Folie Flore à Mulhouse

Conjugué au Congrès Mondial du Bonsaï, l'évènement botanique Folie Flore est tout naturellement placé cette année sous le signe du Japon.

240 bonsaïs dévoilés aux visiteurs, certains pour la première fois.

 

 

Pin à cinq aiguilles Pinus Pentaphylla
Pin à cinq aiguilles Pinus Pentaphylla Joseph Pyloos Belgique © photo PdF 2018

 

 

Le flot incessant des visiteurs, 150 000 lors de la dernière édition, ne cesse de croître et ce n’est pas cette superbe exposition de bonsaïs qui va endiguer le succès.

 

Ces arbres devenus miniatures, sont tous réunis dans l’enceinte du Parc exposition mulhousien et mis en scène en fin de circuit. Pins, hêtres, chênes, buis… ils représentent une somme de travail considérable. Certains sont obtenus au bout d’une trentaine d’années de patience et de savoir-faire.

 

Photographiés sous toutes les coutures ce sont les stars du week-end. D’une élégance rare, ils font le plaisir du public. Un rassemblement unique puisque les 30 plus beaux bonsaïs au Monde sont exposés.

 

Folie Flore

 

Un travail d’équipe est récompensé chaque année pour Folie Flore où chacun donne le meilleur. Une énergie dont le résultat est visible et apprécié des visiteurs. Jusqu’au dernier moment, la responsable des Espaces Verts de la ville de Mulhouse Céline Perez sourit, à l’évocation du challenge. Et il y a toujours des nouveautés car les communes environnantes souhaitent faire aussi la démonstration de leur professionnalisme et l'engouement touche toutes les générations.

 

Folie Flore au Parc exposition de Mulhouse
Folie Flore au Parc exposition de Mulhouse, présentation d'un décor foral avec la participation du Conseil municipal des Enfants d'Ottmarsheim © photo PdF 2018

 

 

De nouvelles idées viennent enrichir ce spectacle original, à l'image du chapiteau qui abrite un cirque de Nuages, conçu et pensé pour le plaisir des amoureux des végétaux.

 

Comment le définir entre scénographie florale, musicale et poétique, c’est tout un ensemble qui laisse rêveur. On en ressort détendu, effet zen garanti !

 Des démonstrations sont prévues tout le Week-end

 

 

Cerise sur le gâteau ou plus exactement fleurs sur les plats, le restaurateur offre une palette de saveurs et de couleurs. Au vu du remplissage de la salle, il est fortement conseillé de réserver, c’est l’adresse dont il faut profiter durant la manifestation.

Des plats signés par le chef Henri Gagneux que l'on retrouve à son restaurant La Palette à Wettolsheim

  

Folie Flore

Du 4 au 14 octobre

Congrès Mondial du Bonsaï

Du 12 au 14 octobre

Mulhouse expo

120 rue Lefebvre

68 100 Mulhouse 

 

Le sens du détail des estampes d'Utagawa Hiroschige fait de cette exposition un témoignage rare © photo PdF 2018

 

Mulhouse loves Japan

Jusqu'au 5 novembre

Les 53 Relais du Tokaido

d'Utagawa Hiroshige

A la Commanderie de Rixheim

Jusqu'au 15 octobre

Initié par le Centre Européen d’Etudes Japonaises d’Alsace, l'exposition les 53 relais du Tokaido, se visite à la Commanderie de Rixheim. Des estampes originales, signées du graveur et peintre Hiroshige (contemporain d'Hokusai) mérite vraiment le détour. Colorées et dotées du sens humoristique de leur auteur, l'on suit son périple à travers le Japon. Voyage obligatoire pour les Seigneurs de l'époque, contraints d'amener des chevaux à l'Empereur.

 

Un témoignage rare et d'une étonnante modernité.

lundi, 01 octobre 2018 Écrit par

Les Serres de la Madone

Un jardin remarquable

Le Serre de la Madone, jardin exceptionnel,  fut reconnu Monument Historique en 1990, ensuite ajouté au Conservatoire du Littoral en 1999. Elaboré de toutes pièces, le paysage s'est assouplit pour former une vaste étendue qui nous régale aujourd'hui. D'accès peu évident, il ne faut pas s'effrayer de la route escarpée pour découvrir le domaine du Major britannique qui en fit son refuge.

Des terrasses thématiques agrémentent la structure. ça et là une statue, une fontaine créent des haltes reposantes et rafraichissantes.

Des années d'abandon laissèrent la place il y a quelques années à un programme de restauration pour préserver les étonnantes collections accumulées dans cette superbe propriété de 7 hectares.

 

Serre de la Madone © photo PdF 2019

Coup de foudre

A l'origine, Lawrence Johnston, américain naturalisé anglais, tombe amoureux de l'endroit et décide de développer un lieu unique, d'expérience botanique. Le terrain est peu propice aux plantations mais sa persévérance paiera. Durant trente ans, au fil de ses allers-retours, de 1924 à 1954, le dandy cherche à acclimater à Menton les plantes rares qu’il ramène de ses voyages dont un grand nombre ne sont toujours pas identifiées avec certitude.

 

Serre de la Madone © photo PdF 2019

Sa passion pour les plantes le pousse à découvrir des essences rares. L'une de ses conquêtes, toujours présente au jardin, reste le figuier sycomore, un des premiers arbres domestiqués par l’homme, véritable perle de la flore mondiale.

Jardinier hors-pair, il se lance des défis. Créateur du jardin de Hidcote Manor en Angleterre, il sut acclimater des plantes inattendues, comme des Mahonias Chinois désormais naturalisés.

 

Jardin Serre de la Madone

74 Route de Gorbio

06500 Menton

samedi, 22 septembre 2018 Écrit par

Le jardin botanique de Metz

Le jardin botanique fête ses 150 ans © photo PdF 2018

 

Metz, Ville Jardin

La botanique et le voyage des plantes est le fil conducteur de l'année 2018 en terme botanique dans la ville attentive à ses espaces fleuris. Celle-ci entame autour de la réflexion sur le rôle de la botanique au XXIème siècle.

Le premier jardin botanique de la ville de Metz, connu d’abord sous le nom de Jardin des Capucins, fut aménagé en 1802 dans l’ancien couvent des Capucins, rue du Tombois, sur la Colline Sainte-Croix. En 1859, le Conseil municipal décida son transfert dans un lieu à trouver, plus convenable, extra muros, et aussi près que possible de la ville. L’acte d’achat du domaine de Frescatelly, situé à l’entrée de Montigny, fut passé le 25 février 1866.

Les travaux de d'aménagement aboutirent à l'ouverture au public du nouveau Jardin Botanique dans le courant de l'année 1867.

Entée du Jardin Botanique, rue de Pont à Mousson.

samedi, 22 septembre 2018 Écrit par

Les Jardins ouverts, 2ème édition

 

 

Potager du Roi

10 rue du Maréchal Joffre 78000 Versailles 

 

Classé au titre des monuments historiques depuis 1926 et partie intégrante du site versaillais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le Potager du Roi est le jardin potager créé en 1683 au château de Versailles (les travaux s’échelonnèrent de 1678 à 1683) pour le roi Louis XIV par Jean-Baptiste de La Quintinie, alors directeur des Jardins royaux. Devenu un jardin urbain, il s’étend sur 9 hectares et a aujourd’hui pour mission, grâce à ses 10 jardiniers, de conserver les pratiques de taille à l’ancienne et de rendre accessible au grand public une large diversité de fruits et de légumes parfois

peu connus. En 1873, l’École nationale d’horticulture est créée au Potager du Roi, on lui confie alors la responsabilité du jardin. Aujourd’hui, sa conservation et sa valorisation relèvent de l’École nationale supérieure de paysage (ENSP) de Versailles, établissement public sous la tutelle du ministère en charge de l’agriculture. Fidèle à sa tradition de formation, le Potager du Roi offre aux étudiants un atelier en plein air pour les enseignements

artistiques et écologiques.

Spectacle autour des contes de Perrault, par la compagnie Oghma.

Les visiteurs assisteront à un spectacle haut en couleurs, plein d’humour, d’amour, et de magie, reprenant trois des plus fameux contes de Charles Perrault. Trois comédiens de la compagnie Oghma interpréteront tour à tour les personnages de Cendrillon, du Petit chaperon rouge et de Barbe bleue.

→ Samedi de 17h à 18h

Accès libre dans le cadre du billet d’entrée. Tarifs préférentiels à l’occasion de Jardins ouverts.

Visite libre du Potager du Roi

En visite libre, le Potager du Roi se découvre en une heure de promenade. Grâce à un document rassemblant à la fois des informations

historiques sur le site et un plan commenté, les visiteurs pourront suivre un parcours à travers le jardin.

→ Samedi et dimanche de 10h à 18h

Accès libre dans le cadre du billet d’entrée. Tarifs préférentiels à l’occasion de Jardins ouverts.

Visite guidée menée par un étudiant de l’École nationale supérieure de paysage (ENSP)

Un étudiant de l’ENSP présentera aux visiteurs toute la richesse du jardin : environ 450 variétés fruitières et 400 variétés légumières récentes et anciennes y sont cultivées ; 30 tonnes de fruits et 20 tonnes de légumes y sont produites chaque année.

→ Samedi et dimanche de 11h à 12h, de 14h30 à 15h30 et de 16h à 17h

Accès libre dans le cadre du billet d’entrée. Tarifs préférentiels à l’occasion de Jardins ouverts.

Les cueilleuses de paysage : visite thématique sur les plantes médicinales et aromatiques

En compagnie d’une spécialiste de botanique formée à l’École bretonne d’herboristerie et à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles, les visiteurs partiront à la rencontre des plantes qu’ils ont l’habitude de voir sans vraiment les connaître. Vertus, comestibilité, suggestions de recettes… les plantes sauvages aromatiques et médicinales n’auront plus de secrets pour ceux qui participeront à cette visite.

→ Samedi et dimanche de 16h30 à 17h30

Accès libre dans le cadre du billet d’entrée. Tarifs préférentiels à l’occasion de Jardins ouverts.

 

Vue sur le château de la Roche-Guyon © Emmanuelle Bouffé

 

 

Potager fruitier du château de la Roche-Guyon (Val-d’Oise)

1 rue de l’Audience 95780 La Roche-Guyon

 

Le potager-fruitier du château de la Roche-Guyon est un jardin à la française créé en 1741 et labellisé « Jardin remarquable » en 2011. Situé face au château de la Roche-Guyon, il a été entièrement restauré après plus d’un siècle d’abandon total et a rouvert au public en 2004. Ses 3,5 hectares, divisés en quatre grands carrés composés chacun de huit triangles de 250 m2, font l’objet d’approches culturales en lien avec la nature. Depuis 2006, le projet de remise en culture du potager fruitier conjugue écologie, enracinement social et patrimoine. L’utilisation de produits chimiques de synthèse a été totalement abandonnée sur l’ensemble du domaine. Deux jardiniers, ainsi qu’une douzaine de personnes en insertion, appliquent et expérimentent des méthodes de cultures naturelles.

Spectacle « Alice et ses merveilles »

Cette fantaisie théâtrale et musicale d’après Lewis Caroll sera présentée par le collectif Lamachinerie. Le public appréciera ce cabaret illusionniste à l’univers résolument absurde et délicieusement british, au bestiaire musical ludique et sans complexe.

Dimanche de 11h à 11h45, de 14h30 à 15h15 et de 16h15 à 17h

Sur inscription : 01 34 79 74 42 service.accueil@chateaudelarocheguyon.fr

Ambitions, utopies et alternatives agricoles : enjeux passés, présents, futurs

Cette journée d’études animée par Antoine Quenardel, paysagiste, et Emmanuelle Bouffé, jardinière-paysagiste, permettra d’appréhender les expérimentations et alternatives agricoles de l’époque des Lumières à nos jours,.

Samedi de 9h à 17h30

Sur inscription : 01 34 79 74 42 

Visite guidée du potager-fruitier

Au cours de cette visite commentée, les enfants apprendront à reconnaître la biodiversité du jardin, ses différents végétaux et insectes rampants ou volants. Les adultes pourront aussi suivre une formation du cycle « Jardiner avec la nature ».

Samedi et dimanche à 11h, 15h et 17h

«Légumes en terre » : installation artistique et atelier

Murielle Joubert, céramiste plasticienne passionnée par la nature, exposera ses oeuvres et proposera un atelier de création de légumes en terre crue. Les réalisations pourront être emportées.

Dimanche de 14h à 18h

Domaine de Saint-Jean de Beauregard © Saint-Jean de Beauregard

 

 

Château de Saint-Jean de Beauregard

Rue du Château 91940 Saint-Jean de Beauregard

www.chateaudesaintjeandebeauregard.com

 

Havre de paix et de verdure à 30 minutes au sud de Paris, le château de Saint-Jean de Beauregard est une destination prisée par les amateurs de jardin du monde entier. Remarquablement préservé, il a conservé intact tout le charme et l’élégance de son environnement classique du XVIIe siècle. Dans un écrin de terres et de bois, ses sept cours, son parc et son jardin à la française abritent chapelle, communs, écuries, potager, pigeonnier, orangerie, abreuvoir, glacière, douves... tous les éléments indispensables à la vie quotidienne au XVIIe siècle. Classé monument historique, il n’en demeure pas moins avant tout une demeure familiale vivante et chaleureuse que les propriétaires actuels ont à cœur d’animer et de partager. Leur passion pour les plantes et le jardin s’est exprimée dans la restauration exemplaire du potager et dans la création en 1984 de l’une des toutes premières Fêtes des Plantes, devenue au fil des ans l’une des manifestions horticoles les plus importantes de France.

Conférence et atelier pratique autour du thème de la fermentation

L’occasion pour le public d’apprendre tout de cette méthode séculaire de conservation de légumes. La conférence sera suivie d’un atelier à l’issue duquel chaque participant se verra offert un bocal de légumes en fermentation.

Samedi et dimanche de 14h à 15h Accès libre dans le cadre du billet d’entrée

Customisation de sacs en tissu - Atelier jeune public

À partir d’empreintes des fruitiers du potager, les enfants pourront customiser un sac cabas en tissu en réalisant un décor peint.

Samedi et dimanche à 14h30 et 16h Accès libre dans le cadre du billet d’entrée

Les cucurbitacées dans tous leurs états !

Le chef Franck Nanguy proposera au public un atelier culinaire de recettes salées et sucrées avec les courges du jardin potager.

Samedi et dimanche de 15h à 16h Accès libre dans le cadre du billet d’entrée

Visite guidée du potager

Guidé par une conférencière, le public pourra découvrir le potager fleuri labellisé « Jardin remarquable », qui mêle fleurs, fruits et légumes rares ou oubliés.

Samedi et dimanche à 14h45, 15h45 et 17h Accès libre dans le cadre du billet d’entrée

Visite guidée de l’intérieur du château

Le château s’ouvre largement sur la nature environnante et sur un panorama exceptionnel lui ayant valu son nom de Beauregard. Il recèle de nombreux portraits et souvenirs de famille. Du salon d’été à la bibliothèque en passant par le salon vert et la salle à manger, son décor intérieur est remarquablement préservé.

Dimanche à 14h30, 15h15, 16h15, 17h15 Visite payante en plus du billet d’entrée

Visite libre du parc, du potager et du pigeonnier

Le public pourra à la fois visiter le château, le plus grand pigeonnier d’Île-de-France et le potager fleuri à la française unique par la diversité et la rareté de ses collections végétales.

Samedi de 14h à 18h Accès libre dans le cadre du billet d’entrée

 

Jardin médiéval de Royaumont © Jérôme Johnson

-Jean de Beauregard

Potager-jardin de Royaumont

Abbaye de Royaumont 95270 Asnières-sur-Oise

L’abbaye de Royaumont a été édifiée au XIIIe siècle par Saint-Louis. Renouant avec une tradition séculaire, selon laquelle les abbayes ont toujours été des conservatoires et des lieux d’expérimentations, cet ancien monastère cistercien a inauguré́ le potager-jardin en juin 2014.

Terrain d’innovations dans le domaine des cultures potagères et laboratoire de la biodiversité, la parcelle de 9 000 m2 accueille 160 variétés de légumes, 3 000 plants et 60 fruitiers. À côté des classiques et emblématiques alignements de légumes, les paysagistes Astrid Verspieren et Philippe Simonnet proposent une organisation culturale libre et irrégulière, qui s’appuie sur les capacités de régénération et de réensemencement naturelles propres à chaque végétal et sur le savoir-faire et le sens esthétique du jardinier.

• « Couperin : bruits de guerre et chants d’oiseaux », concert déambulatoire dans les jardins de Royaumont

L’ensemble Sarbacanes (Neven Lesage et Gabriel Pidoux - hautbois, Alejandro Pérez Marin - basson, Loris Barrucand - clavecin) proposera un concert en déambulation dans les jardins de Royaumont. Le public sera ainsi invité à un voyage au cœur du XVIIe siècle français à la découverte de l’inspiration de la nature chez le compositeur François Couperin.

Samedi de 12h à 13h Sur inscription : 01 30 35 58 00

Tarif C du festival : tarif plein 12 €/ tarif réduit 10 € / tarif jeune 6-18 ans : 8€ ; le billet de concert donne droit à la visite libre ou guidée de l’abbaye et de ses trois jardins remarquables le jour du concert, sans supplément de prix.

Atelier « saveurs du potager d’automne »

Le public visitera, en compagnie de deux animatrices de l’association La Clairière des sources, spécialistes de la nutrition, la légumothèque de la grande serre du potager, puis partira en exploration au jardin afin de découvrir quelques légumes d’automne, saison qui marque l’apothéose du potager-jardin. Petits et grands apprendront ensuite de nouvelles recettes pour accommoder les légumes à cru.

Dimanche de 15h à 16h30

Sur inscription : 01 30 35 58 00

Accès libre dans le cadre du billet d’entrée

Installation sonore Carré magique

Conçue de façon à s’intégrer à l’environnement naturel du jardin, cette installation sonore générera et modulera en permanence des sons définis par le compositeur Jean-Luc Hervé à partir de l’observation de la nature et modélisés par le créateur sonore Manuel Poletti. Le principe est le suivant : lorsque les visiteurs s’approchent de l’installation sonore en étant trop bruyants, la musique s’arrête ; elle reprend une fois le calme revenu. Si le promeneur se fait oublier, le dialogue musical n’est pas perturbé. Lorsqu’il s’approche de la source sonore précipitamment, une séquence musicale de panique se déclenche et s’anime d’un mouvement spatial de grande ampleur. Ce n’est qu’en s’approchant doucement qu’il pourra entendre de près le chant du haut-parleur caché. Une invitation à écouter, à être sensible à ce qui nous entoure, à avoir l’oreille à l’affût.

Samedi et dimanche de 10h à 18h

Accès libre dans le cadre du billet d’entrée

 

Jardin et potager du Domaine de Villarceaux © Patrick Monin

 

Domaine de Villarceaux

Première participation

D142 95710 Chaussy

Labellisé « Jardin remarquable », le parc du domaine de Villarceaux se compose d’un jardin à la française et d’un jardin à l’anglaise, d’un vertugadin (référence aux jupons bouffants et plissés) bordé de 14 statues provenant d’Italie, d’un grand étang, d’une terrasse médiévale et d’un jardin de plantes médicinales. On y trouve aussi l’un des rares exemples de jardin sur l’eau préservés en France, qui a

fait l’objet d’une récente campagne de restauration par l’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France. L’ensemble du domaine a reçu le label « Espace végétal écologique » en 2012, ce qui témoigne d’une gestion veillant à respecter les piliers du développement durable.

Cueillette et cuisine de plantes sauvages

Comment reconnaître des plantes sauvages, les identifier et les cuisiner ? Corinne Héron et Françoise Bellerencontre, spécialistes des herbes sauvages, répondront à ces questions, après une promenade-cueillette dans les jardins du domaine.

Samedi et dimanche de 14h15 à 15h15 puis de 16h15 à 17h15

Sur inscription : 01 34 67 74 33

Atelier-découverte de la permaculture

Lors de cet atelier, le public sera invité à participer à l’installation d’une structure de permaculture dans le micro potager de Villarceaux et découvrira l’origine et l’utilité de cette technique.

Samedi et dimanche de 14h30 à 17h30

Visite libre du domaine

L’occasion de découvrir le domaine en toute liberté.

Samedi de 14h à 18h et dimanche de 14h à 18h

 

 

Potager de Champrosay © Jean-Paul Collaert

 

Potager de Champrosay

Première participation

Rue Alphonse Daudet 91210 Draveil

 

Le potager de Champrosay dépendait autrefois du château du même nom, dont le domaine s’étendait sur près de 30 hectares. Cet enclos, qui forme un quadrilatère de 50 mètres de côté, clos de murs, avec un petit pavillon dans un angle, était probablement un verger. Acheté par la Région Île-de-France dans les années 1985, comme le Bois Chardon qui l’entoure, il a été restauré et agrémenté d’allées pavées et d’une fontaine centrale alimentée en eau depuis un ru qui descend de la forêt de

Sénart toute proche. Depuis janvier 2018, ce jardin est entretenu et embelli par une association de 25 jardiniers, qui pratiquent la culture biologique. Son dessin reprend la structure classique des jardins potagers du XIXe siècle, avec des planches séparées par des passe-pieds. Les murs sont garnis de rosiers grimpants et d’arbres et arbustes fruitiers, dont des treilles, des mûriers, des tayberries et des actinidias. Des fleurs vivaces sont disposées à leurs pieds.

Visite libre du potager

Le public sera invité à visiter le potager bio et à rencontrer les jardiniers de l’association.

Samedi et dimanche de 10h à 16h

Compostage de jardin

Lors de cet atelier, les participants découvriront comment les redoutables mauvaises herbes peuvent être transformées en un excellent amendement grâce au compostage.

Samedi et dimanche de 11h à 12h et de 15h à 16h

 

vendredi, 21 septembre 2018 Écrit par

Supermarché Bio

Une sélection exigeante © photo PdF 2018

 

Vous en rêviez dorénavant il est possible de trouver une sélection avantageuses de produits bio dans la capitale. le tout avec la vue sur la rue de Rivoli.

Pas de tarifs excessifs ici et le choix est prodigieux. Pratiquement toutes les marques bio sont présentes dans les rayons avec encore d'autres surprises des produits français méconnus et certifiés bio qui ne font pas pâle figure.

 

Au pied du Louvre, le supermarché bio de la capitale © photo PdF 2018

 

 

Des petits producteurs aussi bien représentés dans les allées qui débordent : il y en a pour tous les goûts jusqu'aux produits sans gluten.

280 m² sur deux niveaux c'est dire le choix : légumes frais, espace briocherie, pains de toutes sortes, des jus de fruits colorés et vitaminés, des produits de soin, des fruits secs...On ne sait plus où donner de la tête.

 

L'adresse à partager avec ses amis

My Bio delicious

91 Rue de Rivoli

75 001 Paris

01.40.15.03.26

mardi, 18 septembre 2018 Écrit par

Simplement Bio, simplement bon

Simplement Bio, simplement Bon aux éditions Terre Vivante

 

Comme le Bio est dans l'air du temps autant bien s'équiper. Tout d'abord commençons par la base avant de lancer dans un nouveau mode de consommation et pour vous cuisiner de bons petits plats, voici la Bible des gastronomes et des adeptes des produits naturels.

 

120 recettes végétariennes faciles et rapides au fil des saisons

 

Vous me direz encore un livre sur le bio, oui. Mais là il s'agit d'une pro de la tendance !

Un bon outil de travail

D'aspect rigide, pratique à utiliser en cuisine, le livre de Valérie Cupillard est une bible pour apprendre à élaborer des petits plats légers, mais gourmands. De bons produits, toujours de saison avec juste ce qu'il faut d'assaisonnement.

Vous suivez les saisons dans l'idée de
trouver des produits facilement et peu onéreux, normalement ! Car souvent dans les recettes proposées il manque nous toujours un ingrédient ! Impossible à de le dénicher sans faire des kilomètres, sans écumer les boutiques à tendance "bio" et des noms à faire peur !

Ici ce n'est pas le cas. L'auteur nous explique les produits de façon claire, ce qu'ils sont, comment les utiliser.

Finalement pas besoin de mystère pour avoir l'air sérieux !


Simplement Bio, simplement bon
De Valérie Cupillard
Éditions Terre vivante

mardi, 18 septembre 2018 Écrit par

Rue des Métiers d'art

A la découverte de métiers rares

 

Le Pôle Expérimental Métiers d’Art organise son 9e salon des métiers d’art, Rue des Métiers d’Art, qui réunira plus d’une trentaine de créateurs d’exception.

 

Avec des objets uniques et durables pour toutes les bourses, des créations qui embellissent notre quotidien, des démonstrations pour découvrir les métiers d’art et un espace dédié aux professionnels de notre association.

Rue des Métiers d’Art propose un véritable parcours dans la ville, depuis le Pôle Expérimental des Métiers d’Art de Nontron et du Périgord-Limousin – Château de Nontron, avec l’exposition « Légèreté » et la Boutique Métiers d’Art. Puis s’engageant rue Carnot, 5 ateliers – boutiques à visiter. Enfin, Place Alfred Agard, le salon à proprement parlé divisé en 3 espaces.

 

Les 26, 27 et 28 octobre 2018, à Nontron

 

Château, av. du Général Leclerc 

24 300 Nontron

Du lundi au samedi, tous les jours en juillet et août, 10h-13h et 14h-18h

Hors exposition : du mardi au vendredi

 

mardi, 18 septembre 2018 Écrit par

Rendez-vous aux Jardins à Pierrefonds

La douceur de vivre à PIerrefonds © photo PdF 2018

 

C'est au cœur du domaine forestier de l'Institut Charles Quentin dédié aux arts nature et à la nature elle-même, que se déroule la 12ème édition

 

Pierrefonds est un condensé de patrimoine. De quelque côté que le regard se tourne il sera porté sur un monument, une histoire. Le charme opère vide dans cette bourgade verdoyante où il fait bon vivre le temps d'un rendez-vous aux jardins.

 

Le château, le parc,

 

La balade en forêt

A Pierrefonds, l'Institut Charles Quentin au mileu d'un somptueux parc © photo PdF 2018

 

 

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par

Rendez-vous aux Jardins 2018

Le parc du domaine royal de Chambord © photo PdF 2018

 

Un patrimoine commun à tous les Européens

Les Rendez-vous aux jardins s’inscrivent dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel 2018.  Le Parlement européen et le Conseil de l’Europe d'une même voix ont souhaité célébrer les jardins. Synonyme de paix et d'échanges l'art du jardin est l'art de la Paix.

Et comme un bonheur ne vient jamais seul, Patrimoine de France est l'heureux partenaire de cette belle manifestation.

Jardins, historiques et contemporains, privés et publics se prêteront aux visites guidées, conférences, rencontres avec les propriétaires, les jardiniers, démonstrations, concerts, spectacles, expositions, ouvertures nocturnes...
Et pour la première fois 9 pays européens s'ajoutent à la liste : Allemagne, Croatie, Estonie, Hongrie, Irlande, Lituanie, Pays-Bas, Slovaquie et Wallonie (Belgique).

Les jardins des Serres de la Madone © photo PdF 2018

Savoir et connaître les jardins, sont les deux objectifs parmi les missions de Rendez-vous aux jardins. Apprécier nos espaces verts c'est aussi apprendre à les entretenir, restaurer, créer des jardins, et pourquoi pas susciter des vocations paysagères... former des jardiniers, des jardiniers d’art, des paysagistes.

Les hommes et les plantes voyagent

Circulation des plantes ornementales sur l'ensemble du continent ou encore les échanges de savoir-faire.
Symbole de puissance, à travers des échanges de pratiques, de plants, de maîtres jardiniers, les souverains se vantaient de posséder les meilleurs botanistes.

A chacun sa signature :« jardins à l’italienne », « jardins à la française », « jardins à l’anglaise » ou « jardins hispano-mauresques » ou bien encore à l’anglaise.
Les jardins parlent de notre histoire commune, à travers les dessins des botanistes, leurs croquis leurs réalisations qui rêvent d'un monde meilleur, de plantes assemblées en un tableau romanesque, de l'idéal romantique...

 

 

lundi, 17 septembre 2018 Écrit par
Page 7 sur 7

Compteur de visites

2751187
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois dernier
Depuis le début
8522
13546
99047
1764094
244676
368951
2751187

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR