Sorties

Sorties (413)

Ouverture d'une nouvelle Fabrique de Styles

Attention danger ! La dernière adresse parisienne de Fabrique de Styles est redoutable pour les addicts de la Déco ! 

Implantée dans de nombreux coins de France la marque Fabrique de Styles poursuit son développement avec enthousiasme.

Une grande étape vient d'être franchie avec son arrivée dans la Capitale ! Située à proximité des Grands Boulevards et de l'Opéra, on ne pouvait réver meilleur point de chute pour ces bordelais d'origine c'est une belle victoire.

 

Le magasin s'étend sur deux étages et profite d'un immense espace pour exposer ses collections. La sélection de produit est d'un goût certain et l'on ne peut s'empêcher d'être fier de cette production française. Oui il y a de belles entreprises qui créent des objets uniques et éthiques.

Un monde apaisant

Fabrique de Styles nous emporte dans son univers coloré et élégant. Réunir dans une enseigne, de la déco, de l'ameublement, des produits ménagers français de surcroît, l'idée est astucieuse et fonctionne très bien. 

 

Des références incontournables et des nouveautés tous les mois

Pour dénicher tous les produits de la maison de qualité c'est ici ! Le choix, car il va falloir choisir, sera cornélien. 

De la propreté à tous les étages !

Des tarifs abordables avec des éléments de déco dans la tendance, le concept de Fabrique de Styles apporte de la modernité en renouvellant l'esprit maison made in France (30%) et made in Europe (10%)

Concept XXL

L'avenir promet un bel avenir à cette initiative commerciale qui coche les cases de ce que beaucoup de clients espèrent : des produits qualitatifs, moins polluants et abordables côté porte-monnaie.

Marques de mobilier, espace enfant, plantes, épicerie, luminaire, bien-être, de quoi trouver son bonheur

Une adresse que l'on conseille pour se faire plaisir et pour offrir le meilleur des marques françaises actuelles. le lieu dégage un atmosphère très zen. Il ne manque plus que le coin cosy pour venir se pauser et comme on se sent à l'aise on va finir par y élire domicile !

N.B.

Fabrique de Styles

18 Boulevard des Caucines

75 009 Paris

Madeleine ou Opéra

Sur deux niveaux, 1200 m²

Un point qui a son importance, la livraison est possible sur tout Paris et la banlieue.

Du lundi au samedi de 10h à 20h

Dimanche de 11h à 18h

mardi, 26 septembre 2023 Écrit par

La Maison Carrée de Nîmes inscrite à l'UNESCO

Et de neuf ! Le Comité du patrimoine mondial a annoncé l’inscription de la Maison Carrée au patrimoine mondial de l’Unesco. La persévérence a payé et la Maison Carrée de Nîmes devient le 51ème bien français inscrit.

Un travail de longue haleine

Il faut dire que la ville de Nîmes chouchoute ses monuments !

Embellis et magnifiés, le patrimoine nîmois mérite bien cette récompense. Le maire Jean-Paul Fournier se réjouit d'avoir mené à bien sa mission de transmettre un héritage magnifique : "c'est une immense fierté". Ce superbe temple romain restauré il y a quelques années, trône majestueusement.

Une consécration

L’Unesco reconnait ainsi tout l'engagement d'une ville envers son Patrimoine dans sa bonne gestion en assurant sa protection..

Un atout supplémentaire pour aller visiter Nîmes, une ville d'une propreté remarquable qui valorise avec excellence ses richesses antiques.

 

Maison Carrée

Place de la Maison Carrée

30 000 Nîmes

lundi, 25 septembre 2023 Écrit par

Le musée du Poids Lourd aux enchères

En Loir-et-Cher,  connaissez-vous le musée de Cormenona ? Un lieu insolite dans lequel on peut retrouver la plus grande collection française ...de poids lourds, réunie par le passionné Jacques Passenaud. 

Celle-ci sera vendue aux enchères sur place dans le cadre de sa succession, le samedi 30 septembre 2023 par les commissaires-priseurs Philippe et Aymeric Rouillac.

Une passion surprenante 

Ancien ferrailleur auvergnat, Jacques Passenaud (1932-2022) a consacré sa retraite à sauver et restaurer les plus beaux camions ayant roulé sur les routes françaises.

Sa collection est considérée par Jean-François Colombet,journaliste  et consultant de la vente, comme « la plus importante en France et l’une des premières en Europe ». Ses trois enfants ont pris la décision de s’en séparer, pour le plus grand bonheur des amateurs.

Des Camions de légende

La vente comprend 190 numéros, dont 72 véhicules de légende et de nombreux moteurs d’exception et autres accessoires automobilia.

Les estimations varient de 30 € pour une pompe à huile Aster (n°166 – est. 30/50 €) à 20.000 € pour le mythique camion Saurer A, 2 tonnes, de 1911 et sa remorque (n°20 et 21 – est. 15/20.000 €), du même type que les premiers camions à traverser le continent américain d’Est en Ouest.

Un autre camion à usage civil, dit « nez de requin », le Willeme LD de 1958 (n°68 – est. 8/10.000 €), a été popularisé par Jean Gabin dans le film Gas-oil. Le Latil H2N B9 de 1949 (n°58 – est. 10/12.000 €), qui était le favori du collectionneur, a été quant-à-lui soigneusement restauré et est le seul exemplaire connu à être conservé.

Véhicules militaires et de pompiers

D’anciens véhicules militaires trouvent également le chemin des enchères, tels la « Licorne » Laffly V15T de 1939 (n°46 – est. 12/15.000 €), qui équipait l’armée française pendant la seconde guerre mondiale, ou le Delahaye 140, un 2,5 tonnes de 1939 (n°45 est. 10/15.000 €), restauré avec ses marquages d’époque.

La vedette de la vente

Avec sa belle robe rouge, les acheteurs vont retomber en enfance !

Ce beau camion de pompiers, réformé de la caserne de Brou en Eure-et-Loir, le Laffly VM2 de 1925 (n°35 - est 10/12.000 €)  va faire des envieux.

Exposition gratuite le 30 septembre 2023

Exposition publique :

Les jeudi 28 et vendredi 29 septembre de 10 à 12h et de 14 à 17h

Samedi 30 septembre de 9h30 à 12h.

Maison Rouillac

Tél. : 02 54 80 24 24 

lundi, 25 septembre 2023 Écrit par

Dernière exposition Raysse au Musée Paul Valéry

A 87 ans, Martial Raysse choisit Sète pour présenter ses œuvres récentes

 

« C’est important de transmettre à ses petits-enfants quel monde on leur laisse » confie Martial Raysse (il a quatorze petits enfants, ndlr) après une longue visite commentée de son ultime ( ?) exposition au musée Paul Valéry de Sète. A 87 ans, depuis sa rétrospective du Centre Pompidou, en 2014, et du Palazzo Grassi, en 2015, l’un des plus grands peintres contemporains français n’a plus rien à prouver. Et pourtant les œuvres récentes qu’il a accepté d’accrocher aux cimaises du musée dominant la Méditerranée, jusqu’au 5 novembre 2023, ont beaucoup à nous dire. Avant d’en arriver là, l’évocation de son parcours s’impose.

A dix-neuf ans, Martial Raysse réalise ses premières œuvres et publie une plaquette de poèmes.

En 2014, il retrouve ses deux passions, déclarant « Maintenant je pense que l’important c’est d’atteindre ce qu’on appelait, dans l’ancien temps, la poésie ». Dès 1960, il imagine, avec ses amis niçois, Yves Klein et Arman, un axe Nice-Los Angeles-Tokyo pour déborder Paris et New York qui dominent alors.

Participant pour une courte durée au Nouveau réalisme, il expose en 1961 à Milan, avec Arman, participe à la biennale de Paris et à « Art of Assemblage », à New York, la même année.

Chez Martial Raysse, il y a d’abord ses années Pop.

Sa vie d’artiste ne s’arrêtera plus. Eclectique, en 1966, il réalise ses premiers décors pour le théâtre des Champs Elysées et son premier film « Jésus Cola ». La même année, il représente la France à la 33 ème biennale de Venise. Bien de son siècle, Martial crée des affiches pour les évènements de mai 68, aux ateliers des Beaux-Arts et des Arts Décoratifs. Six mois après, il devient professeur à l’ENSAD de Paris, où il anime, jusqu’en 1987 un cours de dessin.

On peut relever de grandes expositions à laquelle il participe : en 1977, à « Paris-New York » au centre Pompidou et à la Documenta 6 à Cassel. Exposant également, dans les années 2000, à Pékin, Séoul, Shanghai, Canton. Ainsi qu’en 2002, à « Paris, capitale des Arts 1900-1968 », présentée à la Royal Academy of Arts de Londres et au Guggenheim Museum de Bilbao. En 2021, des œuvres sont proposées à l’ouverture de la collection Pinault, à la Bourse de Commerce de Paris.

Pendant toutes ces années, Martial Raysse s’essaiera aux sculptures, aux vitraux. A noter qu’en 2011, la vente de « L’année dernière à Capri » fera de lui l’artiste français vivant le plus cher du monde !

 

Aujourd’hui, à Sète, ce sont près de cent œuvres qui sont accrochées, autour de très grandes toiles inédites - Le lever du jour (2020), La tombée de la nuit (2021), La Peur, La Paix (2023).

Rassemblant peintures, sculptures, dessins de ces quinze dernières années. « L’ordre chronologique qui s’est imposé privilégie la transversalité des centres d’intérêt, des thèmes, des matériaux et des techniques qui caractérisent la production de l’artiste » explique Stéphane Tarroux, conservateur en chef du patrimoine et directeur du musée Paul Valéry. Dans sa préface au catalogue officiel, il titre « Martial Raysse est toujours à l’affut du présent ». Une affirmation résumant parfaitement son travail.

Que Martial Raysse aborde avec gravité et légèreté. Incluant un bel auto portrait aux mains remarquables, « Courage Martial », une huile sur toile de 200x131cm, peinte en 2021.

« J’ai vécu une période difficile en abandonnant le Pop Art » glisse l’octogénaire, en avouant « Devant trop de critiques, J’étais très déprimé ». Le vieil homme, sensible, reste aussi marqué par son enfance dans le Vercors, avec un père dans la résistance.

Dans l’intimité de ses œuvres, au musée Paul Valéry, il ne peut s’empêcher de se revoir sur les genoux d’un allemand pendant une intervention brutale de la Gestapo.

Un élément fondateur qui l’a accompagné toute sa vie.

Guy Hébert

 

Informations pratiques :

Musée Paul Valéry

148 rue François Desnoyer 34200 Sète

Exposition jusqu’au 5 novembre 2023

Du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

Visites commentées du mardi au samedi à 16h.

Restaurant du musée « Midi Là-haut », ouvert tous les jours

lundi, 25 septembre 2023 Écrit par

Fête des Potiers dans la Manche

Dès aujourd'hui à partir de 14h, il sera possible partager avec une soixantaine de potiers professionnels un moment unique :construire et mettre en route des fours plus ou moins éphémères, presque exclusivement en briques et alimentés par du bois.

De la faïence au grès, en passant par la porcelaine et les terres chamottées, un voyage au-delà des frontières

L'expérience va se renouveler durant deux jours, pour se rendez-vous annuel depuis presque vingt ans. 32 céramistes exposeront autour du musée. Des démonstrations de tournage sur les tours électriques sont réalisées devant le public. 

Lors de la soirée du Feu, la variété des types de fours va sans aucun doute passionner les visiteurs.

Le four « raku », par l’équipe de Xavier Rousseau. Cette technique de cuisson est basée sur le choc thermique
que subissent la glaçure et le tesson quand ils sont sortis du four à environ 950 degrés.
Le four « tranchée », par l’équipe de Christophe Rault : ce four se rapproche le plus du grand four tunnel utilisé
autrefois par les potiers de Ger, mais en beaucoup plus étroit.
Le four « Valtat », par l’équipe de Sébastien Rouen : du nom de son inventeur, Alain Valtat, le principe de ce four
à flamme renversée repose sur une guidance de flamme rabattue du haut (à la sortie de l’alandier) vers le bas (à
la base de la cheminée).

Le four « papier », par l’équipe de Sylvie Beaumont-Perron est un modèle de cuisson
éphémère simplement fait de grandes tiges de bois et de papiers enduits de
barbotine.
Le four « Anagama », par l’équipe de Freya Recksiek reprend le modèle japonais des
fours couchés avec une chambre unique et large dont la sole inclinée en terrasse guide
la flamme directement vers la cheminée.
Le four à fusion pour le bronze, par Souleymane Traoré, originaire du Burkina Faso
et qui maîtrise l’art de la fabrication préalable d’un moule en argile dans lequel il coule
le métal en fusion. Le lendemain, Souleymane montrera les étapes de ponçage et de
lissage sur les pièces réalisées.

Et enfin, Le four « chaînette », par l’équipe de Jean-Jacques Lemonnier, est le four sous abri réalisé les années précédentes par des bénévoles et l’équipe du musée. Il va vivre à la soirée du feu 2023 sa 5e cuisson-test.

 

Au Musée de la Céramique, Centre de création

Soirée du Feu, samedi soir dès 18h jusqu'à à minuit

Tarif adultes :4 € / enfants : 3 €.

Dans la Manche 

Les 26 et 27 août 2023

Samedi de 14h à 20h

dimanche de 10h à 18h, entrée gratuite

02.33.79.35.36

vendredi, 25 août 2023 Écrit par

Métamorphose du Musée d'Histoire à Lyon

Un nouveau parcours permanent d’exposition ouvrira ce 2 décembre au musée d’histoire de Lyon suite à sa transformation.

Le MHL devient Musée de ville et se veut parmi les plus novateurs des musées européens 

Nouveau projet scientifique et culturel pour une visite à la carte

La nouvelle scénographie du musée se compose de quatre expositions thématiques, la grande nouveauté est un parcours de visite axé sur les centres d’intérêt du public.

Quatre expositions thématiques sur 3 niveaux au total 1100 M² à découvrir

Portraits de Lyon, se repérer dans la ville

Grâce à la maquette interactive augmentée, ce premier parcours permet de regarder la ville d’aujourd’hui et de comprendre comment elle s’est métamorphosée.

Les pieds dans l'eau, vivre avec le Rhône et la Saône 

La pirogue-vivier du 16e siècle, issue de fouilles archéologiques, donne la clé d'un second volet qui raconte les relations mouvementées des Lyonnais avec leurs cours d’eau.

Qu'est-ce que tu fabriques ? Lyon industrielle et ouvrière

L'importance de l'activité historique et de ses savoirs faire ne sont pas oubliés. Ici, le métier à tisserà la grande tire est l'objet emblématique de l’aventure industrielle lyonnaise.

 

Lyonnais, lyonnaises ! Pouvoirs et engagements dans la Cité

Cette prochaine exposition l'histoire politique de Lyon à travers les figures du pouvoir et des exemples d’engagements citoyens.

Composée d'OEuvres phares : la maquette de l’hôtel de ville, le tableau « Le sac de Lyon par les calvinistes en 1562 » peint vers 1565, des portraits de personnalités de pouvoir et d’influence et une fresque d’Olivia Paroldi.

Elle est organisée en trois parties :• Citoyens et citoyennes : s’engager, militer (salles 1 et 2)• Conflictualités : Lyon entre guerres et crises (salle 3)• La gouvernance de la ville : le partage des pouvoirs (salle 4)

Ouverture le 2 décembre

 

Musée d’Histoire de Lyon Gadagne

1, place du Petit Collège

69 005 Lyon

 

 

vendredi, 01 décembre 2023 Écrit par

Nouveauté au musée de Bormes les Mimosas

Pour une immersion plus vraie que nature, le Musée de Bormes les Mimosas s'est équipé de tablettes en Provençal. Le Musée d'Histoire et d'Art de Bormes les mimosas, souhaite mettre à l'honneur le patrimoine de la Provence.

L'histoire de Bormes en provençal

Le Musée d’Histoire et d’Art de Bormes (MHAB) dans le Var,  a été rénové en 2022

Lors de la visite la présentation pourra se faire dorénavant sur des tablettes et sur certaines installations du parcours dans la langue régionale pour transmettre ce patrimoine linguistique.

2400 ans d’histoire 

Cette réalité augmentée va nous transporter de  l’Antiquité au Moyen âge, de la deuxième guerre mondiale jusqu'aux temps forts du Fort de Brégançon.

La visite en provençal nous plonge dans le passé de la cité.

jeudi, 27 juillet 2023 Écrit par

Un bas-relief d’Alfred Boucher au musée Camille Claudel

Outre l'impressionnante collection d'oeuvres de l'artiste, le Musée Camille Claudel recèle un Fonds Alfred Boucher (1850-1934). Celui-ci contient déjà 223 objets mais aucune sculpture en cire. Les Amis du musée ont donc décidé d'offrir à l'établissement un bas-relief d’Alfred Boucher en cire.

Une oeuvre inédite

Ce "Profil de jeune fille"  non recensé dans le catalogue raisonné de l’artiste, a la particularité d’être en cire, un matériau rare dans lequel peu d’œuvres de l’artiste sont connues.

Préalablement à la vente aux enchères durant laquelle il a été acquis, l'authenticité de la sculpture qui est d’ailleurs signée et datée " A.Boucher 1889 " sous l’épaule,  a pu être confirmée par la conservatrice du musée en lien avec Jacques Piette, auteur du catalogue raisonné.

Le modèle qui a posé pour ce portrait n’est pour le moment pas identifié. Il rejoint dorénavant les collections.

Le musée Camille Claudel poursuit sa volonté d'étoffer sa collection de sculpture fin XIXe siècle.

Dans l'Aube

Musée Camille Claudel

10 rue Gustave Flaubert

10 400 Nogent-sur-Seine

03.25.24.76.34

 
 
 
mercredi, 19 juillet 2023 Écrit par

Le futur musée d'Histoire de Vienne se profile

Le projet de créer un musée d’histoire au coeur du centre-ville était porté par la Ville de Vienne prend forme. Finaliste, le cabinet d’architectes Atelier Novembre a emporté l’unanimité du jury pour réaliser le 12ème musée départemental isérois.

L’ensemble patrimonial de premier plan que forment l’abbaye Saint-Pierre et l’église Saint-Georges en coeur de ville en sera l'ambassadeur.

Ce prochain musée départemental réunira deux objectifs à la fois : mieux connaître l’importance de l’histoire de la Ville de Vienne et la richesse de son patrimoine.

Ce projet de 3500 m² au total présentera un espace d’exposition temporaire en deux parties, de plus de 400 m² au total. Le musée comprendra également un accueil, une salle de conférence, une boutique, un salon de thé et deux salles pédagogiques. Le transfert des collections du musée Saint-Pierre par la Ville de Vienne commence dès cette semaine et se prolongera jusqu'en octobre.

Près de 1000 objets sont en cours de nettoyage. Le transfert des collections du musée Saint-Pierre par la Ville de Vienne commence dès cette semaine et se prolongera jusqu'en octobre.,

Un peu d'Histoire

Fondée au Ve siècle, Saint-Pierre compte parmi les plus anciennes églises de France. C’est l’une des rares basiliques de l’Antiquité tardive aussi bien conservée.

Devenue abbaye au VIe siècle, l’église est utilisée comme basilique funéraire jusqu’au XIIIe siècle. En 1809, elle devient le premier musée de Vienne, fondé par Pierre Schneyder.

Une partie des collections lapidaires antiques et médiévales y sont conservées : sculptures, fragments d’architecture, inscriptions, mosaïques…

 

En Isère

mercredi, 05 juillet 2023 Écrit par

Rdv à la Félibrée 2023 à Montignac-Lascaux

La ville de Montignac-Lascaux se prépare à célébrer la Félibrée.

Ville accueillante pour 2023, les nombreux bénévoles se sont mobilisés pour décorer les rues principales de la cité. La tradition occitane se fête dans la bonne humeur.

Depuis 1903, la Félibrée poursuit son chemin à travers le Périgord

La Fête du Lou Bournat 

A l'origine, pour honorer la culture occitane et particulièremnt la langue d'Oc à travers la poésie du fameux Frédéric Mistral. Chaque premier dimanche du mois de Juillet, parrainé par l'auteur de Jacquou le Croquant, Eugène Le Roy, les groupes folkloriques se succèdent durant les trois jours.

Vendredi la journée est réservée aux scolaires, samedi et dimanche, dans les rues et sur les différentes places, démonstrations de danse, de musique et de cuisine. La découverte des métiers anciens est un aspect primordial de la Fête avec exposition de vieux outils.

Exposition photo, Salon du Livre du Bournat...

Samedi après-midi, à 15h Place Tourny, Cant'Oc, spectacle de chants en occitan a capella.

Dimanche matin ouverture des 5 portes de la ville, 

Montignac-Lascaux s'attend à un autre heureux évènement cette année, le passage du Tour de France Femmes en juillet.

On n'a pas le temps de s'ennuyer dans la petite bourgade, qui abrite déjà un trésor, les Grottes de Lascaux, site touristique majeur de la région.

Animations gratuites

Fanfare de la Saint-Roch de Saint-Géniès

Place Tourny, Place d'Armes, Place Bertran de Born, Place Yvon Delbos, Place de la Libération, Ancienne école maternelle, Rue de Juillet, Salle des Fêtes...

Pour réserver votre repas à la Taulada : 07.70.24.74.46 ou à la boutique de la Félibrée

Les mardi, mercredi, vendredi et samedi

De 10h à 12h et de 14h à 18h

102ème Félibrée ou Felibrejada

Les vendredi 30 juin, samedi 1er et dimanche 2 juillet 2023

Mairie de Montignac

1 Place Yvon Delbos

24 290 Montignac-Lascaux

05 53 51 72 00

www.felibree2023.fr 

jeudi, 29 juin 2023 Écrit par
Page 5 sur 30

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR