Sorties

Sorties (247)

Donation de Ken Follett pour la cathédrale de Dole de Bretagne

Ken Follett l'avait promis il a tenu parole. L’intégralité de ses droits d’auteur de son dernier livre "Notre-Dame" sera reversé à la Fondation du Patrimoine de Bretagne.

La totalité de ses droits d’auteur du livre "Notre-Dame" versée à la Fondation du patrimoine

C'est d'un commun accord avec celle-ci que l'auteur accorde ce don aux travaux de restauration et de sécurisation d'une cathédrale qui lui évoque ses origines galloises.

Un pactole pour Dol-de-Bretagne

Son ouvrage "Notre-Dame" écrit dans l'émotion de l'incendie parisien, s'est vendu à travers le monde à plus de 113 000 exemplaires ce qui laisse une belle somme pour entreprendre les travaux.

Quand la fiction rejoint la réalité 

Le bâtiment souffre aujourd’hui de l’usure du temps. Grâce à la générosité de l'écrivain, la Fondation reversera prochainement une somme d’un montant de 148 000 € à la commune. ce qui permettra de ramener à moins de 800 000 € la charge des travaux de la cathédrale pour cette Petite Cité de Caractère® de 6 000 habitants, sur laquelle l’entretien et la mise la mise en valeur de cet édifice pèsent lourdement.

Un peu d'Histoire 

Classée au titre des monuments historiques depuis 1840, la cathédrale Saint-Samson est l’un des fleurons de l’architecture gothique de Bretagne, tant par sa relative précocité que son homogénéité et ses qualités architecturales.

Incendiée en 1203, elle est entièrement reconstruite en granit dans le style gothique normand. Elle fut élevée dans un temps relativement court pour un édifice de cette importance: de 1250 à 1275 pour la nef et dans les dernières décennies du XIIIème siècle pour le choeur.

En raison de son prestige et de sa situation aux Marches de la Bretagne, la ville épiscopale a fréquemment été attaquée et s’est entourée au XIIIe siècle de remparts, en partie préservés aujourd’hui, auxquels la cathédrale est intégrée.

samedi, 20 mars 2021 Écrit par

Pontivy au temps de l'Empire

Vous l'ignorez peut-être mais la charmante ville de Pontivy en Bretagne a connu un passé glorieux insolite. En cette année du Bicentenaire napoléonien, une page d'histoire se découvre à nouveau...dans le Morbihan.

Pour se divertir avec Napoléon 

Pontivy célèbre ce passé impérial sous forme de visites guidées en costume d’époque et d'activités ludiques * On apprend mieux en s'amusant !

Plein feux sur un épisode surprenant

Quand on pense à l'histoire bretonne ce n'est pas le nom de Napoléon qui nous vient en premier à l'esprit et pourtant en y regardant de plus près la ville porte encore des stigmates de cette période...entre parenthèses.

Pontivy devient Napoléonville, nom que celle-ci portera fièrement de 1804 à 1814, pendant les 100 jours en 1815 et de 1852 à 1870.

Une ville nouvelle sort de terre

Choisie en 1802 par Napoléon pour entrer dans l'Histoire, l'Empereur souhaite en faire une "vitrine" grandeur nature de ce que serait une ville idéale en matière d'urbanisme. Sa position centrale en Bretagne a tout pour le séduire, elle peut être bénéfique tznt en temps de guerre que de paix.

Pontivy servira d'exemple : Grandes avenues, Place d’armes, bâtiments élégants, hautes colonnades, immense caserne, palais de justice, églises, la petite cité a tout l'air d'une grande !

En un temps record des bâtiments imposants, des places spacieuses redessinent la structure et la disposition architecturale des lieux. Achevée sous Napoléon III, Napoléonville est le témoignage de la puissance impériale.

La boucle est bouclée !

 

*En saison estivale : tous les vendredis à 10h30 - Durée : 1h - Tarif : 6 € pour les 6/12 ans. 

Sur réservation : www.tourisme-pontivycommunaute.com

2 quai Niémen - Péniche Duchesse Anne

56300 Pontivy 

02 97 25 04 10

jeudi, 04 mars 2021 Écrit par

Fouilles à Crest

Dans la Drôme, à Crest, la Fouille d'une halte de chasse gravettienne est en cours.

Le site préhistorique a livré d’importants résultats sur la culture gravetienne, qui représente une période majeure du Paléolithique supérieur.

Une occupation de courte durée

La halte de chasse d’une petite communauté gravettienne évoluant sous un climat périglaciaire et rigoureux, dans un paysage ouvert composé d’herbacées, de buissons et parsemé de pins.

Un campement de plein-air, mplanté sur une haute terrasse alluviale domine la vallée de la Drôme. Les différentes études et analyses des archéologues mettent en évidence l’organisation de ce lieu d'habitat assez rare.

Daté du Paléolithique supérieur, entre 28 000 et 26 000 ans, le gisement se compose d'une aire de 100 m2 . Les chercheurs ont pu y découvrir deux foyers qui recelaient des esquilles de faunes, probablement un combustible utilisé.

Un ensemble de 1106 silex taillés a été recueilli autour des foyers. Dénommées « pointes de la Gravette » et « microgravettes » ces armatures sont des éléments caractéristiques de la culture gravettienne.

Parallèlement, l’étude tracéologique confirme l'emploi d’autres outils employés pour le travail des peaux.

mardi, 09 février 2021 Écrit par

Ouverture du Parc d'Ancy-le-Franc

 Réouverture du Parc du Château d’Ancy le Franc à partir de ce samedi 6 février

Fort heureusement cet horrible virus ne nous prive pas de balade extérieure et bonne nouvelle le Parc du château d'Ancy-le-Franc vient d'ouvrir !

En attendant la réouverture du Palais Renaissance, il est possible de découvrir le parc seul.

Lieu authentique, véritable rencontre entre histoire, culture et nature pour tous

Il sera possible d'apprécier les différents parcours de visite ;  entre jardin anglais, arbres centenaires, les nouveaux parterres, le grand tour le long du parc à chevaux, du mur d’enceinte du domaine et du canal, la balade romantique autour du plan d’eau et de la petite folie, le sentier de sculptures animalières,…

Poursuite par l'accueil du château dans la salle du Conseil en passant par la cour d’Honneur.

Avec la première partie de la nouvelle exposition de peinture « Portraits de famille » de l’artiste Isabelle Canus dans la salle du conseil.

PROLONGATION

Dès ue la réouverture sera possible des intérieurs du château, la grande Exposition 100% LEGO STAR WARS avec plus d’un million de briques, vaisseaux et courses poursuites., sera prolongée jusqu’au 23 mai 2021.

Soutenez le Château d’Ancy le Franc en achetant un billet !

Tarif exceptionnel pendant la fermeture administrative des intérieurs du château : 5 € adultes, 3 € pour les enfants, gratuit moins de 6 ans.

De 14h à 16h30 tous les jours sauf le lundi.

 

 

 

 

 

-     

lundi, 08 février 2021 Écrit par

Construction d'un Antiquarium

Un patrimoine archéologique classé au titre des Monuments historiques en 2013

 

Valoriser les vestiges d'un ancien baptistère Paléochrétien, baptisé San Ghjuvà, voilà le projet mis en route par la ville d'Ajaccio, et celui retenu prendra la forme d’un petit Antiquarium, inspiré de celui de Séville.

Situé entre le quartier Saint-Jean et le cours Napoléon, le chantier de mise en valeur du baptistère paléochrétien « San Ghjuvà », débute et sera ouvert au public par la suite.

Mis au jour il y a plus de 10 ans par une équipe de l’Institut National de recherches archéologiques préventives (INRAP), le site du baptistère paléochrétien se trouvait dans un état de conservation exceptionnel.

L’ensemble architectural dévoile une abside au centre de laquelle se trouve une grande cuve baptismale cruciforme, associé à un bassin cylindrique de moindre dimension.

Le projet a été confié au groupement « Orma Achitettura-CGZ Architecte-Beaumeco-Sinetic-Ingenia », qui prévoit deux grands aménagements : Une salle de médiation patrimoniale et de conférence au rez-de-chaussée de l’immeuble ALBAN. À l’extérieur, l’ouvrage ouvert sur le baptistère et les vestiges, sera doté d'un éclairage spécifique.

La structure abritera les vestiges celle-ci sera constituée d’une sous-face réalisée à partir de terre du Mont Gozzi, située dansla région ajaccienne.

La fin des travaux est prévue pour le printemps 2022

Le coût des travaux est évalué à 1,3 millions d’euros

Financement :Dotation de soutien à l’investissement (Etat) : 60%Ville d’Ajaccio : 27%Agence de Tourisme de la Corse (ATC) : 13%

lundi, 01 février 2021 Écrit par

Le Musée du Carton une découverte insolite

Un musée du carton unique en France

La Creuse détient une pépite, liée à son savoir-faire, reconnu grâce à la Manufacture d'Aubusson par l'UNESCO

Chantal Chirac se souvient encore de "sa" rencontre avec ces jolis cartons l'étape indispensable dans le processus de création de la tapisserie. 

« Quand je suis arrivée en 1988 à Aubusson, des personnes m’ont demandé si j’étais intéressée par des cartons, comme j’étais antiquaire et que je restaurais des tableaux, je les ai déballés et j’ai été enchantée. C’est un patrimoine auquel personne ne s’intéressait. » Incroyable aujourd'hui de penser que tous ces jolis cartons étaient si négligés et pourtant !

Longtemps oubliés, ou détruits, un Patrimoine négligé

L'amoureuse des Arts, antiquaire et restauratrice, diplômée d’ Icart, école des métiers de l’art et de la culture, se jette dans l'aventure. Elle en achète les collectionne, les restaure...Et au fil des ans, la matière est suffisante pour ouvrir un lieu dédié à cette charmante collection.  Chantal fait revivre cet héritage et nous fait découvrir cinq siècles d’histoire du carton et de la tapisserie.

Une vocation pédagogique primordiale à ses yeux

Comme toute passionnée, Chantal souhaite transmettre l'Histoire de cet artisanat héréditaire et raconter comment et pourquoi le Carton est indispensable.  

Une palette de peintres cartonnier

Dans son musée, elle a recrée l’atmosphère d’un atelier -métier à tisser, bobines de fil- mettant en scène les Cartons qui ont été inspirés par de grands peintres classiques, Boucher, Watteau, Oudry...

 

 

Qu'est-ce qu'un carton ?

 

Le carton est le modèle qui sert à la création de la tapisserie. Le ou la tapissière qui travaille sur le métier, utilise le patron imaginé par l'artiste et le glisse sous le métier

Ces œuvres d'art en miniature sont dessinées ou peintes, sous forme de peinture à l’huile sur toile ou de gouache sur papier.

 

Dès que possible, faites une halte au musée du Carton qui déploie cet art peu connu dans une atmosphère propice à la découverte d'un métier passionnant.

 

N.B.

 

Musée du Carton

1 Rue de l'Abreuvoir

23 200 Aubusson

Pour se documenter en amont, « Les cartons de tapisserie » par Chantal Chirac paru aux éditions Vial.

 

 

  

jeudi, 04 février 2021 Écrit par

Paris à l'heure bleue pour les amoureux

Précieux Trésor

Nicolas Cloiseau de La Maison du Chocolat nous comble avec ce charmant coffret , illustré de monuments parisiens, pour les amoureux, du chocolat, et les Valentins qui souhaitent charmer leur partenaire.

Cette nouvelle Collection Maison associe des goûts inédits

 

 

Les mots bleus  de quatre créations : cacao rare, pâte d'amande entièrement noisette, poivre du Népal, un praliné au riz japonais torréfié !

 

Teintés de subtilités, Nicolas Cloiseau nous surprend toujours. Il nous enchante par l'association de ses associations improbables et qui font mouchent à chaque bouchée... Dans une déclinaison de sensations, l'expert touche nos papilles et nos coeurs.

 

Le coffret Heure Bleue de la Saint Valentin est éco-conçu. Il est 100% recyclable et fabriqué en France.

 Les gourmands devront attendre le 1er février pour commander (juste quelques jours de patience !)

La Bouchée Cœur Empreinte 

En vente en ligne et en boutique à partir du 1er février 2021.

 

La Collection Heure Bleue est disponible en 3 tailles, le coffret de 4 chocolats (9€) celui comportant 8 chocolats (17 €) et le plus grand qui présente 16 chocolats à 30 €.

Disponibles en boutique et en vente en ligne à partir du 4 janvier 2021.

La Saint-Valentin dimanche 14 Février 2021

La Maison du Chocolat

52 Rue François 1er

75 008 Paris

jeudi, 04 février 2021 Écrit par

Un appel à témoins de l'Abbaye d'Aulps

C'est un appel à témoin un peu particulier que nous lance aujourd'hui l'équipe de l'Abbaye d'Aulps. Le vol de la cloche très dommageable à l’abbaye par sa valeur symbolique.

Les faits remontent au 16 décembre dernier. Deux hypothèses seraient plausibles mais peu satisfaisantes.

C'est la cloche des 800 ans de la consécration et non une pièce de collection

Premièrement, le cas d’un vol ayant pour but la refonte du bronze dont elle est faite lsur les marchés le bénéfice ne s’élèverait guère au-delà des 600€...

Dans le second cas, le vol pur et simple les perspectives de profits sont bien supérieures si elle vise à alimenter le marché parallèle des collectionneurs d’art campanaire ou religieux. Mais cette pièce n’étant pas une véritable pièce historique, car contemporaine, sa valeur est moindre.

 

Vol de métaux ou d’art religieux et campanaire ?

Difficile de le savoir. Ce que l'on sait de leur forfait ; Le vol a eu lieu au cours du weekend entre le vendredi 11 décembre au soir et le lundi 14 décembre. Celui-ci a été signalé le lundi matin et une plainte a été déposée auprès de la Gendarmerie de Montriond.

Les voleurs ont pénétré sur le domaine en enjambant un muret et ont ensuite forcé et ouvert le portail qui ouvre sur le bas du domaine pour entrer un véhicule.Ensuite le ou les individus ont scié les pieds de la potence à l’aide d’une scie à main. Les montants montrent en effet plusieurs traces de coupes trop fines pour être celles d’une tronçonneuse.

En prenant en compte le point d’impact, les voleurs ont dû arrimer l’un des mâts pour le faire pivoter puis amortir le choc et donc faire le moins de bruit possible.

 

Un peu d'Histoire

Si les premières mentions de cloches sont relativement récentes puisque datant du XVIIème siècle, nul doute qu’elles sonnaient déjà du temps où les premiers moines cisterciens oeuvraient à accomplir leursdevoirs de prière et travail.

La mention latin inscrite sur la cloche aujourd’hui volée fut relevée etrapportée au milieu du XVIIIème siècle par un voyageur, sur une cloche brisée, vieille selon lui de 500ans….Le résonnement des cloches de l’abbaye était le seul son qui venait interrompre le silence qui régnait en permanence sur le domaine.

 

Consacrés à leur vie de prière et de travail, les moines cisterciens appliquaient strictement la règle de Saint Benoît :la règle du silence. Rythmant une journée monastique dure et dense, les cloches de l’abbaye retentissaient pour appeler les moines : à la prière, au travail, au repas, au réveil, au coucher… Au nombre total de 5 réparties dans lemonastère (dont deux au niveau du clocher

 En Haute-Savoie

 

 

lundi, 04 janvier 2021 Écrit par

Le Gouffre de Padirac recrute

Recherche de 130 saisonniers dans des corps de métiers variés

Chaque année, le Gouffre de Padirac lance un appel d'offres d'emplois variés. Ainsi pour la deuxième année consécutive, le premier site naturel souterrain de France ouvrira ses portes pour ses prochains saisonniers, le mardi 12 janvier 2021, dans le respect des règles sanitaires. Ce qui permettra aux futurs demandeurs de s'inscrire pour bénéficier de ces différentes opportunités.

La passion du site en commun

Si le « rôle phare » au Gouffre de Padirac est celui de guide-batelier, le Gouffre de Padirac emploie d’autres acteurs indispensables : des agents d’accueil, des vendeurs pour sa boutique et son épicerie fine, ainsi que des agents de restauration en service et cuisine pour son auberge et sa buvette extérieure.

Travailler sur le site du Gouffre de Padirac se développe sur des périodes variées. Son principal objectif : offrir aux visiteurs un incroyable voyage empreint d’émotions.

Pour vivre une expérience valorisante dans un site prestigieux

Le Gouffre de Padirac est toujours à la recherche de passionnés oeuvrant à la mise en valeur et la préservation du site. 

Comment postuler ?

Le Gouffre de Padirac réitère cet événement dédié au recrutement, avec le soutien de Pôle Emploi et de Lot Terres de Saisons.

Le mardi 12 janvier 2021, les candidats saisonniers sont donc conviés à venir découvrir le site et son équipe permanente.

La société, les postes à pourvoir et le parcours de formation proposé en partenariat avec Pôle Emploi leur seront présentés, avant de participer à un entretien individuel dans le cadre d’un job dating.

 

Les partenaires de l’événement seront également présents. L’agence Pôle Emploi de Souillac répondra aux questions relatives à la POEC (préparation opérationnelle à l’emploi collective) organisée pour les nouvelles recrues du Gouffre durant le mois de mars, et Lot Terres de Saisons sera disponible pour détailler les services qu’il propose aux saisonniers.

La liste des postes à pourvoir est disponible sur le site internet du Gouffre de Padirac :

www.gouffre-de-padirac.com/fr/recrutement 

Un peu d'Histoire

Dénomé autrefois, « le trou du Diable », il est devenu l’une des merveilles de la création. Il était réservé à quelques aventuriers de l’extrême, il est devenu l’une des plus grandes curiosités pittoresques françaises.

Le Gouffre de Padirac 

Découvert en 1889 par Edouard Alfred Martel, le Gouffre du Padirac est situé au cœur de la Vallée de la Dordogne dans le département du Lot, à deux pas de Rocamadour. Cavité naturelle de 33 mètres et d’une profondeur de 75 mètres, le Gouffre de Padirac est le premier site du patrimoine naturel souterrain de France et également le 3ème site le plus visité en Occitanie, après le Château & les Remparts de la cité de Carcassonne et le Pont du Gard.

 

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE - PLACES LIMITÉES

 

DATES ET HORAIRES

Mardi 12 janvier 2021, de 9h à 16h30
au Gouffre de Padirac
46 500 PADIRAC

 

renseignements et inscriptions :

   - Pôle Emploi : entreprise.souillac@pole-emploi.net

   - Gouffre de Padirac :  rh@gouffre-de-padirac.com

 

 

mardi, 29 décembre 2020 Écrit par

Découverte inattendue à la Forteresse de Saint Vidal

 

Une découverte historique

 

Quelle ne fut pas la surprise lors de la réhabilitation d’un des plafonds de la forteresse pour les artisans qui découvrirent un chef d'oeuvre.

La petite histoire dans la grande

Un morceau d’enduit, en mauvais état, s’est détaché d’un mur laissant apparaître des motifs colorés. Des restaurateurs en intervenant permette de dévoiler l’existence d’une peinture murale de 17 m². Elle est composée de haut en bas d’une série de quatre blasons puis nous retrouvons en dessous une frise aux décors floraux et un ensemble de losanges noirs sur fond blanc qui recouvrent plus de la moitié du mur.

Curieusement, l’ensemble semble avoir été peint à main levée.

 

Des fresques exceptionnelles du XIIIème siècle

 

Les quatre blasons représentés sont en fait deux blasons répétés. On identifie très facilement celui de la famille de la Tour de Saint Vidal (une tour rouge sur fond jaune) mais le second posait question.

 

En quête d'explication

On devinait déjà des pattes ainsi que des ailes qui laissaient penser à un oiseau. Il s’avère que l’une des familles alliées aux Saint Vidal, la famille de Glavenas, arbore un blason représentant un oiseau aux ailes déployées. L'union de ces deux clans est sans doute mise à l’honneur sur cette peinture.

Et l'Histoire du monument s'en trouve modifiée

Cela induit une remise en cause de la connaissance de l'Histoire de la Forteresse, notamment la date de construction du logis sud dans lequel se trouve cette peinture. En effet, plusieurs études menées sur l’architecture de la Forteresse, comme celle d'Yves Soulingeas et de Patrick Ponceau (ancien directeur des archives départementales de Haute-Loire), qui estimaient que cette partie du château datait du XVIème siècle.

A souligner que le plafond restauré situé dans la même pièce est bien de cette époque.

 

Une raison supplémentaire, si il en fallait une, pour aller visiter ce lieu authentique, ancré dans son Histoire, en Haute-Loire

mercredi, 09 décembre 2020 Écrit par
Page 2 sur 18

S'abonner à la newsletter

Faire un don

En faisant un don vous contribuez à l'évolution de notre site qui vous apportera toujours plus de contenu

Montant
 EUR