de découvrir ce peintre et l’Italie de la fin du XVIIIe.

Guy Hébert

Exposition "Le voyage en Italie de Louis Gauffier"

Jusqu'au 4 septembre 2022

Du mardi au dimanche, de 10h à 18h.

A partir du 8 juillet :

  • visite guidée du mardi au dimanche, à 16h

  • visite en famille, dès 2 ans, les mercredis, vendredis et samedi, à 10h30.

Autres propositions : ateliers de pratique artistique, ateliers d’écriture théâtrale, visites couplées au jardin des plantes, projection cinématographique, fiche-jeux en autonomie …

Musée Fabre

39 boulevard Bonne Nouvelle

34 000 Montpellier

04 67 14 83 00 

mardi, 30 août 2022 Écrit par

La collection de Madame Grès aux enchères

Un évènement dans l'Histoire de la Mode

120 créations haute couture de Madame Grès se présentent aux enchères. L'occasion de se replonger au coeur de l'élégance française. Cette collection, issue des archives personnelles d’Alix Grès, sa petie fille, est restée pour l’essentiel intacte. Protégée, entretenue et conservée avec passion par la Maison Quidam de Revel.

Ces 120 pièces sont pour la majorité, des prototypes des collections. Du drapé iconique aux créations architecturées des années 70, l’exposition et la vente vont marquées une page unique dans l’histoire de la mode.

"Madame Grès, entre Ombre et Lumière, Bourgoin-Jallieu" première exposition retraçant l’histoire de la Maison Grès

Tous ces prototypes ont été exposés de juin 2004 à janvier 2005 au musée de Bourgoin-Jallieu. Toutes les œuvres présentées pour cette vente, sont restées depuis leur création jusqu’à la fermeture de la maison en 1988 entre les mains d'Alix Grès.

Après son décès en 1993, plusieurs ventes sont organisées chez Christie’s, la dernière sera finalement annulée.

 

La collection est cèdée à la Maison Quidam de Revel, Emmanuelle et Philippe Harros gardent alors précieusement entre leurs mains ces malles remplies de trésors. Lors de la rétrospective du Palais Galliera Hors les murs au musée Bourdelle en 2011, Olivier Saillard sollicite le prêt de certains modèles.

Des années 40 aux années 80

Une nouvelle vie va s'offrir à tous ces modèles iconiques 

Vente

Jeudi 7 juillet 2022

A 14h30

Exposition du dimanche 3 au mercredi 6 juillet

De 10h à 18h

Cornette de Saint Cyr 6, avenue Hoche, 75008 Paris

vendredi, 01 juillet 2022 Écrit par

Des carnets de voyage préemptés pour le Musée Champollion

Pour souffler sa première bougie et pour célébrer le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, voilà une acquisition remarquable qui vient enrichir le musée départemental isérois.

L'expédition de Champollion en Égypte à portée de main

Trois carnets du dessinateur toscan Salvatore Cherubini, contenant plus de 148 dessins et croquis. Réalisés pendant l’expédition menée par Jean-François Champollion en Égypte entre 1828 et 1829, ils retracent la vie quotidienne de l’expédition et l’Égypte du XIXe siècle.

Témoignage de l’oeuvre de Jean-François Champollion

Emouvante retranscription à travers le regard de son compagnon d'aventure qui partage avec nous des instants historiques

Un voyage à travers le temps et les paysages, parsemés de portraits d’Égyptiens, d’Orientales et de membres de l’expédition.

Dans ces carnets, Salvatore Cherubini consigne avec finesse et sensibilité des scènes de l’unique voyage en Égypte du déchiffreur des hiéroglyphes.

 Il réalise le seul portrait connu de Jean-François Champollion, vêtu à l’orientale, à Médinet Habou en 1829.

Le droit de préemption auprès de l’État, procédure rare, a été mise en place, pour que le Musée puisse prévaloir de sa priorité d'achat.

De ce fait, les trois carnets de voyage de Salvatore Cherubini ont été remportés par le Département de l’Isère pour la somme de 18 000 €.

Une abondance bénéfique pour l'exposition permanente qui se verra renouvelée grâce aux nombreux dessins à disposition du public

La section dédiée à l’expédition franco-toscane,contient des originaux remarquables comme le manteau, la chemise, le poignard et la chechia de Jean-François Champollion, dorénavant elle accueillera ces esquisses.

 Le 11 Juin 2022

Vente réalisée à l’Hôtel Drouot, à Paris par Millon 

Musée Champollion

45 rue Champollion 38 450 VIF

04.57.58.88.50

mardi, 30 août 2022 Écrit par

Musique à Monte Cristo

« Il y a peu d’hommes aussi impressionnables que moi à certaines beautés musicales »« Il y a peu d’hommes aussi impressionnables que moi à certaines beautés musicales »  Alexandre Dumas

Avant la Fête de la Musique, la Musique se fête à Monte Cristo

Le parc du château de Monte-Cristo et la demeure d’Alexandre Dumas seront le théâtre de notes…de musique, un rituel annuel.

 

La musique va enchanter les lieux en accompagnant les promeneurs.

Trompettes, clarinettes, saxophones, tuba, flûtes: parfait mélange pour une fanfare ! Dans leurs salopettes bleues cyan, les musiciens de Moktar Sound System interprètent un répertoire moderne éclectique avec desmorceaux reconnaissables par tous issus de la chanson française et américaine. 

Une bonne humeur communicative pour faire swinguer Monte-Cristo, le rève du célèbre romancier 

Présente lors de nombreux événements ou dans la rue en spectacle, la fanfare du Moktar Sound System, créée il y a plus de dix ans, réunit de jeunes étudiants de toutes filières de Sorbonne Université. Passionnés de musique, ils la rendent la plus accessible possible. 

Pourquoi ne pas danser ? Le décor champêtre invite à la fête...

 

Dimanche 19 juin 2022

De 14h à 18h

Pas de places assises mais l'on profite de belles pelouses vertes.Il n’y a pas de réservation au préalable.

TARIFS incluant la visite du parc et du château

Tarif plein : 14 € /personne.Tarif réduit pour moins de 8 ans : 5 € /personne.Gratuit : moins de 3 ans.

Château de Monte Cristo

A Port Marly

 

 

 

 

 

 

mercredi, 08 juin 2022 Écrit par

Brest, ville fortifiée

Place de la Liberté de Brest, se tient tout l'été l'exposition « Brest ville fortifiée ». L’exposition invite à découvrir son passé prestigieux et les vestiges encore présents sur le territoire. 

Ville d'art et d'Histoire, la ville a tant à raconter à ses visiteurs et à ses habitants. Le service Patrimoines de la Ville de Brest a souhaité mettre en avant son "art militaire".

Grand port militaire depuis le 17e siècle, l’arsenal brestois doit être défendu à tout prix des ennemis du Royaume. Enceinte urbaine, batteries de côte, forts détachés… Brest témoigne des évolutions des systèmes défensifs. Jusqu’au 20e siècle, il s’agit d’une place forte étroitement protégée.

 

En plein air

Jusqu'au 16 octobre 2022

Accès libre et visible en continu
Accessible aux personnes à mobilité réduite

mercredi, 01 juin 2022 Écrit par
Page 1 sur 23

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR